Jump to content

Lindemann - Live In Moscow - 21 mai 2021


Recommended Posts

  • Replies 412
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Et puis le Volkerball possède des arguments au balcon. 

Tranquille les doubles posts ?

Pour ma part, plutôt satisfait avec le résultat final. On est heureusement loin d'un fail, ce n'est pas le live imbuvable que certains redoutaient. Mais ce n'est pas une claque pour autant.  

J’ai oublié de dire qu’il ont réussi de belle manière à remplacer les écrans censurés par les vidéos non censurées. On peut voir parfois quelques foirades, comme des plans où un voit un tout petit bout d’écran et qu’ils ont eu la flemme de remplacer. Ou des fois quand la tête de Till dépasse sur l’écran et que c’est pas super bien détouré. Mais dans l’ensemble c’est du bon taf.

 

Il y a également quelques effets en incrustation, mais beaucoup moins dérangeants que sur Paris vu qu’ils sont cohérents avec ce qui est montré sur l’écran, et qu’il n’y a pas d’altération de ce qui se passe sur scène (pas de bras en moins 😅).

  • Like 5
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Tillicious a dit :

Après apparemment il était déjà covidé à l'époque donc ça explique peut être le truc 

Oui et il faisait 2 concerts à la suite quasiment 

 

un peu dommage d’avoir choisi une date de fin de tournée pour filmer.

 

il a aussi plus de mal sur les chansons en anglais c’est flagrant 

 

La voix est trop mise en avant aussi non? 

Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Pierrick a dit :

Bon le Club De L’Etoile était pas fou niveau son. Quand au live, bah les mêmes défauts que ceux qu’on a déjà évoqués. Par contre Knebel est top, le son est pas trop (voir pas du tout) retouché sur celle-ci.

 

Pour moi, de loin la meilleure en live (je suis allé à Zurich). Pressé de la voir du coup ;)

Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Herzwerk R.o.D a dit :

Personne n’a acheté le live (ou ne l’a reçu ; Rammsteinshop à la con qui livre le mien mercredi) ? Ou bien il est tellement OSEF que personne veut en parler ?

Sur le Discord on constate que beaucoup de commandes arrivent en retard. Pour les plus impatients il existe déjà un rip du live :)

 

sinon je le trouve sympa sauf l’utilisation abusive de caméra 360 qui ne sert à rien, c’est moche et indigeste 😕

Link to post
Share on other sites

Pour ma part, plutôt satisfait avec le résultat final. On est heureusement loin d'un fail, ce n'est pas le live imbuvable que certains redoutaient. Mais ce n'est pas une claque pour autant.

 

A mon sens, c'est un document bienvenu pour finir la première période du projet Lindemann ( avec Peter donc ). Deux disques, des clips, une tournée et un live, on a en quelque sorte un témoignage sous toutes les formes du bordel, à la fois auditif et visuel. J'aime assez les groupes qui se finissent sur un live, c'est une bonne manière de quitter la scène pour les fans, de les saluer concrètement à la fin du disque et leur laisser un document où ils sont partie présente. C'est très sympa pour la communauté russe d'avoir enfin un live qui leur est dédié. Quand on sait l'importance de cette communauté pour R+ et en particulier pour Lindemann, il était normal qu'elle ne soit pas uniquement représentée au travers d'un bout de vidéo bonus de Völkerball mais qu'elle ait droit comme les Allemands, les Français ou les Américains à un live qui leur est dédié.

 

A propos des fans, les trailers faisaient craindre un public surjoué, mais au final ça reste contenu, la grande majorité des images du public sont des images de la masse ou parfois d'un joli minois. Au final, les quelques grimaces probablement effectuées à dessein sont même intéressantes pour donner un peu de vie à un public assez sage.

 

Logiquement, Till est le sujet du show, mais j'ai apprécié que les autres musiciens ne soient pas invisibles, on sent qu'il y a un groupe autour, Peter bien entendu, mais les autres aussi ont droit à leur présence à l'écran et à l'immortalisation de leurs mimiques. C'était important à faire resortir pour le dernier document avant le split du groupe.

 

Au niveau du rendu des chansons en live, on est sur de la montagne russe : certaines sont peu intéressantes, tandis que d'autres se débrouillent très bien. Comme le note Jack, globalement les chansons du 2e album rendent mieux en live que celles du 1er. Le concert démarre assez mollement avec SiP et Ladyboy. Pourtant, une chanson comme Ladyboy pète bien je trouve, et mêmes les enregistrements amateurs faisaient sentir cette énergie. Dans ce live, Ladyboy est plus anecdotique. Le live se lance vraiment avec la fin de Fat, et les titres de F&M vont vraiment lancer la sauce, avec Knebel en point d'orgue. Une fois lancée, le live se vit assez bien, même avec Cowboy et Golden Shower, qui pour le coup me donnent une meilleure impression qu'anticipée. Le reste du live se tient bien, parfois des passages un peu plus faible peut-être avec Praise Abort ( comme Ladyboy, on en attend plus niveau énergie je pense ) et Gummi très anecdotique par exemple, mais on trouve de bons moments comme Platz Eins.

 

Pris dans son ensemble, le live en soi est assez monotone. Les couleurs sont souvent les mêmes, les musiciens font souvent la même chose et Lindemann essaye de ne pas trop s'essoufler, le bougre vieillit certes mais en meilleure forme, il serait davantage explosif et démonstratif. Les quelques mises en scène ( lancer de gâteaux, de poissons etc. ) ne donnent pas vraiment d'identité à leurs chansons, la seule exception étant Platz Eins qui se démarque vraiment. A ce niveau, on est loin d'un Rammstein Paris, où Akerlund avait réussi, au prix certes de quelques excentricités, à donner une identité à chaque chanson. Live in Moscow est davantage un live que Rammstein Paris, mais je considère RP comme bien au-dessus de LiM ( mais je suis de ceux qui ont apprécié RP dès le début, et je l'aime encore plus avec le "Ohne cheesy effekts cut" de Keyboard Fucker qui a supprimé les effets vraiment pourris, bref ).

 

En fait ce qui sauve LiM de devenir une morne plaine, c'est l'écran géant qui diffuse des morceaux de clips ou leurs incrustations quand ils ont été censurés. Ce sont vraiment ces incrustations qui parviennent à donner de l'originalité à chaque chanson plus que la prestation du groupe. Golden Shower, ce sont les chattes en gros plan etc. Par exemple, Gumm, trop molle, a pour caractéristique de ne pas avoir grand chose d'intéressant diffusé sur l'écran, ça semble jouer beaucoup. Dans Rammstein Paris, la prestation en soi du groupe est intéressante à voir ( certes Rammstein est d'une dimension bien supérieure à Lindemann, mais j'utilise cette comparaison pour faire sentir les faiblesses de LiM ) et il est facile pour Akerlund de trouver dans chacune une scénographie qui la distingue, il n'a plus qu'à enrober ça d'une couleur spécifique, d'un effet spécial, et la chanson devient un clip en soi avec une forte identité. Dans LiM, il n'y a pas assez de distinction à tirer dans la scénographie, je n'aurais même pas spécialement envie de revenir sur un moment du live à part Knebel ou Platz Eins je pense. La seule chose qui me ferait revenir à un moment précis de LiM, ce serait l'envie de voir par exemple la scène de l'apprentissage de la poésie allemand par la fessée, bref les incrustations vidéo font beaucoup.

 

Au niveau de la réalisation, à part ce manque d'identité des chansons, c'est correct et ça s'enchaîne bien. On trouve à ce niveau un mal similaire à Rammstein Paris qui est celui de ne pas avoir su jeter des images de caméra inintéressantes. RP était miné par les images des GoPro qui n'apportaient rien malgré les tentatives d'Akerlund de les sauver au travers d'un effet ou autre, et il aurait dû prendre la décision de carrément ne pas les utiliser. Pour LiM, on trouve aussi des plans trop tournoyants, des vues très élargies qui n'apportent rien. Certes je comprends qu'on veuille les images pour lesquelles on a investi de l'argent, mais le bon sens serait de les jeter et admettre que c'est un investissement qui n'apporte rien au film.

 

En conclusion, c'est un live qui se regarde facilement, même s'il a du mal à me scotcher ou à inscrire durablement certaines scènes dans ma mémoire. Mais si on monte le son assez fort ( notamment pour compenser un son dont le rendu ne restera pas dans les annales ), on s'amusera si on apprécie le projet de Lindemann à la base. Finalement c'est peut-être un film bien adapté pour le cinéma. Il se regarde bien en intégralité une fois sur un écran géant et avec le son à fond. Mais on y reviendra peu souvent car il n'y a pas vraiment de chapitre culte comme peuvent l'être certains moments de concerts Rammstein. Pour revenir à mes propos du début, c'est un document intéressant sur le projet Lindemann en soi, en particulier grâce aux incrustations qui témoignent bien des excentricités de monsieur Lindemann.

 

 

Edited by Niklaus
  • Like 10
Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Niklaus a dit :

C'est très sympa pour la communauté russe d'avoir enfin un live qui leur est dédié. Quand on sait l'importance de cette communauté pour R+ et en particulier pour Lindemann, il était normal qu'elle ne soit pas uniquement représentée au travers d'un bout de vidéo bonus de Völkerball mais qu'elle ait droit comme les Allemands, les Français ou les Américains à un live qui leur est dédié.

Je l’avais pas vu comme ça mais maintenant que tu le dis 

 

tu m’as donné envie de le voir, alors que la version audio m’a totalement coupé l’envie. Merci 😉

Edited by WaszumTeufel
Link to post
Share on other sites

@Niklaus a tres bien développé ce que j'ai deja évoqué a ma sortie du cinéma. Je le rejoins sur tout les points. Le live sous sa forme vidéo seraitvraiment  monotone sans l'usage des videos.

 

Le seul truc ou je ne suis peut-etre pas tout a fait d'accord, c'est le fait que la chose est faite pour les Russes par des Russes. Le livret entierement en Russe c'etait vraiment pas necessaire surtourt que le texte est répeté, ils auraient pu facilement traduire en Allemand et Anglais par exemple pour etre un peu plus inclusif.

Edited by TuMirNichtWeh
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

D'accord avec @Niklaus également dans l'ensemble. En fait aussi bien pour Paris que le LiM, on a eu le droit à deux réalisateurs qui ont trop poussé le curseur vers le film artistique, en s'éloignant du live traditionnel. Dommage car on voit bien que ce sont d'excellents réalisateurs, car dans les deux cas le matériel employé et la technicité sont irréprochables, voir très supérieur à ce qui se fait sur du live habituellement. Mais ils ont voulu trop en faire et on perd en authenticité. D'autant que dans les deux cas, le son ne suit pas non plus.

 

Bref, un jour au aura un live parfait, il faut pas perdre espoir…

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Herzwerk R.o.D a dit :

Personne n’a acheté le live (ou ne l’a reçu ; Rammsteinshop à la con qui livre le mien mercredi) ? Ou bien il est tellement OSEF que personne veut en parler ?

 

Pour être tout à fait honnête, je ne l'ai pas commandé car trop dépitée par les premiers extraits (et par le bonhomme aussi, hein, j'avoue ^_^ ). Puis, à la Fnac samedi, j'ai longuement hésité à le prendre...

 

C'est uniquement parce qu'il était moins cher que mon nouveau bouquin sur la Commune que je l'ai acheté. Pour ce qui est de le regarder, on verra cette après-midi, peut-être en faisant mes gâteaux... :rolleyes:

Link to post
Share on other sites

Vu ce soir finalement, et je rejoins tout ce que @Niklaus, @Pierricket @TuMirNichtWehont dit. Je ne m'attendais à rien - ou plutôt, je m'attendais à une bouse car j'avais eu du mal à aller au bout des effets - mais ça se regarde plutôt bien (en faisant autre chose en même temps car faut pas déconner non plus). La qualité des images est irréprochable, la réalisation pas si épileptique qu'on pouvait craindre et, à part le featuring de Donald Duck sur Allesfresser, j'ai trouvé le son plutôt correct dans l'ensemble.

 

Mine de rien, y'a aussi un aspect sentimental aussi, dans le fait que ça soit "le dernier live avant la fin du monde". J'ai eu un petit moment de blues, à la fin, quand WWDS a commencé, en me disant "et deux jours après, confinement". Je pense que les quelques plans sur des personnes masquées doivent être là pour signaler ça, cet entre-deux où on commençait à s'inquiéter sans trop savoir ce qui nous attendait. 

 

PS : par contre, le livret entièrement en russe, il aurait pu éviter. 

Edited by Herzwerk R.o.D
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...