Les premiers concerts

Des débuts prometteurs

Le premier concert à Leipzig en 1994 Au début, les membres du groupe furent partagés quant au devenir de Rammstein en concert. Certains pensaient qu'il fallait tout de suite voir grand et faire des shows avec plusieurs milliers de personnes, alors que les autres, plus terre-à-terre, voulaient démarrer tranquillement en faisant une tournée des petits villages près de Schwerin.

Ce fut le frère de Flake qui mit fin aux tergiversations en proposant à Rammstein de partir à Leipzig avec le groupe dans lequel il jouait. C'est ainsi que Rammstein effectua son premier concert le 14/04/1994 à Leipzig devant une vingtaine de personnes dont 10 qui appartenaient au groupe du frère de Flake. Le show était très primitif avec peu d'effets spéciaux, un son assez moyen et aucun décor. Cependant, Rammstein eut les félicitations de l'audience. Le preneur de son fut notamment très impressionné par la performance du groupe.

Premiers concerts de Rammstein

Les premiers effets pyrotechniques

C'est ainsi que Rammstein se lança dans une petite tournée en Allemagne vers fin 1994. Les premiers concerts n'étaient alors pas ouverts au public mais seulement aux labels et revendeurs de musique. Environ une centaine de personnes assistaient à chaque concert, alors que les salles pouvaient en contenir quelques milliers. Forcément, cela laissait de la place inoccupée, qui donnait aux musiciens une désagréable sensation de vide, qu'il convenait donc de combler par tous les moyens : de là provient cette propension à l'emploi de pyrotechnie qui caractérise encore aujourd'hui les prestations du groupe.

Juste avant les premiers concerts, les lumières s'éteignaient, de la fumée sortait de la scène et Paul, habillé d'un manteau à capuchon s'armait d'un baril de pétrole qu'il achetait dans des stations-service. Ainsi déguisé et caché par la fumée, Paul répandait minutieusement le pétrole dans la salle. Alors que la première chanson commençait, Till tenait à la main un petit feu d'artifice qu'il jetait dans la salle quand arrivait le refrain, de manière à enflammer tout le pétrole répandu. Même si ces manœuvres causaient d'abord des frayeurs au public, elles étaient rapidement bien accueillies car bien maîtrisées.

Déjà controversés

Premiers concerts Mais les protestations ne tardèrent pas et certaines personnes mirent rapidement le holà à ces agissements en demandant à Rammstein de cesser ces effets pyrotechniques, jugés trop dangereux et déplacés. Faisant fi de ces injonctions, Rammstein persévéra dans cette voie et ce qui devait arriver arriva. Une femme, disquaire de métier, qui assistait à l'une des représentations du groupe et portait des bas en nylon, fut assez gravement brûlée.

La compagnie qui organisait les shows de Rammstein leur interdit de faire de la pyrotechnie après ce qui s'était passé. la passion prit le pas sur la raison : Les six se devaient de dompter le feu pendant leurs concerts, et ce n'était pas cet incident qui les arrêterait. Simplement, les effets pyrotechniques se trouveraient désormais uniquement sur scène pour mettre hors de danger le public. Le groupe engaga une compagnie qui réaliserait désormais les effets, jusqu'alors préparés par les membres du groupe.

Rencontre avec Emanuel Fialik

Si les premiers concerts de Rammstein en Allemagne ont permis aux teutons de découvrir les facettes de la pyrotechnie, ils furent également décisifs puisqu'ils permirent au groupe de rencontrer celui qui devint leur manager. En effet, un soir où un concert dans un village fut annulé, le groupe décida de se produire au Knaack Club de Berlin. C'est en ce lieu que Rammstein rencontra Emanuel Fialik, plus fréquemment appelé par son diminutif Emu. Fialik connaissant déjà le groupe : J'avais déjà entendu parler d'eux en 1993 et je connaissais Richard d'Orgasm Death Gimmick, et Paul et Flake par leur autre groupe, Feeling B, accepta immédiatement la proposition du groupe devenir leur manager.

Emmanuel Fialik, manager