LIFAD tour - Conclusion

Quelques infos

Le LIFAD tour, c'est :

  • 6 musiciens, avant tout ;
  • 29 concerts en 2009, 63 en 2010 (dont 20 festivals en tête d'affiche) ;
  • Des salles de 8 000 personnes minimum, jusqu'à des festivals de plus de 100 000 personnes ;
  • 140 personnes accompagnant Rammstein sur toute la tournée ;
  • 350 personnes mobilisées sur chaque date, dont 60 bénévoles ;
  • 20 camions ;
  • 6 bus ;
  • 200 kilos de pyrotechnie sur chaque concert.

C'est aussi un grand nombre d'entreprises (liste non exhaustive) :

  • Rammstein Management ;
  • Black Box Music ;
  • Brillant Stages ;
  • Perry Scenic ;
  • Spezialeffekte und Veranstaltungslogistik ;
  • Kinesys ;
  • NEACO ;
  • Upstaging ;
  • Rock'N'Roll Trucking.

Conclusion

Rammstein est là pour tous !

Le LIFAD tour est la tournée la plus ambitieuse que Rammstein ait jamais entreprise. Si le design général de la scène et du show lumineux s'inspire des tournées précédentes du groupe, le groupe innove, notamment avec des éléments suspendus mobiles, permettant de créer un tableau visuel différent sur chaque chanson, ce qui n'était jamais arrivé auparavant. Les mises en scène et les effets pyrotechniques repoussent les limites du Reise, Reise tour, pour la plus grande joie des fans.

Mais il faut d'abord admettre que la machine Rammstein, habituellement inébranlable, a eu un peu de mal à reprendre son rythme. Les premiers concerts du groupe ont en effet été émaillés par une série de ratés, aussi bien sur le plan sonore, avec de nombreux problèmes de son, que sur le plan visuel, avec des effets pyrotechniques parfois récalcitrants. C'est une situation à laquelle ne nous avait pas habitué Rammstein. Même Till a été touché avec des problèmes de laryngites récurrentes (embêtant pour un chanteur…). Le LIFAD tour semble souffrir de la comparaison avec le Reise, Reise tour. Fait peut-être inédit dans l'histoire du groupe, les débats autour de la qualité de la tournée déchirent les fans.

Cependant, le groupe va réagir. Progressivement, les problèmes de son vont s'amenuiser jusqu'à disparaître presque entièrement, le show lumineux va évoluer dans le bon sens, les effets pyrotechniques s'enrichir, les costumes devenir plus cohérents ; le groupe lui-même retrouve de sa superbe et son énergie. Les prestations délivrées en 2010 sont enthousiasmantes. Le LIFAD tour européen connait ici une forme d'apogée pour celui qui suit dans les infimes détails l'évolution de la tournée, si bien qu'on regrette que le groupe soit passé si tôt dans sa tournée en France. Un peu plus de temps nous aurait assurément permis de contempler un show plus mur et plus équilibré.

La tournée d'été, qui a commencé dans l'emblématique Wulhleide de Berlin pour 3 dates d'exceptions, se poursuit dans la plupart des grands festivals d'Europe. Le groupe est contraint d'alléger quelque peu son spectacle : Weißes Fleisch et Engel ne sont plus interprétées. On peut ajouter que certains effets pyrotechniques manquent à l'appel. Plus embêtant, la superbe introduction qui ouvrait les concerts en salle a disparu au profit d'un tombé de rideau plus classique mais tout de même efficace. Quant au showlight, on peut sans sourciller affirmer qu'il s'est appauvri : tous les spots présents sous la grille constituant le sol de la scène ont disparu avec elle. Puis arrive la tournée en Amérique latine. La scène s'en trouve encore plus appauvrie car les éléments mobiles n'ont pas pu être acheminés. Néanmoins, à grand renfort de spots lumineux, Rammstein parvient efficacement à combler le manque. Mein Teil et Te quiero puta! permettent aux fans d'assister à un superbe spectacle.

Et puis viennent deux concerts à Montréal et New York. Le groupe y présente son spectacle complet, digne des meilleurs concerts européens. Une manière de boucler la boucle, et de conclure 2010 de fort belle manière, dans l'enceinte mythique du Madison Square Garden. Les deux concerts sont captés, sûrement pour être inclus, du moins partiellement, dans le futur DVD/Blu-Ray live de Rammstein.

Au final, que reste-t-il ? Le LIFAD tour laisse à la fois un goût amer dans la bouche de celui qui se délecte de la perfection quasi métronomique à laquelle le groupe nous avait habitués, et des étoiles plein les yeux de tous ceux qui ont pu assister à un concert de la tournée. Rammstein perd en raideur ce qu'il gagne en spontanéité, et semble sur ce LIFAD tour se réinventer en permanence. Un show à voir absolument : les experts du groupe comme les profanes y trouveront leur compte, les uns en analyses sans fin, les autres en instants inoubliables.

Quoiqu'il en soit, chacun sera d'accord sur cette conclusion : le LIFAD tour est à ce jour la tournée la plus imposante du groupe.

Carnet de route

Le carnet de route regroupe des pages sur plusieurs concerts du LIFAD tour. Vous y retrouvez des informations sur le lieu, la setlist et des photos sur chacun des concerts suivis.

Carnet de Route

Remerciements

Remerciements à : Rammstein & Pilgrim Management, Universal Music Group, Olivier Darbois, Black Box Music, Brillant Stages, Perry Scenic, Spezialeffekte und Veranstaltungslogistik, Kinesys, NEACO, Upstaging, Roma Stefanenkon, tous les photographes officiels, Jack--Carver.