Jump to content
Sign in to follow this  
Till_Lindemann

Interviews diverses

Recommended Posts

Je savais pas trop où mettre ce machin, donc voilà.

 

Je viens de tomber sur une interview assez sympa de Mehdi El Jaï, actuel dirigeant du Label Verycords et ancienne figure du Label XIII Bis Records qui a contribuer à la renommée de Rammstein en France pour les albums Herzeleid & Sehnsucht.

 

 

Medhi El Jaï : A l’époque XIII bis était un tout petit label, j’avais une belle marge de manœuvre pour signer ce qui me paraissait valoir le coup et comme le label 13 ne coûtait pas cher on a pu développer de beaux projets.

 

Journaliste : Justement, dans le milieu metal, tu es surtout connu pour avoir favorisé le développement d’artistes majeurs comme Rammstein ou Nightwish à l’époque où tu travaillais pour le label XIII Bis. Avais-tu senti qu’un groupe comme Rammstein deviendrait aussi important et incontournable qu’il ne l’est aujourd’hui ?

 

Ce serait faux de prétendre que j’avais prévu que ce groupe deviendrait aussi énorme mais j’y croyais très fort. Il avait une très forte identité, une vraie originalité, et je m’étais pris une monstrueuse claque avec eux. Maintenant, il faut replacer les choses dans leur contexte. En 1996, Rammstein venait de sortir son premier album (Herzeleid) en Allemagne chez Motor /Universal et il venait d’être certifié disque d’or. Universal France avait refusé de sortir l’album comme d’ailleurs toutes les autres filiales d’Universal dans les autres pays. J’avais déjà travaillé avec leur manager, Emmanuel Fialik, sur un autre projet, un groupe électro nommé Twas This, pour une compilation. En désespoir de cause, il m’a envoyé Herzeleid pour voir si ça pouvait m’intéresser pour 13.

J’étais très dubitatif quand j’ai reçu l’album, une pochette horrible : une espèce de boys band musculeux, torse nu devant un champ de tournesols démesurés… puis j’ai mis l’album sur la platine et là, le choc absolu ! C’était d’une puissance phénoménale pour l’époque, novateur et parfaitement réalisé, dans la lignée de Laibach ou Clawfinger dont j’étais fan. J’étais convaincu. Je suis allé chercher Emmanuel à l’aéroport car avant de s’engager avec nous, il voulait être certain que l’on comprenait bien la démarche du groupe. Il m’a expliqué tout le projet Rammstein et la stratégie de conquête du Monde qu’il avait mise en place pour eux. C’était incroyable, il savait déjà qu’il voulait le marché américain et comment l’avoir. Il m’a montré l’intégralité du concert de Berlin, filmé pour le clip du titre « Rammstein ». C’était un show à la Kiss mais pour adultes, sans équivalent, vraiment très fort. On s’est tapé dans la main et la négociation avec Universal a commencé.

Ce fut ultra compliqué : David Lynch venait de les confirmer pour la B.O de son film « Lost Highway » et Universal ne voulait pas lâcher le groupe pour la France. Finalement, avec l’appui d’Emmanuel, on a pu signer et organiser avec Assad Debs de Corida le fameux concert à la Locomotive du 19 juin 1997. L’entrée était à 30 francs (ndlr : soit un peu plus de 4 euros…), il y avait 1 600 personnes pour voir la « bête » et ils n’ont pas été déçus ! Mais on a eu beaucoup de mal à défendre le groupe en médias ; personne ne voulait en parler. On se heurtait à des commentaires du genre « c’est des nazis »… tu vois le niveau !

Je me souviens même d’un animateur radio qui avait fait mine de casser le disque à l’antenne après 10 secondes d’un titre en disant que jamais sa radio ne diffuserait ce groupe. Peu de temps après, on a quand même sorti le deuxième album, Sehnsucht. Olivier Rouhet, Philippe Lageat et Marc Villalonga nous ont soutenus et on a pu décrocher la couverture d’Hard Rock Magazine de décembre 1997 pour Rammstein.

Cette couverture fut d’ailleurs difficile à organiser car le groupe ne voulait pas que l’on utilise d’autres photos que les officielles. Après une heure de discussion avec Emmanuel, Marc Villalonga a pu shooter Oliver Riedel en Père Noël dans les backstages de la Laiterie à Strasbourg. Cette couv’ nous a aidés à décoincer la situation avec les médias. Plus tard, il y a eu un reportage d’Arte, puis Rammstein a fait aussi la couverture d’Hard & Heavy avec le soutien de Xavier Bonnet et un sold out à l’Elysée Montmartre. Malgré cela, les ventes restaient encore assez confidentielles.

La situation a réellement changé qu’à partir du show atomique aux Eurockéennes le 3 juillet 1998. C’est là qu’on a vu les ventes s’accélérer. En 2001, après trois ans de travail acharné, Rammstein est devenu disque de platine aux USA et le groupe remplissait son premier Zénith parisien. Mais trois mois avant, Universal les a récupérés sur la France pour l’album « Mutter »… On a gardé l’exploitation des deux premiers albums encore deux ans et on était le seul label au monde, hors Universal, à pouvoir travailler avec le groupe. Personnellement, j’ai gardé de bons rapports avec eux ; je reçois encore des cadeaux ou des invitations de leur part, c’est cool car ce n’est malheureusement pas aussi fréquent.

 

Source : http://www.radiometal.com/article/mehdi-el-jai-de-rammstein-a-verycords-en-passant-par-dick-rivers,97337 [Mars 2013]

Edited by Till_Lindemann

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah eu ouai père noël ...je m'attendais à un truc plus ...flagrant , mais merci Foxtrot ça m'évite de continuer à chercher pour rien ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens de cette photo ! C´était l´époque où j´étais fraîchement devenue fan, et où j´espérais, à chaque nouveau numéro, qu´ils parlent de Rammstein... Ils en ont enfin reparlé en juin (1998).

Merci d´avoir mis l´interview.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour je suis nouvelle ici ! 

 

Je voudrais savoir si quelqu'un aurait un lien pour écouter l'entrevue fait en France dans laquelle Till dit : ''Je voudrais acheter une madame pour l'amour'' ? J'ai fait beaucoup de recherches (ici et ailleurs) et je trouve rien comme si tous les liens avaient été supprimés  :huh:

 

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

d'une part l'interview, d'autre part les question:

Quelqu'un a-t-il plus d'infos sur l’événement ?

Quelle est la salle d'ou le vidéo sont tirées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était une soirée à Berlin où ils ont reçu les disques d'or/platine...je sais pas exactement. Il y avait petit concert d'un groupe qui imite Rammstein, apparemment connu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...