Jump to content

Paroles du 7ème album


Recommended Posts

Je reviens sur Diamant (dans son intégralité c'est plus clair)

 

Tu es si belle

Si magnifique

Je ne veux que toi

Ne regarder que toi sans cesse (on est plus proche du sens original surtout pour la 1ère ligne, mais c'est moins beau je vous l'accorde)

Tu rends le monde si insipide

Je ne peux pas te lâcher du regard

Et ce scintillement – (dans) tes yeux (alternative: cette étincelle)

Va aspirer mon âme (Dans le livret je lis Wird et pas Will, Till utilise clairement le singulier et met les yeux à part)

 

Tu es belle

Telle un diamant

Belle à contempler

Telle un diamant

Mais, je t’en prie, laisse-moi partir

 

Telle un joyau

Si claire et pure

Ton éclat somptueux représentait

Toute mon existence

Je voulais te porter dans mon cœur (on est plus proche du sens original, mais encore une fois c'est moins beau)

Ce qui peut s’aimer

Doit détester

Et ce scintillement – (dans) tes yeux

Va aspirer mon âme

 

Tu es belle

Telle un diamant

Belle à contempler

Telle un diamant

Mais, je t’en prie, laisse-moi partir

Quelle puissance, quelle rutilance

Magnifique

Telle un diamant

Mais juste une pierre

Link to post
Share on other sites
  • Replies 192
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En tout cas, ne bitant pas un mot d’allemand, je me régale de lire vos traductions et analyses ! Juste pour vous dire merci 😁 c’est vraiment au top !

Ou alors, le clip de Ausländer a été réalisé par un mec plus subtile qui n'a pas voulu tomber dans la facilité de "Nichons sous la tour Eiffel, nichons devant Big ben, nichons dans le Colisée, nichons

Bon j'ai mis toutes les chansons. J'espère pas à avoir fait de boulette, pas forcement évident de faire des allers retours entre les différents posts. Merci à vous tous pour l'effort fourni. Evidement

WAS ICH LIEBE / SEX

 

Il y a 18 heures, Super Alpaka a dit :

Ah, ici, le "doch" veut plus dire "je sais très bien que", c'est des particules servant à renforcer l'énoncé (so, doch, jo, etc. peuvent être tricky dans ce sens). C'est pas toujours une opposition :)

 

Ah je connaissais pas ce sens de doch.

Je comprends mieux pourquoi traduire "toi aussi, tu en as envie" dans Sex.

 

ZEIG DICH

 

Il y a 18 heures, Los123 a dit :

 Effectivement on ne ressent pas la même la chose. Quand je l'écoute et à  la manière dont Till la chante, je la ressens comme une accusation et Zeig dich sera une provocation envers l'église pour dire "vas-y montre ton vrai visage". Ce n'est qu'une interprétation et peut être que j'extrapôle un peu trop

 

C'était juste une piste d'interprétation. Une amie pensait, à la première lecture, que le "Zeig dich" était adressé à un curé accusé. C'est le passage de "ils" à "tu" qui me pousse à pense que le "Montre-toi" est ambigu, à la fois peut être dit aux représentants de l'Eglise qui commettent des crimes, et aussi aux enfants victimes de ces hommes...

 

@Chris30 Pas sûre que ce soit pour Dieu lui-même par contre. L'expression "kein Gott" devrait peut-être même être traduite par "aucun dieu" (sans majuscule) car si c'était "Dieu" on aurait "Gott zeigt sich nicht" (comme l'a souligné justement SuperAlpaka). D'ailleurs, Till est ouvertement athée - quand il mentionne "dieu" dans ses poèmes, c'est toujours soit une "présence" ou soit un des "dieux", jamais "Dieu".

 

 

TATTOO

 

Il y a 14 heures, Los123 a dit :

On a la même chose dans TATOO :

Die Worte - Bilder bunt und so laut

 

que j'ai traduit par : Les mots – des images multicolores et criantes

 

J'ai pris en compte ce que disait Super Alpaka en transformant les articles:

Ces mots, des images (si) criardes et colorées

J'ai inversé car à mon avis, "so" a été rajouté uniquement pour le rythme du vers, et pas du sens - en français, on privilégie de terminer sur le mot le plus long, ça rend la diction plus fluide (en plus, ça rime avec papier du coup).

Concernant le tiret, on peut le garder si on veut, je m'en fiche. Je l'utilise énormément moi-même, mais il faut savoir qu'on l'utilise comme en anglais - pour insérer une nouvelle idée, un exemple (en voilà un bon exemple de tiret interdit!) - et cet usage n'est pas accepté en français.

 

DIAMANT

 

Il y a 16 heures, Los123 a dit :

Sur le livret c'est écrit exactement "Und dieses Funkeln - deine Augen

                                                               will  wird die Seele aus mir Augen"

Du coup, je traduis par : et ces étincelles - tes yeux

                                           seront une âme pour m'aspirer

 

J'avais pas corrigé sur mon document pour le tiret... D'ailleurs, ce n'est donc plus "will" mais "wird"?

 

Le problème de "Wird" c'est qu'il rapporte obligatoirement à un singulier (donc à Funkeln mais pas à Augen) - c'est la faculté des yeux, celle de briller, qui aspire l'âme, pas les yeux eux-mêmes - donc il faut choisir une solution qui permet d'éviter de ramener le verbe au nom le plus proche. J'ai opté pour:

Et cette étincelle – ton regard

Elle va aspirer mon âme

La proposition de @Super Alpaka (scintillement) me plaisait mais c'est un nom masculin, car il me faut un féminin pour ajouter le pronom correspondant et le dissocier de regard (je trouve "regard" plus joli que "tes yeux" - trop concret pour du français, d'autant plus ici car il y a une métaphore: les "yeux" deviennent "diamants" eux-mêmes, comme la personne, mais il n'y a pas de transformation en diamant, on est sur de la simple comparaison et dans ce cas-là, les mots abstraits sont à privilégier en français).

 

Il y a 14 heures, Peter LIFAD a dit :

Je ne veux que toi

Ne regarder que toi sans cesse (on est plus proche du sens original surtout pour la 1ère ligne, mais c'est moins beau je vous l'accorde)

Tu rends le monde si insipide

Je ne peux pas te lâcher du regard

 

Je ne veux plus avoir d’yeux que pour toi

Le monde me paraît pâle quand tu es là *

Je ne peux pas te lâcher du regard

 

Concernant "insipide", comme on est sur une métaphore fondée sur la vue, "pâle" me paraît mieux au final.

Pour ce qui est du vers plus haut, je suis d'accord sur le fait qu'il y a une répétition interne, qui force à entendre "je te veux" avant "je veux te regarder" mais après avoir testé plusieurs tournures, le rendu étant gauche en français, je me suis rangée du côté de Super Alpaka: l'hyperbole sous forme de phrase très idiomatique sert le texte, je pense...

Mais je ne serais pas contre une tournure qui se rapproche du texte, il faut juste éviter des accumulations de restrictions qui, en français, vont virer au contre-sens (à de la négation).

 

Citation

Je voulais te porter dans mon cœur (on est plus proche du sens original, mais encore une fois c'est moins beau)

 

Why not? J'avais écrit "serrer" pour remplacer "prendre" au cas où.

 

Citation

Ce qui peut s’aimer

Doit détester

 

C'est la trad' littérale, oui, mais ça ne veut rien dire en français. Il faut vraiment utiliser la particularité du français (rendre plus abstrait) à son avantage en disant:

Ce qui suscite l’amour provoque la haine

Cela a l'avantage de laisser de l'ambiguïté sur ce que voulait dire Till : "la chose qui peut s'aimer doit (me) détester" ou alors "je dois détester la chose qui peut s'aimer" - sachant qu'à mon avis, c'est une tournure chelou en allemand qui permet de comprendre aussi (et surtout): "la chose qu'on peut aimer."

 

Quand on suit le cheminement de la métaphore, la personne n'est plus que "was" donc l'objet, le diamant, et c'est sûrement parce que tout le monde l'aime que désormais il s'en détache, il ne le voit plus que comme une "pierre" à la fin.

En clair, il la déteste maintenant que tout le monde l'aime.

 

 

Citation

Mais juste une pierre

 

Allez, soyons ciblistes quand ça gâche pas le sens! "seulement" à la fin permet la rime avec "diamant" (ça remplace la rime Stein/Schein)

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

@LudicrousC

 

@Chris30 Pas sûre que ce soit pour Dieu lui-même par contre. L'expression "kein Gott" devrait peut-être même être traduite par "aucun dieu" (sans majuscule) car si c'était "Dieu" on aurait "Gott zeigt sich nicht" (comme l'a souligné justement SuperAlpaka). D'ailleurs, Till est ouvertement athée - quand il mentionne "dieu" dans ses poèmes, c'est toujours soit une "présence" ou soit un des "dieux", jamais "Dieu".

 

En fait, je pensais que c'étaient les prêtres qui parlaient en disant :

Montre-toi
Ne te cache pas
Montre-toi
Nous perdons la lumière
Montre-toi

 

Ils s'adressent à leur dieu quel qu'il soit, c'est le "Nous perdons la lumière", nous perdons la foi qui m'y fait penser.

Link to post
Share on other sites

@LudicrousC Pour info j'ai fait les trads en anglais. Si tu as du temps, ce qui serait cool, c'est juste de checker si tout est correct grammaticalement. Et plus tard elle pourront être améliorées

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Chris30 a dit :

En fait, je pensais que c'étaient les prêtres qui parlaient en disant :

Montre-toi
Ne te cache pas
Montre-toi
Nous perdons la lumière
Montre-toi

 

Ils s'adressent à leur dieu quel qu'il soit, c'est le "Nous perdons la lumière", nous perdons la foi qui m'y fait penser.

 

Dans ce cas, pourquoi ils diraient à la fin: "Aucun dieu ne se manifeste / Les cieux se parent de rouge"?

On change de voix pour revenir à celle de la persona d'origine? (Alors que la structure avec Kein au début incite à croire que la même personne parle)

 

J'imagine plutôt les prêtres pédophiles dire à un gamin qui s'enfuit "Aucun dieu ne se manifeste" (en clair, personne ne viendra t'aider) ou alors l'accusateur qui s'adresse aux prêtres eux-mêmes (dans ce cas, normal que l'accusateur ne soit plus croyant, que ça soit juste "un dieu").

Dans mes deux interprétations, "perdre la lumière", c'est perdre le bon sens de la foi chrétienne pour le prêtre, perdre la foi tout court pour l'accusateur...

 

Après, c'est difficile de trancher. J'avoue que c'est un peu biaisé de ma part de croire que Till ne balancerait pas un "Montre-toi" adressé à Dieu dans une chanson s'il est athée. A quoi bon dire à quelque chose qui n'existe pas "Montre-toi" ?

 

Mais surtout, pourquoi des prêtres pédophiles diraient à leur Dieu de se montrer? Pour les défendre? (Ils croient être dans leur bon droit en fait, pas besoin d'appeler Dieu.)

 

 

il y a 10 minutes, Pierrick a dit :

@LudicrousC Pour info j'ai fait les trads en anglais. Si tu as du temps, ce qui serait cool, c'est juste de checker si tout est correct grammaticalement. Et plus tard elle pourront être améliorées

 

Okay, je trouverai un moment aujourd'hui ou mercredi pour les éventuelles erreurs. ;)

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

 

Dans ce cas, pourquoi ils diraient à la fin: "Aucun dieu ne se manifeste / Les cieux se parent de rouge"?

On change de voix pour revenir à celle de la persona d'origine? (Alors que la structure avec Kein au début incite à croire que la même personne parle)

Parce que les prêtres sont pervertis et loin de la religion, plus aucun dieu n'est là pour eux.

 

Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

J'imagine plutôt les prêtres pédophiles dire à un gamin qui s'enfuit "Aucun dieu ne se manifeste" (en clair, personne ne viendra t'aider) ou alors l'accusateur qui s'adresse aux prêtres eux-mêmes (dans ce cas, normal que l'accusateur ne soit plus croyant, que ça soit juste "un dieu").

Dans mes deux interprétations, "perdre la lumière", c'est perdre le bon sens de la foi chrétienne pour le prêtre, perdre la foi tout court pour l'accusateur...

 

Après, c'est difficile de trancher. J'avoue que c'est un peu biaisé de ma part de croire que Till ne balancerait pas un "Montre-toi" adressé à Dieu dans une chanson s'il est athée. A quoi bon dire à quelque chose qui n'existe pas "Montre-toi" ?

Ce n'est pas Till qui parle mais les prêtres.

 

Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

Mais surtout, pourquoi des prêtres pédophiles diraient à leur Dieu de se montrer? Pour les défendre? (Ils croient être dans leur bon droit en fait, pas besoin d'appeler Dieu.)

 

Pour s'expier de leurs fautes car ils savent bien qu'ils ne sont pas dans le "droit chemin" et qu'ils merdent.

 

Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

 

Okay, je trouverai un moment aujourd'hui ou mercredi pour les éventuelles erreurs. ;)

 

Mais bon ce ne sont que des interprétations et c'est un peu chacun la sienne 😄

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Chris30 a dit :

Ce n'est pas Till qui parle mais les prêtres.

Mais bon ce ne sont que des interprétations et c'est un peu chacun la sienne

 

Oui et non. On peut être convaincu par une meilleure interprétation. ;) Là, justement, ce changement de voix est intéressant et correspond à l'interprétation que je préfère - mais l'interlocuteur choisi me semble toujours étrange - même si les Allemands tutoient Dieu et que ça peut servir d'argument supplémentaire pour la forme, les images employées sont trop apocalyptiques, donc trop négatives pour eux-mêmes, pour que les prêtres incriminés puissent les utiliser en s'adressant à Dieu. A l'inverse, qu'ils utilisent ces images pour inspirer la crainte auprès d'un enfant, ça me semble faire sens.

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, LudicrousC a dit :

DIAMANT

 

 

J'avais pas corrigé sur mon document pour le tiret... D'ailleurs, ce n'est donc plus "will" mais "wird"?

 

 

En fait, en relisant le livret, il y a les deux. La première fois il utilise "will" et la deuxième fois "wird". si je comprends bien, au début le regard se veut une âme et à la fin c'est l'étincelle qui devient l'âme? (si j'ai bien compris ton explication entre "will" et "wird").

Edited by Los123
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Los123 a dit :

 

En fait, en relisant le livret, il y a les deux. La première fois il utilise "will" et la deuxième fois "wird". si je comprends bien, au début le regard se veut une âme et à la fin c'est l'étincelle qui devient l'âme? (si j'ai bien compris ton explication entre "will" et "wird").

 

Non, non, je parlais du sujet de will et wird (étincelle dans les deux cas car singulier, Augen est un pluriel et n'est pas le sujet). S'il y a les deux, ça veut dire que la première fois, il faut traduire:

Et cette étincelle – ton regard

Elle cherche à aspirer mon âme

 

Puis plus tard:

Et cette étincelle – ton regard

Elle va aspirer mon âme

 

Ce qui fait sens, au niveau évolution, d'ailleurs. La crainte de la perte de son âme (de son identité, de sa volonté) se rapprochant, il prend peur, s'écarte de la femme.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

PUPPE

 

Le 19/05/2019 à 14:38, Super Alpaka a dit :

Elle ne prend pas le métro /Bahn étant le train, le tram et le métro, et désignant généralement le moyen de transport le plus classique comme le bus pour nous, je dirais simplement "les transports"

 

Exact. Je ne sais plus pourquoi je n'aimais pas "prend pas les transports" - il n'y sûrement pas de raison particulière... Sinon, j'avais pensé à "Elle ne quitte pas le domicile" mais ça sonne étrange pour ceux qui interprètent la persona en enfant (c'est surtout parce que j'ai le sentiment d'entendre un homme).

 

Le 19/05/2019 à 14:38, Super Alpaka a dit :

Et alors j’arrache la tête de la poupée /Je garderais "et puis" sur ce vers et celui d'après aussi

 

Okay pour "Et puis" et plus tard "Et voilà" - ça sonne beaucoup mieux en français.

 

Le 19/05/2019 à 14:38, Super Alpaka a dit :

Et quelqu’un l’a battue à mort /suggestion : et (découvre qu')un monsieur l'a battue à mort peut-être, dire "un monsieur" infantilise en plus la protagoniste.

 

Après réflexion, why not?

 

Citation

Je me sens bien maintenant – oui /maintenant, je vais bien

 

Oui, plus idiomatique - mais comme j'imaginais un homme handicapé, je l'imagine plus se focaliser sur du ressenti profond (se sentir pas bien/bien) plutôt que sur un état d'esprit passager (aller pas bien/bien). Mais c'est sûrement sur-traduit?

 

J'avais aussi pensé à "aller bien" mais plutôt sous forme: "ça ne va pas bien" / "ça va très bien" - le "ça va" étant la forme la plus idiomatique en français, mais en même temps celle qui retranscrit le fait qu'on entend très bien "Es" dans le chant de Till  alors qu'il pourrait se réduire généralement à un simple 's, comme dans Hallomann ("ça", du coup, objective davantage et retranscrit un peu ce changement de caractère au refrain, peut-être?).

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

C'est reparti pour des corrections (encore!) - je viens de voir une prof germanophone (pour la version en anglais, je regarderai demain après mes réunions, promis)

 

AUSLÄNDER

 

Le fameux passage qui posait souci, enfin une piste de compréhension - et il s'agit bien d'une tournure pas forcément erronée mais grammaticalement maladroite:

 

"So habe ich mich schon früh gezwungen" est en fait directement lié à "Dass man Sprachen lernen muss" => ça donne une phrase un peu maladroite mais qui fait sens ainsi: "Ainsi me suis-je très tôt forcé à (l'idée qu'on doit) apprendre des langues"

Du coup: "Dem Missverständnis zum Verdruss" est une insertion (entre virgules en gros) qui utilise l'expression "zum Verdruss", très vieillie, qui signifie littéralement: "au grand dam de, au détriment de" - en clair, ici, mot à mot: "Au grand dam de l'incompréhension / des malentendus." La tournure serait bizarre en allemand comme en français, mais pas pour la même raison: nous on utilise l'expression "au grand dam de" avec des personnes; en allemand, c'est surtout vieillot et maladroit avec un "dass" juste après.

Je me demande si on pourrait donc changer par:

 

Ainsi me suis-je très tôt forcé,

Et tant pis pour les malentendus,

A apprendre des langues comme on doit,

Et quand le soleil se couche,

Et qu'on rencontre des étrangères

C'est un avantage si alors

On arrive à se faire comprendre 

 

L'ajout "comme on doit" est pour signaler la formulation maladroite à l'origine ("je me suis forcé qu'on doit apprendre", perçu ainsi en allemand). Pour "au grand dam", j'ai peur de la tournure soit incompréhensible en français si ça ne concerne pas des personnes. J'avais aussi pensé à "En passant outre les malentendus"

 

SEX

 

Häute Fallen auf die Haut

 

C'est un truc complètement soumis à l'interprétation de chacun. J'ai beau tourner la phrase dans tous les sens pour faire un truc en français qui colle au mieux sans être horrible, ça oblige à interpréter davantage (notamment l'idée d'orgie que proposait @Super Alpaka). D'où ma version: "C'est peau à peau qu'on finit"

 

PUPPE

 

Dam-dam est probablement une invention de Till. C'est pas une onomatopée qui existe.

 

WAS ICH LIEBE

 

Weiß ich doch, ich werde es bereuen

 

=> Puisque je sais que je vais le regretter

 

WEIT WEG

 

Impossible de traduire "Herrin" par "reine" - beaucoup trop positif dans le contexte. Comme m'a dit ma collègue, il faudrait le féminin de "Tyran"! :lol: Bref! Il y a trop l'idée d'asservissement, de soumission de l'autre ainsi que de méchanceté en quelque sorte dans le mot "Herrin". "Maîtresse" reste la meilleure option qu'on ait en français (c'est moins connoté que dominatrice) mais c'est vraiment faible par rapport à Herrin. Il faudrait à la rigueur chercher avec un adjectif (tyrannique).

 

HALLOMANN

 

La proposition de Pierrick, je crois, à savoir "rosaire" est probablement la mieux pour transcrire à la fois l'idée de chapelet (première idée qui vient avec Rosenkranz) et celle de la rose, puisque ça peut très bien être un chapelet que porte la gamine (pour signaler son innocence) comme ça peut être une métaphore tillienne pour tout autre chose.

Link to post
Share on other sites

Yo, je suis sur un projet d’un client assez relou, du coup j’ai pas eu trop le temps de venir ces derniers temps. Je te remercie @Pierrick pour tes remerciements postés à la une :)

 

J’ai réussi à revenir sur Deutschland, voici quelques idées :
 

Tu (tu as)
As beaucoup pleuré (pleuré)
Dissociés par l’esprit (séparés)/J’ai compris ça comme si ça reprenait le vers d’avant « Du hast im Geist getrennt, im Herz vereint ». « Divisé les esprits »
Réunis par le cœur (réunis) /« Uni les cœurs »

Nous (nous sommes)
Sommes ensemble depuis bien longtemps (vous êtes)
Ton souffle glacial (si glacial) / Bien joué ! Beaucoup mieux que froid et tout à fait légitime.
Le cœur enflammé (si brûlant) /Alternativement « Le cœur en proie aux flammes/embrasé/en flammes/à vif (si chaud) ». J’ai toujours quelques réticences à opter pour « brûlant » qui est en générale peu usité dans ce cas. « Oh là là, c’est si brûlant ! » ça fait toujours un peu bizarre, ou alors c’est moi ?

Toi (tu peux)
Moi (je sais)
Nous (nous sommes)
Vous (vous restez)

Allemagne
Mon cœur enflammé /cf. alternative
Veut t’aimer et te maudire /alternativement « Cherche à t’aimer et à te maudire »
Allemagne
Ton souffle glacial
Si jeune et pourtant si vieille /alternativement « si ancienne », « vieille » à ce sens de « défraîchi » en français. D’ailleurs, on évite de dire « les personnes vieilles », on préférera « âgées », tandis que l’allemand supporte très bien « alte Menschen ».
Allemagne

Je (tu as)
Je ne veux jamais te quitter (je sais) /Je voudrais ne jamais te quitter
On peut t’aimer (tu aimes)
Et vouloir te haïr (tu as) / « Und dich hassen wollen » ? « Et on veut/cherche te haïr/te détester/t’exécrer ». D’ailleurs, plus exactement, je le comprends comme ça moi ce vers : « On pourrait t’aimer / Mais on cherche à te détester ». « Man kann dich lieben, und will dich (eigentlich) hassen », comme si la parenthèse était sous-entendue. Comme si on prenait un malin plaisir à stigmatiser le pays.

Être arrogante, supérieure /Arrogante, supérieure
Prendre le relais, transmettre /Reprendre, donner (l’Allemagne qui prend et qui redistribue à son gré)
Prendre par surprise, attaquer /Surprendre, agresser/ Edit : Le tout peut aussi être des participes passé « Reprise/donnée ou cédée/surprise/agressée ». Je crois que je préfère le tout au participe. Elle est arrogante et supérieure, qu’elle soit reprise, cédée, surprise ou agressée, elle reste au-dessus de tous. Vous pensez quoi de cette interprétation ?
Allemagne, Allemagne au-dessus de tous /l’Allemagne au-dessus de tous (avec l'article pour coller au Deutschlandlied avec la même variante tous/tout

Allemagne
Mon cœur enflammé
Veut t’aimer et te maudire
Allemagne
Ton souffle glacial
Si jeune et pourtant si vieille
Allemagne
Ton amour est malédiction et bénédiction / « Ton amour est tant une malédiction qu’une bénédiction ». « Ton amour est une grâce autant qu’un fléau ». Très dur d’avoir quelque chose qui sonne bien sauf si on ose un peu s’éloigner du genre « Ton amour est à double tranchant ». A prendre avec des pincettes, le sens y est, l’image diffère.
Allemagne
Mon amour, je ne peux pas
 t’en faire le don /« Je ne peux/n’arrive/ne parviens pas à te donner mon amour ». « Mon amour » en début de phrase est trop ambigu. On pourrait croire que c’est l’Allemagne qu’il appelle comme ça, même si la suite de la phrase éclaire le sens, une règle d’or « le lecteur ne doit pas s’y reprendre à deux fois quand il lit ». Voire même simplement « Je n’arrive pas à t’aimer »/« T’aimer m’est impossible/est au-delà de mes forces ». Les rimes sont là pour donner de la beauté au texte, je privilégierais systématiquement une belle tournure qu’une rime.
Allemagne

Toi
Moi
Nous
Vous

(Toi) Surpuissante, superflue
(Moi) Surhommes, lassés /Il me fait chier ce vers. Pourquoi subitement Übermenschen qui est soit un pluriel, soit un accusatif, un datif ou un génitif. Peut-être comme sur le Reichstag « Dem deutschen Volk » « Au peuple allemand ». « Aux surhommes, las » comme s’il s’adressait à eux. Avoir l’avis d’un natif serait top. Quoi qu’il en soit, ça fait ref au « surhomme » de Nietzsche repris par les nazis, j’imagine. Edit : Oooh ou encore « etw (gen) überdrussig sein » « en avoir assez de »/donc « las de ces surhommes », qui aurait beaucoup de sens. Je l’accorde avec le « ich ».
(Nous) Qui s’élève bien haut, tombera bien bas /Plus on s’élève et plus dure sera la chute/Une montée vertigineuse implique une chute abyssale/J’ai tendance à éviter les tournures en « qui » sauf si l’expression est figée comme le « qui m’aime ». Je suis sûr qu’on peut encore améliorer le rendu tous ensemble. Ne pas hésiter à explorer des pistes du genre « Une longue chute attend ceux qui toisent le monde », « chutera celui qui... », etc.
(Vous) Allemagne, Allemagne au-dessus de tous

 

 

@LudicrousC tu en penses quoi ?

 

Je vais bientôt faire Radio, mais vu que c’est un de mes textes préférés du groupe, je veux mettre le paquet. Surtout maintenant que Ludi a réussi à éclaircir le mystère du « fernes Weh », plus aucune ambiguïté sur les paroles !

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Pour Ausländer, je ne sais pas. Tu pourrais voir si c’est possible que ce soit une vieille tournure très littéraire ? Je me plais à penser qu’il est pas du tout étranger, que c’est du baratin pour pécho. Il s’invente des voyages, etc. et quand il se retrouve face à une étrangère (qui ne l’est pas au final parce qu’ils parlent la même langue), il a tout intérêt à prétendre au moins baragouiner s’il veut draguer. Les tournures sont trop belles « ein scharfes Schwert im Wortgefecht », il utilise habilement des expressions qu’il modifie « Andere Länder, andere Zungen », ce qui trahit une maîtrise beaucoup plus avancé qu’il ne le laisse transparaître à la fin « Du kommen mit... »

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Super Alpaka a dit :

Dissociés par l’esprit (séparés)/J’ai compris ça comme si ça reprenait le vers d’avant « Du hast im Geist getrennt, im Herz vereint ». « Divisé les esprits »
Réunis par le cœur (réunis) /« Uni les cœurs »

 

En fait, c'est la voix passive qui est sous-entendue ici. En clair, "tu [l'Allemagne] es divisée dans l'esprit et réunie dans le cœur." Ce que tu traduis, c'est en fait: "Du hast den Geist getrennt" (et pas "im Geist")

Mais la formulation littérale est assez chelou en français, je trouve. "Dans l'esprit / dans le coeur" ont du mal à aller avec ces verbes-là, pour ça que j'ai changé pour "par" même si on sort un peu du sens d'origine. ("dans l'esprit / le cœur des gens / du peuple")

D'ailleurs, en gros, Till dit juste que l'Allemagne a été divisée selon l'intellect (à cause des idées, ou des idéologies) mais a été réunifiée par les sentiments. A la rigueur, "divisés" est sûrement mieux que "dissociés" (avec dissocié, je comprends l'absence d'association, mais c'est peut-être historiquement moins parlant).

 

Le féminin pourrait aussi être appliqué au lieu du pluriel (puisqu'il y a "tu" dans le même couplet). Mais dans cette chanson, l'accord est un problème de base que j'ai eu du mal à trancher. Est-ce qu'on fait au féminin (l'Allemagne)? Au pluriel (peuple allemand)? Au masculin (la persona)?

 

 

Citation

Ton souffle glacial (si glacial) / Bien joué ! Beaucoup mieux que froid et tout à fait légitime.

 

Merci! ^_^

 

Citation


Le cœur enflammé (si brûlant) /Alternativement « Le cœur en proie aux flammes/embrasé/en flammes/à vif (si chaud) ». J’ai toujours quelques réticences à opter pour « brûlant » qui est en générale peu usité dans ce cas. « Oh là là, c’est si brûlant ! » ça fait toujours un peu bizarre, ou alors c’est moi ?

 

J'avais mis "Le cœur se consume" en fait. (A moins que je l'aie changé récemment?) L'expression "en proie aux flammes" pour garder le terme "flammes" aurait été sympa, mais le souci, c'est qu'il y a une connotation négative (victime des flammes) qui n'est pas une idée si nette que ça dans le texte. Et comme "le cœur en flammes" me paraît pauvre comme traduction, j'ai préféré "le cœur se consume." Après, "le cœur enflammé", why not? Je vais peut-être noter "Le coeur s'enflamme" dans ma version: ça sonne bien, même si ça crée un déséquilibre 5/4 (au lieu du 5/5 que j'avais réussi à avoir)...

 

Et j'avais mis "chaud" aussi (ça, j'en suis sûre - marqué ainsi sur mes deux brouillons) - car "brûlant" est clairement bizarre: il suffit de jeter un œil au nombre d'occurrences de "si brûlant" ensemble, c'est vraiment trop peu pour être idiomatique.

 

Il y a 6 heures, Super Alpaka a dit :

Mon cœur enflammé /cf. alternative

 

Ou "Mon cœur qui se consume / s'enflamme" (suivant la formulation choisie au départ)

 

Il y a 6 heures, Super Alpaka a dit :

Si jeune et pourtant si vieille /alternativement « si ancienne », « vieille » à ce sens de « défraîchi » en français. D’ailleurs, on évite de dire « les personnes vieilles », on préférera « âgées », tandis que l’allemand supporte très bien « alte Menschen ».

 

Oui, je me suis fait la même réflexion, mais plus tard, on a besoin du masculin singulier. Et "ancien" pour désigner la persona, c'est bof. (Till est vieux mais de là dire que c'est un ancien!! :lol: )

Peut-être "âgé(e)" serait-il mieux?  En fait, quand je mate le clip, j'ai l'impression que l'aspect très dépréciatif de "vieux/vieille" n'est pas tant un problème que ça.

 

Il y a 6 heures, Super Alpaka a dit :

Je ne veux jamais te quitter (je sais) /Je voudrais ne jamais te quitter

 

Tiens, sur mon doc, j'avais mis le futur ("Je ne te quitterai jamais") mais les deux propositions ci-dessus sont plus proches du texte. Je préfère quand même "je veux" : le sens est plus fort, il ne s'agit pas d'un simple désir mais d'un choix- (pour ça que j'avais mis le futur d'ailleurs.

Là, j'avoue que pour le coup, j'avais fait ultra-cibliste. ^_^ (Et je ne vous encourage pas à me suivre dans ces extrêmes :lol: )

 

Il y a 6 heures, Super Alpaka a dit :

Et vouloir te haïr (tu as) / « Und dich hassen wollen » ? « Et on veut/cherche te haïr/te détester/t’exécrer ». D’ailleurs, plus exactement, je le comprends comme ça moi ce vers : « On pourrait t’aimer / Mais on cherche à te détester ». « Man kann dich lieben, und will dich (eigentlich) hassen », comme si la parenthèse était sous-entendue. Comme si on prenait un malin plaisir à stigmatiser le pays.

 

Là encore, approche cibliste (éviter de répéter "on peut/et on veut" - cette tournure impersonnelle est assez moche par rapport à un nous).

Côté interprétation, je ne voyais pas du tout les choses comme ça, en fait. Le "und" exprime une simultanéité des sentiments, pas vraiment une opposition. (D'ailleurs, finalement, les échos de Richard disent "hast" et pas "hasst", même si ça se prononce pareil, que c'est le deuxième qu'on comprend à défaut d'avoir une suite, il y a le choix délibéré d'évacuer le verbe haïr, pas de le faire gagner).
 

Citation

 

Être arrogante, supérieure /Arrogante, supérieure
Prendre le relais, transmettre /Reprendre, donner (l’Allemagne qui prend et qui redistribue à son gré)
Prendre par surprise, attaquer /Surprendre, agresser/ Edit : Le tout peut aussi être des participes passé « Reprise/donnée ou cédée/surprise/agressée ». Je crois que je préfère le tout au participe. Elle est arrogante et supérieure, qu’elle soit reprise, cédée, surprise ou agressée, elle reste au-dessus de tous. Vous pensez quoi de cette interprétation ?
Allemagne, Allemagne au-dessus de tous /l’Allemagne au-dessus de tous (avec l'article pour coller au Deutschlandlied avec la même variante tous/tout

 

 

Ce ne sont pas tous des participes passés en fait (überrascht par ex.) Je pense au contraire qu'il s'agit bien de l'Allemagne le sujet ici...

 

A l'origine, j'avais traduit ainsi pour ne garder que des verbes:

Penser de manière hautaine

Prendre le relais, passer le relais

Prendre par surprise, lancer l'attaque

Question de forme, pour utiliser des termes qui permettent des échos, et retranscrire les "über-"

Je crois que finalement, j'opterai plutôt pour ça dans ma version finale:

Arrogante, hautaine
Elle prend et passe le relais
Prend par surprise, lance l’attaque

 

Je serais assez d'accord pour l'article (à le mettre à chaque fois même).

 

 

Citation

 

Ton amour est malédiction et bénédiction / « Ton amour est tant une malédiction qu’une bénédiction ». « Ton amour est une grâce autant qu’un fléau ». Très dur d’avoir quelque chose qui sonne bien sauf si on ose un peu s’éloigner du genre « Ton amour est à double tranchant ». A prendre avec des pincettes, le sens y est, l’image diffère.
Allemagne
Mon amour, je ne peux pas
 t’en faire le don /« Je ne peux/n’arrive/ne parviens pas à te donner mon amour ». « Mon amour » en début de phrase est trop ambigu. On pourrait croire que c’est l’Allemagne qu’il appelle comme ça, même si la suite de la phrase éclaire le sens, une règle d’or « le lecteur ne doit pas s’y reprendre à deux fois quand il lit ». Voire même simplement « Je n’arrive pas à t’aimer »/« T’aimer m’est impossible/est au-delà de mes forces ». Les rimes sont là pour donner de la beauté au texte, je privilégierais systématiquement une belle tournure qu’une rime.

 

 

Je pense que l'image religieuse est voulue, donc à garder - grâce et fléau, pourquoi pas? mais trois problèmes:

 - je préfère ajouter des rimes internes quand je peux,

- on a moins de personnification qu'avec bénédiction et malédiction

- autant grâce et bénédiction sont équivalents, fléau est beaucoup plus fort de malédiction.

 

Concernant le "Mon amour" en début de phrase, je suis quasi sûre que Till fait exprès de commencer par le complément - pas juste parce que c'est une liberté de l'allemand. (Le mot "don" permet une autre rime d'ailleurs.)

 

 

Citation

(Moi) Surhommes, lassés /Il me fait chier ce vers. Pourquoi subitement Übermenschen qui est soit un pluriel, soit un accusatif, un datif ou un génitif. Peut-être comme sur le Reichstag « Dem deutschen Volk » « Au peuple allemand ». « Aux surhommes, las » comme s’il s’adressait à eux. Avoir l’avis d’un natif serait top. Quoi qu’il en soit, ça fait ref au « surhomme » de Nietzsche repris par les nazis, j’imagine. Edit : Oooh ou encore « etw (gen) überdrussig sein » « en avoir assez de »/donc « las de ces surhommes », qui aurait beaucoup de sens. Je l’accorde avec le « ich ».
(Nous) Qui s’élève bien haut, tombera bien bas /Plus on s’élève et plus dure sera la chute/Une montée vertigineuse implique une chute abyssale/J’ai tendance à éviter les tournures en « qui » sauf si l’expression est figée comme le « qui m’aime ». Je suis sûr qu’on peut encore améliorer le rendu tous ensemble. Ne pas hésiter à explorer des pistes du genre « Une longue chute attend ceux qui toisent le monde », « chutera celui qui... », etc.

 

Parce que c'est le seul nom? (Il parle du peuple allemand en parlant de l'Allemagne, il faut donc un pluriel). L'avantage de l'allemand, c'est que le reste peut ne pas s'accorder - en français, on doit faire le choix entre pluriel, féminin ou masculin.

D'ailleurs, tu accorderais "lassé" à "ich" mais on peut très bien argumenter pour le "wir"...

 

Bref! on est sur un problème de traduction, comme je disais au début, avec les accords dans toute la chanson. Dès qu'on choisit, on biaise l'interprétation.

 

"Plus l'ascension est vertigineuse, plus dure sera la chute"?

J'avoue que je sais pas, tes propositions, quelles qu'elles soient sonnent quand même mieux.

 

Il y a 5 heures, Super Alpaka a dit :

Les tournures sont trop belles « ein scharfes Schwert im Wortgefecht », il utilise habilement des expressions qu’il modifie « Andere Länder, andere Zungen », ce qui trahit une maîtrise beaucoup plus avancé qu’il ne le laisse transparaître à la fin « Du kommen mit... »

Elles sont certes belles mais un peu comiques aussi. ^^

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

C'est super intéressant d'échanger sur les trad' mais je crois que choisir est le plus difficile car chacun aura son approche: d'aucuns voudront la signification précise, la fidélité au texte, d'autres viseront plutôt l'élégance du rendu final...

 

J'avoue, à mes yeux, le rythme est un facteur important, et la rime participe de ça - d'autant plus avec les textes de Till, qui chamboule des phrases juste pour une rime.

Link to post
Share on other sites

Les échanges sont effectivement très intéressant (en plus ,à titre perso j'en apprends un peu plus sur l'allemand). Pour ma part je trouve que cela permet aussi de voir le ressenti de chacun à l'écoute de la chanson. Et nous amène différents niveaux d'interprétations. 

 

'Pour une traduction officielle, je pense qu'il vaut mieux coller au texte car beaucoup aiment comprendre ce qu'à voulu dire Till. Et quand ça rime, c'est mieux. Cela n'empêche pas d'échanger sur la signification du texte.

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Pour Diamant j'ai fais des choix et j'ai appliqué la modification. @LudicrousC "ton regard" m'embêtent car ça fait une rime faible avec "lâcher du regard" juste au dessus. Pour l'instant je laisse "tes yeux". @Peter LIFAD Tu es crédité merci :)

 

Pour Puppe j'ai également apporté des modifs. Je ne suis pas vraiment fan du "monsieur", trop éloigné du sens à mon goût.

 

Il y a 10 heures, LudicrousC a dit :

Ainsi me suis-je très tôt forcé,

Et tant pis pour les malentendus,

A apprendre des langues comme on doit,

Et quand le soleil se couche,

Et qu'on rencontre des étrangères

C'est un avantage si alors

On arrive à se faire comprendre 

 

Excellent ! J'ai vérifié et c'est effectivement le sens de cet expression.

 

Il y a 10 heures, LudicrousC a dit :

D'où ma version: "C'est peau à peau qu'on finit"

 

Pas joli du tout. "On finit peau contre peau" ?

 

Il y a 10 heures, LudicrousC a dit :

Dam-dam est probablement une invention de Till. C'est pas une onomatopée qui existe.

 

Il faut le laisser tel-quel, ça n'apporte rien de le traduire.

 

Il y a 10 heures, LudicrousC a dit :

Weiß ich doch, ich werde es bereuen

 

=> Puisque je sais que je vais le regretter

 

Je suis paumé, c'était pas dans le sens de "très bien" ici ?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Pierrick a dit :

@LudicrousC "ton regard" m'embêtent car ça fait une rime faible avec "lâcher du regard" juste au dessus. Pour l'instant je laisse "tes yeux".

 

Oui, tu as raison. Je dois avouer que sur ma version, j'ai même noté "tes larmes" à côté - clairement sur-traduit, j'en conviens, je conseille pas de mettre ça - c'est juste parce que ça colle à mon interprétation que c'est lui qui la quitte et qu'elle cherche à le retenir par ces fameuses larmes de cinéma: je vois ce scintillement du regard comme pleurer en restant belle.

En choisissant le pluriel, on peut mettre le mot qu'on préfère pour Funkeln (scintillement ou étincelle - tout dépend ce qu'on veut retranscrire en français: l'aspect brillant? la métaphore de la flamme?)

 

Citation

Pour Puppe j'ai également apporté des modifs. Je ne suis pas vraiment fan du "monsieur", trop éloigné du sens à mon goût.

 

Tiens! justement, en relisant les paroles, j'ai l'impression qu'il peut y avoir ambiguïté sur "einer" - ce quelqu'un n'est défini que par son genre, mais c'est très bizarre de noter ça de la part de Till (il aurait plus volontiers mis ein Mann - et ce, même s'il parle d'oiseaux pour les désigner). Pour moi, "einer" ça peut autant être un client que la persona elle-même (d'où la reproduction compulsive d'une agression sur la poupée et le fait qu'il se sente mieux quand elle est morte).

Garder "quelqu'un" est sûrement le meilleur moyen de ne pas choisir.

 

Citation

Pas joli du tout. "On finit peau contre peau" ?

 

Pas mal du tout, je trouve!

 

(je terminais sur "finit" pour rimer avec "bâtis" mais c'est pas obligatoire)

 

Citation

 

Je suis paumé, c'était pas dans le sens de "très bien" ici ?

 

Vérifié auprès d'une prof allemande. Impossible de décaler le doch ici. Il sert à relier donc on peut dire: "car / parce que / puisque."

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Merci beaucoup pour ces traductions. Comme l'allemand est ma langue maternelle je consulte rarement des traductions des paroles de Rammstein, mais à chaque fois qu'on me pose la question si je connais des traductions je dirige les gens vers ce site.

 

Il y a quelques détails mineurs avec lesquels je ne suis pas forcément d'accord. Je vais commencer par "Ausländer" :

 

   Du kommen mit, ich dir machen gutt   --  Viens voir moi, je te faire du bien

 

Je pense que l'original est bien plus "explicite" (vulgaire) que la traduction. Concrètement, je pense que l'original fait référence à l'expression "es jemandem machen" - donc l'étranger voudrait dire "ich mache es Dir gut", ce qu'on pourrait traduire par "on fera une super baise", "je te baiserai de façon parfaite, impeccable, inoubliable, ... [vous voyez le truc]". La version "étranger" de cette traduction pourrait donc donner un truc comme "je bien te baiser", "je te baiser parfait", ...

 

C'est vrai que l'expression "es jemandem machen" peut paraître bizarre. C'est quoi, "es" ? Ben, c'est le coït. Si vous googelez cette expression, vous trouverez aussi "es jemandem besorgen", c'est la même chose, mais le verbe "besorgen" commence à faire un peu vieillot.

 

 

Toujours sur la même chanson, je suis parfaitement d'accord avec l'analyse que LudicrousC vient de poster :

 

     Le fameux passage qui posait souci, enfin une piste de compréhension - et il s'agit bien d'une tournure pas forcément erronée mais grammaticalement maladroite: ....

 

Par contre, je ne suis pas complètement convaincu par la traduction que tu proposes en réponse à ton analyse correcte. Peut-être je touche aux limites de ma compréhension de la langue française. Je chercherais un autre verbe pour remplacer "forcé". Un truc comme "je me suis imposé ... d'apprendre des langues" ?? Est-ce que la phrase "et tant pis pour les malentendus" sera comprise (par des gens qui connaissent pas l'original) comme "et c'est pas grave si mon utilisation des langues étrangères provoque quelques malentendus" ??

 

 

Par ailleurs, pourquoi est-ce que vous avez traduit "andere Zungen" par "autres mœurs" ? Pourquoi pas simplement "autres langues" ? Ca paraît plus direct.

 

Jan

 

Edited by JanGrenoble
Link to post
Share on other sites

Re,

 

Quelques mots au sujet de la traduction des paroles de "Deutschland". Je vois que vous avez déjà pas mal discuté les passages que je vais commenter. Même l'expression "[ce vers] me fait chier" a été utilisée.

 

Je pense qu'il faut reprendre cette partie :

 

    Man kann dich lieben .... Und will dich hassen

    On peut t'aimer ... Et vouloir te haïr

 

L'original veut dire "on peut t'aimer ... et on veut te haïr". Dans le sens qu'on peut faire le choix d'aimer l'Allemagne (p.ex. quand on lit Goethe ou quand on roule dans sa Mercedes) et en même temps on a immédiatement le réflexe de haïr l'Allemagne pour d'autres raisons. La traduction actuelle sonne trop comme "on peut t'aimer et/ou on peut te haïr" - non, l'original exclut l'association des verbes "pouvoir" et "haïr".

 

 

En ce qui concerne ce vers :

 

  Überheblich, überlegen
  Übernehmen, übergeben
  Überraschen, überfallen
  Deutschland, Deutschland über allen

 

  Être arrogante, supérieure
  Prendre le relais, transmettre
  Prendre par surprise, attaquer
  Allemagne, Allemagne au-dessus de tous

 

Désolé d'être sévère (voire überheblich ;), mais je pense que vous ne pouvez pas laisser la traduction telle qu'elle se présente actuellement. Elle contient des passages qui sont fausses (et pas simplement sujettes à interprétation).

 

Vous l'aurez compris, le thème c'est "über". Pour les références à Nietzsche, cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Surhomme

Comme vous l'avez discuté, on mélange adjectifs et verbes - peu importe, le thème est "über".

Je vois que vous ne vous restreignez pas aux simples traductions, et que vous faites aussi recours à des annotations. Je mettrais une annotation à la phrase "Deustchland, Deutschland über allen". Elle fait référence à la phrase "Deutschland, Deutschland über alles", phrase clé du premier vers du "Deutschlandlied", l'équivalent allemande de la Marseillaise. On pourrait même commenter (dans l'annotation) ce qu'elle veut dire, dans quel contexte elle a été écrite et pourquoi elle n'est plus officiellement chantée aujourd'hui (comme l'ensemble des deux premiers vers du Deutschlandlied). [Ce sujet pourrait prendre de l'ampleur si jamais quelques membres du public se mettaient à chanter "über alles" lors des concerts live de Rammstein - je verrai lundi soir si c'est le cas].

 

En ce qui concerne cette partie :

 

  Überheblich, überlegen
  Übernehmen, übergeben
  Überraschen, überfallen
  Deutschland, Deutschland über allen

 

Comme vous l'avez dit, on parle bien de (la façon de laquelle est perçue) l'Allemagne. Donc je ne vois aucune justification pour la traduction "être arrogante". Je mettrais "arrogante". Ce vers pourrait donner :

 

  arrogante, supérieure

  se surmener, vomir

  prendre par surprise, prendre d'assaut

  Allemagne, Allemagne au-dessus de tous

 

"übernehmen" a différentes significations. Je suis convaincu que vous n'avez pas choisi la signification à laquelle pensait l'auteur. "sich übernehmen" se traduit vaguement par "se surmener" dans le sens "faire trop de choses, trop compliquées en même temps parce qu'on est arrogant est qu'on surestime ses propres capacités". Est-ce que l'auteur pensait à l'opération Barbarossa quand l'Allemagne était déjà en guerre avec l'Angleterre ?

 

Idem pour "übergeben" - il y a différentes significations, et je suis convaincu que vous n'avez pas choisi la bonne. L'auteur a pu (du ?) penser à "vomir".

 

Ceci dit, la VF parait un peu idiote - car le thème "über" est perdu dans la traduction. Une annotation s'impose.

 

Jan

Edited by JanGrenoble
Link to post
Share on other sites

Contente d'avoir l'avis d'un Germanophone fan! :)

 

Il y a 2 heures, JanGrenoble a dit :

Je pense qu'il faut reprendre cette partie :

 

    Man kann dich lieben .... Und will dich hassen

    On peut t'aimer ... Et vouloir te haïr

 

L'original veut dire "on peut t'aimer ... et on veut te haïr". Dans le sens qu'on peut faire le choix d'aimer l'Allemagne (p.ex. quand on lit Goethe ou quand on roule dans sa Mercedes) et en même temps on a immédiatement le réflexe de haïr l'Allemagne pour d'autres raisons. La traduction actuelle sonne trop comme "on peut t'aimer et/ou on peut te haïr" - non, l'original exclut l'association des verbes "pouvoir" et "haïr".

 

Je suis d'accord avec l'interprétation - la simultanéité - et j'admets que la tournure "vouloir te haïr" était une (mauvaise) idée de ma part car on modifie légèrement le verbe - mais au contraire elle transmet davantage l'idée de simultanéité que: "On peut.../Et on veut..."

Je sais que le "et" est très différent de "and" en anglais (probablement pareil en allemand) puisque "et" associe moins qu'il sépare. Quand on lit: "On peut t'aimer et on veut te haïr/détester", comme il y a opposition avec les verbes, ça sous-entend des groupes de personnes différentes: d'un côté ceux qui l'aiment, de l'autre ceux qui la détestent. C'est pas du tout l'idée présente en allemand parce que "und" n'a pas la même valeur. A l'inverse, avec "On peut t'aimer et vouloir te haïr/détester", "vouloir" est soumis au premier segment, le "et" ne peut faire que lien entre les deux, sans séparer. Mais c'est certain que c'est trop s'éloigner du texte...

 

Peut-être faut-il changer pour: "On peut t'aimer / Tout en voulant te haïr"? (C'est très lourd comme traduction, par contre).

 

 

Citation

[Ce sujet pourrait prendre de l'ampleur si jamais quelques membres du public se mettaient à chanter "über alles" lors des concerts live de Rammstein - je verrai lundi soir si c'est le cas].

 

Pourquoi? Cela serait perçu comme de la provoc'?

 

 

Citation

"übernehmen" a différentes significations. Je suis convaincu que vous n'avez pas choisi la signification à laquelle pensait l'auteur. "sich übernehmen" se traduit vaguement par "se surmener" dans le sens "faire trop de choses, trop compliquées en même temps parce qu'on est arrogant est qu'on surestime ses propres capacités". Est-ce que l'auteur pensait à l'opération Barbarossa quand l'Allemagne était déjà en guerre avec l'Angleterre ?

 

Idem pour "übergeben" - il y a différentes significations, et je suis convaincu que vous n'avez pas choisi la bonne. L'auteur a pu (du ?) penser à "vomir".

 

La répétition en über- peut se traduire par un équivalent stylistique, par ex:

 

Arrogante, hautaine

Elle prend et passe le relais

Prend par surprise, prend d'assaut (=> j'aime beaucoup ton expression pour überfallen, j'avais mis "lance l'attaque" de mon côté mais je crois que je préfère la tienne)

 

Mais je crois que par ici, les fans rechercheraient avant tout une trad' qui fasse sens, qui retranscrive ce que voulait dire le groupe.

 

Autant, pour "se surmener" je pense voir ce que tu veux dire mais il semble difficile à appliquer à un pays - une personne se surmène au travail, un élève se surmène à l'école (pas les mieux évidemment :lol: ) - mais un pays?

Par contre, pour "vomir", c'est étrange: c'est le pays qui vomit? ou alors la persona?

Est-ce que ça serait "vomir" en premier sens du mot "übergeben" ou alors une expression familière? (Comme quand on dit "rendre" en français, qui veut dire "vomir" mais uniquement dans certaines régions)?

 

Il y a 4 heures, JanGrenoble a dit :

Il y a quelques détails mineurs avec lesquels je ne suis pas forcément d'accord. Je vais commencer par "Ausländer" :

 

   Du kommen mit, ich dir machen gutt   --  Viens voir moi, je te faire du bien

 

Je pense que l'original est bien plus "explicite" (vulgaire) que la traduction. Concrètement, je pense que l'original fait référence à l'expression "es jemandem machen" - donc l'étranger voudrait dire "ich mache es Dir gut", ce qu'on pourrait traduire par "on fera une super baise", "je te baiserai de façon parfaite, impeccable, inoubliable, ... [vous voyez le truc]". La version "étranger" de cette traduction pourrait donc donner un truc comme "je bien te baiser", "je te baiser parfait", ...

 

Ah intéressant, possible en effet que le "es" ait sauté pour faire comme s'il baragouinait de l'allemand. Par contre, je me demande si on est sur le même niveau de langue: "baiser" est extrêmement vulgaire, pas vraiment le genre de mot que tu vas utiliser avec une donzelle pour la draguer  - à voir si l'allemand est dans le même degré de vulgarité. Sinon, il faudrait chercher une traduction avec un mot comme "coucher": explicite, familier mais moins anti-drague que "baiser."

 

Citation

Je chercherais un autre verbe pour remplacer "forcé". Un truc comme "je me suis imposé ... d'apprendre des langues" ?? Est-ce que la phrase "et tant pis pour les malentendus" sera comprise (par des gens qui connaissent pas l'original) comme "et c'est pas grave si mon utilisation des langues étrangères provoque quelques malentendus" ??

 

Oui, "gezwungen" serait mieux traduit avec "imposé" ou "fait violence" (ou quelque chose comme ça, plus fort que "forcé").

Le souci, ici, c'est surtout la tournure de phrase avec l'insertion de la ligne "zum Verdruss." En effet, "je me suis imposé blablabla d'apprendre" sonne étrange en français, car "s'imposer" ne signifie pas du tout la même chose que "s'imposer de faire quelque chose". (Le premier veut dire "imposer sa présence" - on est à la limite du Missverständnis là pour le coup! :lol: )

 

Et oui, j'ai finalement choisi "tant pis" car il y a l'idée de "pas grave" dans cette expression - c'est comme "nevermind" en anglais.

J'hésitais avec "en dépit de" qui fait très soutenu, pour retranscrire l'aspect étrange du texte de Till - ou alors: "passer outre" que j'aime bien (car il y a l'idée de tracer son chemin malgré tout) mais que j'ai du mal à insérer ici.

 

Citation

Par ailleurs, pourquoi est-ce que vous avez traduit "andere Zungen" par "autres mœurs" ? Pourquoi pas simplement "autres langues" ? Ca paraît plus direct.

 

Je pense que c'est une petite erreur: comme disait justement @Super Alpaka il y a sûrement une référence à l'expression "Autre pays, autres mœurs" mais au lieu de mettre ça dans la traduction, il suffirait juste de le mentionner en annotation, et traduire "Autres pays, autres langues" (au lieu de "d'autres" qui est ce qu'on aurait pu traduire sans la référence).

 

[Oh my, je me rends compte que j'ai même pas pris une seconde pour checker les trad' en anglais... -_- ]

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LudicrousC a dit :

Je suis d'accord avec l'interprétation - la simultanéité - et j'admets que la tournure "vouloir te haïr" était une (mauvaise) idée de ma part car on modifie légèrement le verbe - mais au contraire elle transmet davantage l'idée de simultanéité que: "On peut.../Et on veut..."

Je sais que le "et" est très différent de "and" en anglais (probablement pareil en allemand) puisque "et" associe moins qu'il sépare. Quand on lit: "On peut t'aimer et on veut te haïr/détester", comme il y a opposition avec les verbes, ça sous-entend des groupes de personnes différentes: d'un côté ceux qui l'aiment, de l'autre ceux qui la détestent. C'est pas du tout l'idée présente en allemand parce que "und" n'a pas la même valeur. A l'inverse, avec "On peut t'aimer et vouloir te haïr/détester", "vouloir" est soumis au premier segment, le "et" ne peut faire que lien entre les deux, sans séparer. Mais c'est certain que c'est trop s'éloigner du texte...

 

Peut-être faut-il changer pour: "On peut t'aimer / Tout en voulant te haïr"? (C'est très lourd comme traduction, par contre).

 

Merci pour les explications. J'aime bien la dernière proposition ("tout en voulant ...").

 

Citation

Pourquoi? Cela serait perçu comme de la provoc'?

 

Oui.

Dans la presse, on aurait droit à la totale - groupe nazi, fans encore plus nazis, on connait la chanson. La presse parle déjà (p.ex. dans au moins deux des chroniques cités sur le site principal de RammsteinWorld) de cette possibilité - un peu comme s'ils espéraient que ça se produise.

 

De façon générale, n'importe quelle référence au premier vers (du Deutschlandlied) est considérée comme un "no-go".

 

Citation

La répétition en über- peut se traduire par un équivalent stylistique, par ex:

 

Arrogante, hautaine

Elle prend et passe le relais

Prend par surprise, prend d'assaut (=> j'aime beaucoup ton expression pour überfallen, j'avais mis "lance l'attaque" de mon côté mais je crois que je préfère la tienne)

 

Elle me plait, l'idée de l'équivalent stylistique.

 

Citation

Mais je crois que par ici, les fans rechercheraient avant tout une trad' qui fasse sens, qui retranscrive ce que voulait dire le groupe.

 

Autant, pour "se surmener" je pense voir ce que tu veux dire mais il semble difficile à appliquer à un pays - une personne se surmène au travail, un élève se surmène à l'école (pas les mieux évidemment :lol: ) - mais un pays?

Par contre, pour "vomir", c'est étrange: c'est le pays qui vomit? ou alors la persona?

Est-ce que ça serait "vomir" en premier sens du mot "übergeben" ou alors une expression familière? (Comme quand on dit "rendre" en français, qui veut dire "vomir" mais uniquement dans certaines régions)?

 

Ben, je ne crois pas que "elle prend et passe le relais" traduise ce que le groupe voulait dire. Quel serait le lien avec le reste du texte ?

 

Un pays peut se surmener (übernehmen, en tout cas) - cf. ma référence à l'Opération Barbarossa (l'invasion de la Russie, tout en étant déjà en guerre avec l'Angleterre). Le lien avec le reste du texte est clair ("prend d'assaut", l'allusion au premier vers qu'on ne chante plus, ...). "Vomir" - il y a des sportifs qui font ça quand ils se sont surmenés.

 

Comme je disais, la VF "se surmener, vomir" traduite mot-à-mot parait idiote. Cherchons autre chose.

 

   Arrogante, hautaine,

   Elle se croit plus forte qu'elle ne l'est, [en] subit les conséquences,

   Prend par surprise, prend d'assaut.

 

Tu vas me dire que c'est lourd. Ca l'est. En même temps, je suis convaincu que c'est ça ce que le groupe veut dire.

 

Citation

 

Ah intéressant, possible en effet que le "es" ait sauté pour faire comme s'il baragouinait de l'allemand. Par contre, je me demande si on est sur le même niveau de langue: "baiser" est extrêmement vulgaire, pas vraiment le genre de mot que tu vas utiliser avec une donzelle pour la draguer  - à voir si l'allemand est dans le même degré de vulgarité. Sinon, il faudrait chercher une traduction avec un mot comme "coucher": explicite, familier mais moins anti-drague que "baiser."

 

"Es jemandem machen" est assez vulgaire. Mais pas anti-drague. Evitons donc "baiser" - tout en gardant le "je" [ce qui est difficile avec "coucher" car ça se fait à deux].

 

Citation

 

 

Oui, "gezwungen" serait mieux traduit avec "imposé" ou "fait violence" (ou quelque chose comme ça, plus fort que "forcé").

Le souci, ici, c'est surtout la tournure de phrase avec l'insertion de la ligne "zum Verdruss." En effet, "je me suis imposé blablabla d'apprendre" sonne étrange en français, car "s'imposer" ne signifie pas du tout la même chose que "s'imposer de faire quelque chose". (Le premier veut dire "imposer sa présence" - on est à la limite du Missverständnis là pour le coup! :lol: )

 

Bien vu. Je vais méditer cette partie.

 

Jan

Edited by JanGrenoble
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, LudicrousC a dit :

 

Oui, "gezwungen" serait mieux traduit avec "imposé" ou "fait violence" (ou quelque chose comme ça, plus fort que "forcé").

Le souci, ici, c'est surtout la tournure de phrase avec l'insertion de la ligne "zum Verdruss." En effet, "je me suis imposé blablabla d'apprendre" sonne étrange en français, car "s'imposer" ne signifie pas du tout la même chose que "s'imposer de faire quelque chose". (Le premier veut dire "imposer sa présence" - on est à la limite du Missverständnis là pour le coup! :lol: )

 

Et oui, j'ai finalement choisi "tant pis" car il y a l'idée de "pas grave" dans cette expression - c'est comme "nevermind" en anglais.

J'hésitais avec "en dépit de" qui fait très soutenu, pour retranscrire l'aspect étrange du texte de Till - ou alors: "passer outre" que j'aime bien (car il y a l'idée de tracer son chemin malgré tout) mais que j'ai du mal à insérer ici.

 

 

Et pourquoi pas mettre "astreint" qui  exprime le fait qu'il a pas le choix, il est obligé d' apprendre les langues pour pouvoir draguer/baiser :

 

Aussi me suis-je astreint 

"En dépit" des malentendus 

A apprendre les langues comme on doit

 

Bon ça fait un peu soutenu, mais tout dépend comment on perçoit l'étranger. Si on parle de tourisme sexuel, ce n'est pas vraiment le touriste lambda qui le pratique, donc le langage est plus "précieux". Et là, se rend le texte sarcastique (parce qu'il y a bien un côté moqueur dans ce texte?).

 

Il y a 3 heures, LudicrousC a dit :

 

Citation

Par ailleurs, pourquoi est-ce que vous avez traduit "andere Zungen" par "autres mœurs" ? Pourquoi pas simplement "autres langues" ? Ca paraît plus direct.

 

Je pense que c'est une petite erreur: comme disait justement @Super Alpaka il y a sûrement une référence à l'expression "Autre pays, autres mœurs" mais au lieu de mettre ça dans la traduction, il suffirait juste de le mentionner en annotation, et traduire "Autres pays, autres langues" (au lieu de "d'autres" qui est ce qu'on aurait pu traduire sans la référence).

 

J'avais traduis aussi pas "autres pays, autres langues", et quand je vu la traduction de @Super Alpaka je me suis dit que c'était mieux car il y a l'idée de changement culture. Et puis en français le mot langue signifie à la fois le langage et l'organe, donc un jeu de mots très utilisé. Mais est-ce qu'on peut faire la même chose en allemand puisque les deux acceptions sont désignées par deux mots différents? Si c'est possible, je trouve que cela collerai bien au thème de la chanson.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut à tous !

 

J'ai finis par m'inscrire afin de pouvoir participer. Je me suis toujours référé aux paroles/traduction de RW donc je peux bien essayer d'apporter ma pierre à l'édifice. Je ne parle pas allemand mais je suis comme qui dirait "police de la langue" pour celles que je parle.

 

Bref, j'ai pas mal de choses à dire tant sur les traductions du nouvel album que sur d'autres passées. J'ai écrit à RW il y a quelques jours pour faire part d'une interprétation que j'ai de Puppe mais on pourra y revenir plus tard. J'ai aussi proposé que soit intégrée une sorte de fenêtre latérale sur le site pouvant contenir les possibles interprétations mais aussi les notes par rapport aux textes originaux. On m'a répondu que ça prendrait du temps à mettre en place :)

 

Pour en revenir à la discussion en cours concernant Deutschland, suite aux commentaires de JanGrenoble je me suis dit qu'il serait peut être possible de suivre l'idée de la strophe contenant les "über" en se concentrant sur sa traduction française par le suffixe "sur" et ses variantes et antonymes ainsi que tout simplement le son "s". J'ai donc cherché des synonymes.

 

Pour le pré-refrain ça donne :

 

Suffisante, supérieure

Se surmener, se saborder (si j'ai bien compris la référence possible à la guerre (mais aussi au foot par exemple) il s'agit d'un excès de confiance qui conduit à sa propre perte, d'où l'idée de vomir comme lors d'une mauvaise cuite ?)

Surprendre, submerger (si on continue à filer la métaphore guerrière, je trouve que ça traduit plutôt bien l'idée de Blitzkrieg)

Allemagne, Allemagne au-dessus de tous

 

Pour le break :

 

Surpuissante, superflue

Surhommes, saturés

Plus on s'élève, plus dure sera la chute (pour moi ça sonne mieux que la traduction littérale et ça correspond peu ou prou au proverbe en français)

Allemagne, Allemagne au-dessus de tous

 

J'avais lu qu'à l'origine dans le Deutschlandlied c'est « Deutschland, Deutschland über alles » en référence au besoin d'unité du pays (l'Allemagne avant tout), détourné ensuite pour donner le sentiment de domination et de toute puissance qu'on connait. Donc je présume que Rammstein a utilisé "über allen" pour insister sur le second aspect ?

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...