La période LIFAD

Tournée ou nouvel album ?

Lorsque la période de pause d'un an que Rammstein s'était accordée à partir de début 2006 toucha à sa fin, les six membres se retrouvèrent le 11 mars 2007 à Mecklenburg-Vorpommern, pour décider de l'avenir du groupe. Certains comme Richard étaient en faveur d'une tournée de promotion de l'album Rosenrot, jamais joué en live, alors que la plupart des autres étaient pour que Rammstein démarre la composition de son sixième album studio. A la majorité, Rammstein fonctionnant en démocratie, c'est la décision de composer qui l'emporta.

Une photo promotionnelle de Rammstein pendant la période de Liebe ist für alle da

L'amour est là pour tous !

Le 26 mars 2007, la nouvelle fut officiellement annoncée aux fans : Rammstein travaille actuellement sur un nouvel album en ce moment… Dès le début de la composition, les membres de Rammstein se fixèrent un objectif clair : créer un album sombre, violent et renouant si possible avec le Rammstein d'antan. Dans cette optique, trois choix furent faits :

  • Effectuer les phases de composition et pré-production dans des lieux à climat froid : le groupe explique que les lieux où ils composent ont une influence cruciale sur leur musique ;
  • Utiliser du matériel moins sophistiqué que pour Reise, Reise et Rosenrot, afin de retrouver un son proche des premiers albums ;
  • Composer ensemble, plutôt que laisser les membres composer chacun dans leur coin, comme ce fut le cas sur Reise, Reise et Rosenrot.

La première phase de composition eut lieu à Hermannshagen, une commune allemande donnant sur la mer du Nord, puis la seconde se déroula en mer Baltique. A l'issue de ces deux phases, une quinzaine de chansons étaient consolidées. En février 2008, la pré-production continua au château Beesenstedt, au sud de Berlin. Le principal objectif du groupe était de jammer pour améliorer les chansons, les rendre plus rapides, violentes, et adaptées à la futur tournée, que préparait en parallèle l'équipe de Rammstein.

Paul à Beesenstedt Till à Beesenstedt Richard à Beesenstedt

Pendant ces sessions de jam, Rammstein traversa une grave crise. Selon plusieurs membres du groupe, cette crise fut la plus lourde après celle ayant eu lieu après la composition de Mutter. Le groupe avait du mal à s'accorder sur les directions à prendre, et le système démocratique mis en place depuis toujours par le groupe fut mis à rude épreuve. En avril 2008, Paul annonça même un changement de direction pour le prochain album :

nous voulions rendre l'album un petit peu plus hard, mais en réalité, il sonnait comme tous les autres groupes de metal. Évidemment ça n'était pas mauvais non plus, mais nous voulions nous démarquer un peu plus. Ça doit sonner comme du Rammstein, mais ça ne doit pas sonner forcé.

Dès lors, la difficulté fut de conserver un son rude et violent, tout en apposant la marque Rammstein sur le son : l'album ne devra pas sonner comme celui d'un autre groupe. La composition continua jusqu'en octobre 2008. Les bases de l'album posées, l'enregistrement se déroula de novembre 2008 à février 2009, à Los Angeles (ce choix fut un autre sujet de discordre au sein du groupe), une fois de plus sous la direction de Jacob Hellner, puis l'album fut mixé en mars, comme toujours par Stefan Glaumann à Stockholm.

Flake au Sonoma Mountain Studio en Californie Till au Sonoma Mountain Studio en Californie Christoph, Paul, Richard et Oliver au Sonoma Mountain Studio en Californie

En juillet 2009, une grave fuite survint. Une pré-version de la chanson Liebe ist für alle da, ainsi que deux photos promotionnelles (dont une qui deviendra la couverture de l'album) furent mises à disposition sur des forums de fans. Pilgrim Management et Universal Music parvinrent tant bien que mal à éradiquer la fuite.

Le 16 septembre, le clip Pussy fut mis en ligne exclusivement sur un site pour adulte. Ce fut le premier clip de Rammstein à être disponible uniquement sur Internet. Dès la mise en ligne, l'engouement fut extraordinaire, le caractère pornographique du clip faisant le buzz à l'extérieur de la communauté de fans. Initialement, Universal Music souhaitait voir Rammlied sortir en premier single, mais Rammstein trouva ce choix trop attendu. Trois jours après le clip, le single Pussy sortit, suivi par l'album, intitulé Liebe ist für alle da, le 16 octobre 2009.

  • Le clip Pussy Le clip Pussy
  • Le single Pussy Le single Pussy
  • L'album Liebe ist für alle da L'album Liebe ist für alle da

L'album rencontra immédiatement un grand succès, avec plus d'un million de ventes la première semaine de commercialisation, et une apparition en tête de la plupart des charts. Parmi les initiés, la réception fut plus mitigée. Certains trouvaient que Liebe ist für alle da était meilleur que ses prédécesseurs, d'autres que Rammstein n'avait pas réussi à renouer avec ses origines. Il est aujourd'hui incontestable que Rammstein s'est forcé à obtenir un son violent, au détriment des mélodies et des parties électroniques, ce que regretteront plus tard certains membres en interview. En tout cas, Liebe ist für alle da ne laissa pas les fans indifférents.

Le logo LIFAD

La sortie de l'album fut promu par une campagne virale sur Internet, Rammstein profitant des nouveaux réseaux sociaux Facebook et Twitter, notamment, pour créer la marque LIFAD, logo à l'appui. Acronyme de "Liebe ist für alle da", LIFAD fut présentée comme une organisation indépendante à Rammstein, assimilée à une religion pronant l'amour pour tous. LIFAD deviendra plus tard le nom de la communauté officielle de fans de Rammstein.

LIFAD tour

En Novembre 2009, Rammstein entama une tournée mondiale de plus de 100 dates. Contrairement au Reise, Reise tour, condamné à rester une tournée européenne suite à une blessure de Till au genou, le LIFAD tour emmena Rammstein en Amérique du Sud, du Nord, en Océanie et pour la première fois en Afrique du Sud. Rammstein se produisit également dans une vingtaine de festivals d'été, à chaque fois en tête d'affiche, ainsi que trois fois au mythique Wuhlheide, où fut enregistré le Live aus Berlin en 1998. La France fut gâtée avec 5 dates en France, dont deux à Bercy.

Till sur Rammlied Waidmanns Heil et ses gerbes de feu Paul à São Paulo

Le LIFAD tour fut alors la tournée la plus ambitieuse que Rammstein ait jamais entreprise. Le design général de la scène et du show lumineux s'inspirait des tournées précédentes du groupe, mais le groupe innova, notamment avec des éléments suspendus mobiles, permettant de créer un tableau visuel différent sur chaque chanson, ce qui n'était jamais arrivé auparavant. Les mises en scène et les effets pyrotechniques repoussèrent les limites du Reise, Reise tour, pour la plus grande joie des fans.

Richard à Montréal en 2010 Les feux d'artifices à Sydney en 2011 Ollie à Sydney en 2011

Malgré plus de 15 ans de carrière, Rammstein ne fut pas épargné pas la polémique pour autant. Suite à la censure de l'album, le ministère allemand des familles interdit à Rammstein de jouer l'album Liebe ist für alle da pour deux concerts à Dortmund, sous peine d'une amende de 10 000 € par membre. Rammstein préféra payer les amendes et jouer sa setlist habituelle. Ensuite, Rammstein fut condamné à ne plus jouer la chanson Ich tu dir weh. Till changea alors les paroles et créa Ich tu mir weh, ce qui permis au groupe de continuer à jour la chanson.

La polémique n'empêcha pas Rammstein de recevoir un nombre impressionnant de récompenses allemands et internationales : Echo Awards, World Music Awards, Metal Hammer Awards, etc.

Le single Pussy fut suivi de Ich tu dir weh en février 2010 puis de Haifisch en mai 2010. Tous deux furent accompagnés par des clips diffusés uniquement sur Internet, tout comme Pussy auparavant.

  • Le clip Ich tu dir weh Le clip Ich tu dir weh
  • Le single Ich tu dir weh Le single Ich tu dir weh
  • Le clip Haifisch Le clip Haifisch
  • Le single Haifisch Le single Haifisch