La période Herzeleid

Premier enregistrement

Après beaucoup d'efforts, de répétitions et de nuits blanches, Rammstein parvint à mettre en boîte sa première démo. En 1995, le groupe était enfin prêt à produire quelque chose de brut. Emu, qui assurait la fonction de manager, offrit au groupe son premier contrat d'enregistrement, en le faisant signer avec la maison de disque Motor. C'est également à cette période que les six allemands entreprirent la réalisation de leur premier album. Il est difficile de trouver un producteur lorsque l'on débute dans la profession, et particulièrement lorsque l'on explore de nouveaux horizons musicaux, qui peuvent être hasardeux sur le plan de l'accessibilité et donc du succès. Mais après plusieurs mois de recherches, le groupe rencontra Jacob Hellner, un producteur suédois qui paraissait travailler sérieusement, lors d'un concert à Hambourg.

Rapidement, Jacob invita Rammstein au Polarstudio de Stockholm, l'ancien studio du groupe Abba. Le groupe logeait dans deux appartements, un en centre-ville et un autre en périphérie. Cela constituait une véritable nouveauté, une plongée dans l'inconnu pour eux, qui n'avaient jamais eu l'occasion de travailler dans de telles conditions.

La Période Herzeleid Cependant, il ne fallut pas longtemps pour que les graines de la discorde prennent racine. Les conflits d'ego commencèrent à empoisonner les relations et l'ambiance de travail. Chacun voulant se mettre en avant, tout ne se résumait plus qu'à une question de force, de compétence et de hiérarchie, ce qui générait d'inévitables tensions. Par exemple, Jacob Hellner préférait travailler avec Till, allant même parfois jusqu'à l'écarter des cinq autres. Cette méthode de travail fut absolument calamiteuse : Rammstein n'est pas un groupe d'individualité, mais un groupe qui forme un tout. Selon Richard, ce fut le passage le plus dur qu'eut à endurer Rammstein. Le malaise était tel que la production de l'album fût stoppée lorsque les tensions atteignirent leur point culminant.

Une profonde remise en question individuelle s'étant imposée comme une nécessité, les six allemands s'en retournèrent à Berlin. Finalement, les passages enregistrés à Stockholm furent mixés à Hambourg et Herzeleid vit enfin le jour.

C'est d'abord le single Du riechst so gut qui débarqua dans les bacs le 17 août 1995, accompagné d'un clip tourné avec des moyens particulièrement dérisoires et sans réalisateur.

Herzeleid

Un mois plus tard, l'album tant attendu Herzeleid était disponible chez les disquaires. Le nom Herzeleid (peines de cœurs) venait de la situation maritale des membres du groupe. Tous avaient connu une ou plusieurs histoires d'amour houleuses et la plupart d'entre eux étaient divorcés ou remariés.

Herzeleid ravit le public metal germanique mais traversa avec peine les frontières du pays, notamment à cause de la langue, du chant guttural, des riffs durs et d'une sorte d'image bestiale voire sanguinaire que dégageait le groupe, selon les standards des autres pays. En effet, de mauvaises langues accusèrent sextet d'appartenir à la mouvance néo-nazie à cause de la pochette de Herzeleid : elles y voyait une représentation moderne du Herrenvolk (la race des seigneurs) prônée par Hitler… Idée totalement stupide. Le groupe a simplement choisi cette photo à cause de l'esthétisme qu'elle dégageait. Mais avec le recul, le groupe préféra quand même changer de pochette pour l'édition américaine du disque.

Qu'importe, le premier album de la formation allemande se hissa parmi les meilleures ventes et devint même disque de platine en quelques semaines.

La Période Herzeleid

Le succès de l'album poussa le groupe à enchaîner les concerts en 1995. D'abord en première partie de Project Pitchwork en octobre pour une quinzaine de représentations, puis en première partie du groupe suédois Clawfinger en novembre, Rammstein se paya sa première vraie tournée allemande en tant que tête d'affiche à partir de décembre 1995.

Le 8 janvier 1996, Seemann, le second single tiré d'Herzeleid, sortit chez les bons disquaires. Le groupe, qui espérait tourner un clip un peu plus abouti que Du riechst so gut, préféra s'en remettre aux compétences et au professionnalisme d'un réalisateur. Les six allemands, qui voyaient grand, peut-être un peu trop par rapport à leur niveau de l'époque, ne sollicitèrent donc pas moins que le fameux réalisateur américain David Lynch pour les aider. Sans trop d'illusions, Emanuel Fialik, leur manager, envoya donc un CD d'Herzeleid au cinéaste, en espérant au pire qu'il choisisse un morceau pour la BO de l'un de ses films. Sans réponse de David Lynch, le groupe décida de travailler avec Lazlo Kadar. Choix qui porta ses fruits, puisque le clip de Seemann propose un univers intense et particulièrement assorti à la musique qui accrut encore la popularité de Rammstein.

La Période Herzeleid

Lost Highway

La Période Herzeleid Alors que le groupe repartait en première partie de la tournée d'adieu des Ramones et multipliait les concerts, Herzeleid atterrit enfin sur le bureau de David Lynch, justement en train de finaliser son dernier film, Lost Highway. En écoutant le disque, il fut immédiatement conquis par la musique allemande et décida d'ajouter à la Bande Originale du film les chansons Rammstein et Heirate mich.

Le groupe, qui n'avait pas eu de nouvelles de Lynch pendant près d'un an et n'en espérait probablement plus, apprit la présence des titres sur la BO grâce à une lettre postée à l'en-tête de la maison de production du réalisateur. Lorsque les six allemands virent leurs deux œuvres figurer sur la liste, ils devinrent littéralement fous de joie.

"100 Jarhe Rammstein"

Au sortir d'une fastidieuse tournée dans sa contrée natale, Rammstein s'apprêta à livrer son premier très gros show le 27 septembre 1996. Le groupe organisa en son propre honneur un concert de jubilé à l'Arena de Berlin, le "100 Jahre Rammstein", qui réunit sur scène le célèbre DJ américain Moby, l'orchestre philharmonique de Berlin et la chanteuse Bobolina, amie du groupe et présente sur la version studio de Engel. Il s'agit du premier concert pendant lequel le groupe mit en place la grosse partie des effets pyrotechniques qui devinrent ultérieurement des classiques. Le concert fut filmé, et une cassette VHS fut même distribuée aux membres de la Fanarea, le fan club officiel.

La Période Herzeleid