La formation du groupe

Avant Rammstein, en RDA…

Le groupe tire ses racines de Schwerin, une ville d'environ 125000 habitants au nord de la RDA (pour République Démocratique Allemande, DDR en allemand), d'où sont originaires trois des six membres de Rammstein. La musique jouait un rôle très important à l'époque : les personnes qui se sentaient en désaccord avec le dur système qu'était celui de l'Allemagne de l'Est, alors sous le joug soviétique, se regroupaient dans les concerts. La musique était alors un moyen pour les artistes d'exprimer la rébellion qu'ils éprouvaient contre l'État et d'extérioriser leur ressentiment.

Till Lindemann, Richard Z. Kruspe-Bernstein, Oliver Riedel, Christoph "Doom" Schneider, Paul Landers et Christian "Flake" Lorenz étaient musiciens à Berlin et Schwerin depuis de nombreuses années, dans des groupes différents. Seuls Paul et "Flake" jouaient dans le même groupe, "Feeling B". Mais comme tous les musiciens réunis à l'époque par la passion de la musique et par les idées politiques qu'ils véhiculent lors de leurs concerts, les six allemands se connaissaient déjà plus ou moins.

Formation du groupe

Le commencement

Formation du groupe L'impulsion créatrice qui donna naissance au groupe vint majoritairement de Richard Z. Kruspe. Celui-ci, qui faisait partie du groupe "Orgasm Death Gimmick", réalise après plusieurs périples à Berlin et en Europe de l'Est que sa place était à Schwerin, où il rejoignit son ami Till, alors tenancier d'une petite boutique.

Alors qu'un jour Till se complaisait à pousser la chansonnette, Richard, alors à ses côtés, fut ébloui par sa capacité vocale. Promptement convaincu du fort potentiel de son camarade, ce dernier lui demanda s'il accepterait de chanter dans un groupe, mais Till émit un timide refus.

Les mois passèrent, et Till, Richard et Oliver, que les deux premiers connaissaient bien, décidèrent de s'envoler pour un temps vers l'Amérique. Ce voyage fut très instructif pour le trio, notamment pour Richard qui réalisa avec ce qu'il écoutait sur place que la musique qu'il faisait en Allemagne avec son groupe était redondante, et qu'elle n'avait absolument rien d'original. Il revint alors dans son pays, obnubilé par l'idée de créer un projet qui serait cette fois authentique et véritablement allemand. Pourquoi chanter en anglais quand on n'a pas honte de ses racines ?

Oliver et Richard firent appel à Christoph Schneider (que Richard connaissait du groupe Die Firma) et commencèrent à travailler en 1993 sur le projet musical de Richard. Ainsi débuta un processus d'écriture, de composition et de répétition, qui ne parvint cependant pas à porter ses fruits : effectivement, la difficulté de conjuguer à trois toutes ces activités créatrices se fit rapidement sentir. De surcroît, il avait été convenu que Richard serait le chanteur de cette formation et de son propre aveu, le résultat n'était pas des plus convaincants.

Till et sa voix furent alors appelés au secours. Richard le supplia de venir répéter ne serait-ce qu'une fois avec eux, juste pour les dépanner et pour qu'ils puissent voir ce que donnerait la musique avec son chant, quitte à chercher un autre chanteur dans son style un peu plus tard. Magnanime, celui-ci accepta, mais n'étant pas un musicien aguerri, éprouva quelques difficultés pour se mettre à l'aise. Mais le temps vient à bout de toutes les épreuves : Till acquit finalement une certaine assurance, et voyant que tout fonctionnait bien, décida de rester le chanteur du projet.

Le vent tourna en leur faveur, puisqu'au même moment se tint à Berlin un concours pour les jeunes groupes inexpérimentés. Chaque groupe devait enregistrer une démo, et le gagnant remportait un séjour d'une semaine en studio. Avec très peu de matériel (une petite batterie, une guitare et un enregistreur), et un Till obligé de chanter sous la couette pour ne pas réveiller les voisins, le groupe enregistra une cassette contenant quatre chansons, dont Rammstein et Weißes Fleisch. Ce fut un succès et le groupe remporta le prix.

Enregistrement démo de Rammstein

Le groupe se complète

Formation du groupe Le cinquième musicien à rejoindre le groupe fut Paul Landers, qui connaissait les autres en tant qu'ingénieur son d'Orgasm Death Gimmick, l'ancien groupe de Richard. Curieux de ce nouveau type de musique, il s'intéressa naturellement à la germination du projet de Richard. Par chance pour lui, la place de guitariste rythmique au sein de cette formation naissante était vacante, et il fut sollicité pour occuper cette fonction, ce qu'il accepta immédiatement.

Il ne manquait plus qu'un claviériste, nécessaire à l'orientation musicale plutôt industrielle que souhaitait le groupe. Le "club des cinq" pensait depuis longtemps à intégrer Christian "Flake" Lorenz dans la formation. De son côté, "Flake" suivait depuis pas mal de temps ce que faisait le groupe, mais gardait ses distances. La musique de Rammstein ne faisait pas vraiment partie de son univers, bien qu'il ait été claviériste de Feeling B, groupe aux tendances punk. De plus, il n'accepterait de venir que si les paroles étaient en allemand. Ce ne fut donc qu'après de nombreuses hésitations qu'il accepta, sans réelle conviction néanmoins, de rejoindre le groupe.

Les groupes originaux des six allemands de l'Est se divisèrent, et Rammstein devint un groupe à part entière. Réunis par une vocation, mais aussi par une situation sociale similaire (tous avaient à peu près la même situation familiale, puisque la plupart étaient pères et venaient de divorcer), nos teutons étaient prêts à s'étendre sur le monde.