Jump to content

Emigrate - You Can't Run Away


Recommended Posts

J'ai trouvé la chanson ennuyeuse au possible, sans aucun intérêt ni originalité. On dirait de la pop des années 80. 

Pas regardé le clip donc pas d'opinion dessus. Le teaser ne m'a pas fait envie. 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 95
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

La maman de Khira Li Lindemann approuve.

Non, finalement Bihać a confirmé que ce n’est pas ça, c’est juste une histoire de jalousie, car Richard trouve que les clips de Bihać sont meilleurs pour Lindemann.

Le 25/09/2021 à 20:23, Vicarious a dit :

Un peu passe-partout et oubliable, mais objectivement sympa en comparaison du reste, après je n'arrive pas à comprendre pourquoi j'ai pensé à Robbie Williams.


Bah déconne pas, j'y ai pensé aussi. Enfin ça et une palanquée de groupes de rock soft en fait. On en revient toujours à la même chose.

 

Link to post
Share on other sites

Alors là, effectivement, on est en plein dans le style du premier album, on dirait qu'il n'y a pas grand chose qui a été retouché depuis. C'est plus intéressant que les deux albums précédents grâce à la nappe de synthé, et la gratte passe. Enfin bon, ça reste méga cliché et avec toujours le problème du chant de Richard que je trouve désespérément insipide.

 

Par contre, le clip, mais LOL, outre que c'est mal branlé (je comprends juste vaguement qu'il essaie de dire quelque chose avec des symboles d'enfermement et de liberté) et que le jeu d'expressions de Richard est sans intérêt, l'insistance sur les plans en train de tripoter une nana en prenant bien soin de ne pas montrer les tétons de celle-ci, je trouve ça tellement lourd et ridicule...

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, TheKeyboardfucker a dit :

son claviériste est inutile au possible 

 

Je partage cet avis.

 

Ah sinon y'a un argument que je comprends jamais : "la chanson est bien, on la retient facilement !". En quoi le fait de retenir facilement une chanson est-il un gage de qualité ?

Edited by Ein kleiner Mensch
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Ein kleiner Mensch a dit :

 

Je partage cet avis.

 

Ah sinon y'a un argument que je comprends jamais : "la chanson est bien, on la retient facilement !". En quoi le fait de retenir facilement une chanson est un gage de qualité ?

J'avoue que je retiens beaucoup les chansons de Jul, et plusieurs fois dans la journée j'ai envie de sauter par la fenêtre :ph34r:

  • Like 1
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Ein kleiner Mensch a dit :

 

Je partage cet avis.

 

Ah sinon y'a un argument que je comprends jamais : "la chanson est bien, on la retient facilement !". En quoi le fait de retenir facilement une chanson est-il un gage de qualité ?

Au contraire en fait pour ma part j’ai remarqué que j’aime bien me rappeler facilement d’une musique mais ça n’a jamais autant de saveur qu’une musique que je n’ai pas apprécié au début et que j’ai appris à aimer au bout de plusieurs écoutes.

 

Je me suis toujours dit que c’était plus simple d’aimer rapidement une musique simple, c’est peut être comme la bouffe, des pâtes et du fromages c’est bon mais alors avec du chocolat c’est encore meilleur ! 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, TheKeyboardfucker a dit :

Il y avait + de synthé et les effets étaient + diversifiés quand Richard le jouait lui même… son claviériste est inutile au possible 

 

Les musiciens d’Emigrate ne sont là que comme interprètes, Richard compose tout.

  • Like 5
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ein kleiner Mensch a dit :

Ah sinon y'a un argument que je comprends jamais : "la chanson est bien, on la retient facilement !". En quoi le fait de retenir facilement une chanson est-il un gage de qualité ?

 

Tout dépend du style, je dirais. Une bonne chanson pop doit être facile à retenir aussi, sinon difficile d'entrer dans la catégorie pop justement. Trouver le bon hook, une mélodie entraînante pour le refrain, ou une structure simple sans être simpliste, c'est important dans le rock - or, ça aide aussi à mieux retenir la chanson.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

 

Tout dépend du style, je dirais. Une bonne chanson pop doit être facile à retenir aussi, sinon difficile d'entrer dans la catégorie pop justement. Trouver le bon hook, une mélodie entraînante pour le refrain, ou une structure simple sans être simpliste, c'est important dans le rock - or, ça aide aussi à mieux retenir la chanson.

 

Je pensais plutôt à "Frère Jacques", mais tu as sans doute à moitié raison.

(Fatiguée)

Link to post
Share on other sites
Le 27/09/2021 à 18:54, Ein kleiner Mensch a dit :

Ah sinon y'a un argument que je comprends jamais : "la chanson est bien, on la retient facilement !". En quoi le fait de retenir facilement une chanson est-il un gage de qualité ?

 

 

Il y a 23 heures, LudicrousC a dit :

 

Tout dépend du style, je dirais. Une bonne chanson pop doit être facile à retenir aussi, sinon difficile d'entrer dans la catégorie pop justement. Trouver le bon hook, une mélodie entraînante pour le refrain, ou une structure simple sans être simpliste, c'est important dans le rock - or, ça aide aussi à mieux retenir la chanson.


Disons que c'est un argument très ambivalent puisqu'il peut effectivement être à la fois positif ou négatif ! L'exemple de la pop, pour reprendre Ludi, est particulièrement éloquent : le genre entier se base sur des earworms. Des structures assez simples, des refrains faciles à chanter et des sons pas trop expérimentaux histoire que ça plaise quand même à l'oreille moyenne. Il y a bien entendu des contre-exemples, et ça varie selon les époques, mais ça reste l'exemple le plus évident. Et l'intérêt est aussi (surtout?) mercantile. Si ça reste en tête, y'a plus de chances qu'on achète le single. 

Le cas des chansons pour enfants, des génériques de dessins animés ou séries et autres bêtises du net sont aussi des exemples assez éloquents. C'est parfois très con, parfois iconique, mais en tous les cas ça nous rentre dans la tête sans trop de peine. En fait moins c'est complexe, mieux ça rentre généralement. Si en plus c'est un peu drôle, c'est encore mieux ! Après si c'est trop plat et que ça ressemble à tout, simple ou pas, ça marchera moins bien... D'où ma critique de ce que fait Richard : c'est pas spécialement que ce soit plus sage que Rammstein que je reproche, c'est que c'est sans éclat. Cela ne m'est pas mémorable parce que rien ne m'impression, ne me scotche, ne me pousse à revenir. Alors que c'est ce qu'il s'est passé avec les trois premiers Rammstein par exemple. Et si on revient à l'argument "oui mais justement, ce n'est PAS Rammstein !", bah alors je peux dire pareil avec "For The Masses" de Depeche Mode ou Painkiller de Judas Priest : à l'époque, ça m'avait foutu sur le cul et donc je m'en suis toujours souvenu. Je crois pouvoir dire, sans grande surprise, qu'on retient plus aisément ce que l'on aime, mais surtout ce qui nous a impressionné. Ce qui nous a sorti de notre ordinaire. Sans aller aussi loin que le syndrome de Stendhal, parfois ça s'en rapproche ! Il y a des oeuvres qui marquent, je suis quasi sûr que tu en as aussi 😉 

Et pour répondre un peu plus à la question, bah cela n'a rien de très compliqué : si la musique est appréciée, alors qu'elle soit mémorable est un gros plus. Elle va perdurer dans notre psyché et on reviendra volontiers après des mois ou des années. Cela peut aussi être une qualité si la structure est assez simple et que le titre est en plus fun, frais ou entraînant. Ce sera alors une chanson "feel good" et ça fait toujours plaisir. J'ai ça avec "Footloose", "Anyway You Want It" ou "Satellite" (des Hooters) par exemple. A l'inverse, ça pourra être facteur d'agacement si la chanson est HORRIBLE et qu'elle ne persiste justement que par sa mélodie qui nous poursuit. Un titre peut être mauvais tout en nous restant dans le crâne, ça on est d'accord. Je pense que le maître en la matière à l'époque, c'était Weebl : 
 


Donc ouais, je pense que c'est le genre d'argument qui mérite d'être replacé dans un contexte. Car vidé de son sens, c'est effectivement pas forcément une qualité. En tout cas ça n'en fait pas un bon titre pour autant. Mais ça peut l'être ! C'est en tout cas mieux qu'un titre pas foncièrement mauvais mais qui est balayé par les sables du temps sitôt qu'il soit sorti. 
 

Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Ale a dit :

Il y a des oeuvres qui marquent, je suis quasi sûr que tu en as aussi 😉 

 

Oui, Spieluhr. 

 

il y a 17 minutes, Ale a dit :

En tout cas ça n'en fait pas un bon titre pour autant. Mais ça peut l'être ! C'est en tout cas mieux qu'un titre pas foncièrement mauvais mais qui est balayé par les sables du temps sitôt qu'il soit sorti. 

 

Les montagnes russes argumentatives. :ph34r:

 

Pour moi, c'est simple : peu importe le genre (j'inclus la pop), ce n'est pas le fait d'avoir retenu facilement une chanson qui nous donne envie de la réécouter, c'est le fait d'avoir aimé ce qu'on a entendu. Or on n'aime pas forcément ce qu'on retient facilement, et on peut avoir de prime abord de la difficulté à retenir ce qu'on a aimé entendre (difficulté qui forcément ne perdure pas, puisqu'on écoutera la chanson plusieurs fois). 

 

Quand tu dis :

il y a 28 minutes, Ale a dit :

Après si c'est trop plat et que ça ressemble à tout, simple ou pas, ça marchera moins bien...

, c'est bien que si ça marche moins bien, c'est que c'est trop plat et que ça ressemble à tout (je sais lire t'as vu ? :ph34r:). Rien à voir avec la facilité de rétention, donc. Enfin, on est sur une autre échelle. 

 

Bref disons qu'il y a trop de contre-exemples pour que la corrélation entre "c'est bien" et "ça reste dans la tête" soit réellement valide, selon moi. 

Link to post
Share on other sites

Je vois ce que tu veux dire (je crois?), c'est qu'en gros, ce n'est jamais le caractère mémorable d'une chanson qui la rend bonne ou mauvaise... Ce sont d'autres éléments qui vont nous faire l'aimer ou pas? Mais que pris séparément, cet "argument" est vide de sens. Justement parce qu'on peut détester avoir ce morceau dans la tête, ou adorer cela. 

...C'est vrai que c'était vachement plus simple et court que ma tirade, pour dire finalement (grosso modo) la même chose 😶

Ceci étant dit, je te rejoins sur la possibilité (et le plaisir!) de tomber sur un titre (ou un album) qui nous a déplu ou en tout cas qui ne nous a pas captivé, pour recevoir de plein fouet l'effet inverse X temps après. Pour rester dans la thématique Rammsteinienne, j'ai eu ça avec Rosenrot il y a peu ! Et quelques titres de Mutter qui m'avaient pas transcendés à l'époque (Zwitter, Adios, Nebel... Toute la deuxième moitié en fait) 

En fait, je pourrai même faire plus simple : c'est ce qui m'est arrivé avec Rammstein tout court. J'ai totalement détesté les premières fois, je me foutais de la gueule de mes amis qui kiffaient. Redécouverte avec l'Albumette qui a tournée dans la rédac de mon magazine... Et le reste appartient à l'Histoire :ph34r:

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Ale a dit :

Je vois ce que tu veux dire (je crois?), c'est qu'en gros, ce n'est jamais le caractère mémorable d'une chanson qui la rend bonne ou mauvaise... Ce sont d'autres éléments qui vont nous faire l'aimer ou pas? Mais que pris séparément, cet "argument" est vide de sens. Justement parce qu'on peut détester avoir ce morceau dans la tête, ou adorer cela. 

 

Oui. :) 

 

il y a 4 minutes, Ale a dit :

...C'est vrai que c'était vachement plus simple et court que ma tirade

 

C'est pas difficile, ça. :ph34r:

(gratuit :ph34r:)

 

il y a 6 minutes, Ale a dit :

je te rejoins sur la possibilité (et le plaisir!) de tomber sur un titre (ou un album) qui nous a déplu ou en tout cas qui ne nous a pas captivé, pour recevoir de plein fouet l'effet inverse X temps après.

 

Alors je ne l'ai pas dit, mais je le pense effectivement aussi !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 27/09/2021 à 22:28, Rasputin 93 a dit :

C'est moi ou beaucoup de scènes sont des réminiscences des clips de Lindemann et Till Lindemann?

 

J'ai eu aussi cette bizarre impression d'imitation (ratée). Rien que tirer la langue, enfiler un chapeau de cowboy de manière ridicule ou se mettre en position pour un cuni, ça colle extrêmement bien au personnage de Till. Et je pense que c'est ça qui accentue le côté comique aussi.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, LudicrousC a dit :

 

J'ai eu aussi cette bizarre impression d'imitation (ratée). Rien que tirer la langue, enfiler un chapeau de cowboy de manière ridicule ou se mettre en position pour un cuni, ça colle extrêmement bien au personnage de Till. Et je pense que c'est ça qui accentue le côté comique aussi.


Maintenant reste à savoir si c'est un hommage, une moquerie ou une copie sur fond de jalousie... 👀

Link to post
Share on other sites

P'têt que le You Can't Run Away fait référence à son impossibilité d'échapper aux frasques de son camarade russophile dépravé.

  • Like 1
  • Haha 4
Link to post
Share on other sites

On sait qu’il y a une vraie rivalité entre Till et Richard, notamment sur la question des vidéos (Richard s’est brouillé avec Zoran à ce sujet là il y a déjà quelques années). Donc pas totalement impossible. Je trouve qu’il y a aussi beaucoup visuels qui rappellent Rammstein dans cette vidéo. 
 

En tout cas j’aime bien la chanson, je trouve l’habillage de l’instru assez réussi. C’est clairement ce que RZK peut faire de mieux dans ce style. 

Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Jack a dit :

On sait qu’il y a une vraie rivalité entre Till et Richard, notamment sur la question des vidéos (Richard s’est brouillé avec Zoran à ce sujet là il y a déjà quelques années). 

 

Ah bon ? 

Link to post
Share on other sites

Oui, c'est une longue histoire que je vous conterai peut-être un jour, quand tous les protagonistes seront morts

  • Haha 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jack a dit :

Oui, c'est une longue histoire que je vous conterai peut-être un jour, quand tous les protagonistes seront morts

 

Vas-y, je te paye une bière et tu nous racontes ça : on sait bien que Richard ne mourra jamais.

  

il y a 7 minutes, Amaranth_ a dit :

La brouille ou la rivalité entre Till et Richard ? Pourquoi Till accepte de participer à des chansons d'Emigrate s'il y a une telle rivalité entre eux alors ? 

 

Peut-être a-t-il fait sien l'adage "Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis".

Edited by Herzwerk R.o.D
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...