Reise, Reise tour

Après plus de deux ans d'inactivité en live, Rammstein se devait de donner à ses fans une tournée à la hauteur de son quatrième album, Reise, Reise. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce Reise, Reise tour a placé la barre très haut.
Rammstein s'est produit 68 fois, couvrant ainsi 23 pays européens, et un pays asiatique, le Japon. Pendant 9 mois (du 1er novembre 2004 au 30 juillet 2005), les teutons ont impressionné, proposant une setlist quasi-parfaite, accompagnée d'un show visuellement époustouflant. Et vu les moyens humains et techniques engagés, ce tour se devait de ne pas décevoir.
Malheureusement, rien n'est jamais parfait, et Rammstein, qui devait se déplacer en Amérique du Sud, s'est vu contraint d'annuler les shows prévus là-bas à cause d'une blessure de Till Lindemann au genou.

Première partie

Rammstein a été supporté par deux groupes pendant le Reise, Reise tour :

  • Exilia a effectué les premières parties du 1er novembre 2004 au 18 décembre.
  • Apocalyptica a effectué les premières parties du 1er février 2005 au 28 mars 2005, plus les 4 shows spéciaux au Wuhlheide de Berlin les 23, 24, 25 et 26 juin 2005
Apocalyptica et Exilia en première partie de Rammstein

À cause de circonstances exceptionnelles, la première du concert d'Amneville le 12/02/2005 a été effectuée par Aqme, et celle du show de Nîmes le 23/07/2005 a été faite par DJ Thorgull.

Setlist

Bien que la setlist était parfois modifiée lors de tel ou tel show, voici celle qui a le plus souvent été présentée.

  1. Reise, Reise
  2. Links 2-3-4
  3. Keine Lust
  4. Feuer frei!
  5. Rein raus
  6. Morgenstern
  7. Mein Teil
  8. Stein um Stein
  9. Los
  10. Moskau
  11. Du riechst so gut
  12. Du hast
  13. Sehnsucht
  14. Amerika

  15. Rammstein
  16. Sonne
  17. Ich will

  18. Ohne dich
  19. Stripped

On remarque que les quatre premiers albums de Rammstein sont représentés, avec bien sûr une préférence pour Reise, Reise, dont 9 des 11 chansons figurent. Quelques titres furent joués exceptionnellement :

  • Dalai Lama et Amour furent jouées à Mannheim, la 1ere date, et Dalai Lama a été jouée à Anvers. Les deux chansons ont été abandonnées par la suite. Mannheim est le seul concert où toutes les chansons de Reise, Reise furent jouées.
  • Mein Herz brennt fut jouée juste avant Stripped sûr deux dates : à Lille le 10 février 2005 et à Paris le 11 février 2005.
  • À partir du 23 juin 2005, Rein raus fut remplacée par Asche zu Asche, et Moskau fut remplacée par Benzin, intercalée entre Du riechst so gut et Du hast.

Les effets pyrotechniques et lumineux

Explosion de fumée

Explosion de fumée (Links 2-3-4)

Lorsque les musiciens ressortent des coulisses après la chanson Reise, Reise, une violente explosion retentit, diffusant de la fumée sur tout le devant de la scène.

Colonnes de fumée

Colonnes de fumée (Keine Lust)

Entre les riffs de guitares, le son déclenché par le clavier de "Flake" est ponctué de gigantesques colonnes de vapeur s'élevant sur le devant de la scène, entre le groupe et le public.

Explosion

Explosion (Feuer frei!)

Après l'introduction, une grosse explosion au plafond marque le début du déchaînement des guitares.

Masques lance-flammes

Masques lance-flammes (Feuer frei!)

Désormais traditionnels, les masques cracheurs de flammes font leur retour sur toute la dernière partie de la chanson Feuer frei!. Contrairement à la tournée Mutter, Till n'est plus le seul à posséder un masque, et Richard et Paul l'accompagnent. Les masques sont reliés à des bombonnes de kérosène, activées à la main par Till, et grâce au pied pour les deux guitaristes.

Baguettes explosives

Baguettes explosives (Feuer frei!)

Le désormais mythique Bang, bang! à la fin de la chanson est accompagné par Christoph qui active l'une après l'autre ses deux baquettes, créant deux explosions successives.

Micros enflammés

Micros enflammés (Asche zu Asche)

Toute la fin de la chanson s'accompagne de micros enflammés, rendus mythiques par le Live aus Berlin. Les micros sont enveloppés d'aluminium recouvert d'une substance spéciale.

Nuages de fumée

Nuages de fumée (Asche zu Asche)

Au moment même où les micros s'enflamment, une épaisse fumée rose est diffusée, envoyée vers le public grâce aux deux ventilateurs situés sur les côtés de la scène.

Boules de feu

Boules de feu (Morgenstern)

Après l'intro, entre chaque riff de guitare, une boule de feu explose derrière la batterie, rendant encore plus impressionnant le jeu de Christoph "Doom" Schneider.

Fusées de détresse

Fusées de détresse (Morgenstern)

Juste avant le dernier refrain, les choeurs sont accompagnés de fusées diffusant en continu une vive lumière rouge. Elles sont situées à l'arrière de la scène, de chaque côté de la batterie.

Marmite et lance-flammes

Marmite et lance-flammes (Mein Teil)

Le pauvre "Flake" se retrouve enfermé dans une énorme marmite, nargué par Till, déguisé en boucher. Vers le milieu de la chanson, Till tire plusieurs coups de lance-flamme sur "Flake", afin de le faire rôtir comme il se doit.

Costume étincelant

Costume étincelant (Mein Teil)

"Flake", après s'être fait cuir, sort de la marmite, poursuivi par Till et ses longs couteaux. Le costume de "Flake", recouvert de petites fusées, se met alors à étinceler pendant une demi-minute.

Météorites

Météorites (Mein Teil)

Comme si "Flake" n'en avait pas eu assez, des météorites rouges lui tombent dessus alors qu'il est poursuivi par Till.

Colonnes de fumée

Colonnes de fumée (Stein um Stein)

Lors des refrains, les mêmes colonnes de fumée que sur Keine Lust jaillissent. Cependant, celles-ci se déclenchent moins souvent, et durent plus longtemps, afin d'accompagner en rythme la musique.

Lance-flammes

Lance-flammes (Benzin)

Pendant les concerts du Wuhlheide en juin 2005, la chanson Benzin portait bien son nom puisque d'énorme gerbes de feu sortaient de lance-flammes accrochés aux parois de la scène.

Rideau de feu

Rideau de feu (Benzin)

La dernière note de clavier est accompagnée par un intense rideau de feu s'élevant entre le public et le groupe. Une colonne de feu installée sur le toit de la scène s'élevait même vers le ciel. Ces effets, comme le précédent, n'ont eu lieu qu'aux concerts de Berlin en juin 2005.

Arc

Arc (Du riechst so gut)

Les premiers moments de la chanson Du riechst so gut voient le retour du célébrissime arc, qui une fois activé par Till, diffuse sur la scène une grosse quantité d'étincelles.

Brassières de feu

Brassières de feu (Du riechst so gut)

Au moment du solo, les brassières portées par les deux guitaristes s'enflamment, diffusant de jolies lumières violacées. Le fait que Paul et Richard ne soient pas dans le même sens crée un effet très esthétique.

Colonnes de flammes

Colonnes de flammes (Du hast)

Au moment des refrains, les Ja samplés et les Nein de Till sont accompagnées de gigantesques colonnes de feu, placées alternativement au rez-de-chaussée ou à l'étage de la scène.

Arbalète

Arbalète (Du hast)

Juste avant le dernier refrain de la chanson, la partie instrumentale est accompagné par Till qui se place dos à la scène, et qui tire avec une arbalète vers le plafond. Ceci déclenche des boules de feu qui rejoignent la régie principale installée au milieu du public.

Explosions

Explosions (Sehnsucht)

Au tout début de la chanson, des explosions retentissent en même temps que les coups de batterie de Christoph Schneider.

Rideau de fumée

Rideau de fumée (Sehnsucht)

Lors de la partie instrumentale de la chanson, un rideau de fumée verdâtre s'installe entre la scène et le public. Le fait que les autres lumières soient éteintes amplifie l'effet.

Colonne de confettis

Colonne de confettis (Amerika)

Quand le moment du solo de clavier arrive, "Flake" sur son Segway se place sous une trappe, qui crache alors des milliers de confettis.

Confettis

Confettis (Amerika)

Sur la dernière partie de la chanson, de gros canons envoient vers le public des milliers de confettis aux couleurs rouge, blanc, bleu américaines.

Exosquelette

Exosquelette (Rammstein)

Grande nouveauté pyrotechnique de ce Reise, Reise tour, Till a troqué son mythique manteau de feu contre un énorme exosquelette, lui permettant grâce à deux bras articulés de délivrer d'énormes flammes.

Colonnes de flammes

Colonnes de flammes (Sonne)

Sonne est probablement la chanson pendant laquelle nos teutons souffrent le plus de la chaleur. Les décomptes sont en effet accompagnés d'énormes colonnes de feu, s'élevant des deux étages de la scène.

Explosions

Explosions (Ich will)

À plusieurs reprises pendant la chanson, de grosses explosions se font entendre.

Fontaine d'étincelles

Fontaine d'étincelles (Ohne dich)

La chanson la plus douce de la setlist est accompagnée par une colonne d'étincelles qui se déclenche depuis le plafond, et qui entoure Till.

Rideau de feu

Rideau de feu (Stripped)

Afin de ponctuer le concert qui touche à sa fin, un mur de flamme explose à la toute dernière note de la chanson Stripped.

Logistique

Les camions du Reise, Reise tour   Les générateurs du Reise, Reise tour

Jamais autant de moyens n'avaient été engagés pendant cette tournée. Pas moins de 13 camions transportaient de date en date les lumières, matériel sonore, câblages, instruments, éléments scéniques et costumes nécessaires au show. Pour l'anecdote, Rammstein a du repousser son concert en Pologne, car un des camions a été victime d'un accident, n'occasionnant aucun dommage humain.

Les effectifs humains, que ce soit les différents managers du groupe, ou l'équipe de 20 techniciens constamment présents, voyageaient quand à eux dans des bus spécialement aménagés. 20 techniciens, cela peut paraître peu. Mais il convient d'ajouter 60 autres techniciens locaux, employés sur chaque date. Les bus contiennent aussi tous les objets dérivés destinés à être vendus sur chaque concert.

Les bus du Reise, Reise tour

Le montage de la scène

La mise en place de la scène débute à 6 heures du matin. Chaque élément est en fait monté séparément, pour que le tout soit ensuite assemblé lors de l'étape finale. L'équipe technique connaît déjà la configuration de la salle en question, et chaque partie est en général prête vers 13h. C'est alors que toutes les lumières et l'équipement sonore sont installés. Les différents éléments de la scène viennent ensuite s'y greffer. À propos, la production de lumière est assurée par des générateurs de 1600 ampères apportés sur place par l'équipe elle-même. Ce n'est qu'une fois tout ceci monté que la pyrotechnie, préparée pendant le montage de la scène, est installée.

Voici quelques photos du montage de la scène. Vous pouvez cliquer dessus pour les agrandir :

Les techniciens sur la scène La scène montée L'équipe des techniciens Le montage de la scène

Ensuite, de 14h jusqu'à l'entrée du public, l'équipe technique effectue une multitude de réglages, que ce soit sonores ou lumineux. Chaque instrument est testé et réglé, et l'équipe du son se charge de bien sonoriser l'ensemble de la salle. Peu avant le concert, l'équipe chargée des effets lumineux teste un à un les 120 spots lumineux destinés à retransmettre une palette de couleur parfaite.

la scène

Le design de la scène a été imaginé par Roy Bennet, un des Light designer les plus renommé, aillant travaillé avec des grand noms tels The Cure, Madonna, ou Paul McCartney. Son idée pour cette tournée était de construire quelque chose d'à la fois original et époustouflant. C'est pourquoi Roy a voulu innover, en plaçant également des lumières sous la scène, dirigées vers le haut, alors qu'en général elles ne sont que dirigées du plafond vers le sol.

Un lanceur de flammes sous la scène Une plateforme à droite de la scène La porte centrale
Le plan de la scène du Reise, Reise tour
Une nacelle à gauche de la scène Les amplis à coté de la porte Les postes de supervision

La scène est une sorte d'usine métallique à deux étages. Le sol du rez-de-chaussée est en fait une grille permettant de laisser passer des lumières, et d'installer de la pyrotechnie (1). De chaque côté, deux plates formes sont installées (2). Seuls les guitaristes et le batteur les fréquentent. Derrière la scène se situent les coulisses, auxquelles on accède grâce à une porte métallique pouvant s'ouvrir et se fermer. (3). Le second niveau, sur lequel est placé la batterie, est accessible grâce à deux nacelles (4). De chaque côté de la porte, des amplis sont installés dans les structures qui soutiennent le second niveau (5). Enfin, de chaque côté de la scène sont installés des postes (6) permettant aux techniciens de superviser le concert. Ils sont en liaison avec la régie principale, et peuvent intervenir à tout moment en cas de problème technique.

Pendant la tournée, la scène n'est pas restée la même. Compte tenu de la configuration de certaines salles, certains éléments étaient supprimés. Ces modifications ont eu lieu le plus souvent à la fin de la tournée.
C'est ainsi que les plateformes (2) ont parfois été supprimées, que les structures contenant les amplis (5) ont vu leur largeur diminuée, ou que la grille (1) a été supprimée, rendant l'installation de lumière ou de pyrotechnie sous la scène impossible.

Le set de lumière a également été modifié pendant la tournée. Les lumières sous la scène ayant disparues, il a fallu revoir les différentes palettes de couleurs utilisées sur chaque chanson. Ceux d'entre vous qui ont assistés à plusieurs concerts pourront s'en rendre compte, les couleurs utilisées au début et à la fin de la tournée n'ont rien a voir.

Les costumes

Le costume d'Oliver 'Ollie' Riedel Le costume de Richard Z.Kruspe Le costume de Paul Landers

Reise, Reise tour oblige, les costumes de cette tournée évoquent le voyage. C'est ainsi que l'on retrouve nos teutons affublés de tenues rappelant les marins militaires d'époque. Till et Richard ressemblent à des amiraux, alors que Paul porte un costume rappelant les traditions bavaroises. "Flake" quand à lui porte parfois un casque militaire. Avant de rentrer sur scène, les membres du groupe s'enduisent d'une substance marron. C'est en fait du café.

On peut également souligner que l'équipe technique présente sur scène apparaît avec les costumes que le groupe porte sur l'artwork de l'album Reise, Reise (chemise blanche, pantalon noir, cravate). Leur tenue est devenue entièrement noire sur les derniers concerts de la tournée.

Si les costumes de la tournée ont évolué au fil des mois, ils n'ont pas radicalement changé comme ce fut le cas sur la tournée Mutter.

Le costume de Christian 'Flake' Lorenz Le costume de Till Lindemann Le costume de Christoph 'Doom' Schneider

Un concert de Rammstein sans mise en scène spécifiques à quelques chansons, ça n'existe pas. Sur le Reise, Reise tour, c'est sur Mein Teil que Till et "Flake" se déguisent :

Till Lindemann pendant Mein Teil Christian 'Flake' Lorenz pendant Mein Teil Till Lindemann pendant Mein Teil Christian 'Flake' Lorenz pendant Mein Teil

La chanson Mein Teil raconte l'histoire d'un cannibale allemand qui avait dévoré son amant en 2001. En concert, Till joue donc le rôle du boucher (Der Metzgermeister, comme se faisait appeler le cannibale), et "Flake" celui du mangé. Till porte une tenue de cuisinier, avec tablier et toque. Une lame est accrochée à son micro, donnant l'impression que Till tient un couteau à l'envers. "Flake" quant à lui porte un costume noir recouvert de fusées. Au début de la chanson, Till amène "Flake" dans une marmite, avant de le faire griller à l'aide d'un lance-flammes. La chanson se finit en poursuite, alors qu'un Till aux longs couteaux essaie de rattraper un "Flake" sur lequel les effets pyrotechniques s'acharnent.

Précisions techniques

Les informations suivantes, tirées du magazine allemand PMA, vous permettent de superviser tous les éléments techniques mis en place lors du Reise, Reise tour.

Éléments techniques du Reise, Reise tour

Merci à tous les fans pour toutes ces photos, au webmaster d'ExiliaWeb.com, au magazine PMA, et à Rock TV Italie.