La période Rosenrot

Reise, Reise (Vol. 2), Reise Weiter ou Benzin ?

Quelques temps après la sortie de Reise, Reise, certains membres du groupe annoncèrent qu'un nouvel album était prévu pour la fin de l'année 2004. Il fut d'abord question d'un album constitué uniquement de reprises. Selon Flake, chaque membre du groupe devait choisir deux reprises de son choix, et les autres étaient forcés d'accepter. Néanmoins ce projet ne vit pas le jour, et le groupe finit par annoncer que l'album serait en fait composé du surplus de chansons enregistrées pour Reise, Reise.

C'est finalement ce projet qui fut retenu. Le groupe annonça dans plusieurs interviews les différents noms envisagés pour l'album. Ce serait soit "Reise, Reise (Vol. 2)", soit "Reise weiter". Mais beaucoup d'eau s'écoula sous les ponts sans que l'album daigne pointer le bout de son nez. Plus de nouvelles jusqu'à mai 2005, quand Universal annonça un nouvel album prévu pour septembre 2005. En revanche, aucune information sur son nom ne fut transmise. Certaines déclarations à la presse laissèrent présager qu'il serait intitulé "Reise Weiter", mais la certitude ne fut guère de mise. Quelques jours plus tard, Oliver précisa dans une interview que l'album serait "le grand frère de Sehnsucht", tout en empruntant quelques éléments à Mutter et Reise, Reise.

Mais toutes ces informations se trouvèrent remises en cause lorsque Paul Landers apprit à des fans lors d'un aftershow que l'album s'appellerait Benzin, et que ce serait également le titre d'une chanson de l'album qui ferait office de premier single pour l'été 2005.

Tout le monde prit la nouvelle très au sérieux, jusqu'à ce que le site officiel de Rammstein annonce que le prochain album Reise, Reise (Vol. 2) sortirait en octobre 2005. Ni la tracklist, ni l'artwork de l'album ne furent dévoilés. En revanche, la certitude que Benzin serait le premier single tiré du nouvel album était quasi-totale, puisque Rammstein avait joué cette chanson en avant-première sur scène au Wuhlheide de Berlin.

La Période Rosenrot

Rosenrot

Peu après la confirmation de cette information, le site officiel annonça fin août que le groupe avait décidé, au cours d'une réunion, de baptiser l'album non plus "Reise, Reise (Vol.2)" mais "Rosenrot". Beaucoup de fans préfèrent ce nom, qui signifie "Rouge comme une rose" en français. C'est aussi durant cet période que des rumeurs de duos avec Zazie et Sharleen Spiteri se disséminèrent sur la toile.

La promotion débuta enfin à partir du mois de septembre : le 2 septembre, la station de radio russe Ultra Radio diffusa sur ses ondes la chanson Benzin en avant-première. Quelques jours après, le groupe vint passer deux jours à Paris pour y assurer la promotion de Rosenrot, notamment au cours d'une conférence de presse : de nombreux journalistes musicaux furent conviés pour écouter le nouvel album et pour poser des questions à nos six allemands. Une journée marquée par l'originalité de celle-ci : en effet, les journalistes ont tout d'abord fait le matin un tour en bus (bus anglais tapissé d'une grande banderole avec le nom du groupe et aux couleurs de l'album avec Rosenrot en fond sonore, pour se retrouver ensuite à bord d'un bateau mouche pour les interviews. Au cours de cette journée, 9 titres de l'opus en question furent dévoilés (Stirb nicht vor mir et Hilf mir manquaient à l'appel).

Le nom de l'album, la date de sortie prévue (début novembre) et les principales chansons ainsi qu'une description de celle-ci faite par les journalistes étaient enfin au su de tous. L'eau à la bouche, trépignant d'impatience, les fans surexcités n'attendaient plus que la sortie de ce 5 ème opus. Heureusement pour eux, le clip Benzin fut diffusé en première mondiale le 14 septembre et le single éponyme sortit quant à lui le 7 octobre.

La Période Rosenrot

Les jours qui suivirent furent porteurs de mauvaises nouvelles pour les fans. Leur déception fut grande lorsque l'artwork de Rosenrot, enfin présenté par le site officiel, se révéla n'être ni plus ni moins que la pochette (avec d'infimes modifications) de l'édition japonaise de Reise, Reise. Par la même occasion, Christoph "Doom" Schneider, batteur de Rammstein expliqua qu'aucune tournée ne serait réalisée pour Rosenrot, et que le groupe s'accorderait une pause à durée indéterminée après la sortie de l'album.

Le 30 septembre, les deux chansons qu'il manquait à la tracklist de l'album furent dévoilées, ce qui porta enfin au chiffre usuel de onze le nombre de chansons du disque. Une édition limitée fut aussi annoncée, qui contiendrait en bonus un DVD comprenant trois vidéos live du Reise, Reise tour, avec Reise, Reise à Nîmes (les Arènes), Sonne à Brixton (Angleterre) et Mein Teil au Club Citta de Kawasaki (Japon). Cette information réanima les rumeurs de la sortie prochaine d'un DVD live, et d'après les dires du groupe, celui-ci serait un mix de divers concerts.

Et enfin le jour tant attendu arriva. Le vendredi 28 octobre était la date officielle de sortie mondiale de Rosenrot. Pour fêter ce grandiose évènement, le groupe fit le bonheur de ses fans français en organisant sur la plus belle avenue du monde une séance de dédicace : Rammstein établit le temps d'un après-midi sa "Kommandantur" dans le Virgin Mégastore des Champs-Élysées. Un passage qui restera dans les annales tant la barre fut placée haut : une affluence record de 3600 personnes, 4h40 de dédicace et 2240 albums vendus en une journée. Ce sont désormais les trois nouveaux records pour le Virgin de Paris. Bien que le succès fusse au rendez-vous, certains fans ne dissimulèrent pas une certaine amertume quant au contenu de l'album, qui n'était pour eux qu'un dispensable regroupement des chutes de Reise, Reise. Pourtant, celui-ci n'a rien à y envier.

Le 19 décembre fut jour de parution du deuxième single, Rosenrot, extrait de l'album du même nom. Celui-ci fut accompagné d'un clip mélangeant amour, sexe, crime et religion, immédiatement censuré au prétexte de la violence de certaines scènes.

La Période Rosenrot

Les mois de décembre et de novembre furent marqués par la nomination pour de nombreuses récompenses (dont les Grammy Awards) et par la présence de Rammstein dans un nombre incalculable de revues diverses allant de Hard'N'Heavy à Rockmag, mais aussi, et plus inattendu, Voici et Playboy.

Le succès allait croissant pour Rammstein, et le 1er février, le premier livre en français consacré à Rammstein parut dans les librairies. Intitulé Rammstein : les crasheurs de feu, aux éditions Camion Blanc, il contient en outre l'histoire du groupe, l'analyse des paroles, et un nombre satisfaisant d'interviews des gens travaillant autour du groupe.

Le 3 mars 2006, le troisième et dernier single extrait de Rosenrot, Mann gegen Mann, arriva dans les bacs. Suivant l'exemple de la quasi-totalité des autres singles, Mann gegen Mann fut accompagné d'un clip qui en étonna plus d'un, par la virilité qu'il exalte : le groupe y figure totalement nu, aux côtés de bodybuilders eux-mêmes dans le plus simple appareil. Le clip réussit avec brio à mettre en avant le thème de l'homosexualité véhiculé par les paroles du morceau.

Toujours est-il que Rammstein frappa un grand coup avec ce nouvel album et la suite de l'histoire rammsteinienne ne fit que légitimer et maintenir leur présence dans le Top 10 des groupes de metal.