Jump to content
Sign in to follow this  
Chimeryabückdich

Wollt ihr das Bett in Flammen sehen ?

Recommended Posts

Hello, quelqu'un aurait des idées sur l'interprétation des paroles de cette chanson ? Elle fait parti de celle dont j'arrive pas vraiment à me faire d'idée.

 

Il y a surtout l'emploi des Rammstein qui m'intrigue, car dans Rammstein, ça fait référence à la ville de Ramstein , et dans Rammlied et Ramm4 cela fait référence au groupe.

 

Mais dans WIDBFS? j'arrive pas à savoir si c'est de la ville ou du groupe dont ça parle :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plutôt le nom du groupe je dirais. Les paroles annoncent en quelque sorte deux des principaux thèmes de prédilection du groupe : le sexe et la mort.

Edited by Spooky Kid

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Maitre Campeur a dit :

Les vacances scolaires commencent, les TALC fleurissent.

Ferme-là Icemann...

 

Pas besoinde chercher beaucoup de sens à cette chanson àmha, elle est là pour marquer l'identité rammsteinienne et basta...

Edited by Buffalo Biffle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca parle pas de l'attirance malsaine qu'on a quand quelque chose de grave se passe?

Un peu à la Spring

Share this post


Link to post
Share on other sites

What ?

Nan, à part dire que le groupe c'est Rammstein, et qu'ils parlent de sexe, y'a rien à trouver d'autre hein :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, DickInSon a dit :

Ca parle pas de l'attirance malsaine qu'on a quand quelque chose de grave se passe?

Un peu à la Spring

 

Peut être...

 

Voilà ce que je ferais comme interprétation :

(mais le problème c'est que les Rammstein je ne sais pas quoi en faire ... )

 

Voulez-vous voir le lit en flammes
Voulez-vous périr de la tête aux pieds

 

C'est un avertissement, pour moi on s'adresse à une femme volage, qui enchaine les relations sans amour du coup elle risque de périr, et de détruire "l'amour" représenter par le lit ( car c'est là où habituellement on fait l'amour ). On dénonce un "mauvais" comportement. En fait c'est ce que les personnes "saint" te dirais.

 

Vous voulez pourtant aussi planter le poignard dans les draps
Vous voulez aussi lécher le sang de la dague

 

Ce serais une réponse à ces avertissement et jugement en les dénonçant d'hypocrite, le poignard représente le sexe masculin, donc vous aussi vous avez envie de baisé, et je vois la dague aussi en tant que sexe masculin et le sang en tant que sperm, donc allusion à des fellations ( qui est un acte beurk pour les gens catho coincé cul cul )

 

Vous voyez les croix sur l'oreiller
Vous dites que vous voulez recevoir le baiser de l'innocence
Vous croyez qu'il est dur de tuer
Pourtant, d'où viennent tous ces morts

 

Pourtant malgré cette image des gens biens, de bonne famille, propre sur eux et bah ils sont comme tout le monde, les maris comme les femmes sont infidèle, et du coup les croix sur l'oreiller serait des amants qui on eu le coeur brisé ( d'où l'allusion à la mort ). Et le baiser de l'innocence souligne l'hypocrisie des gens "normaux" qui sont les premiers à dire ah pas de sexe avant le mariage, faut être fidèle, les fétichiste sont des malade blablabla...

 

Le sexe, c'est un combat
L'amour, c'est une guerre
Le sexe, c'est un combat
L'amour, c'est une guerre

 

Et que du coups, l'amour n'est pas de tout repos et souvent cruel.

 

 

Bon c'est un peu décousue comme analyse mais je tente un premier jet, car je suis pas satisfait de juste dire c'est une chanson qui dit "Nous on s'appelle Rammstein et on parle de mort et de cul.... BIATCH ! " :yeahhh:         :D

 

Où alors c'est vrai, c'est juste l'ancètre de Ramm4... :o

 

 

 

 

 

Edited by Chimeryabückdich

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait un long moment que je ne me suis pas penchée sur un texte de Rammstein. Alors, voilà c'est l'occasion !

Et pour ceux qui ne veulent pas se taper l'analyse dans le détail, je vous invite à aller directement vers le dernier paragraphe ;)

 

Commençons par souligner que cette chanson ouvre le premier album du groupe. Je reste persuadée que l'ordre des chansons au sein de chaque opus est réfléchi et qu'il n'est pas fait au petit bonheur la chance. C'est d'autant plus vrai pour les chansons d'ouverture : elles donnent le ton, la ligne directrice.

L'élément qui me frappe toujours avec « WidBiFs » c'est le fait que le texte est écrit à la deuxième personne du singulier. C'est assez rare chez Rammstein finalement. Je parle d'un vrai « vous » c'est à dire le groupe s'adressant aux auditeurs. On retrouvera ce cas de figure bien des années plus tard avec « Ein Lied », « Rammleid » et dernièrement avec (cet horrible texte) « Ramm4 ». Pour ces trois textes on peut clairement dire que Rammstein s'adresse ici aux fans (de manière plus ou moins ironique d'ailleurs) et met en valeur la relation que le groupe entretien avec eux. Mais pour « WidBiFs » on ne peut clairement pas dire ça : à l'époque le groupe n'a pas de fans. Pour moi ce n'est rien d'autre qu'un « chanson d'exposition » un peu comme une scène d'exposition au théâtre ou l'incipit d'un roman : on met sous les yeux du lecteur/spectateur/auditeur les grands thèmes qui vont être donné à voir. Et visiblement le groupe veut impliquer le public en formulent son interpellation en une question.

Je me suis d'ailleurs longtemps demandé s'il s'agissait d'une véritable question. Mais je crois en arriver à la conclusion qu'il s'agit ici d'une question rhétorique. Bien sûr que nous voulons voir le lit en flamme, bien sûr que nous voulons de la violence (représentée par le feu) et du sexe (encore une fois le feu, associé au lit). Et dans le premier couplet, l'auditeur est tour à tour décrit comme voyeur « voir le lit en flammes », victime « périr », bourreau « vous voulez (…) planter le poignard » et jouisseur « vous voulez lécher le sang de la dague ». Le ton est donné : le groupe veut une catharsis pour le publique. Ainsi, ma première intuition qui me faisait comparer ce texte à une scène d'exposition au théâtre s'avère juste (pour rappelle la catharsis était le but principal de la tragédie en Grèce antique : on donnait à voir des histoire violente, d'inceste et autres réjouissance, afin que le spectateur vivent par procuration ses instincts primaire, mais reste, à la ville, une personne « civilisée »).

Le nom du groupe et alors scandé comme une réponse à cet appel, une manière de se présenter comme la solution cathartique capable de soulager les instincts les plus triviaux.

 

Et le second couplet abonde dans ce sens. Selon moi, les « crois sur l'oreiller » sont une image (ici chrétienne) de la morale. Il est évident que Lindemann met en exergue une métaphore filée sexuelle depuis le début du texte avec la référence au « lit » à la « dague » léchée, au « baiser »... Ces « croix sur l'oreiller » sont une manière de dire que la morale nous tient dans tous les domaines de l'existence, jusque dans nos lits, dans notre intimité où nous ne parvenons pas à laisser s'exprimer nos désirs les plus sombres ou où nous les laissons s'exprimer avec une culpabilité dévorante. Et cette morale nous donne une image erroné de ce que nous sommes. « Vous dites que vous voulez recevoir le baiser de l'innocence » : le texte souligne ici le paradoxe entre ce qu'on dit vouloir, l'innocence, et ce qu'on veut vraiment, « voir le lit en flammes » ou autrement dit brûler de tous nos désir, exprimer nos instincts violents. Et les deux vers suivants « Vous croyez qu'il est dur de tuer / Pourtant, d'où viennent tous ces morts » montre ce même paradoxe entre ce que l'humain croit être, un être pacifique, et ce qu'il est vraiment, un meurtrier sanguinaire. « Rammstein » est proposé là encore comme une solution capable de nous faire vivre nos passions (j'utilise ici le terme dans le sens premier de pathos, signifiant la souffrance, le supplice, état de celui qui subit, et notre instinct nous devons le subir) par procuration.

 

« Sex ist ein Schlacht / Liebe ist Krieg » Lindemann annonce ici les grandes lignes de l'album, et j'irai jusqu'à dire du groupe : sexe, amour et violence. Et on peut interpréter ces deux affirmations de manière différentes. Le sens premier est explicit : Herzeleid présente les relations amoureuses et le sexualité comme violentes et blessantes. Non seulement on est blessé par la relation à l'autre (sexuelle et amoureuse) mais c'est une manière aussi d'exercer de la violence, une souffrance sur l'autre. L'amour à la mort est un grand thème de la littérature, très largement exploité par Lindemann. Je citerai ici les chansons suivantes, mais la liste est encore longue : « Weißes Fleisch », « Du riechst so gut », « Bück dich », « Klavier », « Mein Teil », « Rosenro »t, « Ich tu dir weh »... sont celles qui me viennent à l'esprit à l'instant.

Et si on inverse le texte, cela fonctionne également : Schlacht ist Sax / Krieg ist Liebe... Je ne veux pas faire de la psychologie de bas-étage, mais je citerai simplement Freud qui interprète les actes de violence comme des névroses sexuelles. Finalement, faire la guerre à l'autre c'est lui signifier l'intérêt qu'on lui porte. Et nul besoin d'étudier la psychanalyse pour voir que épées, fusils et autres baïonettes ne sont rien d'autre que des images ou des extensions du sexe masculin (ça plairait probablement à Lindemann de lire ça!)

 

En conclusion, « WidBiFs » est à interpréter comme étant une « scène d'exposition » présentant à la fois les thématiques chères au groupe – sexe et violence – mais également le rôle que Rammstein voudrait jouer pour son public, un rôle cathartique.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'un autre côté plus simplement, le sexe est une bataille, mais une simple bataille dans la guerre qui est l'amour. Remporter la bataille du sexe ne signifie pas obtenir l'amour.

@Deminion: Qu'est ce qu'il y a de si bizarre? :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, CyrBrennt a dit :

En conclusion, « WidBiFs » est à interpréter comme étant une « scène d'exposition » présentant à la fois les thématiques chères au groupe – sexe et violence – mais également le rôle que Rammstein voudrait jouer pour son public, un rôle cathartique.

 

Merci beaucoup :D et j'ai tout lu en plus ^_^

Ca me permet de voir un peu plus claire dans ces paroles, du coup je comprend le sens des "Rammstein" dans cette chanson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...