Jump to content
Sign in to follow this  
Kira

1998 - Stripped

Recommended Posts

Sacré déterrement de topic, ça, mais juste pour éclaircir un tout petit point:

Après, la polémique est de toutes façons particulièrement stupide, car quoi qu'en disent "les Intransigeants", les images n'ont aucun sens politique en elles-mêmes, et si Rammstein avait vraiment eu de la sympathie pour le nazisme, on voit donc mal pourquoi ils se seraient grillés en utilisant ces images alors qu'elles ne font l'apologie d'absolument rien... C'est de la mauvaise foi pure.

Certes les images ne sont à contenu polémique, mais à connotation polémique. Par conséquent, utiliser des images autant marquées par la période nazie, c'est quand même implicitement renvoyer à cette période, que ça plaise ou non. C'est ainsi.

C'est subtil, certes, mais ça reste questionnable d'un point de vue éthique, à moins de considérer l'art comme au-dessus de la morale (ce qui ne me déplaît pas en soi - et c'est sûrement le message principal du clip Stripped). Or, qui est près à faire ce grand pas? L'art a tout autant d'implication dans notre culture, notre mode de pensée et de vie, que les fusée made in méchants Nazis ou tenez: la philosophie de Marx (passée au rouleau compresseur politique).

Qui est prêt à dire que parce que c'est de l'art, on peut tout faire, même vendre son âme au diable, comme Leni a fait pour ne pas avoir les coups de règle de Goebbels?

Edited by LudicrousC

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes les images ne sont à contenu polémique, mais à connotation polémique. Par conséquent, utiliser des images autant marquées par la période nazie, c'est quand même implicitement renvoyer à cette période, que ça plaise ou non. C'est ainsi.

Oui, d'accord, mais ce n'est pas tout à fait ce que je voulais dire: imagines une seconde que Rammstein soit le groupe de dangereux nostalgeek du national-socialisme toujours prêt à faire de la propagande pour leurs idées à grand renfort de couvertures inspirées de l'imagerie totalitaire que certains imaginent; dans ce cas, ça servait à quoi de faire un clip avec ces images récupérés? Les images contiennent une référence qui ne pouvaient que déchaîner les polémiques sans servir pour autant à faire la promotion des idéologies les plus à droite, donc ça aurait été stupide. Ce que je veux dire, c'est que même en 1998, avant Links234 et Mann gegen Mann, et même en partant du principe que Rammstein sympathise avec le fascisme, les accusations ne tenaient pas debout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Mitth': Au contraire, puisque Rammstein étaient relativement peu connus vers la fin des 1990s, et faire une référence implicite au nazisme est somme toute plus "efficace" (difficile d'expliquer ce que je veux dire par là - disons simplement que jouer la carte "néo-nazi" à fond, c'est automatiquement censuré d'où l'impact réduit), d'autant plus quand le grand public ne connaît pas le groupe. On censure rarement les groupes inconnus - on a eu droit à un bel exemple en France dernièrement avec Sexion d'assaut.

Donc évidemment que les accusations envers R+ n'étaient pas justifiées dans le fond - mais dans la forme, si. Ils ont utilisé des images trop connotées.

Evidemment, je joue l'avocat du diable ici - pour moi, l'art passe au travers toute considération morale - et même politique, etc. - mais ce parti pris, qui semble couler de ressources pour beaucoup de fans de R+ qui les défendent (à juste titre sur ce point et bien d'autres - Rammstein est provoc pour beaucoup d'autres raisons), n'est pas quelque chose qu'on peut poser "a priori": ça implique beaucoup de choses, d'un point de vue philosophique ou ce que tu veux... ;)

EDIT: pour résumer plus simplement - pour calmer l'opinion publique, il ne suffit pas de dire:

"Ils ne sont pas nazis, juste provoc."

Avec l'opinion publique, cette "tautologie" ne peut pas passer.

Edited by LudicrousC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, mais sans faire de référence explicite, un groupe vraiment néo-nazi peut dénoncer les "dérives de la société moderne", l'"insécurité", l'oubli de l'"identité nationale" et autres conceptions floues chères à l'extrême-droite sans pour autant être censurés, je crois que certains groupes de "rock anti-communistes" (hem...) parviennent ainsi à se faufiler entre les mailles du filet; or R+ n'a rien fait de tout cela, seulement un clip avec des images mal choisies, donc l'accusation est d'autant moins crédible... Enfin bref, de toutes façons, je pense que dans l'ensemble, on est d'accord :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lol: Bah non, puisque je suis de l'avis de Jack: R+ a choisi ses images précisément parce qu'elles font référence à l'Allemagne Nazie - sinon, il n'y aurait pas de provocation. Donc il y a eu volonté de la part du groupe - c'est pas juste une accusation hasardeuse, hop! tombée du ciel juste parce que des journalistes ont voulu faire chier leur monde.

Tu réduis toujours ta logique à une question de fond (alors que je parle de forme) - et justement, l'opinion publique fait pareil, confond le fond et la forme - or, la provoc de Rammstein est systématiquement formelle. Et c'est d'ailleurs précisément là leur tour de passe-passe: Paul n'a pas tort en disant que seuls les fans peuvent les comprendre - il faut foncièrement être admiratif pour zapper la question essentielle:

Peut-on tout se permettre à partir du moment où on dit "mais ce que je fais, c'est de l'art"?

Pour rester dans le thème "stripped" (dénudé donc), si R+ avaient choisi des images de cadavres Juifs transportés par les SS eux-mêmes dans des camions à la fin de la guerre, pouvait-on appliquer le même argument? Eh bien, techniquement parlant, oui: l'art est aussi une histoire d'atroce, pas juste de sublime.

Mais dès que tu considères ce que ces images connotent, tu n'aurais probablement pas défendu ce choix - et ce, même si, en décalant la question dans l'histoire de fond (comme tu fais), on peut interprèter ces images comme la volonté de montrer l'humiliation des SS, d'où l'impact potentiellement anti-Nazi. ;)

On ne justifie pas aisément la provoc de Rammstein. D'ailleurs, la provocation est-elle a priori justifiable?

Edited by LudicrousC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh... Ouais, j'abandonne :D

Tout ce que je voulais dire, c'est que si R+ avait été vraiment nazi comme le pensaient certains à l'époque, ça n'aurait pas été très malin de leur part de faire ce clip^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout d'abord, j'aimerais répondre aux deux questions de LudirousC, à savoir :

¤ Peut-on tout se permettre à partir du moment où on dit "mais ce que je fais, c'est de l'art"?

Je crois que non.

Aujourd'hui, on a trop tendance à aller vers des extrêmes, au nom d'un idéal artistique. Cette sorte de fanatisme dissimulé n'est pas, à mon sens, très bon.

Certes, certains artistes sont à contre-courant, et c'est très bien parce qu'ils apportent quelque chose, mais d'autres ont des œuvres très discutables. Ne prenons qu'un exemple : le pseudo artiste qui laisse mourir un chien en laisse dans un musée, pendant que le beau monde se pavane devant en s'exclamant que c'est de l'art.

Il faut distinguer ce qui est une approche artistique de ce qui est contre-nature et, même s'il faudrait définir les termes en question pour partir d'une base et arguer ensuite, je pense - et ce n'est que mon avis - qu'on ne peut, de fait, tout faire au nom de l'art.

¤ On ne justifie pas aisément la provoc de Rammstein. D'ailleurs, la provocation est-elle a priori justifiable?

Au contraire, je pense que la provoc' est justifiable à bien des égards. Bon, là où on sera d'accord, c'est qu'il y a une question de dosage, qu'il ne faut pas faire tout et n'importe quoi.

La provocation, si elle est bien faite, a un but, un sens.

Souvent, avec Rammstein, y'a quelque chose derrière. Je ne dis pas qu'il y a un message profond dans chaque coup d'éclat attaché au groupe, mais qu'ils savent bien pourquoi ils le font, que ce soit pour jouer avec les limites ou autre.

En l'occurrence, pour Stripped, ils savaient où ils allaient, je crois, même si ils ne mesuraient pas tout à fait l'impact que cela pouvait avoir. En gros, ils jetaient un pavé dans la marre, sans savoir quelle serait l'onde de choc.

Concernant Stripped, comme je le disais, je suis convaincu que le groupe dans son intégrité connaissait les images et qu'ils savaient à elles étaient liées. Pour autant, je trouve le clip d'autant plus courageux.

Comme LudicrousC le disait, ce n'est pas dans le contenu qu'ils sont provoc', ici, mais dans la forme, et c'est très bien fait.

Utiliser des images qui ont servi la propagande nazie, afin de les détourner en mettant en avant le côté esthétique, c'est culotté, mais surtout, bien pensé. En cela, la provocation est presque un art (mais je ne vais pas trop m'avancer ici, on irait sans doute bien loin !)

Pour ce qui est de l'impact, je pense qu'on s'en fait une image erronée.

Nous connaissons Rammstein, l'histoire du groupe, et donc du clip en question, mais, en dehors de l'Allemagne, est ce que le grand public ferait le lien ? Je ne pense pas que ce soit si évident pour la grande majorité.

D'ailleurs, une bonne partie du public de Rammstein est jeune, parfois même très jeune, et ces images n'évoquent, pour cette partie du public, pas grand chose d'autre que les jeux olympiques. Il faut replacer les choses dans un contexte : je veux bien qu'à l'époque, ça choquait une bonne partie des médias et du public, mais aujourd'hui, j'ai un peu plus de mal à y croire.

Je termine avec un point sur les médias : ceux qui ont critiqué ce clip et Rammstein par la même occasion, aurait trouvé de toute façon un détail ou une excuse pour donner du sens à leurs inepties. Pour Stripped, y'avait de quoi s'interroger, mais pour beaucoup d'autres éléments, c'est plus que tirer par les cheveux.

Mais bon, c'est le rôle des médias que de nous faire avaler de la soupe en nous expliquant que ça nous fera grandir. Preuve en est dans le dernier ou avant dernier Rock&Folk où on peut lire une citation de Gainsbourg, détournée pour apparaître dans un article sur Rammstein (à propos du Main Square Festival) "on va danser le nazi Rock, nazi nazi nazi Rock"

Share this post


Link to post
Share on other sites

(mais je ne vais pas trop m'avancer ici, on irait sans doute bien loin !)

Bah justement, c'est ça qui rend les choses intéressantes! :D C'est pas drôle de juste parler de "Rammstein sont pas nazis, c'est une évidence parce que bla-bla-bla!" C'est une évidence parce qu'en interview, ils disent qu'ils ne le sont pas. Y'a pas à chercher midi à quatorze heures en comparant avec d'autres groupes d'extrême droite. Si Rammstein ne cautionnent pas les idées qu'on leur attribue, le problème est résolu. Ce qui intéressant, c'est ça:

Je termine avec un point sur les médias : ceux qui ont critiqué ce clip et Rammstein par la même occasion, aurait trouvé de toute façon un détail ou une excuse pour donner du sens à leurs inepties. [...] Preuve en est dans le dernier ou avant dernier Rock&Folk où on peut lire une citation de Gainsbourg, détournée pour apparaître dans un article sur Rammstein (à propos du Main Square Festival) "on va danser le nazi Rock, nazi nazi nazi Rock"

Je me permets de rapprocher deux idées pour élargir le "débat": en fait, ce qui est drôle aujourd'hui, en ce qui concerne la manière dont les médias traitent Rammstein, c'est qu'ils utilisent toujours l'accusation nazie non plus comme une critique, mais comme un "rappel historique", au sens où ils présentent Rammstein comme "le groupe qui avait été accusé de nazisme mais qui ne l'est plus": en clair, les médias continuent d'associer les mots R+ et nazisme uniquement parce que c'est ainsi que le groupe se voit défini.

Et après tout, le propre d'une définition, c'est de dire que a n'est pas égal à b. Mais ce faisant, on continue de mentionner b alors qu'il n'y a peut-être pas/plus lieu d'être.

C'est un peu le malheur de Rammstein, ces accusations qui collent à la peau uniquement parce qu'elles font partie de la définition du groupe.

Hormis celui de néo-Nazis gays et sympathiques, nous adoptons volontiers tous les rôles... elle est nulle cette blague.

J'aime les blagues de Paul: le moment où il se montre le plus intelligent. :lol:

HS:

Herzy, merci d'avoir compris où je voulais en venir - c'est aussi intéressant de discuter avec toi que ça l'est avec Jack, Pierrick ou Sonnen - dommage que je ne te supporte pas par ailleurs. -_-

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS:

Herzy, merci d'avoir compris où je voulais en venir - c'est aussi intéressant de discuter avec toi que ça l'est avec Jack, Pierrick ou Sonnen - dommage que je ne te supporte pas par ailleurs. -_-

Ah bah merci. Pour tout. :lol:

Comme quoi, on peut être con pour plein de choses, et dire de temps en temps un truc pas trop bête, hein. Et peut-être suis je insupportable - sans doute, pour ce à quoi nous pensons - mais on dira que ça fait partie de mon charme.

Concernant ta parenthèse sur les médias, je suis assez d'accord. Preuve en est le reportage de Arte, assez ancien maintenant, mais qui correspond bien à ce que tu dis quand ils évoquent "une étiquette qui leur brûle encore les doigts"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je me permets de rapprocher deux idées pour élargir le "débat": en fait, ce qui est drôle aujourd'hui, en ce qui concerne la manière dont les médias traitent Rammstein, c'est qu'ils utilisent toujours l'accusation nazie non plus comme une critique, mais comme un "rappel historique", au sens où ils présentent Rammstein comme "le groupe qui avait été accusé de nazisme mais qui ne l'est plus": en clair, les médias continuent d'associer les mots R+ et nazisme uniquement parce que c'est ainsi que le groupe se voit défini.

Et après tout, le propre d'une définition, c'est de dire que a n'est pas égal à b. Mais ce faisant, on continue de mentionner b alors qu'il n'y a peut-être pas/plus lieu d'être.

C'est un peu le malheur de Rammstein, ces accusations qui collent à la peau uniquement parce qu'elles font partie de la définition du groupe.

C'est même pire que ça, en fait, notre seule conversation en est la preuve: en tant que fans de Rammstein, on est nombreux à avoir tellement l'habitude d'en entendre des vertes et des pas mûres sur le sujet que ça en devient quasiment automatique de rappeler que les accusations sont infondées et pourquoi elles le sont, à chaque fois qu'on parle de ce groupe à des gens qui ne connaissent pas ou qui connaissent mal; du coup, là encore, on rappelle ces vieilles polémiques en carton, comme les médias... J'exagère un peu, mais enfin quand même, sur internet ou IRL, une séquence "démenti des polémiques" (ou une séquence "polémiques" si la personne ne sait pas de quoi elle parle -_- ) s'impose presque systématiquement; c'en est à tel point que quand je lis quelqu'un que je ne connais pas présenter R+ simplement comme "groupe de métal industriel Allemand", donner ses caractéristiques musicales, ses chansons préférées etc., j'en arrive parfois à me demander spontanément "Il ne manque pas quelque chose par rapport à d'habitude, là?" :blink:

Edited by Mitth'raw Nuruodo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement ça! Mais avouons que R+ l'ont bien cherché, avec leur goût pour la provoc "gratuite" (ou du moins, qui semble l'être parce qu'ils le disent ou parce qu'on ne voit pas toujours aisément la raison derrière). Après tout, on ne cesse de défendre le clip Stripped pour sa valeur artistique, ce qui est indéniable.

Mais la question qui reste en suspens, c'est: pourquoi ils n'ont pas fait réaliser un clip similaire avec des nus artistiques, tout simplement? ça coûte plus cher qu'un simple montage d'images pré-existentes, oui, mais encore?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce qu'utiliser des images de Riefenstahl a bien plus d'impact médiatique (et même d’intérêt artistique à mon avis) que des images de nus sans intérêt. D'où la certitude que le groupe savait parfaitement ce qu'il faisait. Faut être couillon pour les croire quand ils disent qu'ils savaient rien des images :)

L'utilisation de ces images sciemment sont la preuve de leurs calculs, mais rien d'autre. Je ne crois pas Paul (ou je sais plus qui) qui dit que Rammstein fait de la provoc par amusement, presque inconsciemment. Non c'est parfaitement calculé et voulu. Pussy est au fond exactement la même chose que Stripped. C'est de la provoc a but publicitaire. Après c'est sûr Pussy ne touche pas à Riefenstahl, mais comme on peut rire de tout, ne peut-on pas provoquer avec tout ? Et quand on sait que Rammstein était déjà accusé à l'époque, pourquoi ne pas continuer dans cette voie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est bien Paul qui dit que la provoc selon R+, c'est juste "parce qu'on aime bien faire les cons" (avant d'émettre un début d'interprétation pour Pussy :lol: le tout sur un ton faussement sérieux comme indice), mais les autres abondent bien dans son sens.

( Alors que Richard se contredit tout le temps, que Flake est trop concis, ou que Schneider est trop indécis, Paul dit très souvent le contraire de ce qu'il pense, en laissant parfois juste un indice pour décrypter, comme s'il voulait nous mettre des bâtons dans les roues dans ce jeu de piste que sont leurs interviews combinées. J'adore! :wub: Il est pire que Nabokov!)

Mais avouons que, provoc calculée ou pas, elle implique qu'il faille toucher là où ça fait mal, donc être forcément critiqué par les médias si ça a fait trop mal (ou pas d'ailleurs). Et l'air exaspéré de Paul ou Ollie (Ollie je crois) lorsqu'il dément les accusations de nazisme "une bonne fois pour toutes" montre bien qu'ils n'ont pas idée de l'impact de ce qu'ils font sur le long terme. Mais bon, comme ils ne font pas de projet sur le long terme non plus...

Edited by LudicrousC

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'adore! :wub: Il est pire que Nabokov!)

Nabo-qui? J'ai dû entrer son nom dans Google pour comprendre :ph34r:

Ta culture m'accable :mellow:

Mais avouons que, provoc calculée ou pas, elle implique qu'il faille toucher là où ça fait mal, donc être forcément critiqué par les médias si ça a fait trop mal (ou pas d'ailleurs). Et l'air exaspéré de Paul ou Ollie (Ollie je crois) lorsqu'il dément les accusations de nazisme "une bonne fois pour toutes" montre bien qu'ils n'ont pas idée de l'impact de ce qu'ils font sur le long terme

Concernant le clip, je pense surtout qu'ils s'attendaient à se faire tirer les oreilles pour avoir utilisé ces images, mais pas à ce qu'on en conclue qu'ils les ont utilisé par sympathie pour le nazisme; et c'est probablement pareil pour le reste, ils aiment sans aucun doute faire parler d'eux, faire peur en se montrant dangereusement ambigus (effrayer étant après tout l'une des vocations initiales du métal, Black Sabbath ne considérait-il pas que si les gens étaient prêts à payer pour voir des films d'horreur, ils aimeraient ce qu'ils faisaient?), mais ils ne s'attendent pas à ce qu'on leur colle une étiquette pour cela, et ça n'arriverait pas si certains se montraient un peu plus censés <_<

Edited by Mitth'raw Nuruodo

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'adore! :wub: Il est pire que Nabokov!)

Nabo-qui? J'ai dû entrer son nom dans Google pour comprendre :ph34r:

Ta culture m'accable :mellow:

Moi c'est ton inculture qui m'accable. Je n'ai aucune animosité contre toi, mais bon, à ton âge, ne pas savoir qui est Nabokov, je trouve cela assez ahurissant.

Dostoïevski, Gogol, Tolstoï, Tourgueniev, Gorki, Alexandre Soljenitsyne ou encore Boulgakov sont des auteurs Russes dont nous avons tous entendu parler au moins une fois, quand même !

Je ne parle pas de les lire, ceci est autre chose, mais au moins peut on savoir qui ils sont, à notre époque et à un âge proche de celui de la majorité, si elle n'est pas atteinte.

Je ne pense pas qu'ils cherchent à faire peur du tout. Rammstein, ce n'est pas, je crois, l'archétype du métal.

Ils n'ont pas une imagerie qui cherche à susciter la peur.

Au mieux, ce qu'il y a derrière les personnages et le décor, c'est un choc, une démonstration de quelque chose de très fort, mais qui n'amène pas à ressentir une peur comme pouvait le décrire certains grands noms du rock que tu cites.

Manson cherche à faire peur, pour ne citer que lui. Ses clips, son univers, tout ça, c'est un jeu qu'il maîtrise et dont il abuse pour que le grand public ou le fan moyen ressentent ce que lui souhaite véhiculer.

En revanche, avec Rammstein, il n'y a pas la concordance de ces éléments. Pour la provocation - puisque c'est le sujet - je crois plutôt qu'ils aiment jouer avec une limite et avec la morale.

Certains membres en parlent parfois et ce que je comprend des interviews et de ce que j'analyse de tout ça, c'est que Rammstein aime approcher la limite, la dépasser juste un peu ou marcher sur cette ligne imaginaire. Ces 6 là sont souvent où on ne les attend pas; mais certes pas toujours.

En somme, je dirais que la provocation, chez eux, fait partie de la façon dont ils envisagent leur boulot, et ce, dans une plus grande mesure encore chez Flake. Pour eux, être un groupe de Rock/Métal, aujourd'hui, c'est être provocant dans certains domaines, parfois récurrents, parfois novateurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi c'est ton inculture qui m'accable. Je n'ai aucune animosité contre toi, mais bon, à ton âge, ne pas savoir qui est Nabokov, je trouve cela assez ahurissant.

Dostoïevski, Gogol, Tolstoï, Tourgueniev, Gorki, Alexandre Soljenitsyne ou encore Boulgakov sont des auteurs Russes dont nous avons tous entendu parler au moins une fois, quand même !

Bah faut croire que non, puisqu'il n'y a que Soljenitsyne que je connaissais vraiment et Dostoïevsky dont j'ai déjà dû entendre le nom une fois ou l'autre :D

Désolé de ne pas avoir pris de cours de littérature Russe au lycée^^

Je ne pense pas qu'ils cherchent à faire peur du tout. Rammstein, ce n'est pas, je crois, l'archétype du métal.

Ils n'ont pas une imagerie qui cherche à susciter la peur.

Au mieux, ce qu'il y a derrière les personnages et le décor, c'est un choc, une démonstration de quelque chose de très fort, mais qui n'amène pas à ressentir une peur comme pouvait le décrire certains grands noms du rock que tu cites.

Pas pour nous, bien sûr, mais la provocation de Rammstein, par exemple justement à base d'images récupérées de Riefenstahl, ça suffit souvent à faire peur aux journalistes et aux non-métalleux; et c'est le résultat que cherchait Rammstein à mon avis, ils s'attendait à ce que cette ambigüité fasse peur (et les fasse connaître, tant qu'à faire^^), mais certainement pas à ce qu'on aille jusqu'à leur coller l'étiquette "nazis" jusqu'à la fin de leurs jours... Après, bon, je suis bien d'accord que R+ ne se base pas fondamentalement sur la peur comme peut le faire Marilyn Manson, mais le seul fait de provoquer suffit (ou suffisait, parce que la provoc' avec Pussy, ce n'est pas ça non plus^^) à leur donner une aura intimidante... On l'ouble parfois un peu, à force d'écouter du métal^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

"les médias continuent d'associer les mots R+ et nazisme"

Plus simplement, le monde continue d'associer les mots allemand/Allemagne et nazisme!Nous autres, non allemands, sommes tellement irréprochables :ph34r:

Il suffisait à Rammstein de chanter dans leur langue pour être taxés de nazis (on l'a tous déjà expérimenté). Ils veulent en effet contribuer à ce que l'Allemagne retrouve sa dignité, que les gens apprennent à être un minimum fiers d'appartenir à cette nation. Ce qu'on appelle chez Rammstein de la provocation, c'est selon moi de la grande grande maladresse! S'ils emploient largement la provocation pour servir leur cause, faut avouer qu'ils s'y prennent souvent comme des pieds!

Quand j'ai vu le clip de Stipped pour la première fois, je me suis dit d'abord :"qu'elle est belle cette vidéo", puis immédiatement: "putain, c'est quand-même pas ce que je crois! :huh: " J'ai été vérifier les infos sans grand espoir de m'être trompée. Evidemment qu'ils ne pouvaient pas ignorer l'origine de ces images mais, sans avoir de sympathie pour les nazis, ils ont sans doute voulu mettre à l'honneur un élément de leur patrimoine culturel pour lequel ils éprouvent visiblement de la fierté.Il se peut vraiment qu'ils ne se soient pas posé plus de questions, se disant naïvement que l'oeuvre est intéressante et appropriée à l'idée qu'ils ont de cette chanson, point. Je fait partie de ceux qui pensent que les membres de Rammstein ne mesurent pas les conséquences de leurs actes et ne prennent pas souvent de recul sur ce qu'ils font avant de diffuser leur art. S'ils ont dit bêtement qu'ils ne savaient pas d'où provenaient les images (avec tout le respect qu'on leur doit, c'était très con), c'est certainement qu'ils n'avaient pas du tout prévu les réactions qu'ils ont suscitées. On dirait bien qu'ils ont été pris au dépourvu.

Je vois ce clip comme un hommage à une grande artiste (très injustement épargnée par la justice d'après guerre, mais bon) qui représente l'apport de l'Allemagne dans certaines révolutions cinématographiques. Je reste touchée par la beauté de ces images et je ne peux pas m'empêcher d'admettre que c'est l'un de leurs plus beaux clips.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Évidemment qu'ils se doutaient de la réaction qu'engendrerait ce clip ! C'était plus que largement prévisible, ils on justement voulu jouer avec le fait qu'on les accusait de nazisme pour essayer de montrer une autre image de ce qu'on considère basiquement comme un film de propagande.

Et pour ma part, je n'ai pas du tout été choqué en découvrant leur origine, le fait est que ces images sont belles et s'accordent plutôt bien avec la chanson.

Share this post


Link to post
Share on other sites

une grande artiste (très injustement épargnée par la justice d'après guerre, mais bon)

Je trouve pas

Leni Rifensthal avait un talent artistique incontestable, en atteste les magnifiques images du clip Stripped. Elle a bien malheureusement mis son talent au service d'une idéologie extrêmement malsaine. Mais il me semble tout de même assez indiscutable que son talent était très grand.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne remettais pas en question son talent, mais l'affirmation qu'elle aurait dû être punie lors de la dénazification

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, c'est peut-être plus sujet à caution. Promouvoir une idéologie de haine et de racisme, est-ce passible de poursuite? Pour moi, glorifier un régime qui est responsable de la mort de 12 millions de personnes est tout à fait condamnable, au moins sur le plan moral et je pense sur le plan juridique, surtout avec la notion de crimes contre l'humanité qui a été instaurée durant le procès de Nuremberg.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, glorifier un régime qui est responsable de la mort de 12 millions de personnes est tout à fait condamnable

Dans ce cas on devrait foutre tous les communistes en prison alors.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le régime stalinien n'avait aucun rapport avec le communisme. Le communisme est une idée généreuse (partage égal des richesses) qui a été détournée par des gens comme Staline et Mao. Les vrais communismes détestent Staline.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...