Jump to content
Sign in to follow this  
CyrBrennt

Sonne

Recommended Posts

Ma fibre littéraire (je suis prof...) fait que j'adore commenter et interpréter les textes de Till, souvent très profonds et à sens multiples. Du coup je lance un nouveau sujet sur l'une des mes chansons préférées : "Sonne".

 

Quelles sont vos commentaires et interprétations ? 

 

Je pense que c'est l'une des chansons de Rammstein qui possède une multitude d'interprétations, et c'est là sa force et sa beauté.

De manière générale, le texte signifie que tout le monde possède un Soleil (ainsi l'astre prend un sens métaphorique) : un amour, une passion, une drogue, etc. Ce Soleil nous éclaire, "Alle warten auf das Licht", il est nécessaire à notre existence, pourtant dès le deuxième vers "Fürchtet euch", est présenté son aspect dangereux, on risque de se brûler.

La chanson parle de cette dernière étape où ce qui nous a fait du bien commence à nous ronger : "Die Sonne scheint mir aus den Händen

Kann verbrennen kann euch blenden
Wenn sie aus den Fäusten bricht
Legt sich heiß auf das Gesicht"
 
Au delà de cette première interprétation, je vois derrière ce texte une sorte de vision apocalyptique (dans le sens biblique du terme mais pas seulement). Le narrateur nous dit que tout le monde compte à voix haute jusqu'à dix ("Und die Welt zählt laut bis zehn"), ainsi le Soleil de chacun devient celui de tous, et nous devons nous résoudre à la fin. L'étoile la plus brillante embrase l'univers et met un terme à notre monde.
 
Symboliquement le Soleil peut être l'astre lui même qui finira par brûler notre planète, mais c'est aussi l'image de Dieu (du Dieu chrétien qui trônera lors du jugement dernier) qui a créé et qui détruira le monde. À vous de choisir votre interprétation. Plus largement, que l'on choisisse l'interprétation divine ou scientifique, le sens du texte est le même dans les deux cas : rappelez vous que ce que vous aimé peut finir pas vous blesser, rappelez vous que vous n'êtes rien face à une puissance plus grande (le Soleil ou Dieu). Plus généralement je vois ce texte comme une description de la vanité humaine, du memento mori.

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une autre hypothèse effectivement mais je préfère celle ci ^^ :

 

je cite : " Cette chanson évoque un combat du boxeur Vitali Klitschko. Le compte qui précède la chanson est celui qui est fait avant de prononcer qu'un boxeur est hors combat :
"Aus!" ("Terminé!"), en allemand est l’équivalent de "Out !" dans les autres langues. La version démo de la chanson s’appelait Klitschko.

Le soleil est ici le boxeur ("Il ne se couchera pas ce soir", il ne perdra pas le combat), mais aussi sa puissance ("Le soleil brille au creux de mes mains"). "

 

Voila

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle interprétation !

 

C'est une autre façon de voir cette chanson ! J'aime bien :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une autre hypothèse effectivement mais je préfère celle ci ^^ :

 

je cite : " Cette chanson évoque un combat du boxeur Vitali Klitschko. Le compte qui précède la chanson est celui qui est fait avant de prononcer qu'un boxeur est hors combat :

"Aus!" ("Terminé!"), en allemand est l’équivalent de "Out !" dans les autres langues. La version démo de la chanson s’appelait Klitschko.

Le soleil est ici le boxeur ("Il ne se couchera pas ce soir", il ne perdra pas le combat), mais aussi sa puissance ("Le soleil brille au creux de mes mains"). "

 

Voila

 

Oui, j'ai bien aussi l'interprétation directe ! Mais comme d'habitude avec les textes de Till tout le monde peut s'y retrouver. Je pense que c'est en partie ce qu'on aime chez Rammstein !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression que finalement le texte traduit les deux interprétations, car il ne fait pas mention de boxe ou de combat, mais on devine une communion de foule qui attend un événement. Cela me fait penser aux commémorations païennes du soleil (comme par exemple culte d'Amon-Rê dans l'Egypte ancienne). Les événements sportifs ont remplacé les événements religieux, mais la finalité reste un peu la même : se réunir et communier fraternellement autour d'un événement "surnaturel", ou en tous cas hors du commun. Les sportifs sont en ce sens un peu des demi-dieux, qui accomplissent des exploits extraordinaires, et font l'objet d'une sorte de culte par le commun des mortels. Le boxeur qui a le soleil dans ses yeux dans sa poitrine et ses mains est une sorte de sur-homme, doté de pouvoirs exceptionnels. Cela me fait penser aux concepts de Nietzsche ...

Edited by pascal78000

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...