Jump to content

Votre dernier film


Recommended Posts

Vu Dune 2, j'ai beaucoup aimé tout comme le précédent, même si bien que plus spectaculaire je lui ai au final trouvé plus de défauts par rapport au premier.

 

Déjà y a pas mal d'éléments de la partie 1 que je trouve un peu trop désacralisés dans celle-ci : les vers des sables traités de base comme des êtres quasiment divins sont dans celui-ci beaucoup plus montrés comme des TGV à Fremens, de même que certains camps autour desquels on nous avait fait monter la hype quant à leur soi-disante férocité légendaire, tels que les Harkonnen et les Sardaukar, sont au final des méchants plutôt bidons qui se font bolosser tout le long du film et ne servent que de faire valoir à Paul et aux Fremens. Le final où les Sardaukar se font carrément caca culotte face au seul Paul est quand même un peu limite niveau crédibilité. Mais c'est surtout les Harkonnen qui en prennent un sacré coup : autant le Baron arrive à peu près à conserver son aura maléfique et mystérieuse du premier, mais les autres franchement... entre ceux qui se prennent des branlées à la pelle et le gros méchant pas beau, celui qui ressemble au Joker de Jared Leto, qui est tellement méchant qu'il tue ses propres sbires à la moindre contrariété ou juste pour le lol, plus qu'excessivement manichéen ça fait surtout une belle collection de clichés qui font un peu tache dans un film aussi premier degré.

 

Pour finir le montage est parfois foireux : une scène tu vois Paul refuser de suivre les Fremens au Sud, scène suivante il est déjà au Sud pour boire le jus de vers. Une scène t'apprends que le neveu du Baron est remplacé par l'autre neveu, et hop en un claquement de doigt tu vois les Harkonnen bombarder le repère des Fremens, qu'est-ce que le nouveau neveu a changé aux méthodes Harkonnen ? Comment a t-il débusqué le repère Fremen ? Mystère...

 

Voilà pour les points négatifs, pour le reste l'univers est toujours aussi beau, fascinant et spectaculaire et c'est un plaisir d'en voir et savoir toujours plus des différentes planètes et personnages du film. Et même si l'histoire est plutôt classique, j'aime bien cette idée de "rationnaliser" la figure de l'Elu en en faisant le résultat d'un complot et d'un projet eugéniste, ça change du traditionnel "c'est lui l'Elu parce que c'est lui le personnage principal et pis c'est tout !".

Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ouaip, Christian Clavier notamment 

Ce qui est plus inquiétant avec les formats Netflix et compagnie, c’est l’uniformisation de l’image, ça a un impact singulier sur « l’œil » artistique que va se faire une génération…  Pas forcéme

Je viens de me faire Crimson Peak, film fantastique de Guillermo Del Toro sorti en 2015 que m'avait recommandé une amie. Le pitch : au XIXème siècle, Edith, fille d'un chef d'entreprise américain et a

Il y a 3 heures, Spooky Kid a dit :

 

Déjà y a pas mal d'éléments de la partie 1 que je trouve un peu trop désacralisés dans celle-ci : les vers des sables traités de base comme des êtres quasiment divins sont dans celui-ci beaucoup plus montrés comme des TGV à Fremens, de même que certains camps autour desquels on nous avait fait monter la hype quant à leur soi-disante férocité légendaire, tels que les Harkonnen et les Sardaukar, sont au final des méchants plutôt bidons qui se font bolosser tout le long du film et ne servent que de faire valoir à Paul et aux Fremens. Le final où les Sardaukar se font carrément caca culotte face au seul Paul est quand même un peu limite niveau crédibilité. Mais c'est surtout les Harkonnen qui en prennent un sacré coup : autant le Baron arrive à peu près à conserver son aura maléfique et mystérieuse du premier, mais les autres franchement... entre ceux qui se prennent des branlées à la pelle et le gros méchant pas beau, celui qui ressemble au Joker de Jared Leto, qui est tellement méchant qu'il tue ses propres sbires à la moindre contrariété ou juste pour le lol, plus qu'excessivement manichéen ça fait surtout une belle collection de clichés qui font un peu tache dans un film aussi premier degré.

 

Pour finir le montage est parfois foireux : une scène tu vois Paul refuser de suivre les Fremens au Sud, scène suivante il est déjà au Sud pour boire le jus de vers. Une scène t'apprends que le neveu du Baron est remplacé par l'autre neveu, et hop en un claquement de doigt tu vois les Harkonnen bombarder le repère des Fremens, qu'est-ce que le nouveau neveu a changé aux méthodes Harkonnen ? Comment a t-il débusqué le repère Fremen ? Mystère...

 

Effectivement je suis d'accord avec toi. Pour le rush de certains trucs, la mise en couple des deux tourtereaux je la trouve maladroite et trop rapide également. Je tenterai le 3 pour terminer l'histoire mais bon cette trilogie ne restera pas du tout dans mon coeur.

 

Tout aussi ambitieux et gros budget, ma séance du jour... ah non pas tout à fait. Petit film d'horreur "coming of age" malaisien, Tiger Stripes souffre de trop de longueur pour vraiment captiver à mon sens. Malgré tout, il joue sympathiquement avec son côté fauché pour apporter une petite bizarrerie visuelle bienvenue par moments, les gamines s'en sortent pas mal, le décor du film dépayse forcément, et visuellement il y a quelques scènes très jolies, notamment sur les jeux de couleurs. Bref, pas marquant, mais pas déplaisant non plus.

Link to post
Share on other sites

Coup de cœur messianique pour moi... J'étais absolument captivé par ce film, par sa beauté visuelle et ses plans iconisés, par sa somptueuse et surpuissante bande originale, par sa gravité, par sa puissance évocatrice et thématique...

 

La lente ascension de Paul en faux messie fasciste, malgré lui et son opposition initiale à ce statut religieux et à la guerre sainte qui en découle, est superbement mise en images à mes yeux. Timothée Chalamet, au regard perdu et dépassé dans le premier film, s'embrase au fil d'actes clés, de prises de parole et de pouvoir galvanisantes. 

Le domptage du ver m'a fait vibrer, comme dans ces rares moments où le son et l'image se marient parfaitement selon ma sensibilité propre pour aboutir à une puissance folle qui m'émerveille.

Les plans plus rapprochés sur les visages, les contrejours, la photographie tantôt orangée et chaude tantôt monochrome et déshumanisée m'ont accompagné dans un voyage follement plus incarné et vivant que le premier film, qui était programmatique et descriptif mais au combien nécessaire pour planter le décor de cette aventure tragique.

 

Je comprends vos critiques, notamment sur la lâcheté des Harkonnen, mais j'étais tellement subjugué par la mystique autour de Paul que ce revirement de situation me semblait organique. Des changements face au livre il y en a, et je trouve justement que cette adaptation est exemplaire tant elle fonctionne selon sa propre vision. Feyd-Rautha est imposant et charismatique mais n'est au final qu'un pseudo-adversaire sacrificiel face à Paul, j'achète aussi. 

J'estime le récit de cette deuxième partie d'une grande limpidité et d'une fluidité surprenante au vu de la lourdeur rythmique de la première partie. Mais je conçois qu'on puisse ne pas rentrer du tout dans le film, notre ressenti y joue un rôle majeur. Le mien s'est fait complètement happer, à tous les niveaux : scénaristique, visuel, sonore et émotionnel. 

 

A moins que Furiosa ne m'épate davantage, je tiens mon film de l'année. Voilà pourquoi j'aime le cinéma...

Link to post
Share on other sites

Sinon je continue mon Odyssée Bruno Dumont avec Flandres hier, toujours aussi excellent 

Épargnez vous Dunes svp 🥸

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

 

Rien de récent, mais j'ai regardé celui-ci hier. Je l'ai trouvé assez divertissant. Il vous plonge dans l'ambiance 

-----------

Nothing recent, but I watched this one yesterday. I thought it was quite entertaining. Sucks you right in too :D

 

 

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Le tout premier film que j'ai vu de Fincher, tout gamin, c'était trop bien. Jamais revu depuis, il faudrait, j'en garde un excellent souvenir.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, Heirate-Mich-07 said:

Jamais revu depuis, il faudrait, j'en garde un excellent souvenir.

 

Je connais ce sentiment. C'est comme traverser la cour de l'école, elle était si grande quand j'étais enfant, mais maintenant elle est si petite 

I know the feeling. Like walking across the school yard, it used to be so big when I was a kid, but now is so small :D

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

Pas vu, mais peut-être qu'il figurera dans ma liste. Mais avant ça, il y a Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, La jeune fille et les paysans,  Immaculée, et Los delincuentes à aller voir.

Ceci dit si quelqu'un va le voir je suis intéressé par un retour aussi.

Link to post
Share on other sites

Dernièrement j'ai apprécié Ex Machina et Annihilation d'Alex Garland, Vincent doit mourir aussi, détesté Argylle et beaucoup apprécié la trilogie Dead or Alive de Takashi Miike, surtout le 2 qui est magnifique et me rappelle les films de Kitano. J'ai un faible pour la vision japonaise de l'enfance et de la nostalgie sur des fonds de bords de mer et de collines...

 

Et je fais le choix de me limiter dans les sorties récentes pour me consacrer davantage à la quantité industrielle d'anciens films qui m'attendent. Donc prochainement, j'attends "seulement" Drive Away Dolls, Civil War et FURIOSAAAAAAAAAAAAA

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Civil War, je l'attends avec une si grande impatience. J'aime vraiment les films de Garland jusqu'à présent. 

 

Vincent doit mourir, je viens de le choper pour le revoir justement, très sympa, et une baston dans du caca, avec du vomi, ça vaut forcément le coup d'oeil. J'étais très heureux que le film s'assume, même si je m'attendais à quelque chose de complètement différent sur le point principal du scénario, j'ai trouvé ça cool, et réussi.

 

D'accord avec toi pour Argylle. Quelle daube. Une auto caricature réchauffée et chiante comme une belle journée de pluie.

Edited by Heirate-Mich-07
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Pareil pour Vincent doit mourir, je m'attendais à ce qu'il soit davantage tourné vers l'action, mais ce qu'il en a fait est très intéressant. Il pousse bien le concept et l'explore par plein de détails, notamment le combat avec les enfants et la scène de sexe avec les précautions à prendre. Ouais quel bonheur que ce soit un film qui s'assume et pas en demi-teinte, entre Vermines et lui, le genre commence à retrouver ses marques plus régulièrement en France !

 

Argylle montre quant à lui que la formule à la Kingsman peut autant marcher à fond et être enivrante que tomber complètement à plat et sonner faux par l'artificialité de l'image numérique et, surtout ici, le scénario. Je m'ennuyais aussi tout du long, quand c'est trop, c'est vide. Typiquement l'affrontement sur le sol recouvert de pétrole a une chorégraphie très sympa mais le tout numérique m'a anesthésié, dommage... Et par exemple, la baston dans l'appartement où ils se retrouvent coincé et se barrent par la suite en sautant du toit est plus réussie à mes yeux parce qu'elle est plus simple et on sent davantage les coups. On verra bien ce que donnera son prochain projet, pas une suite de ce film j'espère ! J'adorerais un film plus sérieux et cru, comme toute la séquence dans les tranchées de Kingsman First Mission (et cet affrontement de nuit aux armes blanches, grandiose)

Link to post
Share on other sites

Trois nouvelles séances ce weekend.

 

Immaculée, un film vraiment bourré de défauts et à l'histoire débile, mais qui en même temps le sait, reste ludique, et généreux. On sent un projet honnête et qui sait être efficace, qui se regarde avec plaisir, en allant s'amuser de divers genres, et avec un final très cool.

Scandaleusement votre (titre français vraiment merdique), que j'aurais vite oublié et qui sonne parfois vraiment trop artificiel mais qui malgré tout ne fut pas un moment désagréable. Dommage tout de même car il aurait pu donner quelque chose de beaucoup moins anecdotique que cette comédie pétrie de bons sentiments.

Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, vraie réussite, le film jongle entre un humour très pince sans rire, une ambiance à la foi sombre et mignonne, et une certaine mélancolie légère. Bien écrit et bien interprété, il aborde plusieurs thèmes très intéressants.

 

Link to post
Share on other sites

Vu le jeu de la reine, j'ai apprécié malgré quelques longueurs et des libertés prises vis vis de l'histoire. 

Le film est centré sur les relations entre Henry VIII et sa dernière épouse véritablement à la merci de son tyran. L'influence de Catherine Parr sur la future Elizabeth I est soulignée.

Très bien aussi la reconstitution des décors et costumes (cf le travail de broderie Blackwork des chemises) pour une fois on n'est pas sur un délire de couturier. 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

En vue du concert de Joe Hisaishi demain soir je me suis lancé dans une session Miyazaki, en revoyant ceux que je connaissais, et en rattrapant mes classiques. J'ai découvert sur le tard, ce sont tous des films découverts adulte, mais je suis vraiment tombé dedans avec un énorme plaisir. 

 

Dans ceux revus, j'aime toujours autant Le voyage de Chihiro, Le chateau dans le ciel, Princesse Mononoke, et Le chateau ambulant

 

Enfin, niveau classiques rattrapés, Mon voisin Totoro était une bonne surprise, je pensais vraiment ne pas rentrer dans le truc, mais en fait c'était un bonbon réconfortant, au même titre que Ponyo sur la falaise, qui pour le coup me faisait encore moins envie, et qui m'a mis de bonne humeur. Kiki la petite sorcière restait dans ce genre de mood également, même si au final j'ai un peu moins aimé, ça restait sympathique. Enfin, Porco Rosso, dont la bande annonce que je voyais si souvent sur ma K7 de je ne sais plus quel Disney me donnait pas non plus du tout envie, ben là aussi ça m'a encore donné tort et c'était une superbe surprise pour moi, dans le sens ou c'est un autre film que j'ai aimé au delà de mes espérances. Et encore plus en ce moment, se plonger dans ces univers est une vraie bouffée d'oxygène, je pourrais sans problème tous les relancer dès demain. Mais demain je vais me rattraper Le vent se lève, et il me restera Le château de Cagliostro histoire de boucler la boucle. 

 

Mais tout ça ne s'arrêtera pas là parce qu'il y a les autres films, Pompoko, Le conte de la princesse Kaguya, Arrietty, etc etc... à découvrir. Et, là ce ne sera pas une bouffée d'oxygène mais va falloir relancer Le tombeau des lucioles tant qu'à faire. 

 

En tous cas, rattraper autant de bons films, ça reste un effort vachement plus agréable que vouloir rattraper la filmographie de Uwe Boll.

  • Like 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, AnthoXIV a dit :

@Heirate-Mich-07 Hisaishi joue aussi en concert ses compositions pour les films de Kitano ? 

 

Non là je crois qu'il joue uniquement les Miyazaki avec l'orchestre symphonique de Londres.

Link to post
Share on other sites

Je me suis levé bien motivé ce matin. Belle journée, début de weekend, ce soir concert. Du coup pour profiter réveil tôt, bonne séance de piscine, et puis un bon film de 3h10 au cinéma. C'est là qu'est intervenu le crash. Dommage, le pitch était sympa, sans lire les critiques je le voyais bien noté de partout. Mais au final, c'était chiant comme la mort. Bref, je ne vous recommande pas Los delincuentes.

Link to post
Share on other sites

Je sors de ma séance pour Le mal n'existe pas. Si quelqu'un l'a vu, ou va le voir, je suis très curieux de lire vos retours, notamment sur la fin. Je ne sais trop qu'en penser. En tous cas pétri de qualité, notamment visuelles, auditives, c'est très sensoriel, et le montage visuel et sonore est très réussi.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 01/04/2024 à 19:46, Ecureuil de mauvais poil a dit :

Vu le jeu de la reine, j'ai apprécié malgré quelques longueurs et des libertés prises vis vis de l'histoire. 

Moi aussi je l'ai vu mais je n'ai pas aimé parce que ce film m'a rappelé le deuxième livre de Paula Hawkins "Au fond de l'eau". Le premier livre "La fille de train" m'a bien plu. Il y avait une bonne intrigue, suspens, personnages hauts en couleurs. Succès mondial tout à fait justifié. 

Par contre j'ai déchanté avec le deuxième opus. L'atmosphère lourde, pesante et surtout on ressent à quel point l'auteur déteste les hommes, tous les hommes parce qu'ils sont tous salauds alors que les femmes sont toutes leur victimes. Ouff, RZK, Till and Co auraient été découpé en petits morceaux avec un sourire sadique sur le visage de Paula H mais avec un grand discours féministes extrêmes à l'appui. 

 

Eh bah, ce film possède la même ambiance et mêmes caractéristiques : l'ambiance est oppressante, lourde et rempli des soupçons (bon je veux bien croire qu'avec Henri VIII ce n'était pas facile tous les jours, donc OK pour ambiance et la musique qui l'exprime), mais les mecs sont bien sûr tous salauds (mari en premier (je suis d'accord à moitié car vers la fin de sa vie, il s'est pas mal calmé), les 2 lords Seymour (non de point de vue historique. D'autant plus que l'un de deux va devenir le dernier époux de la reine après la mort du roi), l'évêque Gardiner (oui, d'accord il l'était). Et pour accentuer l'aspect victime de la reine, on invente plein de faux faits historiques (l'amitié avec Anne Askew, visites en catimini pour la voir (limite on se demande si la reine n'est pas lesbienne), la grossesse qui n'a jamais eu lieu et l'histoire de bijoux). Le personnage d'Henri VIII ressemble au Napoléon dans le film de Ridley Scott, c'est un vrai porc. Bref, tout ça m'a profondément ennuyé car je me suis demandé : mais à quoi bon tout ce cirque avec la fin improbable ? Et la seule réponse que j'ai trouvée, c'était que c'était l'œuvre très politiquement correct et de point de vue des idées en vogue et de leur présentation complètement fausse de point de vue d'histoire. Je suis très déçue

 

Edited by Die_ruhe
Link to post
Share on other sites

Vu Civil War ce soir, Garland nous offre un film assez viscéral, angoissant, et captivant, malgré quelques moments un peu convenus ou maladroits. Belle réussite, qui nous plonge dans un monde sans repères, désincarné, ou tout s'effondre comme un point culminant au néant actuel.

Je vais probablement retourner le voir en Imax.

Edited by Heirate-Mich-07
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...