Jump to content

Débats politiques et sociétaux


Recommended Posts

Mouai nan ça n'a pas la meme saveur.. ce serait comme danser avec sa soeur (pour reprendre une expression de Maradona :lol:)

Enfin cette blague ne marche pas dans le Nord ..

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.4k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Franchement, déjà je vais le poser d'entrée, je me considère idéologiquement de gauche. Je ne suis pas un suceur de Mélenchon, ni même un gros consommateur d'informations politiques (d'ailleurs ce bra

Ça sert à quoi de débattre alors, si tu pars du postulat que ceux qui ont un avis divergeant du tiens ont tord ? Convaincre ? À la fin personne n'aura convaincu personne car chacun reste campé sur ses

il y a 4 minutes, babach70 a dit :

J'en connais une perso vaut mieux pas l'écouter.. 

 

C'est une figure mythologique bordel, ça évite d'écrire "les gens qui préviennent qu'il va y avoir des débordements mais qu'on n'écoute jamais" :P 

Link to post
Share on other sites

Allez ça y est y'a des garnements qui hurlent et s'amusent à renverser des poubelles. Probablement pour protester contre la violence des éboueurs cette fois-ci. On fait un topic suivi des émeutes ou on reste là ?

Link to post
Share on other sites

Oh non pas de suivi pitié.. ^^ on sait ce qui va se passer de toute façon cette nuit..

il y a 4 minutes, DickInSon a dit :

 

C'est une figure mythologique bordel, ça évite d'écrire "les gens qui préviennent qu'il va y avoir des débordements mais qu'on n'écoute jamais" :P 

Oh non t'es pas de la team 1er degré quand-même, pas ce soir stp :lol:

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, babach70 a dit :

Oh non t'es pas de la team 1er degré quand-même, pas ce soir stp :lol:

 

 

Je le suis tous les soirs, y'a juste des fois les gens ne le voient pas :ph34r:

 

Bien ma foi alors je lance un débat politique

Admettons que vous ayez en face de vous quelqu'un qui vous soutient qu'il n'y a pas de raisons de rester en France en 2k23. Quels arguments lui donneriez-vous pour le convaincre de rester ?

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, DickInSon a dit :

 

 

Je le suis tous les soirs, y'a juste des fois les gens ne le voient pas :ph34r:

 

Bien ma foi alors je lance un débat politique

Admettons que vous ayez en face de vous quelqu'un qui vous soutient qu'il n'y a pas de raisons de rester en France en 2k23. Quels arguments lui donneriez-vous pour le convaincre de rester ?

Perso j'encourage jamais personne à rester dans ce qu'il est et ce qu'il connait.. ^^

Link to post
Share on other sites

Déjà je lui demanderai quelles sont ses raisons de partir plutôt. Et en fonction de ses réponses, je lui dirais même que je peux l'accompagner jusqu'à l'aéroport et lui foutre mon pied au cul pour qu'il monte vite dans son avion, puis j'enverrai une lettre à la mairie de son nouveau lieu de vie pour les prévenir qu'une merde arrive.

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
à l’instant, babach70 a dit :

Perso j'encourage jamais personne à rester dans ce qu'il est et ce qu'il connait.. ^^

 

Comment se projeter dans l'inconnu et imaginer des plans sur le long terme si on change d'environnement trop souvent ?

 

Bon perso j'ai aussi envie de changement, mais je ne sais pas à quel point.

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Heirate-Mich-07 a dit :

Déjà je lui demanderai quelles sont ses raisons de partir plutôt. Et en fonction de ses réponses, je lui dirais même que je peux l'accompagner jusqu'à l'aéroport et lui foutre mon pied au cul pour qu'il monte vite dans son avion, puis j'enverrai une lettre à la mairie de son nouveau lieu de vie pour les prévenir qu'une merde arrive.

 

Si les raisons sont une insécurité grandissante et un manque de possibilités salariales/une impasse sur la question du logement et de la capacité à sortir financièrement la tête de l'eau tandis que d'autres pays ne semblent pas connaître ces difficultés, est-ce que tu peux lui reprocher d'être une merde ? 

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, DickInSon a dit :

 

Comment se projeter dans l'inconnu et imaginer des plans sur le long terme si on change d'environnement trop souvent ?

 

Bon perso j'ai aussi envie de changement, mais je ne sais pas à quel point.

Changer régulièrement veut dire découvrir et apprendre.

Avoir appris est la condition primordial pour pouvoir se poser et envisager des plans sur le long terme.

Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, babach70 a dit :

Changer régulièrement veut dire découvrir et apprendre.

Avoir appris est la condition primordial pour pouvoir se poser et envisager des plans sur le long terme.

 

Mes arrières-grands-parents : trois maisons, un restaurant, une boulangerie

Ils ont littéralement pas bougé de place, à tel point que les frontières ont fait plus de mouvements qu'eux

 

Moi : un vélo :mellow:

Edited by Guest
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, DickInSon a dit :

 

Si les raisons sont une insécurité grandissante et un manque de possibilités salariales/une impasse sur la question du logement et de la capacité à sortir financièrement la tête de l'eau tandis que d'autres pays ne semblent pas connaître ces difficultés, est-ce que tu peux lui reprocher d'être une merde ? 

Insécurité, faut changer de ville (si possible) mais c'est vrai que ça part bien en couilles partout (dans ma ville en tout cas, ça devient infernal. Je voudrais bien déménager dans un patelin plus petit, mais pas possible pour le moment pour plein de raisons.) 

Impasse salariale/soucis financiers, faut se tourner vers l'informatique -_-. C'est un secteur porteur, qui recrute, qui forme (ou, en tout cas, pour lequel il y a pas mal de formations via le CPF, Pôle Emploi, peut-être aussi les CCI...) et qui paye bien.

L'herbe semble toujours plus verte ailleurs, mais à voir si c'est vraiment le cas. Est-ce que tu parles la langue des pays qui t'intéressent ? Est-ce que tu as les bonnes qualifications pour être embauchée là-bas ? Est-ce que la météo te convient ? L'éloignement avec tes proches est-il supportable ? Etc etc

Edited by Amaranth_
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, DickInSon a dit :

 

Si les raisons sont une insécurité grandissante et un manque de possibilités salariales/une impasse sur la question du logement et de la capacité à sortir financièrement la tête de l'eau tandis que d'autres pays ne semblent pas connaître ces difficultés, est-ce que tu peux lui reprocher d'être une merde ? 

 

Non, là je ne dirais pas que c'est une merde. Mais je ne m'y retrouverais pas perso. Après ça dépend si j'estime que la personne me dit ça parce qu'elle regarde trop BFMTV ou si elle a de vraies raisons de ressentir cela. Je n'essaierais pas de convaincre la personne spécialement. Si le dialogue est possible, j'écouterais ce qu'elle a à me dire, je lui donnerais mon point de vue sur ses propos, et je ne manquerais pas de lui préciser non plus que je ne suis pas forcément calé sur certains sujets et que mes points de vue ne sont que mes points de vue.

A titre perso je vis dans le 19e, je travaille dans un des coins les plus insécuritaires que j'ai vu à Paris, même si ça s'est un peu amélioré ces derniers mois. Mais rien que ce midi, je marchais mon sandwich à la main, une meuf éclatée a grogné agressivement en se jetant sur moi pour essayer de m'arracher mon sandwich. Bien malgré tout, déjà je ne sens pas non plus une insécurité monstrueuse (je ne suis pas une femme, ça écarte certains problèmes potentiels). En restant attentif selon ou tu te promène, tu peux éviter les emmerdes. Mais l'insécurité est une réalité, pas qu'en grande ville. Dans le Sud, là ou j'étais avant, je n'aimais pas spécialement me balader la nuit. Mais pareil, j'essaye de ne pas exagéré les inquiétudes. Peur parce qu'inquiet, ou peur parce qu'il y a des raisons d'être inquiet ? Probablement un peu des deux, mais probablement toujours un peu trop du premier cas. Donc je relativise cela autant que possible.

Les salaires et le logement, je connais. Je vis dans un studio depuis plus de 6 ans, j'aimerais prétendre à autre chose à l'approche des 35 balais. Je ne peux pas quitter la ville pour le moment, mais j'ai toujours réussi à me démerder, je n'ai jamais vécu dans le luxe, j'ai parfois été très pauvre voir hébergé parce que sinon à la rue, j'ai toujours fait des jobs purement alimentaires payés au smic, ça va un peu mieux  dans mon taf actuel, même si c'est pas le Pérou. Mais je peux payer les factures, et de temps en temps partit voir les potes et la famille. Donc pareil, je relativise, et je profite de ce que je peux. N'ayant pas de grandes envies luxueuses, même si je peux pas me faire plaiz comme je l'aimerais, j'arrive à me démerder. 

Cependant je connais plusieurs avantages sociaux, même s'ils tendent à se réduire, et je suis triste de voir l'évolution de notre monde de manière générale, mais je ne vais pas forcément regarder ou je pourrais habiter ailleurs. Ici, pour moi, ce n'est pas l'enfer non plus. Et, si il y a beaucoup de cons, il y a des moments durant lesquels tu tombes sur des gens sympas, même si ce ne sont que de brèves interactions à un moment ou un autre, donc j'essaie de garder celles-ci en tête plutôt que les négatives. Je ne veux pas me laisser pourrir l'esprit par trop de négatif, je trouverais dommage que certaines choses contrôlent ma vie si elles sont négatives.

Et il y a autre chose, j'aime mon pays. Pas dans le sens "Patriote vivent les cathos blancs et les milfs laitières bien de chez nous", mais je le trouve magnifique, et je n'en ai largement pas tout vu. Donc j'ai encore beaucoup de choses à y voir, et je compte les voir (m'en branle d'aller en Thaïlande ou en Australie, de toutes façons vu la taille des araignées...). Et j'ai mes potes, la plupart que je connais depuis ado, et on est soudés, et on passe des moments super ensembles, et n'importe quel confort de vie supérieur dans un autre pays ne remplacerait pas ça. Même si c'est pas facile d'aller payer les trajets pour retourner dans le sud, ça coûte cher.
Donc je n'argumenterais pas pour faire rester la personne, je lui raconterais ma life, et je lui dirais qu'elle est banale, mais qu'elle est tout de même belle par moments. Même si elle est en France. Et je suis un peu con, je pourrai aussi m'engager sur du bénévolat de temps à autre, pour aller chercher un peu plus la solidarité.

 

Edited by Heirate-Mich-07
  • Like 6
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, babach70 a dit :

Bien étonné que les récents événements ne déchainent pas les foules ici

 

J'ai peu de temps en ce moment. Je me contenterai donc de dire que dans une société comme la nôtre, théoriquement, on règle les différends de ce type par une institution spécialisée qui s'appelle la justice, ça évite que ça parte dans tous les sens et que ça cause des dommages imprévisibles de part et d'autre ; quand des gens ont l'impression que la justice est trop partiale pour qu'ils puissent s'en remettre à elle, par exemple parce que de nombreuses affaires médiatisées ou non le leur ont montré, et a fortiori quand ces gens ont l'habitude de penser que la violence est le moyen le plus efficace à leur disposition pour se faire entendre, puisque les différentes classes sociales n'ont pas l'habitude de réagir de la même façon, eh bah ça part en couille, et peut-être bien que ça n'aboutira à rien qui justifie les dommages collatéraux, c'est même probable puisque c'est déjà arrivé plusieurs fois, mais c'est pas moi qui vais donner des leçons, d'autant moins que j'ai rien de concret à proposer dans l'immédiat et que le plus inquiétant serait encore qu'il ne se passe rien.

 

D'autre part, en ce qui concerne le problème de base, j'invite à lire l'article de Bastamag, dont les chiffres montrent une évolution édifiante, par exemple ce graphique :

 

Révélation

1559857242_Bastamortsviolencespolicires.thumb.jpg.67c7a2f5be47c3cf91188d266073edc6.jpg

 

Et ça sert à rien de se voiler la face avec des "Oui mais là, il..." : c'est un problème global. Si on trouve que c'est normal de tuer un jeune délinquant qui ne représente aucune menace parce qu'il a essayé de fuir alors qu'on le menaçait, alors c'est aussi normal que la police puisse tuer une jeune femme de dix-huit ans qui n'avait rien fait d'autre qu'être dans une voiture dont le conducteur a refusé d'obtempérer comme c'est arrivé l'année dernière, par exemple. Y'a permis de tuer sur un simple refus d'obtempérer ou pas, mais pas juste pour les gens pour lesquels on a moins d'empathie.

 

Vwalà, bonne nuit :P

Edited by Mitth'raw Nuruodo
  • Like 2
Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

Non, là je ne dirais pas que c'est une merde. Mais je ne m'y retrouverais pas perso. Après ça dépend si j'estime que la personne me dit ça parce qu'elle regarde trop BFMTV ou si elle a de vraies raisons de ressentir cela.

 

Non malheureusement c'est l'effet inverse, si je m'en tenais aux médias il ferait plutôt bon vivre dans ma ville. 

Dans les faits j'ai de plus en plus de mal à sortir de chez moi sans me faire, non pas juste harceler verbalement comme autrefois, mais me prendre des coups de pression de la part de type qui ont l'air soit complètement drogués, alcoolisés, ou qui à l'évidence ne sont pas atterris en France depuis très longtemps. Et ça devient très dur à gérer parce que ça se rajoute aux problèmes antérieurs qui n'ont jamais été réglés, de l'époque où l'insécurité n'était pas aussi importante. J'ai déjà eu plusieurs menaces de mort en quelques mois dans diverses circonstances, et je suis de plus en plus renvoyée au fait que je suis une femme, une essentialisation avec laquelle je n'ai pas du tout grandi. Il y a clairement un recul sur cet aspect.

C'est devenu anodin d'avoir des histoires de jeunes qui se foutent des coups de schlass pour des différends, des règlements de compte sur fond de drogue, sans parler des photos que m'envoie un pote flic qui intervient dans la cité d'à côté régulièrement, c'est assez ahurissant et ça fuite très peu dans les médias mêmes locaux. 

 

Des tarés qui conduisent n'importe comment de préférence en grosses berlines, en traçant à toute allure l'avenue la plus étroite possible (y'en a un qui a réussi à tuer sa passagère en s'enroulant contre un arbre mais s'en est sorti indemne, j'ai la haine contre ce type), des mecs qui s'amusent à faire vrombir le moteur non pas à 14H comme par hasard mais bien à 4H du mat' en menaçant ceux qui leur demandent de faire moins fort, et je compte pas le nombre de mecs que je connais qui se plaignent qu'on leur a enlevé le permis parce qu'ils conduisaient bourrés ou sous influence (et je ne parle pas d'avoir fumé la veille pour la plupart d'entre eux).

 

Vraiment une impression que chacun fait de la merde pour marquer son territoire, ne supporte pas d'être mis devant ses responsabilités, se croit tout permis et surpuissants parce qu'il n'y a pas de conséquences quant à leurs actes, s'attaquent aux plus faibles et détruisent ce qui est facile à détruire, ça devient invivable, et tu ne peux pas dire grand chose parce qu'il n'y a pas volonté de vivre ensemble, mais d'escalader le bordel de façon exponentielle probablement parce qu'ils sont accros à l'adrénaline ? 

 

Sans parler du fait que plusieurs fois j'ai entendu le coup de pression du "je connais tout le monde et t'inquiètes nous les [telle communauté] on est solidaires" en réponse à un reproche ou à une plainte, parce que la réponse du plus fort et du plus nombreux est devenue la voix de la raison.

 

il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

En restant attentif selon ou tu te promène, tu peux éviter les emmerdes.

 

Le problème c'est que les mêmes endroits deviennent infréquentables. Entouré de monde aujourd'hui ça ne change plus rien, les gens ne bougent pas quand il y a une agression et ça commence à se voir-les mecs n'ont plus aucune vergogne à emmerder leurs victimes en plein jour.

 

il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

Et, si il y a beaucoup de cons, il y a des moments durant lesquels tu tombes sur des gens sympas, même si ce ne sont que de brèves interactions à un moment ou un autre, donc j'essaie de garder celles-ci en tête plutôt que les négatives.

 

J'apprécie cette façon optimiste de voir les choses.

 

il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

Et il y a autre chose, j'aime mon pays. Pas dans le sens "Patriote vivent les cathos blancs et les milfs laitières bien de chez nous", mais je le trouve magnifique, et je n'en ai largement pas tout vu. Donc j'ai encore beaucoup de choses à y voir, et je compte les voir (m'en branle d'aller en Thaïlande ou en Australie, de toutes façons vu la taille des araignées...).

 

J'adore mon pays, pareil, je ne suis pas croyante et pas tradi, j'adore le côté 20ème siècle, années folles, Parisien de cabarets et d'absinthe, l'architecture incroyable des villes mêmes moyennes (Gare du Nord est magnifique, quand on regarde bien), on a des paysages si pluriels qu'on peut à la fois skier et surfer sans passer de frontières...

Mais à un moment être amoureux des murs ça ne suffit plus. 

 

Sinon pareil, de base je n'aime pas les voyages et je n'aime pas spécialement bouger (sauf en Europe du nord et de l'Est), donc la motivation de me barrer n'est pas du tout irréfléchie. Je la mûris depuis plusieurs années, et plus le temps passe, plus ça me conforte qu'il faut au moins essayer, partir et/ou fuir je ne sais pas.

 

il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

Et j'ai mes potes, la plupart que je connais depuis ado, et on est soudés, et on passe des moments super ensembles, et n'importe quel confort de vie supérieur dans un autre pays ne remplacerait pas ça. Même si c'est pas facile d'aller payer les trajets pour retourner dans le sud, ça coûte cher.

 

C'est probablement la plus grande différence entre toi et moi, j'ai perdu une grosse partie de mes liens pendant le premier confinement et je n'ai jamais réussi à changer la donne. Au point où j'ai complètement perdu cette attache.

Enfin la plus grande différence c'est avant tout car tu es un homme, donc une cible moins facile. Cette année ça a été le florilège, j'ai eu droit à des menaces de mort, de viol, des "chez moi les femmes elles conduisent pas" (de la part d'un type né en France lolilol), jamais la réalité de mon statut de femme ne m'a autant été renvoyée à la gueule. Même le simple fait d'aller à la piscine devient tendax ces derniers temps, il y a des gens qui sont arrivés récemment, qui n'ont jamais vu de femme en maillot de bain et pour qui ce n'est pas plus digne qu'un animal. 

 

il y a 32 minutes, Heirate-Mich-07 a dit :

Et je suis un peu con, je pourrai aussi m'engager sur du bénévolat de temps à autre, pour aller chercher un peu plus la solidarité.

 

J'ai un temps fait du bénévolat pour une assos' qui est réputée catho (tout en n'étant, je le rappelle, pas catho) avec laquelle on préparait et livrait des repas aux sdf ; j'ai arrêté au bout d'un peu moins d'un an parce que pendant les maraudes on se faisait régulièrement alpaguer parce qu'on était probablement "pédophiles" et des "enculés" etc. Je ne pense pas que ces personnes ont nourri les SDF avec leurs insultes, mais perso ça m'a démotivée à un moment où je m'en serai bien passée.

 

 

Edited by Guest
Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, DickInSon a dit :

 

Non malheureusement c'est l'effet inverse, si je m'en tenais aux médias il ferait plutôt bon vivre dans ma ville. 

Dans les faits j'ai de plus en plus de mal à sortir de chez moi sans me faire, non pas juste harceler verbalement comme autrefois, mais me prendre des coups de pression de la part de type qui ont l'air soit complètement drogués, alcoolisés, ou qui à l'évidence ne sont pas atterris en France depuis très longtemps. Et ça devient très dur à gérer parce que ça se rajoute aux problèmes antérieurs qui n'ont jamais été réglés, de l'époque où l'insécurité n'était pas aussi importante. J'ai déjà eu plusieurs menaces de mort en quelques mois dans diverses circonstances, et je suis de plus en plus renvoyée au fait que je suis une femme, une essentialisation avec laquelle je n'ai pas du tout grandi. Il y a clairement un recul sur cet aspect.

C'est devenu anodin d'avoir des histoires de jeunes qui se foutent des coups de schlass pour des différends, des règlements de compte sur fond de drogue, sans parler des photos que m'envoie un pote flic qui intervient dans la cité d'à côté régulièrement, c'est assez ahurissant et ça fuite très peu dans les médias mêmes locaux. 

 

Des tarés qui conduisent n'importe comment de préférence en grosses berlines, en traçant à toute allure l'avenue la plus étroite possible (y'en a un qui a réussi à tuer sa passagère en s'enroulant contre un arbre mais s'en est sorti indemne, j'ai la haine contre ce type), des mecs qui s'amusent à faire vrombir le moteur non pas à 14H comme par hasard mais bien à 4H du mat' en menaçant ceux qui leur demandent de faire moins fort, et je compte pas le nombre de mecs que je connais qui se plaignent qu'on leur a enlevé le permis parce qu'ils conduisaient bourrés ou sous influence (et je ne parle pas d'avoir fumé la veille pour la plupart d'entre eux).

 

Vraiment une impression que chacun fait de la merde pour marquer son territoire, ne supporte pas d'être mis devant ses responsabilités, se croit tout permis et surpuissants parce qu'il n'y a pas de conséquences quant à leurs actes, s'attaquent aux plus faibles et détruisent ce qui est facile à détruire, ça devient invivable, et tu ne peux pas dire grand chose parce qu'il n'y a pas volonté de vivre ensemble, mais d'escalader le bordel de façon exponentielle probablement parce qu'ils sont accros à l'adrénaline ? 

 

Sans parler du fait que plusieurs fois j'ai entendu le coup de pression du "je connais tout le monde et t'inquiètes nous les [telle communauté] on est solidaires" en réponse à un reproche ou à une plainte, parce que la réponse du plus fort et du plus nombreux est devenue la voix de la raison.

 

 

Le problème c'est que les mêmes endroits deviennent infréquentables. Entouré de monde aujourd'hui ça ne change plus rien, les gens ne bougent pas quand il y a une agression et ça commence à se voir-les mecs n'ont plus aucune vergogne à emmerder leurs victimes en plein jour.

 

 

Et tu n'as pas la possibilité de déménager ailleurs en France? J'avoue qu'en lisant cette description ça donne envie d'aller s'installer avec des chèvres au fin fond de la Creuse (pas trop non plus il faut conserver internet, pour pouvoir geeker et ensuite aller sur tiktok pour trouver le prochain rassemblement ou on ira cramer des voitures). Mais il y a plein de villes, villages, etc, ou, si ce n'est pas le paradis, ce n'est pas à ce niveau.

 

Pour les voitures qui vrombissent, etc, j'avoue que ça je ferais totalement abstraction, de toutes façons quand je dors, je dors. 

 

En tous les cas j'arrive à mon premier "je ne suis pas calé sur ce sujet" parce que je n'ai jamais habité dans un endroit ou il y a des conditions qui ont l'air aussi horribles. Mais clairement, toutes les histoires de règlements de comptes, tout ce qui est une information annexe, je n'y penserais pas tout simplement. C'est con, et ce n'est même pas pour ne pas être conscient que ça se passe. Juste pour pas avoir uniquement les choses négatives en tête. Si on ne peut pas contrôler ou avoir une influence positive sur certaines choses, autant s'en protéger. Mais au quotidien je me mets dans la position que j'aimerai que les gens aient plus souvent (non, pas à quatre patte, le froc sur les chevilles), mais même quand je croise des gens dont je sais qu'ils sont des cons, qui ne répondent pas, j'essaie d'être souriant, je dis bonjour poliment. Small talk tout ça. Rien que par ça, j'aurai forcément plus de moments positifs avec des gens que si je reste uniquement dans ma bulle. Et c'est partout, que ce soit avec des commerçants, etc... J'essaie de ne pas mettre toujours de la musique et de ne pas avoir toujours l'air renfermé. J'essaie d'être plus attentif à ce qu'il y a autour. Bon des fois la flemme, ça fait du bien d'avoir sa zik et d'être avec ses pensées, mais en tous cas, ça aide. Donc pour ma part, état d'esprit positif, dans la mesure du possible, et pas me submerger que des infos ou choses négatives ou déprimantes (c'est niais mais bon, je m'en fous un peu, et c'est un truc vers lequel tendre, je peux être con ou renfermé ou déprimé tout de même). Et changer mon cadre de vie, clairement, si j'étais dans un lieu aussi compliqué.

 

il y a 45 minutes, DickInSon a dit :

J'adore mon pays, pareil, je ne suis pas croyante et pas tradi, j'adore le côté 20ème siècle, années folles, Parisien de cabarets et d'absinthe, l'architecture incroyable des villes mêmes moyennes (Gare du Nord est magnifique, quand on regarde bien), on a des paysages si pluriels qu'on peut à la fois skier et surfer sans passer de frontières...

Mais à un moment être amoureux des murs ça ne suffit plus. 

 

Sinon pareil, de base je n'aime pas les voyages et je n'aime pas spécialement bouger (sauf en Europe du nord et de l'Est), donc la motivation de me barrer n'est pas du tout irréfléchie. Je la mûris depuis plusieurs années, et plus le temps passe, plus ça me conforte qu'il faut au moins essayer, partir et/ou fuir je ne sais pas.

 

 

 

Différence importante pour ma part, les murs sont ce que je préfère, donc ce sont ce que je vais retenir et ce sur quoi je vais me concentrer. Les gens, ça me déprime de manière générale, et de manière individuelle ça peut être sympa, en essayant d'y mettre du mien.  Mais les murs, que ce soit les paysages, les lieux à visiter, la gastronomie, etc, ce sont tout un tas de choses que je m'éclate à faire et qui aèrent l'esprit. Même seul. Je m'en fous d'aller seul à des concerts, marcher, au ciné, etc. C'est mieux que de me dire que je ne vais plutôt rien faire. Même si on fait tous ça de temps en temps, je suis pas le sportif du siècle et je passe des weekend à glander comme un dieu. Mais dans ces cas là, c'est pour que ce soit une glande de qualité, satisfaisante, même si régressive x)

 

il y a 45 minutes, DickInSon a dit :

C'est probablement la plus grande différence entre toi et moi, j'ai perdu une grosse partie de mes liens pendant le premier confinement et je n'ai jamais réussi à changer la donne. Au point où j'ai complètement perdu cette attache.

Enfin la plus grande différence c'est avant tout car tu es un homme, donc une cible moins facile. Cette année ça a été le florilège, j'ai eu droit à des menaces de mort, de viol, des "chez moi les femmes elles conduisent pas" (de la part d'un type né en France lolilol), jamais la réalité de mon statut de femme ne m'a autant été renvoyée à la gueule. Même le simple fait d'aller à la piscine devient tendax ces derniers temps, il y a des gens qui sont arrivés récemment, qui n'ont jamais vu de femme en maillot de bain et pour qui ce n'est pas plus digne qu'un animal. 

 

 

C'est une de mes plus grandes peur, ça m'a tellement maintenu à une époque que je fais tout ce que je peux pour les maintenir. Et pour le reste, effectivement, là je ne vois pas ce que je pourrais venir te dire qui soit pertinent. "Mwé, en tant que zguègue, je te conseille de ... blabla". Encore une fois, la possibilité de changer d'environnement, ce sans nécessairement partir au Pole Nord. Ou même de partir à l'étranger après tout l'épanouissement c'est important et je vois pas pourquoi il serait interdit ou mal de le faire. 

 

il y a 45 minutes, DickInSon a dit :

 

J'ai un temps fait du bénévolat pour une assos' qui est réputée catho (tout en n'étant, je le rappelle, pas catho) avec laquelle on préparait et livrait des repas aux sdf ; j'ai arrêté au bout d'un peu moins d'un an parce que pendant les maraudes on se faisait régulièrement alpaguer parce qu'on était probablement "pédophiles" et des "enculés" etc. Je ne pense pas que ces personnes ont nourri les SDF avec leurs insultes, mais perso ça m'a démotivée à un moment où je m'en serai bien passée.

 

Tu es un aimant x)

 

Je te raconterai mon expérience future, si elle se produit x)

 

Mais en tous cas, je n'ai pas à t'expliquer comment gérer tes problèmes, je pense que tu y réfléchis bien assez, mais ce que je dirais, c'est que des fois, on est si mal qu'on se sent impuissant et enfermé dans nos soucis, et on arrive plus à avoir le recul nécessaire pour se rappeler qu'on peut faire quelque chose contre eux, donc j'espère que tu réussiras à faire le choix de vie qui te permettra de ranger ça au rang de mauvais souvenirs que tu auras laissés derrière toi.

Edited by Heirate-Mich-07
Link to post
Share on other sites

Personnellement j’en ai marre de la mentalité de ce pays et du nivellement par le bas qui s’opere.

alors oui ok l’ascenseur social est probablement en panne, oui ok les cités ça aide pas. Allez je vous raconte ma vie et vous verrez pourquoi j’ai plus une once d’empathie (mais je suis un gentil).

j’ai grandi à la castellane à Marseille (la cité pas le rond point…) a 5 avec 2 autres frères et mes parents. Une mère au foyer un père ouvrier a l’usine.

j’ai 36 ans.

on a fait des petits conneries comme un peu tout le monde mais rien de grave et surtout on a jamais emmerdé personne.

par contre on a été à l’école.

un de mes frère à monté sa pépinière et à 5 employés, l’autre est Kiné.

pour ma part je suis devenu expert-comptable après avoir travaillé 10 ans dans la banque.

et aujourd’hui on me dit toute la journée que je suis un privilégié mais on m’a jamais rien donné et jamais rien volé j’ai juste bossé comme un fou.

par contre fiscalement je donne rassurez vous…

ah oui aussi, ma fille (5 ans), autiste, le drame de ma vie, ben y a que dalle pour elle et pourtant j’habite proche de Marseille.  Liste d’attente pour orthophoniste depuis un an, 500€ par mois de frais de santé non pris en charge (par contre les cures thermales pour les vieux c’est remboursé par la sécu, mais ils votent plus eux, ma fille votera jamais).

j’ai pris beaucoup (jusqu’au bac après c’était études payante)

je donne beaucoup en impôt 

je récupère que dalle 

je ne suis pas malheureux dans l’absolu je m’en sortirai comme toujours et la gamine aussi je fais tout pour.

 

mais j’ai pas de peine pour un minot qui joue et qui perd.

si 10 minutes après il avait renversé une mère et sa poussette ou un gamin sur le trottoir en faisant le con dans sa bagnole de sport…ben ça aurai fait un fait divers de plus, 15 minutes sur BFMTV et on passe a autre chose. Dans tout les cas avec des comportements irresponsables comme ça, on part sur 2 drames possibles, celui qui s’est produit et à mon sens le moins pire des deux.

 

vous habituez pas à ce que londuzboub parle autant…😅

 

  • Like 8
Link to post
Share on other sites

Perso je pense que @DickInSon tu es juste maudite. A chaque fois que je lis tes messages j'ai l'impression qu'on ne vit pas dans le même monde, c'est incroyable.

 

Je ne sais pas si c'est une différence de condition sociale (je suis dans la classe moyenne) mais je ne connais personne qui ait jamais des problèmes similaires à ceux que tu rencontres... Je sais que tu vis dans l'est, mais le problème c'est peut être la ville dans laquelle tu vis ?

 

En tout cas, je suis quelqu'un de plutôt casanier, et plus je visite le monde, plus j'aime mon pays. Je ne me vois pas habiter ailleurs personnellement, même si je sais que ca me permettrait de doubler voir tripler mon salaire facilement. A ce stade le seul gros problème que j'identifie dans ma vie est l'accès au logement. 

 

@londuzboub concernant Nahel, dans l'absolu je suis pas complètement en désaccord avec toi, cela dit le problème ici c'est que la situation ne justifie en rien que le gamin se fasse tirer dessus. La vidéo montre bien que le policier n'est aucunement en situation de danger. Par contre, un gamin de 17 ans au volant d'une voiture à 60k euros ça interpelle...

 

Je suis de l'avis d'être tolérance zéro :

- vis à vis du policier qui doit être jugé pour homicide volontaire ;

- vis à vis des émeutiers. Si demain on envoie l'armée ça ne va pas me secouer plus que ça.

 

En tout cas Macron montre à nouveau que c'est vraiment un président catastrophique sur tous les plans. 

(allez j'ai fait mon commentaire politique de l'année, c'est terminé !) 

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

L'insécurité est avant tout un sentiment. Si on regarde les statistiques, il y a bien moins de meurtres en France aujourd'hui que dans les années 70.

Pour justifier notre sentiment d'insécurité, on perçoit des choses comme anormales alors que nos aînés les trouvaient normales. La présence de SDF, le harcèlement sexiste, les logements squattés, etc.

La pauvreté d'alors, qui ciblait certains types de personnes, a laissé place à une précarité en augmentation, ce qui influence le sentiment d'insécurité. Bah oui, ce sentiment dépend aussi de notre situation : quand on sait qu'on aura peu de chances d'obtenir justice si on se fait crever ses pneus ou agresser dans la rue, parce qu'on n'a pas l'argent pour se payer un avocat ou parce qu'on sait d'expérience que la police ne prendra même pas notre plainte, on a un sentiment d'insécurité qui grandit sans qu'il y ait une augmentation dans les stats.

 

D'ailleurs, c'est quand la dernière fois que vous avez vu quelqu'un sortir un flingue dans la rue?

 

Perso c'était il y a quelques mois. Un gendarme a sorti son gun pour un refus d'obtempérer (délit de fuite suite à un contrôle routier) alors que j'accompagnais ma classe en sortie. Le debrief proposé par le gendarme après pour expliquer aux élèves ce qu'ils avaient vu était ri-di-cule. Ses justifications ne tenaient pas la route et mes élèves en sont sortis avec un sentiment bizarre.

Parce que le gendarme a sorti l'arme alors que la voiture était déjà à l'arrêt. Il s'est placé devant la voiture et a sorti son arme alors qu'à la base, il était sur le trottoir avec nous. La sortie de son arme représentait bien plus de menace que la situation telle qu'elle était à la base. Et en se plaçant devant la voiture, il se mettait en danger.

Les chauffards ne fuient pas un contrôle routier en roulant sur des enfants au passage. La plupart des chauffards finissent par s'arrêter plus loin. Sauf s'ils pensent que leur vie est en danger face aux forces de l'ordre. Et là, oui, là on a un problème.

En France, si tu t'appelles Nahel au lieu de Naël, à cause d'une différence de couleur de peau, la société ne te traite pas du tout de la même façon. Et tu le vois tout de suite face aux forces de l'ordre.

 

D'ailleurs, pour revenir à mon anecdote, c'est en fait la sortie du flingue, ainsi que le traitement infligé par les gendarmes au chien du chauffard (terrorisé en voyant son maître à terre), bien plus que la petite course poursuite, qui a choqué mes élèves. Vous vous rendez compte que le réflexe de mes élèves a été de demander : "Madame, ils vont faire du mal au chien?" "Attendez, il voulait lui tirer dessus, mais pourquoi ?" "Il se passe quoi, là ? C'est un criminel ?"

 

Le gendarme, dans son debrief, a dit à mes élèves : "Voilà ce qu'il se passe quand on fuit un contrôle routier. C'est un délit. Souvenez-vous-en!"

 

Nan mais... Si la personne en face n'est pas armée ou ne menace personne, IL NE FAUT PAS SORTIR UN FLINGUE!

Personne ne mérite une balle en pleine tête pour un simple délit! Personne.

  • Like 3
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

On peut considérer dans se cas que la voiture est une arme par destination.

un véhicule surpuissant conduit par une personne non qualifiée et faisant preuve d’un comportement irresponsable les minutes précédentes et visiblement les années précédentes aussi 

  • Like 6
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, DerTrickster a dit :

Perso je pense que @DickInSon tu es juste maudite. A chaque fois que je lis tes messages j'ai l'impression qu'on ne vit pas dans le même monde, c'est incroyable.

 

Je ne sais pas si c'est une différence de condition sociale (je suis dans la classe moyenne) mais je ne connais personne qui ait jamais des problèmes similaires à ceux que tu rencontres... Je sais que tu vis dans l'est, mais le problème c'est peut être la ville dans laquelle tu vis ?

 

Edit : ne citez pas ça finira pas disparaitre (faites mention)

 

La phrase me donne l'impression que je ne suis pas prise au sérieux :ph34r:  Les premières fois où j'ai parlé de dingueries qui étaient arrivés, je me suis vue opposer ce genre de réflexions et ça m'a refroidie de tout dire (j'avais à peu près 13 ans et ça faisait déjà un bail que les conneries s'accumulaient, au point où j'étais persuadée que le problème venait de moi ; aujourd'hui c'est bien pire, mais heureusement entre temps j'ai compris que c'était pas de mon fait)

Révélation

La ville est devenue un problème, mais ce n'est clairement pas la pire de la région. Je pense que les deux éléments principaux, c'est que 1 - je suis une femme, et 2 - je vais souvent seule à pied, beaucoup plus que la moyenne (je n'utilise jamais la voiture sauf pour le boulot, donc je marche facile 10 km par jour) et j'ai beaucoup de raisons d'être dehors. Or une femme ça va de moins en moins seule, fais le test de compter celles qui le sont vraiment y compris en centre ville ; celles qui le font encore envoient le signal qu'elles seront faciles à emmerder. Ca ne date pas d'hier, quand j'avais une douzaine d'années et que je vivais dans une autre ville, il y a un trentenaire qui m'a barré la route avec son vélo pour me dire que j'étais la femme de sa vie et qu'il voulait me ramener chez lui et se marier avec moi alors que je rentrais tranquillement du collège. C'était pas la première fois qu'on me sortait ce genre de délires, mais la première où j'ai eu vraiment peur, surtout qu'il s'agrippait à mon bras. Dans la même ville aussi il y avait un type qui était connu pour suivre les femmes, précisément il ne suivait que les adolescentes qui rentraient du collège seules-tout le monde disait que c'était un débile, qu'il ne fallait pas s'en soucier. Navrée mais il ciblait vraiment bien ses cibles.

Même dans un village dans lequel je rendais visite à ma famille, je me suis assise 5 minutes sur les marches d'une Eglise et il y a un type d'une vingtaine d'années qui est arrivé de nulle part pour me proposer de la tease dans sa bouteille de coca :ph34r: c'était il y a 3 ans et j'en suis encore abasourdie, personne ne le connaissait, le village est minuscule, le mec a du guetter de loin.

 

Pour les coups de pression je parle de gars qui te barrent la route quand tu te balades tranquillement en te regardant bien droit dans les yeux, en se mettant face à face et en te poussant jusqu'à ce que tu te décales. Ca fait plusieurs fois qu'on me le fait en deux ans, je ne sais pas qui sont ces gars, ils sont habillés comme des traditionnels Syriens ou Pakis et maintenant quand je les vois de loin je m'éloigne d'une dizaine de mètres.

 

Pour les menaces de mort c'est le dommage collatéral à avoir voulu suivre une formation pleine de mecs issus de quartiers défavorisés, parce que la formation en elle-même était vraiment intéressante, mais que sont prioritaires des types à réinsérer dans la société (spoiler : la majorité a complètement queuté ses exams et n'a pas prévu de les repasser, la formation coûte quasi 10.000 d'euros d'argent public par tête, il y en a même plusieurs qui ont été virés pour consommation de stups (c'est encore plus drôle quand on sait l'incompatibilité des stups avec le métier visé) ). J'ai jamais vu des mecs autant péter un câble parce qu'il y a une femme avec eux, c'est comme si je ne devais jamais être seule, les mecs étaient ultra agressifs, même entre eux, on aurait dit qu'ils étaient incapable de passer 30 minutes à deux dans une pièce sans se foutre dessus. Et évidemment j'ai pris quand j'ai commencé à répondre à des propos hallucinants et/ou que j'ai rejeté plusieurs gars. Je m'en remets seulement alors que ça s'est arrêté il y a quasiment un mois.

J'ai quand même retrouvé un pneu crevé après être revenue au centre une fois, j'ai jamais pu prouver quoi que ce soit mais avec l'immobilisme de la direction j'ai finalement lâché l'affaire.

 

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Et tu n'as pas la possibilité de déménager ailleurs en France? J'avoue qu'en lisant cette description ça donne envie d'aller s'installer avec des chèvres au fin fond de la Creuse (pas trop non plus il faut conserver internet, pour pouvoir geeker et ensuite aller sur tiktok pour trouver le prochain rassemblement ou on ira cramer des voitures). Mais il y a plein de villes, villages, etc, ou, si ce n'est pas le paradis, ce n'est pas à ce niveau.

 

Ce serait un kiffe, peut-être dans ma raison natale.

Je sais qu'il y a des coins supers, en plus je m'y sens chez moi. C'est juste, au premier degré, un territoire complètement abandonné par la République. C'est comme si on laissait pourrir les habitants depuis des décennies. 

Mais il y a d'autres régions.

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

En tous les cas j'arrive à mon premier "je ne suis pas calé sur ce sujet" parce que je n'ai jamais habité dans un endroit ou il y a des conditions qui ont l'air aussi horribles. Mais clairement, toutes les histoires de règlements de comptes, tout ce qui est une information annexe, je n'y penserais pas tout simplement. C'est con, et ce n'est même pas pour ne pas être conscient que ça se passe. Juste pour pas avoir uniquement les choses négatives en tête. Si on ne peut pas contrôler ou avoir une influence positive sur certaines choses, autant s'en protéger. Mais au quotidien je me mets dans la position que j'aimerai que les gens aient plus souvent (non, pas à quatre patte, le froc sur les chevilles), mais même quand je croise des gens dont je sais qu'ils sont des cons, qui ne répondent pas, j'essaie d'être souriant, je dis bonjour poliment.

 

Vrai de vrai je pense que c'est la bonne attitude, parce que les règlements de compte ne risquent pas de me concerner.

C'est vrai que s'intéresser à ce qui se passe autour de soi n'a pas que du bon. Ok ça évite de garder les oeillères, mais ça risque de paralyser pour faire des choses. A savoir que je ne me suis jamais restreinte à cause de la peur, mais j'ai de plus en plus de mal. 

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Small talk tout ça. Rien que par ça, j'aurai forcément plus de moments positifs avec des gens que si je reste uniquement dans ma bulle. Et c'est partout, que ce soit avec des commerçants, etc...

 

J'ai aucun problème avec ça, je passe bien auprès des autres, au moins superficiellement. Juste ça ne compense vraiment pas le reste. 

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Donc pour ma part, état d'esprit positif, dans la mesure du possible, et pas me submerger que des infos ou choses négatives ou déprimantes (c'est niais mais bon, je m'en fous un peu, et c'est un truc vers lequel tendre, je peux être con ou renfermé ou déprimé tout de même). Et changer mon cadre de vie, clairement, si j'étais dans un lieu aussi compliqué.

 

J'aime cette attitude

Le lieu n'est pas compliqué pour les hommes que je connais (même si y'a des bagarres etc). Les femmes que je connais ne sortent pas autant que moi ; souvent on me dit que je devrais simplement être accompagnée. Je n'ai pas envie de l'être, c'est justement mon souhait de rester seule et tranquille comme n'importe qui voudrait l'être.

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Différence importante pour ma part, les murs sont ce que je préfère, donc ce sont ce que je vais retenir et ce sur quoi je vais me concentrer. Les gens, ça me déprime de manière générale, et de manière individuelle ça peut être sympa, en essayant d'y mettre du mien.  Mais les murs, que ce soit les paysages, les lieux à visiter, la gastronomie, etc, ce sont tout un tas de choses que je m'éclate à faire et qui aèrent l'esprit. Même seul. Je m'en fous d'aller seul à des concerts, marcher, au ciné, etc. C'est mieux que de me dire que je ne vais plutôt rien faire. Même si on fait tous ça de temps en temps, je suis pas le sportif du siècle et je passe des weekend à glander comme un dieu. Mais dans ces cas là, c'est pour que ce soit une glande de qualité, satisfaisante, même si régressive x)

 

C'est aussi le cas pour moi, mais comme dit précédemment, ça ne compense pas tout. Quand je passe une super journée mais qu'en passant devant un groupe de types en rentrant chez moi ça se passe très mal, j'ai tendance à oublier ma journée.

Je pourrais fréquenter des lieux + fréquentables, pour l'instant c'est un manque de moyens. On subit son entourage plus qu'on ne le choisit quand on n'est pas riches :D mais oui pour la randonnée, profiter de l'architecture, il n'y a pas à payer et c'est un énorme plus. J'oublie souvent la chance qu'on a de vivre dans ce pays. Il faudrait que j'aille le visiter un peu plus souvent (notamment la partie Ouest, vue d'ici elle est tellement dépaysante :P )

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Tu es un aimant x)

 

Des fois je me demande

Ca m'arrive de raconter des trucs aux repas de famille, à mes frères. Je raconte pas le 10ème qu'ils sont déjà abasourdis. Ils vivent dans un monde parallèle au mien, pour un genre différent. Pourtant on partageait les mêmes rues, les mêmes écoles. 

Parfois quand je suis avec l'un d'entre eux et qu'un gars vient me taper la discute, ils me demandent si je dois le faire dégager :ph34r: du coup c'est paradoxal mais je n'ai pas envie de gâcher les rares interactions qui se passent bien avec des purs inconnus, quand bien même elles sont quand même intéressées. Je dois leur expliquer ce qu'est une interaction acceptée, et une autre où l'autre force. Perso c'est pas compliqué ça va bientôt faire 20 ans que je fais la différence entre les deux. Eux, pas vraiment, en tout cas ils n'ont jamais été dans la situation de se sentir en danger à cause de leur interlocuteur 😅

 

Il y a 12 heures, Heirate-Mich-07 a dit :

Mais en tous cas, je n'ai pas à t'expliquer comment gérer tes problèmes, je pense que tu y réfléchis bien assez, mais ce que je dirais, c'est que des fois, on est si mal qu'on se sent impuissant et enfermé dans nos soucis, et on arrive plus à avoir le recul nécessaire pour se rappeler qu'on peut faire quelque chose contre eux, donc j'espère que tu réussiras à faire le choix de vie qui te permettra de ranger ça au rang de mauvais souvenirs que tu auras laissés derrière toi.

 

 

Parfois ce qu'il manque, c'est 1000 euros et un billet de train pour changer son état d'esprit. Clairement ces derniers temps je ne l'ai pas fait assez. Peut-être que si j'arrivais à changer d'air régulièrement, j'accepterai bien plus facilement la misère du quotidien. C'est pas du second degré, je pense que parfois il suffit de peu pour souffler.

Edited by Guest
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LudicrousC a dit :

En France, si tu t'appelles Nahel au lieu de Naël, à cause d'une différence de couleur de peau, tu te retrouves plus souvent à faire n'importe quoi au volant d'une BMW en étant mineur, risquant la vie d'autres usagers de la route, faisant un énième refus d'obtempérer parce qu'après des précédents tu as conclu que tu ne risquais pas grand chose donc tu as recommencé aussi vite.

 

 

Perso même en venant d'un milieu pauvre à tendance cas sociale, jamais aucun de mes proches n'a eu ce genre de comportement. C'est comme si pour d'autres il y avait un sentiment d'impunité, une impression d'être au-dessus des lois de la République, la connaissance qu'on est protégé par sa communauté si les choses dérapent. 

Edited by Guest
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LudicrousC a dit :

L'insécurité est avant tout un sentiment. Si on regarde les statistiques, il y a bien moins de meurtres en France aujourd'hui que dans les années 70.

C'est faux, en France le taux d'homicidité (homicides et tentatives d'homicides) étaient de 3,5 pour 100k habitants en 1975, en 2020, il est de 6,6 pour 100k habitants...

 

Source : Institut pour la justice, janvier 2020 ; le Figaro, février 2021

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Sagittarius a dit :

homicides et tentatives d'homicides

 

Ce n'est pas la même chose que meurtre.

 

 

il y a 38 minutes, DickInSon a dit :

Perso même en venant d'un milieu pauvre à tendance cas sociale, jamais aucun de mes proches n'a eu ce genre de comportement.

 

 

Je peux tout à fait affirmer le contraire. Et je viens d'un milieu marginal.

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...