Jump to content
Sign in to follow this  
riquezoune

Ohne Dich

Recommended Posts

Salut tout le monde :lol:

En ré-écoutant les paroles de Ohne Dich, j'ai vérifié si il y avait un sujet dessus, et il y en avait pas :rolleyes:

Et de plus, rien que le titre peut faire comprendre la mise en scène du clip

car Ohne Dich veut dire : Sans toi

Dans le refrain il dit :

"Ohne dich kann ich nicht sein"

Qui veut donc dire : Sans toi je ne peux (plus) vivre.

Till veut parler d'une personne très chère, qu'il a surement perdu. Le clip se tourne sur un sommet enneigé, oû les 6 membres montent durement la pente, mais till ne pouvant redresser la pente, tombe.

Vos avis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Inintéressantes dans le sens où tu les lis, les comprends, et n'as même pas à réfléchir pour savoir ce qu'elles veulent dire.

Inintéressantes dans le sens où il n'y a pas de sens caché, aucun passage implicite, tout est clair et limpide.

Inintéressantes dans le sens où c'est niais et sans intérêt. Même si c'est meugnon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, mais si tu lisais le reste, tu verrais que j'ai pas dit ça. Et puis il y a plusieurs formes d'intérêt, aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que j'ai tout lu, mais les deux premières critiques se rejoignent, et la troisième me passe complètement au-dessus de la tête.

Edited by Mitth'raw Nuruodo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui. Et pour la dernière, c'est purement subjectif, hein ;) Ça n'en demeure pas moins une très belle chanson.

En fait, elle fait quand même parler d'elle, mais si y'a rien à en dire :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui veut donc dire : Sans toi je ne peux (plus) vivre.

Till veut parler d'une personne très chère, qu'il a surement perdu. Le clip se tourne sur un sommet enneigé, oû les 6 membres montent durement la pente, mais till ne pouvant redresser la pente, tombe.

Vos avis ?

Et alors? Où est le problème?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans toi je ne peux pas être

Sans toi

Avec toi je suis seul aussi

Sans toi

Sans toi

Sans toi je compte les heures

Sans toi

Avec toi les secondes n'en valent pas la peine

Je n'ai pas compris ces deux paroles, c'est contradictoire non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec toi je suis seul aussi : même quand je suis avec toi, tu me manques. Ou comme apparemment il parle de quelqu'un qu'il a perdu ("j'irai près des sapins, là où je l'ai vue pour la dernière fois"), même quand on est au même endroit, dans le même lieu, je n'y suis pas avec toi puisque tu ne veux plus me voir.

Avec toi les secondes n'en valent pas la peine : quand je suis avec toi le temps passe tellement vite que ça sert à rien, c'est fini en une fraction de seconde et j'ai pas le temps de profiter, je suis presque même plus dégoûté que ce soit fini que quand t'es pas là.

Limpide, clair comme de l'eau de roche. :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec toi je suis seul aussi : même quand je suis avec toi, tu me manques. Ou comme apparemment il parle de quelqu'un qu'il a perdu ("j'irai près des sapins, là où je l'ai vue pour la dernière fois"), même quand on est au même endroit, dans le même lieu, je n'y suis pas avec toi puisque tu ne veux plus me voir.Avec toi les secondes n'en valent pas la peine : quand je suis avec toi le temps passe tellement vite que ça sert à rien, c'est fini en une fraction de seconde et j'ai pas le temps de profiter, je suis presque même plus dégoûté que ce soit fini que quand t'es pas là.Limpide, clair comme de l'eau de roche. :ph34r:

C'est ce que je me disais, merci beaucoup :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait ça parle de foie gras, et il en a pas eu à Noël l'année là, donc il a écrit ça :D

Et avec lui il est seul parce qu'il mange trop vite tellement il aime ça et y'en a pu en 2 secondes :D

Edited by Hilfmir

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait ça parle de foie gras, et il en a pas eu à Noël l'année là, donc il a écrit ça :DEt avec lui il est seul parce qu'il mange trop vite tellement il aime ça et y'en a pu en 2 secondes :D

:lol: tu m'as tuer :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec des siècles de retard j'ai lu les commentaires qui ont été fait sur la chanson, et je ne suis pas trop d'accord...

 

« Ohne dich » reste une chanson incontournable du groupe, elle est très représentative des thématiques abordées par Lindemann. À la première lecture, et l'analyse du titre, nous montrent un thème des plus classiques : la fin d'une histoire d'amour, une rupture. Dans les images qu'il choisit Lindemann reste très traditionnel aussi, évoquant les poètes romantiques du XIXème siècle. Il évoque « les sentiers derrière la lisière de la forêt », « les sapins », la nature. Ce lieu est associé dans l'esprit du narrateur à la personne partie : « Je vais aller sous les sapins / Là où je l'ai vu en dernier lieu », toutefois il n'est plus aussi idyllique qu'auparavant, puisque « la forêt se dresse si noire et vide [...] Et les oiseaux ne chantent plus ». Les souvenirs associés à ce lieu, le vide que laisse la personne aimée et partie, est cause de souffrances : « Et la respiration m'est, ah ! Si difficile / Pauvre de moi, malheur ». Le manque est tel que le narrateur dit avoir perdu sa raison d'exister: « Sans toi je ne peux pas être ».

 

Ainsi, le sujet abordé par cette chanson et la manière de le traité est on ne peut plus traditionnel. Toutefois, Lindemann y insère avec subtilité son univers désenchanté. Si le manque de l'autre est douloureux, « Sans toi je ne peux pas être […] Sans toi je compte les heures », l'évocation de la relation passée n'est pas idéalisée. « Avec toi je suis seul aussi […] Avec toi les secondes ne valent pas la peine » : la présence de l'autre n'était donc pas idéale, et le narrateur ressentait, même en présence de la personne aimée, une grande solitude. Rammstein évoque ici la difficulté des relations amoureuses, de la vie de couple. On peut aimer à ne plus pourvoir se passer de l'autre, et en même temps, parfois, l'autre ne nous comprend pas et même lorsqu'il est là nous sommes seuls, perdus malheureux. Ces moments d'incompréhension sont tout simplement du temps perdu, du temps pour rien, les secondes deviennent des heures, « n'en valent pas la peine ».

 

Ainsi, si la rupture est douloureuse, Lindemann n'idéalise pas la relation amoureuse, il la décrit dans tous ces aspects. Le désenchantement est total : l'amour n'apporte que de la peine, que l'être aimé soit présent ou ailleurs.

 

Au delà de cette première interprétation, cette chanson prend un sens plus personnel pour Rammstein. On peut en effet considérer que le texte évoque les relations des membres du groupe entre eux. « Sans toi je ne peux pas être […] Avec toi je suis seul aussi […] Sans toi je compte les heure […] avec toi les secondes ne valent pas la peine » : Lindemann évoque le fait que les uns sans les autres les membres du groupe ne sont rien. Ils existent par leur musique, par leur art, et cet art ne peut être que lorsqu'ils sont ensembles. Les membres de Rammstein ont toujours insisté sur le fait qu'ils travaillent ensembles, dans la même direction, qu'il n'y a pas de leader. Chacun à besoin des cinq autres pour exister, en tant qu'artiste, pour exister tout court, parce que, sans doute, leur musique est leur raison d'exister. Toutefois, comme dans une histoire d'amour, les relations des membres entre eux ne sont pas idéales. Ils peuvent parfois ne pas être sur la même longueur d'ondes, ne pas avoir les mêmes attentes, se sentir incompris. Je pense qu'on peut dire que ce texte évoque à demi-mots les difficultés et les tensions que le groupe a traversé pendant la création de Mutter, sans sur-interpréter. Reise, Reise arrive après cette période difficile pour le groupe. « Ohne dich » vient mettre des mots sur les maux de cette période, et formuler le mal qui les a atteint est aussi une manière de panser la blessure.

 

Ce texte montre bien tout l'art de Lindemann qui propose différents niveaux de lecture. Il touche l'auditeur qui peut y voir un miroir de ses propres sentiments, puis il révèle, en dessous de la surface, un peu du groupe, un peu de Rammstein. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait ça parle de foie gras, et il en a pas eu à Noël l'année là, donc il a écrit ça biggrin.gif

Et avec lui il est seul parce qu'il mange trop vite tellement il aime ça et y'en a pu en 2 secondes biggrin.gif

 

LOOOOL tu m'as vraiment tué !!!!! Merci pour ce fou-rire x) x) x) x)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/10/2013 à 18:51, CyrBrennt a dit :

Avec des siècles de retard j'ai lu les commentaires qui ont été fait sur la chanson, et je ne suis pas trop d'accord...

 

« Ohne dich » reste une chanson incontournable du groupe, elle est très représentative des thématiques abordées par Lindemann. À la première lecture, et l'analyse du titre, nous montrent un thème des plus classiques : la fin d'une histoire d'amour, une rupture. Dans les images qu'il choisit Lindemann reste très traditionnel aussi, évoquant les poètes romantiques du XIXème siècle. Il évoque « les sentiers derrière la lisière de la forêt », « les sapins », la nature. Ce lieu est associé dans l'esprit du narrateur à la personne partie : « Je vais aller sous les sapins / Là où je l'ai vu en dernier lieu », toutefois il n'est plus aussi idyllique qu'auparavant, puisque « la forêt se dresse si noire et vide [...] Et les oiseaux ne chantent plus ». Les souvenirs associés à ce lieu, le vide que laisse la personne aimée et partie, est cause de souffrances : « Et la respiration m'est, ah ! Si difficile / Pauvre de moi, malheur ». Le manque est tel que le narrateur dit avoir perdu sa raison d'exister: « Sans toi je ne peux pas être ».

 

Ainsi, le sujet abordé par cette chanson et la manière de le traité est on ne peut plus traditionnel. Toutefois, Lindemann y insère avec subtilité son univers désenchanté. Si le manque de l'autre est douloureux, « Sans toi je ne peux pas être […] Sans toi je compte les heures », l'évocation de la relation passée n'est pas idéalisée. « Avec toi je suis seul aussi […] Avec toi les secondes ne valent pas la peine » : la présence de l'autre n'était donc pas idéale, et le narrateur ressentait, même en présence de la personne aimée, une grande solitude. Rammstein évoque ici la difficulté des relations amoureuses, de la vie de couple. On peut aimer à ne plus pourvoir se passer de l'autre, et en même temps, parfois, l'autre ne nous comprend pas et même lorsqu'il est là nous sommes seuls, perdus malheureux. Ces moments d'incompréhension sont tout simplement du temps perdu, du temps pour rien, les secondes deviennent des heures, « n'en valent pas la peine ».

 

Ainsi, si la rupture est douloureuse, Lindemann n'idéalise pas la relation amoureuse, il la décrit dans tous ces aspects. Le désenchantement est total : l'amour n'apporte que de la peine, que l'être aimé soit présent ou ailleurs.

 

Au delà de cette première interprétation, cette chanson prend un sens plus personnel pour Rammstein. On peut en effet considérer que le texte évoque les relations des membres du groupe entre eux. « Sans toi je ne peux pas être […] Avec toi je suis seul aussi […] Sans toi je compte les heure […] avec toi les secondes ne valent pas la peine » : Lindemann évoque le fait que les uns sans les autres les membres du groupe ne sont rien. Ils existent par leur musique, par leur art, et cet art ne peut être que lorsqu'ils sont ensembles. Les membres de Rammstein ont toujours insisté sur le fait qu'ils travaillent ensembles, dans la même direction, qu'il n'y a pas de leader. Chacun à besoin des cinq autres pour exister, en tant qu'artiste, pour exister tout court, parce que, sans doute, leur musique est leur raison d'exister. Toutefois, comme dans une histoire d'amour, les relations des membres entre eux ne sont pas idéales. Ils peuvent parfois ne pas être sur la même longueur d'ondes, ne pas avoir les mêmes attentes, se sentir incompris. Je pense qu'on peut dire que ce texte évoque à demi-mots les difficultés et les tensions que le groupe a traversé pendant la création de Mutter, sans sur-interpréter. Reise, Reise arrive après cette période difficile pour le groupe. « Ohne dich » vient mettre des mots sur les maux de cette période, et formuler le mal qui les a atteint est aussi une manière de panser la blessure.

 

Ce texte montre bien tout l'art de Lindemann qui propose différents niveaux de lecture. Il touche l'auditeur qui peut y voir un miroir de ses propres sentiments, puis il révèle, en dessous de la surface, un peu du groupe, un peu de Rammstein. 

 

Bonjour ! J'arrive 10 ans après mais c'est ce commentaire qui m'a donné envie de rejoindre le forum. ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...