Jump to content
Sign in to follow this  
_NiNa_

Dream Theater

Recommended Posts

Guest Master of Puppets

T'es courageux d'aller à un concert sans rien connaître, moi ça me ferait incroyablement chier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Seb

Connaitre les titres c'est mieux mais bon, même si tu ne les connais pas tu ne vas pas te faire chier au concert.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Master of Puppets
Connaitre les titres c'est mieux mais bon, même si tu ne les connais pas tu ne vas pas te faire chier au concert.

J'ai pas dis qu'on se faisait chier ...

J'ai dis que ça me ferait chier d'aller à un concert d'un groupe sans connaître une seule chanson.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah moi ca ma pas dérangé franchement, je connaissait déja ce groupe puisque certains de mes ami en sont fanatique, mais je connaissait pas assez pour dire quel chanson ils étais en train de jouer mais bon, j'ai apprécié la musique et pour 12 $ ( 8,5 euro ) c'étais une chance a ne pas manquer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dream Theater... :wub:

un excellent groupe de rock prog...( decouvert il y a environ un mois...lol)

pour le moment mon album prefere est l'extreme Octavarium...brrr la claque cet album(meme si selon certains fans ce n'est pas le meilleur... :huh: )!!!

les flirts avec Muse sont absolument geniaux...loin d'etre du plagiat en plus!

Sinon j'aime egalement beaucoup les albums Train Of Though et Systematic Chaos...

Rrha j'aime ce groupe tiens! :wub:

Contrairement a certains je trouve que les musiciens ont toujours un certain feeling dans leur virtuosite et ainsi l'emotion semble rimer avec complexite...*du moins c'est mon avis* :oops:

pour ceux qui aiment ce genre de virtuosite/metal prog, je ne peux pas m'empecher de leur conseiller des groupes comme "Symphony X" ou encore "Adagio"( un groupe francais plus qu'excellent :wub: ).. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai découvert ce groupe y a pas très longtemps grâce à un pot!!!

J'aime beaucoup leur musique et la qualité de leurs morceaux même si je n'écouterais pas ça tous les jours!!!Mais je recommande le soir allongé dans son lit, dans le noir, avec un casque, et chercher le moindre détails...

Bref je trouve que c'est aussi un groupe où les musiciens se valent autant les uns que les autres!!! Chacun maitrise parfaitement son instrument !

Le seul truc c'est que j'aime pas le chanteur ou plutôt je déteste sa voix.

Mon membre préféré reste Mike :wub: !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah decidement james Labrie, on l'adore ou on le deteste(perso je serais plutot, dans la premier option :wub: )

Sinon tu ecoutes quel album de DT?

J'ai recemment achete "Systematic Chaos",il est excellent(meme si j'ai une nette preference pour Octavarium :wub: )il me semble qu'il y aussi un featuring avec Opeth sur une song.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Review du seul concert de Dream Theater auquel j'ai assisté.

 

DREAM THEATER : Paris, Zénith, 31/1/14

C'était donc la première occasion qui m'était donnée d'assister à un concert du Théâtre du Rêve et ce, pour promouvoir son album éponyme récemment paru. J'appréhendais quelque peu, craignant de me faire chier comme un rat mort car des albums de Dream Theater, j'en possède, aussi bien des albums studio que des live. Il est vrai que certains morceaux en live ne sont pas toujours faciles d'accès et prennent parfois des tournures à la limite de l'indigeste. Grâce à un pote qui insiste pour que j'y assiste puisque l'une de ses amies, souffrante ne pouvait s'y rendre , je me dis : "Allez, pourquoi pas ?" Dream Theater, j'ai connu en 1992 avec Images And Words, un album-référence selon les die-hard fans du groupe et je reconnais avoir bien accroché à l'époque, enchainant avec le Live At The Marquee qui paraissait dans la foulée.  
Pas de première partie, annonce t-on au sein du public, ce qui nous laisse à penser que le concert brillera par sa longueur.
Un rideau arborant le logo du groupe, orne la scène et une musique planante limite spatiale qu'un Hawkwind ne saurait renier, fait patienter l'impatient public du Zénith.

dsc04418.jpg

Puis, une intro assez longue retentit, intro durant laquelle le visuel des albums du groupe défile, s'anime aussi pour laisser place ensuite au groupe qui apparaît sur un The Enemy Inside du dernier album en date percutant qui s'étire en longueur. 

dsc04419.jpg

dsc04420.jpg

dsc04421.jpg

dsc04423.jpg

dsc04424.jpg

dsc04425.jpg

Un son puissant parfois obsédant, envahit la salle parisienne déjà conquise. John Petrucci, d'entrée de jeu, hausse le ton en nous assénant des soli rapides, ciselés et brillants tandis que le discret bassiste John Myung, joue de sa basse six cordes plus vite que son ombre....................chinoise (merde, je l'ai faite......). James LaBrie chante tout particulièrement bien mais sa voix est couverte par la puissante basse de Myung. Dream Theater a la particularité d'enchainer les morceaux sans temps mort, en l'occurrence The Shattered Fortress de Black Clouds And Silver Linings ce qui fait qu'on a l'impression qu'un seul titre dure un quart d'heure alors que l'on en trouve au moins deux. Passage par l'album A Dramatic Turn Of Events avec On The Back Of Angels et c'est à ce moment-là que l'on se dit que certains titres emblématiques du groupe comme Peruvian Skies ou même Pull Me Under ou même encore Ytse Jam vont passer à la trappe. Devant tant de virtuosité et de technicité, on ne peut être qu'admiratifs tant nos compères maitrisent leur sujet et leurs sujets.
Des lights magnifiques viennent compléter le tableau ainsi que des vidéos relatives aux morceaux interprétés. 
The Looking Glass, toujours du dernier opus, nous est envoyés en pleine face. Ce qui frappe également, c'est cette complicité étonnante entre les membres du groupe lors de morceaux complexes et alambiqués. Mike Mangini, le batteur, nous fait quelques clins d'oeil du côté de Rush. Neil Peart, le batteur du trio canadien, semble être plus qu'une référence tandis que Jordan Rudess, affairé qu'il est, fait de temps à autre tournoyer son synthé notamment sur Trial Of Tears. 

dsc04428.jpg

dsc04429.jpg

dsc04510.jpg

dsc04430.jpg

dsc04511.jpg

Enigma Machine donne l'opportunité à notre comique de batteur car il affichera un très large sourire durant quasiment tout le concert de faire étalage de tout son talent, allant, comme je l'ai énoncé juste au dessus, même jusqu'à pousser le vice à interpréter quelques notes de Red Barchetta et de Xanadu de Rush. Il a raison, il a de bonnes références, le p'tit Mangini. Along For The Ride et Breaking All Illusions viennent conclure ce premier set qui fut d'une grande richesse musicale. 

Pendant cet intermède de 15 minutes, des scènes humoristiques où le groupe entre en scène, défilent sur le grand écran. Un peu comme Rush..............C'est sympa, voilà.

Soudainement, le groupe réapparait sur The Mirror et Lie. C'est Awake (1994) dont on célèbre  le 20ème anniversaire qui est mis à l'honneur puisque s'enchainent Lifting Shadows Off A Dream, Scarred et Space Dye Vest. Un p'tit 6:00 ne m'aurait pas déplu car c'est un excellent morceau extrait de cet album. Tant pis. 

dsc04512.jpg

dsc04513.jpg

dsc04514.jpg

dsc04610.jpg

dsc04611.jpg

dsc04515.jpg

Retour sur le dernier opus puisqu 'Illumination Theory conclut cette deuxième partie de deuxième set. 
Le dernier round de ce mémorable show que l'on qualifiera de "très professionnel" et de "très technique" verra défiler des interprétations d'excellente facture d'Overture 1928, Strange Déjà Vu, The Dance Of Eternity et Finally Free où nous verrons un John Myung particulièrement impressionnant donner la réplique à un John Petrucci qui l'est tout autant dans ses interventions avec ceci dit parfois des passages difficilement accessibles car trop alambiqués. LaBrie, dans un dernier sursaut vocal, ne fait aucun faux pas. Impressionnant car nous avons véritablement l'impression que le temps n'a pas de prise sur sa voix. 
Un excellent concert de 3h00 donc qui m'a réconcilié avec un groupe que je trouvais parfois pompeux et inaccessible mais qui, aujourd'hui, excelle dans la virtuosité et le professionnalisme. A revoir.

dsc04612.jpg

dsc04613.jpg

dsc04614.jpg

dsc04615.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...