Jump to content
Deminion

Débats politiques et sociétaux

Recommended Posts

Il y a 19 heures, DickInSon a dit :

Edit: à un moment donné faut peut être arrêter d'accuser les autres d'être anti profs quand c'est juste votre capacité de compréhension qui rase les pâquerettes.

 

D'accord, heureusement que je n'ai accusé personne d'être anti profs alors (ça veut dire quoi, "anti profs" ?).

 

Il y a 19 heures, DickInSon a dit :

J'ai pas la patience de résumer le débat, mais il est encore accessible sur les 2 dernières pages. À aucun moment j'ai dit que les profs avaient bien de la chance d'être profs, par contre j'ai relevé qu'un statut de fonctionnaire qu'on refuse de lâcher tout en étant anarchiste, statut qui nous apporte effectivement des avantages que tous les autres statuts n'ont pas, ce qui ne signifie pas qu'il n'y a que des avantages je t'entends déjà t'hystériser Martine, c'est quand même cocasse. Tsais quoi d'autre qu'est cocasse, c'est que les 3/4 des gens dans ma famille sont instit ou prof, ma daronne en première, tu vas me dire "ué mais toi t'es pas prof", bah Mitth'raw non plus et pourtant il est là à parler. 

 

Si ya encore des zones d'ombre je réponds demain, mais si vous trouvez toujours vos accusations précédentes pertinentes je peux plus rien pour vous à part peut-être vous filer un chèque pour vous payer des cours de lecture. 

 

Tu parlais des avantages ou privilèges des fonctionnaires, j’ai donc répondu sur ce point en disant que ces avantages sont là, mais sont contrebalancés et bien mis à mal, surtout en ce moment. J'ai élargi le débat, parce que oui, quand je lis des choses comme « mes anciennes collègues se permettaient de faire grève 15 fois par an », j’y vois un rapport avec ce qu'on entend trop souvent : « se permettaient » ? Pour toi c’est quoi, la grève ? Une après-midi au golf qu’on s’autorise entre amis ? Ce n’est pas une décision qui vient de nulle part, c’est une réaction à une attaque, qui se produit lorsqu’on n’est pas ou plus entendu. C’est pénible, ça prend du temps, de l’énergie et de l’argent. 
Écrire « se permettaient de faire grève 15 fois par an », c’est ne pas vraiment comprendre ce principe, ou alors le condamner/s’en moquer en l’exagérant. Si cette remarque se voulait neutre et sans jugement, alors ce n’est pas un problème de lecture, c’est un problème d’expression.

 

Tu peux sans doute comprendre aussi que même s’il s’agit pour toi d’un petit commentaire placé juste comme ça, il prend automatiquement de l’ampleur pour moi lorsqu’il s’ajoute à toutes les remarques du même type qu'on m'a sorties après même pas dix ans de carrière. 

 

Quant au débat anarchiste/fonctionnaire en tant que tel, non je ne m’attarde pas là-dessus, parce que pour moi c’est une question stérile et sans intérêt, surtout si on commence à mêler à ça des remarques sur l’école et la pédagogie piochées ici ou là et sorties de leur contexte, tout en donnant simultanément des leçons de crédibilité. 
Sur ce débat, je n’ai rien vu de ta part qui faisait vraiment avancer la réflexion. Tout ce que tu dis en substance, c’est qu’un fonctionnaire anarchiste crache par définition dans la soupe. Ce à quoi j’ai répondu plus haut, en te disant qu’il faudrait peut-être voir de quoi est faite la soupe au quotidien. Demande-toi pourquoi on n’aime pas le terme de « confort » lorsqu’on vient nous parler de nos métiers, au lieu de nous prendre pour des idiots ou des aveugles qui n’ont pas conscience de ce qu’offre leur statut. Elle est peut-être là, la vraie discussion enrichissante qui pourrait peut-être faire évoluer le point de vue des uns et des autres. 

 
Ça a déjà été dit en d’autres termes mais on choisit un métier, pas le système global auquel il appartient, surtout lorsqu’on parle d’un métier comme prof dont le choix est souvent fondé sur la vocation, c’est bien connu. Beaucoup de fonctionnaires ne sont pas en accord avec certains aspects de leur statut (même la sécurité de l’emploi, si si), pour différentes raisons que je n’ai pas envie de développer ici. Ça ne fait pas d’eux des gens incohérents, ça fait d’eux des gens qui réfléchissent et remettent en question le système dans lequel ils évoluent et qu’ils sont souvent les mieux placés pour connaître et comprendre. Les choses sont bien plus compliquées que le schéma que tu tentes de présenter.    

Edited by Ein kleiner Mensch
  • Like 4
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

49a56e371ea7daa6a6a0b06c1392a15a.jpg.e49b4b0dd433f3e3d63a33756541d4f5.jpg

 

il y a 42 minutes, Ein kleiner Mensch a dit :

Écrire « se permettaient de faire grève 15 fois par an

 

T'as lu la suite où tu t'es empressée de sauter sur écrire un commentaire ? 

 

il y a 43 minutes, Ein kleiner Mensch a dit :

pour moi c’est une question stérile et sans intérêt

 

 

C'est con parce que c'était le débat, mais merci de ton intervention. 

 

J'espère que c'est la dernière notif que je reçois pour un message à côté de la plaque, la prochaine fois vous lisez ou prenez du recul, on parle pas forcément de vous ni individuellement pour l'immense majorité et encore moins de façon générale. 

  • Haha 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, DarthSyphilis a dit :

Parce que tu fumes oO

 

Enjoy ton cancer  spacer.png

 

C'est à cause de la poste 

 

ou cancer

:)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, DickInSon a dit :

T'as lu la suite où tu t'es empressée de sauter sur écrire un commentaire ? 

 

J'ai lu la suite mais niveau substance il n'y a pas grand-chose de neuf malheureusement. Ah oui, tu t'en "balek total" des fonctionnaires, c'est la cohérence entre anarchisme et fonctionnaires qui t'intéresse. J'avais compris, merci. On travaille pour l'État donc on ne peut pas être contre l'État parce qu'il nous offre des privilèges. Privilèges dont tu ne peux pas parler sans aborder la question du statut des fonctionnaires, et c'est là-dessus que je t'ai répondu, histoire d'approfondir un peu le débat.

Mais bon on va en rester à "C'est absurde, un anarchiste il peut pas être contre l'État qui lui donne son confort", parce que visiblement t'as rien d'autre, et que j'ai pas envie de perdre plus de temps.

Edited by Ein kleiner Mensch
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, DickInSon a dit :

Pour finir, si ce n'est pour une question de conservation des privileges de classes sociales, explique moi pourquoi ma grand mère a été prof sans le bac, que ma mère a du passer un bac +2 et un concours, que notre generation passe par un bac+4

 

Bac+5 généralement - enfin, ça dépend des matières, c'est un peu plus compliqué dans les faits.

 

Il y a 19 heures, DickInSon a dit :

tout ça pour faire exactement le même putain de taf; preuve en est, elles auraient pu enseigner en même temps ET en même temps que vous, mais elles ont pris leur retraite à 45 ans 👀 mdr 

Parce que c'est marrant j'ai l'impression qu'il y a corrélation entre le niveau d'études exigées et le niveau d'études de la classe moyenne qui ne cesse d'augmenter tous les ans, ne me dis pas qu'on cherche à évincer une certaine population qui elle restera sous qualifiée quoiqu'il arrive 🤔

 

J'ai toujours entendu dire que l'augmentation du niveau d'études a été généralisée à beaucoup de métiers pour prendre en compte les nouvelles compétences (il est indéniable qu'un métier comme infirmière se soit complexifié depuis 50 ans - avant, tu entrais en école d'infirmière sans bac et il y avait une année en fac de médecine, aujourd'hui c'est inconcevable de faire école d'infirmière sans un bac scientifique, les exigences du métier aujourd'hui sont réellement plus hautes, beaucoup d'infirmières font une partie du job d'un médecin).

Et il y a en plus un problème de cohérence globale: par exemple, un prof est un fonctionnaire de classe A - le fait d'être prof avec seulement une licence comme avant (soit bac+3) créait un problème sur l'ensemble des fonctionnaires (niveau d'études exigé différent alors que classe identique).

Enfin, et c'est pas un détail, la dernière réévaluation du salaire des profs (pour rappel : le gel du point d'indice conduit à une baisse de salaire chaque année - et ce gel est perpétuel), en l'occurrence le passage à l'échelon 3 directement après la titularisation, a été conditionné à ce niveau bac+5 nouvellement exigé. En clair, l'Etat a dit "Okay, okay, on veut bien vous augmenter de 150 balles, mais il faut accepter de faire 2 ans d'études en plus. Fair, isn't it?" 

 

Après, ta théorie me plairait bien en soi. Mais il faudrait que la qualification soit le vrai facteur qui définisse le niveau de salaire. On voit bien que c'est pas aussi simple que ça quand on jette un oeil à certaines professions (beaucoup de techniciens ont seulement 3 ans d'études mais un salaire  au moins 1/3 supérieur à celui de prof à bac+5) ou même aux indépendants (où il y a reproduction sociale par la transmission de patrimoine professionnel - par exemple, c'est pas vraiment des études de notaire qui conditionnent un salaire à 20'000 balles par mois mais bien l'héritage de papa notaire, qui transmet toute sa clientèle au fiston - la qualification ici est un facteur négligeable, les notaires sans patrimoine se retrouvant à être salariés à 1'900 balles).

 

Et puis, je crois que tu négliges complètement le fait que ta grand-mère et, suivant son âge (si elle le même âge que la mienne ou pas) ta mère, ont vécu dans une période de plein emploi. C'est pas du tout le cas de notre génération. C'est ça qui peut permettre le tri dans la population. C'est ça qui va instaurer la précarité comme norme pour les classes populaires et moyennes pendant que les classes supérieures vont continuer de passer les diplômes pour la reconnaissance symbolique qu'ils procurent - de toute façon, ils ont déjà le capital (financier et culturel).

 

Pour ce qui est du reste: tu veux à tout prix avoir raison, que j'admette que je suis pas "crédible", que je suis pas "cohérente". C'est de l'attaque ad hominem pure, je comprends pas pourquoi t'insistes à ce point là-dessus, surtout c'est très mal me connaître: je vais certainement pas courber l'échine pour ton bon plaisir, encore moins quand je trouve l'attaque pas très fine.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...