Jump to content
Sign in to follow this  
Pierrick

Till Lindemann : Messer Tour 2018

Recommended Posts

Le premier recueil de poésie de Till Lindemann, Messer, sorti en allemand en novembre 2002, sera édité en russe le 1er novembre 2018. Les pré-commandes sont ouvertes ici.

A cette occasion, une mini-tournée "Messer" aura lieu en décembre dans 7 villes de Russie, d'Ukraine et du Kazakhstan. Chaque soir, Till présentera son livre grâce à un show où se mêleront théâtre, littérature et... concert de Lindemann avec Peter Tägtgren ! Pour toutes les villes, sauf Novossibirsk, une séance de dédicaces sera organisée la veille. Plus d'informations sont disponibles sur le site dédié. Voici les dates :

  • 01/12/2018 - Kiev, Ukraine (+ dédicace le 30/11)
  • 03/12/2018 - St-Pétersbourg, Russie (+ dédicace le 02/12)
  • 05/12/2018 - Moscou, Russie (+ dédicace le 04/12)
  • 07/12/2018 - Almaty, Kazakhstan (+ dédicace le 06/12)
  • 09/12/2018 - Novossibirsk, Russie
  • 11/12/2018 - Irkoutsk, Russie (+ dédicace le 10/12)
  • 13/12/2018 - Samara, Russie (+ dédicace le 12/12)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon RammWiki, voici la setlist du concert que Lindemann a donné dans le cadre de la tournée de promotion Messer (les musiciens étaient ceux du groupe Pain) :

 

Skills in Pills
Ladyboy
Fat
Children Of The Sun
Home Sweet Home
Cowboy (distribution de Vodka au public)
Yukon
Golden Shower (un esclave monte sur la scène et un faux pénis lui urine dans la bouche)
Praise Abort
Fish On (Till casse la grosse caisse, en sort un couteau et des poissons, les découpe et distribue du poisson cru au public)

  • Like 5
  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, nenec a dit :

mais on aura pas de vidéos filmés a l'arrache c'est ça ? ils ont bloqués les téléphones ?

 

De ce que j'ai pigé, sur les shows Russe ils avaient équipé les salles de consignes spéciales pour pas que les gens aient leurs téléphones sur eux.

 

Pour L'Ukraine rien de ça mais par contre les gens avaient pas le droit et étaient surveillés hier.

 

@TuMirNichtWeh, tu y étais hier si je ne me trompe pas ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai du mal à comprendre l'intérêt de l'esclave pendant la dédicace. Sur scène, okay. Mais en dédicace, ça me dépasse.

Comme avec Rammstein (où les mecs font une nette distinction entre ce qu'ils sont sur scène et la manière dont ils se présentent en interview et dédicace), Till dit faire une distinction entre le "je poétique" et l'homme qu'il est vraiment.  En trimbalant un esclave en dédicace, c'est la contradiction la plus totale. J'aimerais croire que c'est du génie, mais au final, ça n'atteint même pas le niveau d'auto-dérision et d'inventivité de la mise en scène de Bück dich - c'est juste du buzz facile dans des nations où afficher sa virilité de manière caricaturale est trop bien accepté, buzz devenu nécessaire parce qu'il n'y aura pas assez de vidéos du concert à cause de l'interdiction de filmer.

 

C'est comme si Bihac lui avait proposé cette idée entre deux verres et qu'il projetait de faire un film "les coulisses de la tournée Messer" dans lequel on ne verrait que des mises en scène de ce genre: ça frise le ridicule...

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois qu'il a bien tiré partie du concept d'un spectacle mêlant musique, théâtre et poésie pour faire quelque chose de raffiné et de touchant. 

  • Like 3
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

C'est comme si Bihac lui avait proposé cette idée entre deux verres et qu'il projetait de faire un film "les coulisses de la tournée Messer" dans lequel on ne verrait que des mises en scène de ce genre: ça frise le ridicule...

 

Tout ce qui touche à la carrière solo de Till donne de toute façon dans la caricature et le grotesque depuis les origines. Lindemann est un gros défouloir pour Till et j'ai idée qu'il faudra jamais trop en demander niveau subtilité quand il bossera avec Tägtgren.

Edited by Spooky Kid
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça manque de Sauber quand même, en live elle doit être pas mal si Till gère bien le coup.

 

On pourrait espérer un show en France avant le Tour 2019 de Rammstein vous pensez ?

 

45891226_1891435700974845_7409035954741402587_n.jpg

Edited by Atomiiik

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Atomiiik a dit :

Ça manque de Sauber quand même, en live elle doit être pas mal si Till gère bien le coup.

 

 

Ça deviendrait très vite ennuyeux non ? :ph34r:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’aurais pensé qu’ils joueraient G-Spot. 

Tout ca est très rigolo en tout cas, c’est bien plus couillu et marrant que Emigrate. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, LudicrousC a dit :

J'ai du mal à comprendre l'intérêt de l'esclave pendant la dédicace. Sur scène, okay. Mais en dédicace, ça me dépasse.

Comme avec Rammstein (où les mecs font une nette distinction entre ce qu'ils sont sur scène et la manière dont ils se présentent en interview et dédicace), Till dit faire une distinction entre le "je poétique" et l'homme qu'il est vraiment.  En trimbalant un esclave en dédicace, c'est la contradiction la plus totale. J'aimerais croire que c'est du génie, mais au final, ça n'atteint même pas le niveau d'auto-dérision et d'inventivité de la mise en scène de Bück dich - c'est juste du buzz facile dans des nations où afficher sa virilité de manière caricaturale est trop bien accepté, buzz devenu nécessaire parce qu'il n'y aura pas assez de vidéos du concert à cause de l'interdiction de filmer.

 

C'est comme si Bihac lui avait proposé cette idée entre deux verres et qu'il projetait de faire un film "les coulisses de la tournée Messer" dans lequel on ne verrait que des mises en scène de ce genre: ça frise le ridicule...


Je pense sincèrement que les dédicaces et interviews doivent être considérées comme parties intégrantes du "show" peu importe l'artiste. Ce sont des moments où le public se trouve en face du stage persona et non de l'individu. C'est d’ailleurs la raison pour laquelle les interviews sont en général souvent les mêmes et souvent plus riches en contradictions qu'en informations. J'ai probablement fait plus d'une cinquantaine d'interviews et dans 95% des cas je parlais à l'artiste et non à la personne. Alors évidement, les artistes gèrent cette dualité différemment et il arrive qu'en interview ils soient un peu plus "relax", mais ils jouent toujours un rôle et puis les journalistes et le public s'attendent aussi à ça d'une certaine façon. Une fois il m'est arrivé de faire une interview et de me retrouver à parler véritablement à la personne et non à "l'acteur" et de mon point de vue c'était vraiment intéressant, mais du point de vue éditorial ce n'était pas vendeur. On parlait des contrats, de la façon dont les labels marchent en interne, de la façon dont le groupe gérait sa société, des jobs qu'ils devaient faire à coté pour combler les périodes de calme. Brefs des trucs techniques et pas vraiment "rock n roll", le papier à jamais été publié en intégralité je crois. Juste pour donner un autre exemple, j'ai eu la chance d'interviewer Niklas de Shining, un artiste dont le stage persona est...hmmm... extrême. L'interview était cool et pas aussi tendue que ce que je pensais mais je parlais bien au chanteur et pas à la personne. Je l'ai recroisé quelques années après dans un cadre privé, pour les funérailles d'une connaissance commune et c'était une autre personne, beaucoup plus simple et normale.

Bref, tout ça n'est pas nouveau, mais je pense vraiment que dès qu'il y a des médias on est en présence d'acteurs, peu importe ce que Till ou Rammstein disent. Inconsciemment il y a quelque chose qui se passe et ils passent tous plus ou moins en mode "boulot". Et du coup ça peut donner des trucs vraiment awkward quand la séparation entre "artiste" et "vie privée" devient floue.

Edited by desir_noir
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous voulez en savoir plus?!!! Jeviens de rentrer de Kiev avec de droles d’images dans la tete, j’ai bien aime la conception de la dedicace dans la gallerie d’art par contre le concert...hmm, du bien et du moins bien, je vous fait un recit dans la journee...

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/12/2018 à 09:41, LudicrousC a dit :

J'ai du mal à comprendre l'intérêt de l'esclave pendant la dédicace. Sur scène, okay. Mais en dédicace, ça me dépasse.

Comme avec Rammstein (où les mecs font une nette distinction entre ce qu'ils sont sur scène et la manière dont ils se présentent en interview et dédicace), Till dit faire une distinction entre le "je poétique" et l'homme qu'il est vraiment.  En trimbalant un esclave en dédicace, c'est la contradiction la plus totale. J'aimerais croire que c'est du génie, mais au final, ça n'atteint même pas le niveau d'auto-dérision et d'inventivité de la mise en scène de Bück dich - c'est juste du buzz facile dans des nations où afficher sa virilité de manière caricaturale est trop bien accepté, buzz devenu nécessaire parce qu'il n'y aura pas assez de vidéos du concert à cause de l'interdiction de filmer.

 

Tu viens probablement de plus réfléchir à cette histoire d'esclave que Till lui-même n'y a jamais réfléchi... Il s'est dit "qu'est-ce qui pourrait faire marrer les gens et que j'ai pas encore fait", point barre. Faut pas chercher plus loin.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, TuMirNichtWeh a dit :

Vous voulez en savoir plus?!!! Jeviens de rentrer de Kiev avec de droles d’images dans la tete, j’ai bien aime la conception de la dedicace dans la gallerie d’art par contre le concert...hmm, du bien et du moins bien, je vous fait un recit dans la journee...

 

Oui raconte nous ça héhé, tuvas fait quelques photos du live 🤔 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Pierrick a dit :

Tu viens probablement de plus réfléchir à cette histoire d'esclave que Till lui-même n'y a jamais réfléchi... Il s'est dit "qu'est-ce qui pourrait faire marrer les gens et que j'ai pas encore fait", point barre. Faut pas chercher plus loin.

 

Surinterpréter est mon plus gros défaut, c'est vrai. (Le malheur des INTJ. :D )

 

Il n'empêche que le coup des portables interdits pendant le spectacle, c'est pas si anodin, je trouve - il y a certaines choses moins assumées que d'autres?...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dédicace

Comme vous le savez, à la différence des autres dates sur la tournée, elle a eu lieu dans une galerie d’art contemporain dont les œuvres en places correspondaient assez à l’univers de Till. Donc l’endroit etait idéal. Il a fallut faire la queue dehors et il faisait très froid. On est passé au decteur à métal + fouille, et avant d’entrer on nous a dit que les photos étaient strictement interdites. Etant dans un pays étranger, ne parlant pas la langue (très peu d’Ukrainiens parlent anglais par contre ils sont très accueillants), je me suis dit que je n’allait pas tenter. J’ai bien fait, le gars devant moi a essayé, il s’est fait chopper immédiatement et foutu dehors. A l’intérieur il y avait une dizaine d’agents de sécurité, prêts a vous sauter dessus. Du coup on a meme pas eu le temps de profiter de ce qui devait être un événement artistique. Quand à la créature de Till, j’ai personnellement trouvé que ça allait avec le reste au niveau artistique, elle avait une façon de bouger intéressante (comme je fais de la danse, je suis sensible à ce genre de choses), j’ai aimé, ça ne m’a pas choqué. Till etait frais, calme et courtois, et comme j’étais dans les dernières j’ai eu un peu plus de temps avec lui. C’est juste dommage pour cette sécurité excessive, ça a un peu gâché.

 

Lecture des poemes + concert

 

Encore une fois, photos interdites selon la volonté de Till pour que tout le monde ecoute sans être dérangé.

 

J’ai été très déçue par la première partie, je sais que Till n’aime pas lire ses poèmes devant un public, mais je pensais qu’on aurait droit a 2 acteurs lisant les poemes en Allemand et Russe, mais tout ce qu’on a eu en fait c’est un film sur fond d’écran avec un acteur Russe assis sur un sofa récitant les poemes en Russe...pendant 30min...c’était chiant je ne suis pas sûre que ça soit bien passé, il y avait deux amies Ukrainiennes avec moi et elles m’ont dit que c’était difficile à entendre, déjà la sono etait mauvaise.

 

Puis avant que Till entre en scène, on a eu une petite vidéo d’ouverture ou on voit Till tout nu avec une grosse couche de bébé et le pouce dans la bouche se ballandant dans Ce qui ressemblait à Hambourg, devant des gens ebahis, pour finir en sautant dans un canal, la dénière image étant la couche flottant dans l’eau - c’était rigolo et tout le monde a rigole. Puis Till les musiciens de Pain sont arrivés tous habillés en blanc. je me souviens déjà plus avec quoi iles ont commencé, le son etait tellement mauvais, une vraie soupe, il y a eu un problème de micro, très difficile à entendre Till. Il s’est d’ailleurs énervé plusieurs fois et à fini par en detruire deux. Till était en forme, il a maigri. Autres moments mémorables, a un moment il est descendu entre la scène et la foule (c’était une petite boite donc peu d’espace), et à arrosé la foule de vodka. Sur Fish On, il est arrivé avec une boîte déguisée en caisse claire, contenant des poissons, il en a vidé quelaues uns avant de les balancer à la foule! La créature a refait surface sur Golden Shower et subit les affons de Till (j’irai pas plus loin sur les détails). Entre deux chansons on a eu droit a une autre vidéo où on voit Till assis sur un sofa en costume rouge, les jambes écartées, avec une femme allongés sur lui, en train de lire un de ses poèmes, mais sa prononciation est mauvaise, alors a chaue fois il luis donne une claque sur les fesses! C’était rigolo.

 

Pour conclure je dirais qu’il y avait de bonnes idées, Till était en forme et a tres bien tenu la scène mais le son était vraiment degeulasse. Je mattendais aussi a de nouvelles chansons mais rien, comme vous le savez. Je pense aussi que le son de Pain, déjà brouillon a la base, passe très mal en live, mais bon c’est mon opinion. Il y avait une très bonne ambiance.

 

Zoran était là avec un assistant, le concert a été filmé et photographié, ils nous ont aussi interviewés en train de faire la queue. Donc il devrait en sortir quelque chose mieux que quelque photos pourries de fans. 🙂

 

 

 

 

Edited by TuMirNichtWeh
  • Like 5
  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh non, pas un film de Bihac... -_- J'aime bien les clips qu'il a faits pour Rammstein, mais ce mec en roue libre, c'est la décadence absolue...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci @TuMirNichtWeh pour cette review, car je suis très déçue de pouvoir participer au Messer Tour :(

 

Tu nous as décrit tellement de choses, que j'ai eu l'impression d'y avoir été, même sans les photos, ça me remonte le moral. Fantastique ! 

Je comprends ta déception, c'est vrai que le son qui foire à un concert est une des pires choses que l'on retient... surtout quand tu as mis la thune pour y aller... Je pense à mon dernier concert à Nîmes, avec Manson que je n'entendais pas beaucoup... malgré mon bon emplacement.

 

En tout cas, ravie de savoir que Till est en forme. C'est bon signe avant la tournée des stades 2019 :wub: 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...