Jump to content

Les vidéastes de l'internet


Recommended Posts

il y a une heure, LudicrousC a dit :

Mais pour revenir au lien "parasocial" entre le public et le streamer, en soi, si cette pseudo-reconnaissance permet à certains de se sentir un peu mieux dans la journée (et dans ces "certains", j'inclus le streamer aussi, car c'est parfois des personnes qui ont besoin d'attention), c'est peut-être pas si mal - en particulier suite aux confinements, mais pas que (des personnes qui se sentent isolées, il y en a toujours plein).

 

Le souci, c'est que ce n'est pas avec ces pseudo-amitiés qu'on règle un problème d'isolement. Je ne pense pas que le bien-être que ces relations procurent puisse durer très longtemps, et surtout j'imagine que sur le long terme, ça accentue le sentiment de solitude - et la solitude réelle, d'ailleurs - plutôt que l'inverse (car on s'isole pour être en contact avec le streamer et en plus, j'imagine qu'il ou elle ne nous donne jamais autant qu'on le souhaiterait). Après si t'as une vie sociale saine à côté, pourquoi pas, mais dans le cas contraire, je trouve ça assez terrible. 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 159
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je l'ai regardée 2 fois, histoire de ne pas dire de conneries      Alors, c'est pas tout à fait ça. Ce qu'il dit, c'est que le gimmick vocal "Kammthaar" est présent dans leur tête dep

Une parodie c'est comme une caricature, censé exagérer les détails les plus reconnaissables de l'original. Alors oui pour ceux qui s’intéressent à Rammstein d'un peu plus près il manque beaucoup d'élé

Ça te dérange, tête d'orange ? Tu te l'épluches et tu te la manges ! 

Il y a 1 heure, Ein kleiner Mensch a dit :

Le souci, c'est que ce n'est pas avec ces pseudo-amitiés qu'on règle un problème d'isolement. Je ne pense pas que le bien-être que ces relations procurent puisse durer très longtemps, et surtout j'imagine que sur le long terme, ça accentue le sentiment de solitude - et la solitude réelle, d'ailleurs - plutôt que l'inverse (car on s'isole pour être en contact avec le streamer et en plus, j'imagine qu'il ou elle ne nous donne jamais autant qu'on le souhaiterait). Après si t'as une vie sociale saine à côté, pourquoi pas, mais dans le cas contraire, je trouve ça assez terrible. 

 

Ah mais je suis d'accord - ce type de relation est de toute façon un leurre, d'ailleurs ça questionne certains vidéastes et streamers (en tout cas, suffisamment pour qu'ils en fassent une vidéo - par ex. celle de Cyrus North "Je suis pas ton ami" ou un truc du genre). Mais on ne peut pas nier que ce mode d'interaction plus directe avec une personnalité (j'allais dire célébrité mais ils sont pas forcément tous très célèbres, en fait), c'est pas juste un effet de mode. C'est un truc qui est recherché des deux côtés (d'où ces vidéastes qui migrent sur Twicth, mais aussi ces chanteurs et acteurs qui font croire qu'ils sont bien ceux derrière chaque tweet ou photo Insta): ça comble un vide côté audience (l'ami rêvé est ici celui dont on partage tous les goûts); et c'est un excellent plan marketing côté personnalité (adhésion plus forte à une marque, qui, dans le cas des influenceurs, est leur personnalité même).

 

Link to post
Share on other sites
Le 27/03/2022 à 10:05, LudicrousC a dit :

 

Oui, voilà. Ceci dit, apparemment, le revenu principal de YouTube vient des clips musicaux et des vidéos de grands médias. Très clairement, le vidéaste n'y aura plus sa place d'ici quelques années et devra migrer ailleurs (s'il veut vivre du métier évidemment) - il y aura toujours quelques uns pour faire ça gratis mais ça sera une minorité oubliée, je pense, car à côté des clips et des extraits d'émissions TV, la vidéo de créateur incite moins au zapping.

 

Après, YouTube fonctionne très bien avec ce modèle économique. Et sa longévité est notable quand même, surtout que c'est une plateforme utilisée par tous les âges et quasi tous les milieux - contrairement aux réseaux sociaux qui, eux, souffrent des effets de mode ou du cloisonnement des publics cibles.

 

Par exemple, Facebook est vu comme un truc de vieux désormais. Les utilisateurs principaux sont quarantenaires/trentenaires déjà et gardent leur compte surtout parce qu'il sert à se connecter à d'autres trucs. Snapchat, Whatsapp, Instagram, Twitter et TikTok sont venus après en ciblant un public précis et devenant incontournables pour eux, quitte à prendre le risque de disparaître aussi vite que c'est arrivé, à l'instar de Vine. Ce que je veux dire, c'est qu'en optant pour un modèle restreint, tu prends le risque de devenir désuet dès qu'une plateforme qui propose la même chose devient plus populaire.

(C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne passe jamais beaucoup de temps sur mon Twitter ou mon Insta - je n'ai pas ou plus les autres - c'est pas du tout taillé pour moi, donc ça ne mérite pas que j'y passe perde du temps dessus.)

Bref! tout ça pour dire que YouTube évite ça en copiant tout ce qui marche. Ils peuvent se le permettre puisqu'ils sont déjà incontournables pour le partage des clips musicaux et vidéos de médias. Ils n'ont rien à perdre.

 

 

Bah ouais, qu'ils le veuillent ou non, dès qu'ils cherchent à vouloir en vivre (et c'est un désir légitime), ils doivent forcément adopter les codes de ce qu'ils perçoivent comme plus "pro". Et quand ils font appel à des boîtes de prod, même si celles-ci se sont spécialisées sur YouTube ou Twitch désormais, elles sont principalement composées de personnes formées à la production télévisuelle.

 

 

 

Bah on sera bien obligé. C'est seulement sur Twitch qu'on peut trouver du contenu venant exclusivement de vidéastes. La plateforme reste  100% dépendante des créateurs...

 

...et d'ailleurs, on peut voir que ce modèle économique (pas forcément parfait quand on voit que sur les 8 millions de vidéastes, seulement 0.05% en vivotent et encore moins de personnes en vivent bien) est le seul modèle qui permet une forme de soutien envers ses créateurs (femmes mises en avant, lutte contre le harcèlement, etc.)

 

 

Bah perso, je regarde surtout ceux qui jouent aux jeux de cartes (car je joue moi-même à ces jeux ^_^ ), en zappant toujours très vite sur les Twitcheurs connus, parce que le divertissement sans préparation, les fous rires sur les trucs très cons, c'est cool deux minutes, mais pas au-delà.

 

Et désormais, je regarde même davantage de contenu venant des vulgarisateurs (twitch react à leur propre vidéo YouTube) ou des commentateurs politiques. Le Twitch politique, c'est pratique d'ailleurs: le mec ou la meuf lit un article en le commentant, et je fais généralement du rangement ou la cuisine en même temps. Je ressens pas nécessairement le besoin d'interagir avec le vidéaste puisque je sais qu'on est sur de la sociabilité bien vaine, entretenue par la plateforme car son modèle économique dépend de ce sentiment de reconnaissance mutuel (le créateur par rapport au nombre de viewers et le viewer par rapport au nombre de fois où le créateur réagit à tes commentaires).

 

En clair, c'est un peu comme écouter la radio pour moi. Et je trouve ça plus sain.


-C'est clair, mais c'est aussi une qualité. Je préfère nettement me poser devant une vidéo d'Alt 236 ou de Rebeltaxi et vivre une "expérience" pendant 30-60 minutes que de picorer moult vidéos oubliées sitôt le visionnage passé. Je caricature évidemment, y'a des formats courts qui fonctionnent super bien. J'adorai les "pitchs" d'Ockam Razor, qui présentaient une idée créative en 5-10 minutes. Et j'ai récemment découvert "90 seconds reviews" qui propose des critiques/présentations de jeux en très peu de temps : un beau contrepoids face aux lives d'une à trois heures sur un jeu venant de sortir... C'est plus digeste et droit-au-but. Comme d'habitude, je trouve que la variété est tout l'intérêt du truc. 

-Très juste quant à la longévité de Youtube, et son usage très vaste par des populations très différentes ! Après je crois aussi qu'on n'est pas tous à se taper des rediffusions d'émissions TV, des best-of Twitch et des vidéos "à la con" où des personnalités font des jeux un peu bêtes. J'ose croire que les tendances Youtube ne veulent pas tout dire. 

-D'accord aussi pour les modèles restreints, mais je crois que là aussi on caricature beaucoup. Twitter n'est pas qu'un vivier à trolls et débats nuls : c'est hyper pratique pour suivre des artistes de tout genre par exemple. C'est plus visuel que je ne l'aurai cru. TikTok a largement été récupéré par des gens de classes d'âges différentes, à part peut-être les plus vieux. Idem pour Whatsapp en soit : c'est super pratique pour toute personne ayant de la famille à l'étranger par exemple. Et alors Facebook, sans faire de mon exemple une généralité, c'est quand même super pratique pour tout ce qui est événements : je ne dois pratiquement plus me casser le cul à arpenter les sites des différentes salles de ma région, Facebook me propose tout ce qui pourrait m'intéresser dans un rayon raisonnable et dans des délais corrects. Et alors les groupes sont encore très actifs, dans toutes les thématiques possibles. Je trouve ça très réducteur de dépeindre ça comme un réseau de boomer... Ou alors je m'entoure juste de personnes avec le même esprit que moi -_- Mais c'est clair que chacun doit s'y retrouver et "customiser" son utilisation. J'ai longtemps cru qu'Instagram serait trop limité avec son focus sur l'audiovisuel... Et au final c'est mon second réseau préféré après Facebook (et troisième après Youtube, si on le compte). C'est plus la multiplicité des plateformes qui commencent à me peser... J'ai déjà des comptes sur la plupart des gros réseaux, est-ce que je vais VRAIMENT rajouter Tiktok à l'ensemble? Je perds déjà bien assez de temps... Tandis que LinkedIn est à la fois si spécifique et si hypocrite que ça ne me parle pas du tout. Quant au fait de n'avoir rien à perdre pour Youtube... Bah de l'argent potentiellement quand même? Je sais qu'ils avaient quand même mis pas mal de blé pour avoir du contenu propre sur Youtube Premium. Après que cela soit insignifiant dans leur magot, peut-être, mais je doute qu'ils aient simplement hausser les épaules. Dans le genre, Facebook est pas mal aussi pour tout tester... Entre ses livestreams, son espace de rencontres ou ses stories directement pompées d'Insta (qui leur appartient pourtant aussi)

-Je pense qu'on n'a pas besoin de "faire TV" pour faire plus pro, surtout quand bon nombre de jeunes adultes et adolescents se détournent totalement de ce médium. Une narration originale comme celle d'Alt 236 ou un montage aussi léché que richissime comme le fait Botch sont aussi des gages de qualité. Je suis pour une pluralité de supports : y'a clairement moyen de s'éclater et de proposer quelque chose de différent, de propre à la plateforme... Pourquoi copier ce qu'on aime tous décrier comme un médium de vieux? Après, si cela s'accompagne d'une boîte de prod, c'est encore différent... J'en conviens. 

-Certes, c'est un modèle qui a ses qualités, mais est-ce que cela va rester comme ça? Franchement j'en doute. Je vois bien des marques s'en emparer dans un futur proche. Ou bien d'avoir des streamers tenus par les couilles par des annonceurs et autres publicitaires. Sans parler des guidelines de Twitch en tant que tel. Je crois qu'on a déjà dépassé la pleine liberté des débuts, comme ça a été le cas pour Youtube. Et la difficulté d'en vivre contribue à me faire penser que la bulle va éclater tôt ou tard.

-On est d'accord : la sincérité, la simplicité, sont des critères importants qui me plaisent aussi beaucoup. J'ai eu ma petite période McFly et Carlito hein? Mais ça me gave vite d'avoir de la surréaction et un rythme tellement speed que tu n'as pas le temps d'encaisser quoique ce soit. Et en vrai je suis mauvaise langue : ça m'arrive aussi de mater des champions de jeux de combat qui sont meilleurs que je ne le serai jamais. Ou bien de mater des "trucs et astuces" pour les jeux auxquels je joue. Mais je trouve que c'est important d'avoir une "plus-value". C'est pour ça que j'adore les débats de fond sur les oeuvres que je consomme : une analyse philosophique? Les coulisses d'un film, d'un album, d'un jeu? L'élaboration de théories tantôt farfelues, tantôt très plausibles? Tout cela me plaît ! Mais juste voir l'avis d'un type sur un album ou un let's play sur un jeu auquel je vais de toutes façons jouer... Bof. Le contenu de vulgarisateurs est aussi l'un de ceux que je consommais le plus, mais c'est moins le cas aujourd'hui : y'en a un peu trop, tous ne se valent pas, et parfois ça tourne en rond. Je lui préfère vraiment des analyses allant un peu au-delà de la simple récitation j'avoue.

 

Le 27/03/2022 à 17:28, DerTrickster a dit :

 

Je trouve ton message intéressant concernant la portée du chat Twitch car je m'étais fait la même réflexion que toi. J'ai même tendance à trouver le concept un peu malsain, car on voit souvent des gens (sans doute jeunes) chercher l'approbation d'un streamer dans son chat ou sur les réseaux sociaux.

 

En fait, c'est la proximité (factice) qu'apporte Twitch entre un viewer et un streamer qui me gène surtout, d'autant plus quand on voit le niveau de vie des gros streamers et qui sont devenus désormais des vitrines avec les nombreuses opé spés qu'on voit, et les éditeurs de jeux l'ont bien compris.

 

Par exemple, je me souviens avoir vu pas mal de live d'ouverture de boosters de cartes Pokémon, alors que :

- Déjà ça coûte super cher ;

- Les boosters sont souvent offerts aux streamers en échange de publicité pour la boutique qui leur offre ;

- On est arrivé à un niveau de spéculation tel que les gens ouvrent ça pour espérer avoir une carte qui est sensée avoir de la valeur sans vraiment s'intéresser à ça ;

- Ca a créé une demande bien plus forte que l'offre, avec les scalpers et co, de telle sorte que les vrais collectionneurs et les enfants ne pouvaient plus mettre la main sur des cartes... (Je crois que c'est moins le cas maintenant, mais j'en suis pas sûr car personnellement ça ne m'intéresse pas).

 

Mais bon, c'est la mode, donc on fait, et on consomme un truc inutile, mais c'est pas grave car ça n'a rien coûté au streamer, voir il a été payé pour, et on fait de la publicité a des gens qui vont consommer des trucs inutiles sous couvert d'une fausse apparence de "pseudo amitié" du net... Nan, vraiment je trouve ça malsain.

 

Du coup, personnellement, j'évite un maximum les jeux-vidéos qui font des campagnes pubs à base d'opé spé (genre New-World, le jeu qui a eu une durée de vie de 2 semaines...).

 

Dans le même genre, j'ai constaté aussi l'effet de meute. Une personne va exprimer une idée en opposition avec le point de vue du Streamer (intelligiblement, hein). Le streamer tilt, répond à cette personne spécifiquement, avec un peu de mauvaise foi au passage. En moins de deux voilà la communauté qui rapplique... Dans le genre, j'ai vu un exemple d'une streameuse qui montrait son super vélo sur Twitter. Une personne lui a expliqué pourquoi son vélo était pas ergonomique (c'était pas mal intéressant, en plus je cherchais un vélo à l'époque donc ça m'a servis)... Bah il s'est fait insulté. (Merci à lui quand même, il m'a appris des trucs).

 


C'est peut-être un parallèle douteux, mais ça me fait pas mal penser à l'univers des camgirls. Là aussi, des mecs sont prêts à raquer sévère pour une simple mention de pseudo, ou un petit clin d'oeil. Je pense que le problème se pose surtout pour les plus jeunes, ou alors les plus atteints par ce manque affectif. Sinon, je pense que tu te rends très vite compte avec qui tu peux tailler une bavette et qui ne regarde jamais son feed. Pour le coup, je le vois au contraire plutôt comme un atout : c'est très agréable de pouvoir être en contact avec un créateur que l'on admire, d'autant plus si on est un régulier. Il y a une certaine connivence qui s'installe, et je trouve ça sympa. Mais forcément ça marche mieux avec des "petits" streamers. 

Je trouve ton discours sur les boosters pokémon assez étrange, je l'admets. Cela s'applique à pas mal de choses finalement?? En tant que fan de gaming, suffit de voir la spéculation sur chaque nouvelle génération de consoles avec des reventes assez sales. Idem dans les communautés aguerries de fans de retro-gaming par exemple : les arnaques sont légions. Tandis que vendre monts et merveilles à partir de vide, c'est un peu l'apanage de la pub en général (en caricaturant très fort). Je suis peut-être cynique et je pète plus haut que mon cul, mais je me sens pas forcément lésé par une opé... La plupart du temps je les zappe. Et si j'y prête attention, c'est que le produit m'intéresse. JDG qui fait une pub pour OperaGX ne m'a pas dérangé : le navigateur a réellement titiller mon attention. Whang qui évoque la box mensuelle de vins "Bright Cellars" ne m'a pas gêné non plus. Je trouve l'idée d'envoyer des vins à prix corrects et sondés selon tes goûts intéressante. Je pense que ça dépend toujours de la forme que ça prend... Et j'imagine que c'est ça qui te fait tiquer? Mais même là, j'ai tendance à éviter les vidéos/streams qui ne sont dédiés qu'à la promotion d'un produit. Ou alors les créateurs qui vantent exagérément les vertus d'un truc. Mais encore une fois : c'est peut-être l'expérience qui parle. C'est sans doute moins évident pour des jeunes.

Quant à l'effet de meute... Bah là aussi, le gatekeeping n'a pas attendu Twitch pour apparaître. C'est même l'apanage de commus comme Star Wars de ne jamais être d'accord sur rien. Là aussi, je comprends pas trop ta critique? Elle est légitime, mais elle s'applique à bien plus que le streaming. Le pouvoir des leaders d'opinions est d'ailleurs terrifiant parfois. 
 

Le 29/03/2022 à 21:04, LudicrousC a dit :

 

Yep, et ça l'est d'autant plus que le modèle "influenceur" s'est répandu jusqu'à se normaliser totalement sur plusieurs plateformes - vidéos, streaming ou réseaux sociaux, difficile d'y échapper - mais en plus, c'est devenu un "rêve de gosse" commun alors qu'il est tout à fait inatteignable (je vois de plus en plus de gamins de 3e et 2nde qui me répondent pendant les entretiens d'orientation qu'ils comptent devenir influenceurs ou se lancer dans l'e-sport - c'est pas plus improbable qu'astronaute, on me dira, et c'est vrai, mais là, franchement, ça fait pas rêver...).

 

Mais pour revenir au lien "parasocial" entre le public et le streamer, en soi, si cette pseudo-reconnaissance permet à certains de se sentir un peu mieux dans la journée (et dans ces "certains", j'inclus le streamer aussi, car c'est parfois des personnes qui ont besoin d'attention), c'est peut-être pas si mal - en particulier suite aux confinements, mais pas que (des personnes qui se sentent isolées, il y en a toujours plein). Mais très clairement, il faut rester lucide sur ça - c'est pas de l'amitié. Et comme tu dis, il y a des gosses qui n'arrivent pas à faire la part des choses parce qu'ils ne peuvent pas (ils sont trop jeunes pour pouvoir rester lucides) et des adultes qui sur-réagissent par fanatisme (pour moi, la commu lancée comme des chiens, c'est un effet de groupe très classique qui dégénère à cause de cette dimension "fan" - on est prêt à tout pour défendre l'individu  pour lequel on consacre autant de temps).


Ah ce premier paragraphe est vrai. Mais là aussi : est-ce vraiment neuf? Tu parles du boulot d'astronaute, je pourrai te citer la curieuse obsession de pas mal de gamins des années 80 pour l'océanologie... Ou encore quelques vocations de paléontologues après Jurassic Park. C'est malheureux, mais on n'a pas attendu internet pour se prendre la réalité en pleine face. Je voulais être chocolatier : mon père m'a dit non, que je ne serai pas "ouvrier comme lui". Bah j'ai fait autre chose... Que je ne suis même pas certain de faire un jour non plus. On va pas reprocher aux influenceurs de kiffer leur taf non plus, si ? Ce que je trouve plus inquiétant, c'est de se fier à leur avis comme argent comptant. De suivre aveuglément l'avis de personnes populaires. Mais là aussi, est-ce bien différent que de vouloir ressembler à une star? Parce que ça aussi c'est toujours fréquent : demander l'avis d'une personnalité sur n'importe quel sujet, quand bien même elle ne s'y connait pas du tout... A nous de faire la part des choses.

Pour ton deuxième paragraphe, j'y réponds déjà dans ma réponse à DerTrickster ! 
 

Le 29/03/2022 à 22:43, Ein kleiner Mensch a dit :

 

Le souci, c'est que ce n'est pas avec ces pseudo-amitiés qu'on règle un problème d'isolement. Je ne pense pas que le bien-être que ces relations procurent puisse durer très longtemps, et surtout j'imagine que sur le long terme, ça accentue le sentiment de solitude - et la solitude réelle, d'ailleurs - plutôt que l'inverse (car on s'isole pour être en contact avec le streamer et en plus, j'imagine qu'il ou elle ne nous donne jamais autant qu'on le souhaiterait). Après si t'as une vie sociale saine à côté, pourquoi pas, mais dans le cas contraire, je trouve ça assez terrible. 


Très juste. L'exemple que je prends plus haut de la "communauté fidèle" ne fonctionne pas à tous les coups. Mais ce serait dommage de la balayer comme inexistante malgré tout. Il y a des streamers plus modestes qui s'attachent vraiment à certains followers qui viennent régulièrement et avec qui ils ont des discussions pertinentes ! Mais c'est plus l'exception que la règle, c'est clair. Et c'est inexistant sitôt que ta communauté dépasse un pallier. Et alors là, le retour de bâton peut être rude... Mais là aussi, pas besoin de toujours voir les extrêmes : parfois, simplement avoir une écoute distraite peut suffire à se créer une compagnie. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que les vidéos autant que les streams avec de nombreux intervenants sont si populaires : t'as un peu l'impression d'être avec tes potes, sans même toutefois les connaître. Et ce n'est pas pour ça que tu ne t'en rends pas compte, pas forcément en tout cas. J'adore les soirées pizza du JDG, alors qu'il joue avec ses potes (et même pas en live!) parce que c'est kiffant de les entendre dire des conneries en fond sonore. Quand bien même si, à peu de choses près, je pourrai faire pareil avec mon coloc et des potes. 
 

Le 30/03/2022 à 00:36, LudicrousC a dit :

 

Ah mais je suis d'accord - ce type de relation est de toute façon un leurre, d'ailleurs ça questionne certains vidéastes et streamers (en tout cas, suffisamment pour qu'ils en fassent une vidéo - par ex. celle de Cyrus North "Je suis pas ton ami" ou un truc du genre). Mais on ne peut pas nier que ce mode d'interaction plus directe avec une personnalité (j'allais dire célébrité mais ils sont pas forcément tous très célèbres, en fait), c'est pas juste un effet de mode. C'est un truc qui est recherché des deux côtés (d'où ces vidéastes qui migrent sur Twicth, mais aussi ces chanteurs et acteurs qui font croire qu'ils sont bien ceux derrière chaque tweet ou photo Insta): ça comble un vide côté audience (l'ami rêvé est ici celui dont on partage tous les goûts); et c'est un excellent plan marketing côté personnalité (adhésion plus forte à une marque, qui, dans le cas des influenceurs, est leur personnalité même).

 


Oui, plusieurs vidéastes en ont parlé. Le JDG j'en suis presque sûr, et certainement d'autres que j'ai oublié. C'est un peu triste (je dirai même grave) de devoir le rappeler. Mais là aussi : y'a pas que Twitch, on peut dire ça de tous les réseaux sociaux ! C'est même communément présenter comme un gros intérêt de la communication moderne, comparée à l'ère pré-internet : on peut suivre l'actualité d'un créateur (mais aussi d'une marque) nettement plus facilement. Alors ça génère beaucoup de critiques aussi : outre les relations factices, y'a aussi le "bricolage" d'une image ou encore le côté voyeuriste... Mais libre à chacun de se déconnecter, même partiellement. Je conspue les sites à la MetalZone qui vont te poster la moindre prise de parole à la con d'un chanteur, surtout quand c'est un peu controversé. Mais certains aiment ça, et tant mieux si ils trouvent chaussure à leur pied. Après tout, on est les premiers à commenter les moindres faits et gestes de Rammstein et la clique. Mais on peut tout à fait se satisfaire de la sortie d'albums, à l'ancienne. Je pense surtout qu'on doit parvenir à faire la part des choses, tout simplement. Ce qui est évidemment pas mince affaire pour les plus jeunes et autres influençables. Mais je crois aussi qu'on sous-estime beaucoup cette génération internet (dont je pense faire qu'à moitié partie, étant né en 97 : j'ai quand même grandit avec les dessins animés, les jouets, les sorties en plein air... J'ai vu internet "évolué" dirons-nous). Ils sont nombreux à maitriser les codes très tôt. Et le retour de flammes finira bien par arriver... 

Link to post
Share on other sites

Et alors double-post pour présenter quelques chaînes découvertes récemment : 

90 seconds review - critiques de jeux vidéo 
 


Je l'évoquais en haut, mais c'est le genre de contenu "praline" (càd dans lequel tu peux picorer aisément et rapidement) qui me parle beaucoup désormais. Il commence tout juste sa chaîne Youtube, mais j'y vois déjà du gros potentiel. Tout est dans le titre : il présente en moins de deux minutes un jeu récent ou non, en détaillant ses faiblesses et qualités, ainsi que le but du jeu et les fonctionnalités de gameplay. Naturellement, cela ne marche pas pour tous les types de jeux et c'est parfois même très réducteur. Mais en comparaison aux découvertes et critiques de plus en plus longues, c'est rafraichissant d'avoir quelqu'un qui va droit au but. La durée d'un trailer, avec un peu plus d'honnêteté. 

Japanese Commercials HD - compilation de pubs japonaises ! 

https://www.youtube.com/watch?v=qU3W3bZw2ZM

Je ne peux pas être le seul à être totalement mystifié par le marketing nippon?? J'ai toujours eu une grande admiration pour la totale liberté, la créativité sans mesure de ce genre de publicités. Alors qu'ici on semble totalement agacés par ce qu'on nous offre, alors qu'on semble ne plus avoir de pubs "qui restent dans la tête" comme à l'époque (peut-être, justement, parce qu'on les ignore va savoir...), l'advertising japonais me paraît une bouffée d'air. C'est souvent frappadingue, lorgnant entre le cringe et le drôle, mais en tout cas c'est le genre de zapping qui me plaît quand j'ai dix minutes à tuer avant de partir au boulot. 

Sean Seanson - retrogaming 

Pour une fois qu'on ne se tape ni du rage-gaming à la Angry Video Game Nerd ou de la pure spéculation/vantardise vis-à-vis de sa collection... Ici on a plutôt de la présentation de pépites oubliées, souvent un peu bizarres. C'est très très axé Playstation 1 par contre, mais sachant que c'est une console un peu injustement oubliée par la masse "soft" des rétrogamers (qui s'en souviennent davantage pour les très gros titres, ou les nombreux défauts notamment de chargements longs ou de caméras abominables), ça fait plaisir de voir quelqu'un qui se penche sur des jeux méconnus et pourtant très intéressants. C'était une période d'expérimentation et de tâtonnement avec l'arrivée de la 3D. 

https://www.youtube.com/watch?v=n2wqbZkIoFk

TotallyPointlessTV - Inclassable 

Ce genre de chaînes "fourre-tout" me plaît énormément ! Il a longtemps été focalisé sur les sports de combat et c'est moins ma came. Mais depuis peu, il s'intéresse à du contenu pop-culture souvent assez clivant, sous forme de rétrospective. Il a par exemple fait un bilan de la saga Postal et Manhunt, mais aussi une rétrospective de la carrière d'Uwe Boll (le cinéaste allemand responsable de bien des adaptations foireuses de jeux vidéo...). C'est très récent, je ne sais pas s'il continuera sur cette lancée de manière durable. Mais ce virage pris il y a quelques mois à peine me plaît beaucoup. Surtout quant on parle de contenu forcément un peu touchy. 

https://www.youtube.com/watch?v=yzjQlKKMASA

Ambiance - albums "d'intelligent drum and bass" 
 



Alors d'habitude je ne partagerai pas ce genre de chaînes qui se content d'uploader des albums chinés à gauche à droite. Mais ici, c'est clairement une petite madeleine de Proust... J'ai longtemps cherché dans le vide quel était ce type de musique si prévalente à la fin des années 90/début des années 2000. Un style très péchu et rythmé, souvent présent dans les jeux vidéo de l'époque, avec un côté un peu planant en plus. Et apparemment, ce style se prénomme "Intelligent Drum & Bass". Je ne vois pas ce qu'il a de si intelligent, mais tomber sur une telle malle aux trésors m'a vraiment mis du baume à coeur. J'avais l'impression de rejouer à la Dreamcast ! Un vrai voyage dans le temps pour toute personne ayant vécu cette période assez courte, mais à l'esthétique marquée. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Ale a dit :

Ambiance - albums "d'intelligent drum and bass" 

Bien vu, l'ambiance procurée par ces sons est assez chill sans être trop molle du fait du bpm assez élevé, ça colle vraiment bien en fond d'une session de jeu. Ca me rappelle un peu les sons d'Omni Trio

Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Buffalo Biffle a dit :

Bien vu, l'ambiance procurée par ces sons est assez chill sans être trop molle du fait du bpm assez élevé, ça colle vraiment bien en fond d'une session de jeu. Ca me rappelle un peu les sons d'Omni Trio


À fond. J'ai vraiment longtemps définit ce style par des morceaux plus que des caractéristiques techniques... Genre le thème de Lei dans Tekken Tag Tournament, ou l'intro de la Dreamcast. J'avais l'impression de parler pour un fou en parlant de "la techno vidéoludique des années 2000". J'ai eu un semblant de réponse en découvrant la musique de DV-i, mais même là : impossible de tomber sur le genre précis. C'est vraiment en tombant par hasard sur la chaîne d'Ambiance, au détour d'écoutes aléatoires sur Youtube, que ça a fait tilt. J'aurai jamais accolé le terme "drum'n'bass" à cette musique, alors qu'en fait le lien est assez évident. 

Je suis grave client de toute l'imagerie cristallisée dans la mouvance Y2K en tout cas. Cette page la résume assez bien, pour celles et ceux qui ne voient pas de quoi je parle : https://aesthetics.fandom.com/wiki/Y2K#Music

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

J'ai pas mal retrouvé cette ambiance dans Neon White dernièrement. C'est un fps dans des niveaux assez courts avec l'objectif de les faire le plus vite possible, mais l'esthétique et la bande-son (par Machine Girl, apparemment c'est un projet d'électro assez réputé) me font pas mal penser à ce qui pouvait se faire à cette époque. Pour le moment, il n'y a qu'une démo, mais ça peut p'têt en botter certains.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Deminion a dit :

J'ai pas mal retrouvé cette ambiance dans Neon White dernièrement. C'est un fps dans des niveaux assez courts avec l'objectif de les faire le plus vite possible, mais l'esthétique et la bande-son (par Machine Girl, apparemment c'est un projet d'électro assez réputé) me font pas mal penser à ce qui pouvait se faire à cette époque. Pour le moment, il n'y a qu'une démo, mais ça peut p'têt en botter certains.

 


Ouais j'en avais entendu parlé à son annonce. Je dois dire que les fast FPS me plaisent plutôt bien. J'ai écumé Unreal Tournament 2004 pendant des siècles, et je dois toujours avoir le jeu qui traine sur un disque dur. La mort rapide de Lawbreakers m'avait beaucoup attristé aussi, tant le jeu était aussi fun que nerveux. OpenFortress avait pas mal épanché ma soif aussi l'été dernier. Après c'est clair que ce sont des jeux avec peu de renouvellement : y'a généralement peu d'armes, les persos se jouent souvent de la même façon, y'a pas grand chose de concret à débloquer... C'est du pur délire arcade, où t'enchaînes les parties. Totalement mon genre puisque j'ai rarement l'occasion de me dédier à un jeu longtemps en ce moment (mais une partie se transforme souvent en soirée entière passée dessus). 

Je confirme que Machine Girl rentre totalement dans cette catégorie de musique qui était florissante à l'époque. Gros gros kif. Quant à l'esthétique du jeu (et même sa présentation tout court) me fait beaucoup penser au côté nettement plus expérimental que pouvaient avoir les jeux entre la période 16-bits jusqu'à la Gamecube/PS2 plus ou moins. Quoique la Wii n'était pas avare en expériences uniques non plus... Rebeltaxi (dont je parlais en ouverture de topic) a d'ailleurs sorti toute une série de vidéos sur ces jeux atypiques et méconnus. En voici quelques-unes : 
 



Jeux de courses aquatiques : https://www.youtube.com/watch?v=vDo4tAfVhEM

Jeux sur Gamecube : https://www.youtube.com/watch?v=ddQC8UNl-KQ

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
Le 02/04/2022 à 12:12, Ale a dit :


À fond. J'ai vraiment longtemps définit ce style par des morceaux plus que des caractéristiques techniques... Genre le thème de Lei dans Tekken Tag Tournament, ou l'intro de la Dreamcast. J'avais l'impression de parler pour un fou en parlant de "la techno vidéoludique des années 2000". J'ai eu un semblant de réponse en découvrant la musique de DV-i, mais même là : impossible de tomber sur le genre précis. C'est vraiment en tombant par hasard sur la chaîne d'Ambiance, au détour d'écoutes aléatoires sur Youtube, que ça a fait tilt. J'aurai jamais accolé le terme "drum'n'bass" à cette musique, alors qu'en fait le lien est assez évident. 

Je suis grave client de toute l'imagerie cristallisée dans la mouvance Y2K en tout cas. Cette page la résume assez bien, pour celles et ceux qui ne voient pas de quoi je parle : https://aesthetics.fandom.com/wiki/Y2K#Music

Je reviens là-dessus mais encore merci pour cette chaîne, ça tourne en boucle quand je veux un fond sonore pour le boulot, c'est parfait : les sons sont super agréables et l'esthétique sonore de manière générale me parle vraiment, sans être trop agressifs et pas de paroles, ce qui m'évite de me déconcentrer, c'est vraiment top !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Buffalo Biffle a dit :

Je reviens là-dessus mais encore merci pour cette chaîne, ça tourne en boucle quand je veux un fond sonore pour le boulot, c'est parfait : les sons sont super agréables et l'esthétique sonore de manière générale me parle vraiment, sans être trop agressifs et pas de paroles, ce qui m'évite de me déconcentrer, c'est vraiment top !


Moi j'adore justement cette ambivalence entre le côté super apaisant des sons, et le rythme néanmoins péchu qu'ils ont ! Si on rajoute le côté "capsule temporelle" puisqu'il n'y a plus vraiment d'artistes dans cette veine aujourd'hui (à ma connaissance?), c'est vraiment de la super bonne came ! 

Ravi en tout cas que ça ait plu à quelqu'un sur ce forum :D

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...