Logos

Un logotype ou logo est une représentation graphique qui sert à identifier de manière unique et immédiate une entité. Assurément, la "croix Rammstein" ou le titre "Rammstein" écrit avec la police du même nom, remplissent parfaitement ce rôle. Présents sur une majorité des objets liés au groupe depuis Mutter, ils favorisent largement l'identification du groupe, au même titre que les colonnes de flammes ou les décors industriels.

Pourtant, ces logos demeurent pour beaucoup assez mystérieux. D'où viennent-ils ? Que signifient-t-ils ? Quels sont les autres logotypes utilisés par le groupe ?

1994 : premier logo

Le tout premier logo de Rammstein, créé en 1994

Dès le départ, le petit groupe fraîchement constitué autour de Richard Z. Kruspe souhaite véhiculer une image forte, une identité définitivement allemande, à l'encontre des canons de la culture américaine. Richard Z. Kruspe a lui même affirmé plus tardivement vouloir un groupe identifiable dès la première seconde, citant AC/DC en exemple. Il leur faut construire cette identité, et cela passe par la création d'un logo et d'un titre facilement identifiables.

Une première tentative est réalisée en 1994 alors que le groupe se produit dans des villages allemands et que la presse locale s'intéresse au groupe.

Force est d'admettre que ce logo pose les bases de l'imagerie Rammstein. Un logo dépouillé, froid, évoquant un style industriel, tout comme la police d'écriture qui l'accompagne, et se rapprochant en cela du style toujours en vigueur chez Rammstein. Que signifie ce logo ? Difficile de le savoir, mais il est possible qu'il représente le "R" et le "T" du nom du groupe, tout comme le logo actuel. A noter, une certaine ressemblance avec le logo du groupe Judas Priest.

Un T-shirt de 1994, tiré à quelques dizaines d'exemplaires Un article de presse de 1994 La cassette de démos de Rammstein, enregistrée en 1994

Le logo et la police l'accompagnant sont rapidement abandonnés à la fin de l'année 1994, alors que Rammstein rencontre le designer allemand Dirk Rudolph, qui va tout bouleverser.

1995 : le logo Rammstein définitif

Le titre Rammstein écrit avec la police du même nom, créés en 1995 par Dirk Rudolph

En 1995, Rammstein est sur le point de sortir son premier album Herzeleid. Dirk Rudolph, habitué à travailler pour des groupes de musique, sait que le nom "Rammstein" doit impérativement figurer sur la pochette, et doit surtout marquer les esprits. Il conçoit donc un logo, simplement constitué du nom "Rammstein", mais chargé d'une identité forte. Pour cela, il créé une police d'écriture spécialement pour l'occasion.

Les caractères sont larges et très épais, aucune courbe n'est présente et les lettres sont simplifiées au maximum. Le "T" a la particularité d'être une croix, car Dirk Rudolph trouve que sa symétrie sied parfaitement au groupe. Le ton est donné : rigidité, puissance, efficacité : impossible de passer à côté de l'identité Rammstein avec ce logo. Il est d'ailleurs le seul à avoir accompagné Rammstein depuis les débuts du groupe jusqu'à aujourd'hui, sans avoir subit la moindre modification. Un succès !

2001 : la croix Rammstein

La croix Rammstein, créée en 2001 par Dirk Rudolph

En 2001, Dirk Rudolph, en charge une fois de plus de l'artwork de Mutter, cherche à renouveler l'imagerie du groupe. Il a alors l'idée de créer un second logo, cette fois dénué de toute typographie. Dans le livre "Les crasheurs de feu", il explique l'idée directrice du logo :

En fait l'idée c'est que la croix est déjà dans la lettre "t" de Rammstein. La barre du "t" est presque située à mi-hauteur et se rapproche d'une croix. Cette forme symétrique est vraiment intéressante. La croix est un symbole fort mais c'est aussi une lettre importante. Mixer le "r" et la croix (donc le "t") était comme un raccourci pour le nom Rammstein.

La croix "rammée" comme on pourrait l'appeler avec une pointe de provocation, est largement constitutive de l'identité "germanique" que le groupe s'est construite. Tout comme le titre "Rammstein" désigné par Dirk Rudolph, elle est puissante, inflexible, mais exhibe en outre une esthétique soignée et n'est pas dénuée de sens, grâce au symbole de la croix.

Ce logo remporte un succès monstre et est décliné progressivement sur tous les supports officiels, jusqu'à devenir un classique aujourd'hui. Il est possible de le trouver en noir, en blanc, mais également dans une multitude d'autres couleurs sur les différents albums, singles et DVDs sortis par Rammstein. De plus, il fait régulièrement partie de concepts artistiques plus vastes : avec un petit côté totalitaire dans le clip Links 2-3-4, une touche industrielle dans le Lichtspielhaus, ou triomphant glorieusement au sommet du logo de Völkerball.

Croix alternatives

Les alternatives à la croix Rammstein classique

C'est en 2004 que Rammstein propose pour la première fois une alternative à sa croix traditionnelle. Elle se modernise en adoptant la simplicité à la mode dans le milieu du design à l'époque. On y retrouve le "R" ainsi que le "T" typiques de Rammstein, mais "pleins", ce qui confère une certaine puissance au logo, d'autant que le "R" donne l'impression de s'incruster dans le "T". Cette version rappelle la croix de Malevitch, même si leurs proportions diffèrent. L'artwork du single Ohne dich, sorti le 22 novembre 2004, est le premier à arborer la croix pleine, qui sera ensuite utilisé sur celui de Keine Lust l'année suivante et à travers différents supports officiels distribués par le groupe.

La croix pleine ne remplace pas définitivement la croix classique, mais les deux coexistent jusqu'à aujourd'hui, le logo classique ayant repris après l'ère Reise, Reise sa place de logo principal. Bien différentes, les deux croix permettent de nombreuses possibilités pour les designers travaillant pour le groupe.

Enfin, une version légèrement différente de la croix d'origine est apparue depuis le single Ich tu dir weh. On la retrouve sur les singles Haifisch et Mein Land : outre les quatre branches de la croix, la barre la plus à droite du "R" est également ajourée. Les trous sont également légèrement plus importants que sur la croix originale. Rien n'explique cette bizarrerie, si ce n'est un désir d'originalité, d'autant plus que tout rentre dans l'ordre sur le best of Made In Germany.

Le single Keine Lust et la croix pleine La pochette arrière du single Ich tu dir weh Le single Haifisch

2009 : LIFAD

Les logos LIFAD, créés en 2009

A partir de juillet 2009, la campagne virale destinée à promouvoir le futur album de Rammstein est lancée à travers la presse puis sur Internet. Un logo en forme de cœur avec les mots « Liebe ist für alle da » en son centre est omniprésent, accompagné de vers tirés des chansons du nouvel album.

Le nouveau logo de la communauté officielle, créé en 2012

Ce logo va constituer le symbole promotionnel de l'album, mais plus encore. "LIFAD" devient une organisation factice dont l'objectif est de "diffuser l'amour" (et faire la promotion de Rammstein en même temps !). Concrètement, des autocollants et des t-shirts "LIFAD" sont distribués à de nombreux fans dans le monde, assurant du même coup la promotion du groupe. De nombreuses actions auront lieux jusqu'à la fin 2010, ou le phénomène s'essouffle.

A l'heure actuelle, LIFAD continue d'exister et est devenu le nouveau nom du fanclub officiel de Rammstein. Pour marquer une rupture entre la période promotionnelle de l'album, maintenant révolue, et le fanclub officiel toujours en vigueur, le logo de la communauté est remplacé au cours de l'été 2012. Le nouveau logo semble reprendre la thématique olympique, puisqu'il représente un flambeau dans lequel est inscrit "LIFAD" et dans lequel figure la croix de Rammstein.

Autres logos

Les logos de l'Original Single Kollektion et de Völkerball

En 1998, Rammstein sort une compilation de singles, intitulée Original Single Kollektion. Le packaging change complètement de ce que le groupe a l'habitude de faire. Il est d'un rouge uniforme, avec un logo argenté en son milieu. On retrouve une croix en son centre, avec autour la couronne que l'on retrouve sur l'emblême de la National Volksarmee, l'armée de la RDA de 1956 à 1990.

En 2006, Rammstein sort Völkerball (littéralement le "Bal des peuples"), DVD live regroupant un concert en France, ainsi que des prestations en Angleterre, en Russie et au Japon. Le concept du DVD est centré sur les différents "peuples" ayant assistés aux concerts présentés (le public est très présent dans le montage des concerts, dans les bonus du DVD et dans l'artwork lui-même). Völkerball nécessite donc un logo retranscrivant cette idée, tout en étant fort et grandiloquent.

Rammstein choisit de détourner le logo des Jeux Olympiques de Moscou de 1980, à peine remanié pour l'occasion. La couleur passe du rouge au jaune, le logo du groupe remplace l'étoile soviétique. Pour accentuer ce tropisme soviétique, Rammstein utilise une police d'écriture appellée "Rodtchenko", inspirée des travaux de l'artiste du même nom, fondateur du constructivisme et acquis à la cause de l'URSS. Enfin, les lignes présentent autour du logo sont inspirées du logo de l'Eurovision et convergent vers 5 points, autant que d'anneaux olympiques.

En live

La croix constitue un élément récurrent dans les scénographies élaborées pour Rammstein. Outre le Live aus Berlin, sur lequel la croix est omniprésente, on peut signaler que les plateformes élévatrices de la scène du Reise, Reise tour étaient surmontées de croix Rammstein. Les grosses caisses de la batterie du Made In Germany tour sont marquées avec cette même croix, tout comme le drapeau fièrement brandi par Christoph Schneider en début de concert.

L'ascenseur du Reise, Reise tour La batterie du Made In Germany tour Le drapeau du Made In Germany