Jump to content

Kovacs - Child Of Sin (Feat Lindemann)


Recommended Posts

Nouvelle collaboration avec Lindemann à venir. L'artiste néerlandais Kovacs interprète Child of Sin avec Till Lindemann.

L'album est disponible en précommande sur vinyle et cd coloré (13 Janvier 2023).

 

https://www.juno.co.uk/products/kovacs-child-of-sin/910354-01/

 

Tracklist :
Side 1
  1. "Fragile"
  2. "Goldmine"
  3. "Child Of Sin" (feat Till Lindemann)
  4. "Bang Bang"
  5. "Freedom"
Side 2
  1. "Love Parasite"
  2. "High Tide"
  3. "Motherless Boy"
  4. "Not Scared Of Giants"
  5. "Mama"

6725_foto2_product_xl.jpg

Edited by geoffrey
  • Like 1
  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Ale a dit :

Hâte de lire que c'est Lindemann qui a insisté pour faire cette collab, puisqu'il est devenu fan en entendant Kovacs dans sa loge :ph34r:


Vodka ? Siyouplé ? 
- Ah non pas vodka, j’ai trop bue. 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Un peu de mal avec la voix féminine mais je trouve le chant de Till tres beau meme si évidemment, on le préfere tous dans sa langue natale. Il y a une ambiance assez dramatique, c'est pas mal...

Link to post
Share on other sites

J'adore la voix de Kovaks (que je découvre avec cette chanson), au contraire. Le reste de l'album a l'air pas mal non plus, belle découverte.

Till chante en anglais en gardant des prononciations allemandes sur certains mots, c'est rigolo (my dirty hands "voult bleet" pour "would bleed"; it "vill" never "ent" pour "it will never end" etc etc)

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Der Master a dit :

La fille a le même chant du nez que le chanteur des Builders & Butchers.

 

Ca dépend des morceaux, sur certains c'est moins prononcé. En général je  n'apprécie pas du tout le chant du nez mais sur le morceau Freedom, par exemple, ça passe :) 

Link to post
Share on other sites

Je trouve que Kovacs a une magnifique voix et une personnalité attachante.

Le duo fonctionne très bien

L'union entre la voix émouvante de Till, qui progressivement va monter en puissance, et en couleur, en partant d'un quasi-chuchotement tout en douceur, au début, pour prendre toute son ampleur à la fin de la chanson, avec la voix de Kovacs, tout en éclats émotionnels dès le début de la chanson, fonctionne bien.

Quelle merveilleuse idée que ce duo entre deux personnalités atypiques et deux personnes si sensibles et si porteuses d'émotion.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Hmpf... Je fais plutôt partie des gens qui trouvent le titre plutôt insignifiant. Pas mauvais, pas mal chanté. Juste assez insipide et cliché. La voix de Till trouve mieux sa place que sur sa collab avec Zaz, mais ça rajoute pas grand chose au morceau malgré tout. Par contre son interprétation du texte me rappelle certains titres plus intimistes de R+ ou Lindemann, et c'est pas pour me déplaire vu que j'aime beaucoup Yukon ! 

Pour le reste, ce crescendo autant que ce piano sont désespérément classiques à mes yeux :(

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

La chanson n'est pas dégueulasse (j'aurais pas envie de la réécouter, mais je comprends pourquoi elle peut plaire), par contre je trouve le duo complètement inintéressant. Rien ne ressort de l'union de ces deux voix. Ils chantent ensemble, c'est tout. Pour moi, un duo doit comme recréer une nouvelle voix, une nouvelle entité. Or là il manque une alchimie, un terrain commun.

En la matière, je crois que je ne trouverai jamais mieux que l'accord Mike Shinoda / Chester Bennington (:() ; quand ils chantaient tous les deux (sur Castle of glass, par exemple), c'était sublime.

Edited by Ein kleiner Mensch
  • Like 2
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Pas emballée par ce titre, mais c'est pas vraiment mon genre de musique à la base. Rien à redire sur la chant de Till... mais j'ai du mal à l’apprécier à cause de sa prononciation de l'anglais.

 

38 minutes ago, Tüftelchen said:

Je pense qu'il s'agit d'inceste vu la complicité : "When you were nine..." entre les 2 protagonistes.

Apparemment oui selon cet article: https://3voor12.vpro.nl/artikelen/overzicht/2023/januari/Kovacs-strikt-Rammstein-zanger-Till-Lindemann-voor-intiem-duet.html

Elle y raconte aussi comment ils sont arrivés à cette collaboration.

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui sont intéressés par Kovacs, cette magnifique chanteuse, elle passera le 7 mars à 19 h à la Belleviloise à Paris.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Interview néerlandaise très intéressante de Kovacs. Elle donne quelques précisions sur sa rencontre avec Till.

 

https://3voor12.vpro.nl/artikelen/overzicht/2023/januari/Kovacs-strikt-Rammstein-zanger-Till-Lindemann-voor-intiem-duet.html

 

Voici la partie correspondant à son travail avec Till, telle que me l'a restituée Google traduction :

 

"... Et quand son manager lui a demandé si elle ne voulait pas l’enregistrer en duo, un seul nom lui est venu à l’esprit : Till Lindemann, chanteur de Rammstein. Un groupe avec lequel Kovacs a ressenti une connexion dès son plus jeune âge – à partir de l’époque où MTV jouait 'Sonne' sans arrêt. Et une chanson comme 'Puppe' de 2019, où le personnage principal arrache la tête d’une poupée dans une colère aveugle, frappe Kovacs. Till Lindemann, un maître dans l’interprétation de la souffrance et qui n’a pas peur de creuser profondément en lui-même. Mais oui, le leader du presque plus grand groupe de rock, en tournée en Europe. « Je me suis dit : je connais quelqu’un qui a déjà travaillé avec lui, à Berlin.

Et miraculeusement, cette tentative a marché. Il n’y avait pas de maison de disques ou d’éditeur impliqué. C’est Lindemann lui-même qui a appelé : « J’ai entendu dire que nous allions enregistrer un duo. » Kovacs : « Il a trouvé que c’était une belle chanson, et il m’a invité chez lui. Il semble donc que j’ai vécu à Berlin pendant un an à 500 mètres de lui, et il va parfois dans des endroits de la ville, où j’aime aussi aller. Quel genre d’endroits? Hum, je ne sais pas, haha. Till était très coopératif et intéressé. Il voulait connaître le contexte, il voulait que je me sente à l’aise avec cela. Nous avons construit une relation spéciale. Il m’appelle « mon ami fou ». Si j’avais eu une étiquette, cela n’aurait jamais été possible, elle aurait été imprimée en morceaux. J’ai fait tout cela toute seule. »

Lindemann chante le deuxième couplet de 'Child Of Sin', en anglais. C’est ce qu’il voulait le plus, dit Kovacs. Et la collaboration ne s’est pas arrêtée là, car l’Allemand est également venu à Amsterdam pour enregistrer un clip vidéo. « Il était très gentil », dit Kovacs de cette journée. « Il m’a dit à un moment donné : tu t’agites comme une chauve-souris, fais-le plus tranquillement ! Oui, je sais, ai-je répondu. Je veux juste le meilleur pour votre bébé. Il comprend vraiment à quel point c’est important pour moi. ».

 

 

 

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...