Jump to content
Hellvetic

Votre dernier film

Recommended Posts

Le 21/10/2019 à 20:23, AnthoXIV a dit :

J'ai vu Joker il y a deux jours et je suis toujours presque incapable d'en parler. Oui, il est excellent, il m'a vraiment mis mal. Pas mal de gens riaient dans la salle à certains moments, surtout pendant les scènes de violence, et je comprends pas pourquoi. J'ai pas ri une seule fois devant ce film, sa folie se construit si rationnellement et se perçoit tant dans ses yeux que j'étais captivé et terrorisé à la fois..

 

J'ai adoré ce film et toujours pas fait de commentaire non plus, c'est peut-être pas pour rien !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/10/2019 à 20:23, AnthoXIV a dit :

Pas mal de gens riaient dans la salle à certains moments, surtout pendant les scènes de violence, et je comprends pas pourquoi. J'ai pas ri une seule fois devant ce film, sa folie se construit si rationnellement et se perçoit tant dans ses yeux que j'étais captivé et terrorisé à la fois..

 

Je pense qu'il y a plusieurs raisons. (Attention, petits spoilers.)

 

La première, c'est déjà le fait qu'on est habitué à ce type de violence au cinéma et qu'en plus, elle est ici contextualisée. Dès le début le mouvement social est signalé (grève des éboueurs mentionnée dans la première scène). Joker n'est pas juste un fou qui a pété un câble. Comme tu le dis, sa folie est construite (ou plutôt je dirais présentée) de manière rationnelle. Donc la violence dont il fait preuve est ahurissante et, en même temps, parfaitement justifiée. Le type victime de sa violence a tout pris dans la gueule mais on ne peut s'empêcher de penser: "Mouais, il l'a quand même mérité, franchement!" (Que ce soit les types dans le métro ou le collègue, tous sont des connards.)

On a vu Joker tellement souffrir que lorsqu'on le voit renvoyer les coups, bah, c'est juste devenu normal.

 

La deuxième, c'est qu'ici, la violence est commise par le héros mais il est, à la base, le "méchant" de l'histoire. En clair, il est l'antagoniste de l'univers Batman mais il est le protagoniste du film. Donc il y a totale ambivalence dans ces actions. Et s'il utilise la violence, qu'en penser?

Doit-on le considérer comme un héros qui rend les coups, qui réagit face à la violence du monde - et donc qui agit bien? Ou au contraire comme un méchant, qui a peut-être un agenda légitime, mais qui se permet d'être cruel - et donc qui agit mal?

Ce choix-là, c'est au spectateur de le faire - le film ne le fait pas pour nous. Donc suivant ce que tu penses du personnage du Joker, tu ris - ou pas. Dans la salle, je crois que je faisais partie des deux ou trois personnes qui riaient. C'est sûrement pas la norme de rire, ici, mais c'est clairement une possibilité ouverte par le film.

 

La troisième est, je pense, propre aux scènes de violence elles-mêmes. Il y a un élément absurde dedans qui nous pousse à les considérer un peu comme un gag. Par exemple, dans le métro, le chant. C'est tellement absurde que tu te dis "Okay, ils vont le tabasser, c'est sûr et certain, il va en prendre plein la gueule, le pauv' Joker, oh lala... mais pourquoi ils chantent?"

Ou alors, pour le meurtre du collègue, la présence du nain qui rend la scène super drôle. Alors qu'il est en état de sidération psychique totale - sa réaction est ultra réaliste - il en est rendu à demander à Joker (qui vient de l'épargner par il-ne-sait-quel miracle) de lui ouvrir la porte! :lol: Encore aujourd'hui, j'en rigole! C'est fou. ^_^  C'est la présence d'un autre collègue qui est épargné malgré tout, malgré la folie de Joker, qui nous fait prendre conscience du fait que l'autre, bah, c'était un connard en fait - on rit de sa mort comme on rit de celle de la mort du Coyote écrasé sous l'enclume.

Bon, on sait que Coyote n'est pas vraiment mort - mais là, c'est un peu le même principe: l'autre, par sa trahison, a perdu le peu d'identité qu'il avait, donc sa mort n'a plus aucune valeur - en fait, c'est pas un homme qui est mort, c'est un bouffon qui passait par là. Les jeunes du métro sont d'autant plus des bouffons que ce sont des mecs bourrés qui chantent. Zéro identité. Et comme ils emmerdaient la fille avant, zéro compassion pour eux.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca commence dès lors qu'il utilise le flingue et fait partir le coup tout seul.

Il y a aussi quand il se prend la porte de sortie.

 

Je m'attendais à ce que le parallèle entre les mots Joker et Loser soit fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de voir Joker, et j'avoue avoir été un peu perplexe devant l'enthousiasme généré par le film. Non pas qu'il soit mauvais, il reste sympathique à suivre, mais je l'ai trouvé tout de même finalement assez basique, pas forcément surprenant, il ne m'a pas pris aux tripes.

Après la mère m'a souvent fait penser au film Requiem for a dream ( ce qui aurait rendu comique le fait que le Joker soit joué par Jared Leto), et le film dans son propos m'a fait penser à une version sombre et moins décomplexée du film God Bless America.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je viens de voir Joker. (Spoilers à partir d'ici)

 

Bon.

Il est bien.

Mais, il ne serait pas un poil surestimé ? 

Le traitement de la folie du Joker est correct. Ni dans la facilité, ni dans le truc imprévisible. Musique, jeu de Phénix, mise en scène...tout est vraiment bien foutu. On est dans le haut du panier du film de comics.

Et puis....il y a le message. Je me suis refais la trilogie du Dark knight cette semaine, si on compare les Jonathan Wayne, c'est 2 salles 2 ambiances ^_^. Mais traiter tous les patrons, petits ou grands, comme des enfoirés, c'est un poil cliché (le Joker ne mérite pas d'être viré ?). Et le Joker en étincelle de la révolution du peuple opprimé, ça chatouille peut-être le bas ventre de certains, mais moi...je trouve que ça sort un peu de nulle part: Ca ne se voit pas vraiment que Gotham est au bord de l'explosion, au début du film. l'étincelle en elle-même...un clown qui tue 3 traders...mouais, admettons. Et le discours du Joker à De Niro...je le trouve incroyablement lucide, pour un dingue (pardon...). Ca détonne pas mal avec le personnage qu'on nous présente depuis 2H.

 

Donc, bon film, oui, traitement du Joker impeccable, globalement, mais ce n'est pas le chef d'oeuvre que  tout le monde encense depuis la sortie....de mon point de vue

 

Patapé 

 

Edited by Tig
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le discours lucide s'explique facilement par le fait qu'il ne prend plus ses médocs qui l'inhibaient, plus le fait qu'il a pris petit à petit conscience de sa position et de la perception que les autres avaient de lui au fur et à mesure du film. 

Je trouve perso au contraire que cette scène s'insère de manière fluide dans l'histoire que raconte le film. C'est le véritable point de bascule vers le Joker tel qu'on le connaît.

 

En ce qui concerne l'histoire du patron, c'est vraiment pas le point central du film, il y a un soulèvement contre le système politique et médiatique de Gotham qui oppresse les pauvres (la scène où Wayne compare les pauvres aux clowns fait d'ailleurs sacrément écho à Macron par exemple). 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/10/2019 à 19:41, Heirate-Mich-07 a dit :

Je suis encore en hésitation pour aller le voir celui-ci. Et dans un autre style encore, j'ai vu le documentaire "Pour Sama", qui vaut le déplacement, même si on préférerait qu'il n'y ait pas de matière à réaliser ce genre de docus vu ce qui s'y passe.

 

Apparemment ce documentaire ne passe pas dans les cinés près de chez moi. Dommage, saurait-pu être intéressant.

 

il y a 13 minutes, mad max a dit :

Terminator.
Pas mal, même si évidemment inférieur aux 2 premiers.
Une scène grotesque, dommage, et un casting moyen.

 

Je suis aller le voir aussi. Cela reste du Terminator. Ce que  je trouve juste dommage c'est que cela occulte les deux derniers volets. Bref, histoire difficile à suivre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont les 3 derniers qui sont occultés ;)

Parce que c'est le "retour" de Cameron, je mets les guillemets parce que je pense pas mal survendu.

 

J'aimais bien le 3 mais pas les 4 et 5 donc son positionnement me convient relativement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui tu as raison ce sont les 3 derniers qui sont occultés. Y a vraiment de quoi s'y perdre dans l'histoire.

 

il y a 7 minutes, mad max a dit :

Parce que c'est le "retour" de Cameron, je mets les guillemets parce que je pense pas mal survendu.

 

Il paraît qu'il fallait aussi convaincre Linda Hamilton de revenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/10/2019 à 20:25, Tig a dit :

 Et le Joker en étincelle de la révolution du peuple opprimé, ça chatouille peut-être le bas ventre de certains, mais moi...je trouve que ça sort un peu de nulle part: Ca ne se voit pas vraiment que Gotham est au bord de l'explosion, au début du film. l'étincelle en elle-même...un clown qui tue 3 traders...mouais, admettons.

 

Pourtant il y a un climat de tension sociale exprimé dès le début avec la grève des éboueurs. Et on constate, avec les mouvements sociaux en ce moment, que les soulèvements populaires partent d'un détail - l'extradition d'un tueur à Hong Kong, le prix d'un ticket de métro au Chili, la condamnation de prisonniers politiques en Espagne/Catalogne. @Buffalo Biffle fait bien de remarquer que l'étincelle qui met le feu aux poudres, c'est Wayne qui utilise le terme "clown." Ce n'est pas le crime du Joker en lui-même mais le traitement médiatique de ce crime. C'est en ça que je trouve le message du film assez intelligent et surprenant de la part d'un film de comics.

 

Même le final avec Joker encensé par la foule alors qu'il peint un sourire avec son propre sang (j'ai cru comprendre qu'à l'origine, il était question de se scarifier à la Heath Ledger mais ils ont abandonné l'idée pour éviter le lien avec la saga Dark Knight), rien ne dit que ce n'est pas complètement fantasmé. La fin à l'asile, si elle est chronologiquement située après (ce que je pense), nous montre Joker interné (donc probablement arrêté) qui pense à quelque chose de drôle qu'on ne comprendrait pas. Et si c'était ce final grandiloquent où il est présenté en héros - et si une bonne moitié du film n'était qu'un fantasme?

 

J'ai l'impression que le film nous place dans la situation où on doit choisir un camp: préfère-t-on le fantasme ou la réalité? Est-ce qu'un héros Joker, ça nous convient ou ça nous gêne?

 

 

Le 26/10/2019 à 20:25, Tig a dit :

Et le discours du Joker à De Niro...je le trouve incroyablement lucide, pour un dingue (pardon...). Ca détonne pas mal avec le personnage qu'on nous présente depuis 2H.

 

Certes, mais ce discours est le climax du film - d'un point de vue scénaristique, il ne peut pas être raté. S'il était complètement incohérent, cela nous sortirait du film.

Par ailleurs, Joker est un sociopathe, voire même un psychopathe, mais il n'est pas complètement débile ou dingue. Il y a toujours une forme de logique dans tout ce qu'il fait - y compris dans les meurtres, même si c'est ultra dérangeant de l'admettre, j'en conviens.

 

C'est pour ça que ça fait de lui un méchant passionnant à l'instar de Magneto.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Los123 a dit :

Ah oui tu as raison ce sont les 3 derniers qui sont occultés. Y a vraiment de quoi s'y perdre dans l'histoire.

 

 

Il paraît qu'il fallait aussi convaincre Linda Hamilton de revenir.

 

Je sais pas si ça a aidé mais c'est l'ex-femme de Cameron.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouais, bon, ben je suis probablement passé à côté du film...

J'étais complètement focus sur le Joker, j'ai pas assez fait gaffe à tout le reste.

Pour l'arrêt de ses medocs, j'avais l'impression que ça le poussait dans sa folie meurtrière et non une lucidité retrouvée...

 

J'essayerai de le revoir, alors...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sors d'une séance pour Doctor Sleep. Ben franchement un film fantastique bien  sympathique. Y a que les moments "clin d'oeil" qui sont amenés avec de gros sabots mais sinon, sans crier au chef d'oeuvre, ça passe.

Je me suis moins fait chier que devant It : Chapter 2 finalement, et le fait que le film lorgne plus sur le fantastique que sur l'horreur, c'est bien cool. 

Y a une scène que j'ai trouvée assez marquante avec le jeune Jacob Tremblay.

Edited by Heirate-Mich-07
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé Crawl.

Du pur Alexandre Aja, c'est à dire du pourri.

Mais comme c'est le fiston, il passe régulièrement au travers des gouttes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mad max a dit :

Et enchaîné avec Hereditary.

 

Ce visionnage,  déjà qualitatif, a dû être sublimé par ta mauvaise expérience précédente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/11/2019 à 17:18, Heirate-Mich-07 a dit :

Je sors d'une séance pour Doctor Sleep. Ben franchement un film fantastique bien  sympathique. Y a que les moments "clin d'oeil" qui sont amenés avec de gros sabots mais sinon, sans crier au chef d'oeuvre, ça passe.

Je me suis moins fait chier que devant It : Chapter 2 finalement, et le fait que le film lorgne plus sur le fantastique que sur l'horreur, c'est bien cool. 

Y a une scène que j'ai trouvée assez marquante avec le jeune Jacob Tremblay.

 

Ah justement, je me demandais si j'allais aller le voir (Doctor Sleep ; It, je sais pas, ça m'attire pas des masses). J'avais pas aimé Shining, mais c'était dû au contraste avec le livre. Là je l'ai pas (encore) lu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suis allé le voir tout à l'heure. Beaucoup aimé, sans crier au chef d'oeuvre non plus ! Comme dit plus haut par @Heirate-Mich-07, le film tire plus sur le fantastique que l'horrifique mais personnellement j'ai trouvé que ça rendait le film bien meilleur, grâce à ce mix des genres. Comme It, le film joue plus sur l'horreur "psychologique" que sur les jumpscares sauf que lui (à l'inverse de It) réussit à le faire. Enfin bon, pour moi une digne suite au film Shinning (qui n'était pas terrible, on va pas se le cacher). Gros bémol cependant : la musique est à chier tout du long. Une vraie purge sur ce côté là, rien à garder. Les tambours façon battement de coeur, c'est intéressant une fois (deux-trois à la limite), mais tout le temps, c'est un grand non.

 

En tout cas, je conseille le film (mais pas aux amateurs de sensations fortes qui ne viennent que pour "avoir peur", eux je leur conseille Ouija II, une vraie purge du genre)

Edited by AscheZuAsche
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, AscheZuAsche a dit :

En tout cas, je conseille le film (mais pas aux amateurs de sensations fortes qui ne viennent que pour "avoir peur", eux je leur conseille Ouija II, une vraie purge du genre)

 

Toute façon à la vue du synopsis et de la bande-annonce ça se sentait à des kilomètres à la ronde que c'était pas un film d'horreur. Le résumé m'a plutôt fait penser à Miss Peregrine bizarrement, pour le coup des méchants en bande organisée qui traquent des personnes "particulières" pour les tuer et être immortels en retour.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Spooky Kid a dit :

 

Toute façon à la vue du synopsis et de la bande-annonce ça se sentait à des kilomètres à la ronde que c'était pas un film d'horreur. Le résumé m'a plutôt fait penser à Miss Peregrine bizarrement, pour le coup des méchants en bande organisée qui traquent des personnes "particulières" pour les tuer et être immortels en retour.

Bien d'accord, dès le départ, ce film était plus à voir comme étant un film fantastique légèrement horrifique. Comme beaucoup d'adaptation de King d'ailleurs, pour les bons films, plus souvent d'excellents films fantastiques que de vrais films horrifiques.

Je n'avais pas vu le parallèle avec miss peregrine mais c'est vrai que maintenant que tu le dis... Après, c'est peut-être juste un cliché du genre mais, tout de même, bien mieux amené dans doctor Sleep que dans miss peregrine. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, AscheZuAsche a dit :

bien mieux amené dans doctor Sleep que dans miss peregrine.

 

Tant mieux alors ! Même s'il faut avouer que les méchants monstres de Miss Peregrine, mi-Slender Man, mi-Licker de Resident Evil, avaient pas mal de classe !

Edited by Spooky Kid
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...