Jump to content

[Topikaflood] Puy du flood


Recommended Posts

Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

Annonce officielle: avec mille ans de retard, j'entame le visionnage de Game of Thrones. Les épisodes de la première saison sont très inégaux, j'ai l'impression que ça dépend du réalisateur... On verra sur la durée, mais pour l'instant, ça confirme pourquoi j'avais arrêté les séries. :unsure:

 

Oui, mais ça va crescendo jusqu'à la saison quatre, je t'assure que ça en vaut la peine. Par contre, je redis ce que je disais à Kleine : faut s'arrêter à la fin de la saison six grand maximum -_-

Edited by Mitth'raw Nuruodo
Link to post
Share on other sites
  • Replies 7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Mauvaise nouvelle, mon petit Ragnarr est parti ce matin... Il avait du mal à respirer depuis samedi, il aurait eu un cancer qui s’est étendu aux poumons...

J’ai mon putain de diplôme ! 🎉🥳🍾

J'aime bien cette discussion sur le Topikaflood, ça me rappelle les soirées au bar entre potes. Je parle avec Dickinson, EKM avec Adios, Sternie avec FrenchKoala. Mitth' c'est le mec qui volet

Le 13/09/2021 à 14:46, LudicrousC a dit :

@Ale En fait, je ne parle pas des one hit wonders - on trouve de tout et n'importe quoi là dedans, c'est pas tjs très représentatif, je trouve.

 

Je voulais dire que le passage à la maturité, je l'applique à l'image surtout, même si ça a un impact sur les choix musicaux aussi, et aux chanteuses plutôt qu'aux chanteurs parce que les femmes sont clairement davantage jugées sur leur physique. (L'apparence compte aussi pour les mecs, mais pas dans la même mesure, pas avec des exigences aussi sévères sur la beauté.)

Très clairement les chanteuses qui font une longue carrière sont celles qui réussissent le jeu d'équilibriste: accepter les codes de la beauté du moment tout en entretenant une identité propre. Celles qui commencent atypiques finissent par se conformer car sans ça, elles renverront l'impression de ne pas avoir évolué, de chanter la même chose, etc.

(Il y a évidemment des exceptions, ex: Lizzo, mais c'est vraiment en marge et c'est parfois un truc qu'elles revendiquent jusque dans leurs textes.)

 

On constate assez vite que c'est moins dérangeant chez les chanteurs: des mecs comme Bruno Mars ou Ed Sheeran n'ont aucun besoin de changer radicalement d'apparence pour marquer une évolution de carrière. 

 

Pour ce qui est des catégories, c'est juste une analyse perso fondée sur ce que j'écoute de la pop. Ça vaut pas grand-chose et tu peux en faire ce que tu veux. 😉


Bah surtout c'est assez subjectif comme définition : on peut avoir une carrière confortable tout en n'ayant eu qu'un seul gros tube. Le nombre d'artistes actifs depuis des décennies sans avoir jamais été dans les charts est plutôt représentatif de cela. Ou encore, on a un succès fou dans son pays d'origine, mais un ou deux titres qui se sont exportés. Ou encore, on peut avoir un succès modeste... Et voir un titre redécoller des années après grâce à un film par exemple. Donc ouais, la notion de "one-hit-wonder" est assez floue, je suis d'accord. 

À nouveau, pas grand chose à rajouter à ton plaidoyer : il me paraît cohérent, je le pense vrai, et je vois pas ce que je pourrai ajouter de pertinent. Cela explique en tout cas en partie pourquoi les icônes de la pop le restent rarement plus de cinq ans. Je sais pas toi, mais j'ai bien du mal à nommer dix artistes pop ayant débuté entre 2010 à 2017 qui ont encore un impact aujourd'hui. Ou alors je m'y intéresse vraiment pas assez. La plupart ont débuté un peu (ou beaucoup) avant et font partie des meubles. Mais lors de la décennie précédente, j'ai l'impression que c'était la descente aux enfers des stars d'un jour. 

Et pour les catégories, en fait j'aurai sans doute retenu que la mode du R'n'B commercial, penchant féminin du rap radiophonique... Et alors le reggaeton qui est absolument PARTOUT depuis 3-4 ans, avec cette boîte à rythmes infernale qui sort toujours le même beat. Le côté pop "fun" et doucement rétro m'était passé complètement au-dessus, en fait je pensais que c'était de l'histoire ancienne. Mais t'as raison que de tels exemples existent toujours. 

Par contre je trouve qu'Ed Sheeran est toujours aussi ringard et niais depuis ses débuts, mais c'est peut-être moi :ph34r:

 

 

Le 13/09/2021 à 21:35, DickInSon a dit :

Ya encore du monde qui n'a pas son pass ici ? 


Perso j'ai le double-vaccin et le pass (enfin, sa version belge quoi). En soit j'ai une opinion plutôt neutre de la question, mais sachant que je vivais encore chez mes grands-parents il y a trois mois de ça, j'ai préféré jouer la carte de la sécurité (ou du moins de ce qu'on nous vend comme la sûreté) et jusqu'à présent nous allons tous bien. Rajoutons que je viens de claquer 200 balles dans huit concerts supplémentaires (en plus de ceux qui sont reportés depuis début 2020 donc), et sincèrement je préfère baisser mon froc pour regoûter à ce plaisir. Pire des cas, on est 2/3 de la population à claquer dans moins de dix ans :ph34r:
 

Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

On verra sur la durée, mais pour l'instant, ça confirme pourquoi j'avais arrêté les séries. :unsure:


Ah c'est marrant que tu dises ça parce que j'ai jamais été trop série non plus. Même les oeuvres quali, je m'en lasse très vite. Après une saison j'ai généralement ma dose et je passe à autre chose. Pour ça que je préfère les films : en 1h30, c'est bouclé et tu peux aller boire une bière. Une série, c'est un trop gros investissement pour moi 😬

De tête, les seules séries que j'ai maté du début à la fin (de plus d'une saison), ça doit être X-files, Dr.House, Ash vs Evil Dead et Hannibal.  

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, LudicrousC a dit :

Annonce officielle: avec mille ans de retard, j'entame le visionnage de Game of Thrones. Les épisodes de la première saison sont très inégaux, j'ai l'impression que ça dépend du réalisateur... On verra sur la durée, mais pour l'instant, ça confirme pourquoi j'avais arrêté les séries. :unsure:

 

Que ce soit bien clair : j'ai liké pour le début du message, pas pour la fin. :ph34r:

 

Faut persévérer, j'ai recommencé trois fois la saison 1 avant d'accrocher. 

De toute façon, rien que pour la performance de Jack Gleeson, cette série est incontournable. 

 

il y a une heure, Mitth'raw Nuruodo a dit :

Oui, mais ça va crescendo jusqu'à la saison quatre, je t'assure que ça en vaut la peine. Par contre, je redis ce que je disais à Kleine : faut s'arrêter à la fin de la saison six grand maximum -_-

 

Les saisons cinq et six sont magnifiques aussi ! 

Link to post
Share on other sites

Je les ai aimées, mais on commence quand même à se retrouver avec de belles invraisemblances à la fin de la six.

 

Révélation

[John qui décide d'attaquer avant l'arrivée de Lord Baelisch à la bataille des bâtards (enfin si, on sait, parce que ça arrange le scénario pour utiliser la vieille ficelle du "sauvé in extremis par les renforts), outre son absence totale de stratégie qui tranche avec la façon dont étaient menées les batailles jusque-là dans la série, Arya qui devrait être morte depuis un quart d'heure facile quand elle affronte sa rivale avec le bide ouvert -ce sont des trucs communs dans le cinéma américain, je n'y aurais pas accordé plus d'attention que ça dans une autre œuvre, mais jusque-là GOT nous épargnait ces grosses ficelles]

 

Edited by Mitth'raw Nuruodo
Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Ale a dit :

Par contre je trouve qu'Ed Sheeran est toujours aussi ringard et niais depuis ses débuts, mais c'est peut-être moi :ph34r:

J'ai découvert son existence il y a seulement quelques semaines, quand ça parlait d'un feat. avec Cradle of Filth. J'aimerai bien qu'il évite :ph34r:

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Deminion a dit :

J'ai découvert son existence il y a seulement quelques semaines, quand ça parlait d'un feat. avec Cradle of Filth. J'aimerai bien qu'il évite :ph34r:

156967382_CheesySingles.jpg.fa8e2f565cea5fde1db6e625b99fb161.jpg

Franchement, même pour la blague, j'ai du mal à voir comment ça peut fonctionner. Ou même ce que ça donnerait. D'ailleurs, la boucle est bouclée : il était dans Game of Thrones et c'était nul <_<

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Ale a dit :

Franchement, même pour la blague, j'ai du mal à voir comment ça peut fonctionner. Ou même ce que ça donnerait.

Probablement rien de bien. Cradle est dans une bonne lancée, j'aimerai bien que quelqu'un calme Dani avant qu'il reparte en couilles.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, DickInSon a dit :

Ce déni 

 

Plaît-il?

 

Il y a 3 heures, Ein kleiner Mensch a dit :

Faut persévérer, j'ai recommencé trois fois la saison 1 avant d'accrocher. 

 

Ah je me sens moins seule. ^_^

 

Il y a 4 heures, Mitth&#x27;raw Nuruodo a dit :

Oui, mais ça va crescendo jusqu'à la saison quatre, je t'assure que ça en vaut la peine. Par contre, je redis ce que je disais à Kleine : faut s'arrêter à la fin de la saison six grand maximum -_-

 

Il y a 3 heures, Ein kleiner Mensch a dit :

De toute façon, rien que pour la performance de Jack Gleeson, cette série est incontournable.

 

J'en prends note. ;)

 


 

Révélation

 

Remarque, je viens de checker les réalisateurs de la S1, et c'est surtout Alan Taylor qui brille dans le lot à mes yeux (le final de la saison est très bon). Quand c'est lui derrière la caméra, il y a de belles trouvailles pour les plans larges, il prend le temps de l'exposition, et les dialogues sont bien rythmés - il a aussi bossé sur Lost, Les Sopranos et Rome, peut-être que ça explique un peu pourquoi j'accroche davantage?

 

Parce qu'il faut bien avouer que le problème que j'ai avec les séries en général, c'est qu'on est censé les binge-watcher - s'enfiler la saison entière pour apprécier l'intrigue, l'esthétique et le rythme, comme si le découpage par épisode était juste une convention. Et là, c'est pas juste à cause du cliffhanger de fin qu'on enchaîne sur la suite mais aussi parce que le récit est découpé un peu à l'arrache, avec des personnages qui passent au premier plan en cours de saison alors qu'ils n'ont même pas eu leur introduction.

 

Je me demande quelle était la première impression de ceux qui sont rentrés dans la série sans avoir lu le premier tome avant. Je crois bien que si j'avais pas commencé par les bouquins, j'aurais pas accroché du tout ne serait-ce qu'à cause du traitement de Daenerys en début de saison: cette manière d'érotiser la violence commise sur les jeunes femmes, avec le cliché de la victime parfaite qui doit être belle et fragile, à la limite de la vénération religieuse - certes, tout à fait raccord avec l'idée d'enfant de dragon ( :lol: ) mais somme toute très gênant d'un point de vue moral, surtout si c'est pour en faire une autocrate génocidaire à la fin. (L'avantage dans les bouquins, c'est qu'elle n'est pas objectifiée - la focalisation est sur elle, donc on constate assez rapidement qu'il y a un truc louche chez elle.)

 

 

Il y a 3 heures, Ale a dit :

Ah c'est marrant que tu dises ça parce que j'ai jamais été trop série non plus. Même les oeuvres quali, je m'en lasse très vite. Après une saison j'ai généralement ma dose et je passe à autre chose. Pour ça que je préfère les films : en 1h30, c'est bouclé et tu peux aller boire une bière. Une série, c'est un trop gros investissement pour moi 😬

 

 

C'est exactement ça. En fait, il y a quand même un écart qualitatif assez vaste entre série et film - ceci dit, normal, c'est pas le même budget - ce qui à chaque fois m'interroge: à quoi bon mater un truc qui va prendre 60 heures de ma vie (quand c'est pas plus!) alors que je peux trouver un bon film que je n'ai pas encore vu, qui me prendra 2 heures grand max mais sera une expérience cinématographique bien plus riche?

 

Il y a 3 heures, Ale a dit :

Cela explique en tout cas en partie pourquoi les icônes de la pop le restent rarement plus de cinq ans.

 

Il y a énormément d'exceptions à ça. Le fait qu'une grande partie des pop stars finissent dans l'oubli assez vite est dû au fait que lorsque l'un ou l'une commence à bien marcher, on en sort une série identique, en mode usine à pop (coucou Disney!). Le problème, c'est le surnombre, je pense.

 

Il y a 3 heures, Ale a dit :

Je sais pas toi, mais j'ai bien du mal à nommer dix artistes pop ayant débuté entre 2010 à 2017 qui ont encore un impact aujourd'hui.

 


Et pourtant, c'est précisément cette décennie qui a consacré Taylor Swift comme icône de la pop actuelle - quand elle a lâché la country de ses débuts pour se lancer à fond dans la pop mainstream.

Après, c'est vrai qu'on peut pinailler et dire que les plus populaires aujourd'hui sont, comme Taylor, des chanteurs qui ont débuté très jeune à la toute fin des années 2000.

 

C'est peut-être dû à la popularité de la K-pop et de la Latin Pop (qui ont explosé cette dernière décennie): comme la première est une machine infernale qui produit des groupes identiques en masse, dont les plus grands marchent aussi en Europe continentale (BTS, Blackpink, etc.), revenant à créer une catégorie pop à part entière; et que la deuxième profite de la célébrité locale d'artistes qui sont parvenus à percer aux States, comme Thalia par exemple, mais n'ont pas réussi à traverser l'Atlantique (le Royaume-Uni n'étant pas du tout friand de ce style de toute façon), je dirais qu'il y a eu comme un effet de saturation.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, LudicrousC a dit :

comme la première est une machine infernale qui produit des groupes identiques en masse

Comme la pop occidentale quoi :P

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

Plaît-il?

 

Il est dans le déni 

 

Moi la fin je la trouve bien, juste rushée

J'ai toujours trouvé Daenerys EDIT:

 

TRÈS BIENVEILLANTE. DU GENRE START UP BIENVEILLANCE. FABIENG CROISSANGS. 

Edited by DickInSon
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, LudicrousC a dit :

à quoi bon mater un truc qui va prendre 60 heures de ma vie (quand c'est pas plus!) alors que je peux trouver un bon film que je n'ai pas encore vu, qui me prendra 2 heures grand max mais sera une expérience cinématographique bien plus riche?

 

Simplement parce que certaines histoires ne peuvent pas être racontées en deux heures grand max ! Et que certaines séries n'ont rien à envier à de grandes réussites cinématographiques. 

 

PS. No GOT spoilers pliz. 

Edited by Ein kleiner Mensch
Link to post
Share on other sites

Ya pas de spoilers. GoT c'est juste

 

[

Révélation

spoiler] l'histoire d'une gamine qui pensait être Reine et qui se fait triomphed de la volonté, et d'un gamin qui pensait faire le mur, qui n'y était pas destiné du tout mais qui le fait quand même parce que c'est sa volonté. 

 

Entre les deux, ya deux trois cakos dont un cale-porte, plusieurs putes, Najad Valaud Belkacem et ses sœurs les débiles qui se prennent pour des serpents et un type qui ne lèverait pas le cul de son siège pour les autres et pourtant tout le monde l'acclame juste parce qu'il est venu dans la capitale. 

 

[/spoiler] 

 

 

 

Oh et j'oubliais le pire: un auteur qui se fout de la gueule du monde avec son dernier tome. 

 

 

Voilà je me suis calmée, je reviens de la piscine, slalomer entre les boomers et Marie-Chantalent qui pigent pas que la ligne d'eau pour les nageurs deters n'est pas une ligne d'eau pour faire du dos-brasse de fils de pute, c'est le meilleur moyen d'avoir envie de foutre un coup de plaquette au premier margoulin qui se retrouve en face de moi dans la ligne parce qu'il n'est même pas foutu de nager droit cet abruti. 

 

Maintenant j'ai bu mon chocolat ça va. 

Edited by DickInSon
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Le 15/09/2021 à 16:33, LudicrousC a dit :

C'est exactement ça. En fait, il y a quand même un écart qualitatif assez vaste entre série et film - ceci dit, normal, c'est pas le même budget - ce qui à chaque fois m'interroge: à quoi bon mater un truc qui va prendre 60 heures de ma vie (quand c'est pas plus!) alors que je peux trouver un bon film que je n'ai pas encore vu, qui me prendra 2 heures grand max mais sera une expérience cinématographique bien plus riche?

 

 

Il y a énormément d'exceptions à ça. Le fait qu'une grande partie des pop stars finissent dans l'oubli assez vite est dû au fait que lorsque l'un ou l'une commence à bien marcher, on en sort une série identique, en mode usine à pop (coucou Disney!). Le problème, c'est le surnombre, je pense.

 

 


Et pourtant, c'est précisément cette décennie qui a consacré Taylor Swift comme icône de la pop actuelle - quand elle a lâché la country de ses débuts pour se lancer à fond dans la pop mainstream.

Après, c'est vrai qu'on peut pinailler et dire que les plus populaires aujourd'hui sont, comme Taylor, des chanteurs qui ont débuté très jeune à la toute fin des années 2000.

 

C'est peut-être dû à la popularité de la K-pop et de la Latin Pop (qui ont explosé cette dernière décennie): comme la première est une machine infernale qui produit des groupes identiques en masse, dont les plus grands marchent aussi en Europe continentale (BTS, Blackpink, etc.), revenant à créer une catégorie pop à part entière; et que la deuxième profite de la célébrité locale d'artistes qui sont parvenus à percer aux States, comme Thalia par exemple, mais n'ont pas réussi à traverser l'Atlantique (le Royaume-Uni n'étant pas du tout friand de ce style de toute façon), je dirais qu'il y a eu comme un effet de saturation.


Attention, ce n'est pas ce que j'ai dis et je suis même assez peu d'accord avec ton premier paragraphe ! Certaines séries restent très qualitatives pendant toute leur durée, et permettent diverses choses qu'un film ne peut pas forcément. Cas le plus typique : s'attarder sur les détails, rajouter des personnages, grossir l'univers... Même avec des films très riches et denses, ou avec une franchise à la Marvel ou Star Wars... Ce n'est jamais aussi facile que dans une série. La série peut aussi avoir l'avantage de permettre justement d'être très disparate, lorsque les épisodes (ou les saisons) sont indépendants. C'est le cas d'anthologies comme Black Mirror, X-files, American Horror Story... Et la plupart des sitcoms ! C'est évidemment très pratique de pouvoir changer de scénario d'un épisode à l'autre (bien qu'il y a souvent un petit fil rouge quand même !), et d'autant plus sachant qu'il est extrêmement rare (impossible?) d'avoir toujours le même réalisateur derrière la caméra. En ce sens, une série sera généralement plus riche qu'un film.

Après, il y a évidemment le cauchemar de tout sériephile : le filler. Que la série soit animée ou pas, qu'elle soit continue ou propose une histoire par épisode... presque toutes en sont victimes. Des épisodes à la con qui ne servent à pas grand chose et où il ne se passe rien. C'est aussi à cause de cela que je juge qu'une bonne série comporte souvent entre 3 et 5 saisons : moins que cela et il y aura forcément des sous-intrigues non résolues ou des personnages pas assez développés. Plus que ça et on risque de tourner en rond et d'avoir des épisodes inutiles. Bien sûr, de nombreuses exceptions existent...Dans les deux sens ! 

Après, le problème, c'est que vu que les séries ont la cote (et qu'elles héritent de budget de plus en plus colossaux), nombre d'entre elles se prennent pour des séries de films, où chaque épisode dure une heure ou plus... Je trouve que ça fait perdre du charme aux séries, et ça dénature le format :( 

Mais je réitère qu'une série comme X-Files, Breaking Bad, ou même une série animée comme Avatar par exemple ne pourrait jamais sortir au format film. On y perdrait bien trop. 

----

Pour revenir aux popstars, oui t'as bien cerné le truc : on a beaucoup trop d'artistes en ce moment. Et ça m'écorche la gueule de dire ça en tant que (j'espère) futur journaliste musique. J'ai envie d'accorder du temps et de l'attention à tout le monde, et laisser une chance à tous les projets. Mais on est en pleine surcharge, y'a trop de genres, de groupes, d'albums de partout... On ne peut accorder temps et argent à tout un chacun. Alors soit on slalomme rapidement entre les projets, leur laissant leur quart d'heure de gloire vite écourté... Ou alors on se rabat sur les valeurs sûrs. Tu parles de stars "Disney Channel" et c'est effectivement symptomatique, mais je crois qu'il n'y a pas que ça : on peut y rajouter les "fils/fille de machin", ou les gagnants de télé-crochets... Et on en aurait même pas encore fait le tour. Mais ce côté industriel est bien vrai et je pense que c'est le facteur commun : on sort trop de noms trop vite. Et ils peinent à marquer, à capter l'attention.

Pour l'histoire avec Taylor Swift... Bah tu m'ôtes les mots de la bouche ! Elle a effectivement commencé sa pleine ascension à la jonction des décennies. Je rajouterai bien Ariana Grande dans le même sac, et avec un parcours fort similaire en plus. Même Justin Bieber en fin de compte, qui regratte toujours 2-3 mois de discussions à la sortie d'un single... Pour ensuite repartir dans les limbes. 


C'est amusant que tu présentes la K-Pop ou la Latin-Pop comme des bêtes différentes alors que je les trouve symptomatiques de ce qu'il se passe... OK, à part BTS, je ne connais pas de groupe de K-Pop qui a vraiment percé au-delà de la communauté des fan(atique)s, mais la Latin-Pop se trouve sur toutes les radios branchées jeunes. Toujours avec la même purée, et toujours avec des noms différents. Même des titres qui nous ont saoulés tout un été à la Despacito ou Havana... Est-ce que leurs interprètes ont connus à nouveau le succès par la suite? Pas que je sache en tout cas. Là aussi : phénomène de saturation. Mais ça passera sûrement : y'a eu un intérêt parce que c'était nouveau, c'était un changement. Mais beaucoup n'en peuvent sans doute déjà plus. Y'a sans doute eu un sentiment similaire face aux synthés des 80s, pour qu'il revienne en force comme un boomerang de nostalgie lors des 2010s. Finalement c'est plutôt cyclique. En tout cas, je trouve que ce côté "machine infernale à produire des artistes éphémères" se retrouve dans la pop au sens très général... Pas seulement dans la K-Pop, même si ça reste l'exemple le plus extrême. 


 

Le 15/09/2021 à 16:53, LudicrousC a dit :

 

C'est pas faux. ^_^ Mais pour la K-Pop, c'est à la limite de l'esclavage...


Ah c'est même totalement ça. C'est presque même comique de voir le nombre de documentaires et reportages à ce sujet... Et le nombre de fans, notamment occidentaux, qui ferment totalement les yeux à cet égard est à vomir. Achetez-vous une décence bordel. 
 

Il y a 22 heures, DickInSon a dit :

 

Voilà je me suis calmée, je reviens de la piscine, slalomer entre les boomers et Marie-Chantalent qui pigent pas que la ligne d'eau pour les nageurs deters n'est pas une ligne d'eau pour faire du dos-brasse de fils de pute, c'est le meilleur moyen d'avoir envie de foutre un coup de plaquette au premier margoulin qui se retrouve en face de moi dans la ligne parce qu'il n'est même pas foutu de nager droit cet abruti. 

 

Maintenant j'ai bu mon chocolat ça va. 


Avoir une crique sicilienne pour moi tout seul et faire mon dos crawlé était un luxe autant qu'un plaisir incommensurable. Je te remercie pas de me l'avoir rappelé <_<

Link to post
Share on other sites

le format des séries dépend des chaînes, c'est historique. HBO : 1h, les chaînes Mainstream telle qu'ABC : 40 min

C'était la même chose pour le nombre d'épisodes. Une dizaine généralement sur le câble comme HBO ou Showtime, une vingtaine sur Fox et autres.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Perso j'ai tendance à préférer le format série plutôt que film. Souvent ce qui m’intéresse c'est le développement des personnages (parfois même plus que l'histoire en elle-même), et de ce côté il y a matière à faire quelque chose de plus poussé sur la durée que emballé en 2h de film. Enfin, pour les bonnes séries du moins.

Et aussi peut-être parce que je me sens plus investie quand l'histoire s’étale sur des semaines, voire des années.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

J'ai clairement ni la patience, ni la capacité d'attention pour regarder des films, et je les avais pourtant avant. Je coupe toujours au bout de 30 ou 40 minutes, comme si le format série était imprégné dans ma tête. La dernière fois que je suis allée au cinéma, la semaine dernière, je me suis pris un coup de coude car je ronflais. 

 

 

 

Sinon en dehors de rares exemples, comme GoT ou Black mirrors, j'accroche pas aux séries. Ça peut être très long, si ça ne se finit jamais ça ne m'intéresse pas (One Piece et TwD, sérieusement 😩), et quand on me fout un cliffhanger à la fin d'un épisode j'ai vraiment l'impression qu'on me prend pour une conne. 

Pour moi tout doit avoir une fin 😒 sinon c'est mort je ne commence pas. 

 

Edit: oui ça veut dire que je ne regarde rien

Et le pire, c'est que je lis à peine à côté, en ce moment, j'ai même pas cette excuse 👀

Tout m'emmerde c'est la vieillesse, c'est fou. 

Edited by DickInSon
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, DickInSon a dit :

quand on me fout un cliffhanger à la fin d'un épisode j'ai vraiment l'impression qu'on me prend pour une conne.

 

Yep, j'ai rien contre les cliffhangers en soit - c'est propre au format série, on retrouve la même chose avec les vieux romans - mais j'ai souvent eu le sentiment qu'il n'était pas réfléchi. Juste on a coupé en plein milieu d'un dénouement. -_-

 

Il y a 1 heure, Highlander a dit :

Souvent ce qui m’intéresse c'est le développement des personnages (parfois même plus que l'histoire en elle-même), et de ce côté il y a matière à faire quelque chose de plus poussé sur la durée que emballé en 2h de film.

 

C'est vrai que ça se défend. Mais ça sous-entend une évolution profonde des personnages, on attend un truc plus complexe que ce qu'on peut trouver en film. Mais comme à mes yeux, l'esthétique, la cohérence d'ensemble et le rythme sont des critères essentiels pour accrocher et apprécier, j'ai toujours beaucoup plus de mal pour les séries en soi. Impossible d'avoir un avis vraiment précis après avoir juste vu une saison, puisque ça revient à juger un film sur son premier acte.

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, LudicrousC said:

Mais comme à mes yeux, l'esthétique, la cohérence d'ensemble et le rythme sont des critères essentiels pour accrocher et apprécier, j'ai toujours beaucoup plus de mal pour les séries en soi. Impossible d'avoir un avis vraiment précis après avoir juste vu une saison, puisque ça revient à juger un film sur son premier acte.

 

En général l’esthétique change pas drastiquement au cours d'une série (même si elle peut évoluer), mais c'est plus dur de maintenir la cohérence et le rythme j'ai l'impression - ça casse tout quand ça change trop d'une saison à l'autre. Trop souvent soit j'accroche pas aux premières saisons, soit je décroche quand les dernières saisons s’essoufflent 🙁

 

Un autre truc rageant avec les séries c'est quand la nouvelle saison n'est pas renouvelée... Et tu restes en plan avec une histoire jamais finie.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...