Jump to content

Débats politiques et sociétaux


Recommended Posts

  • Replies 3.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Perso au bout de deux semaines faut que je lâche de la pression, j'ai les couilles tellement pleines que j'entends des voix!

Aucune disposition n’interdit à un ministre de mentir à la télévision.

Il y a 9 heures, Buffalo Biffle a dit :

Je ne sais pas si je dois être admiratif ou terrifié de ce travail d'archiviste.


Je vais serrer les fesses à chaque fois que je poste maintenant :ph34r:

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 17 heures, Buffalo Biffle a dit :

Je ne sais pas si je dois être admiratif ou terrifié de ce travail d'archiviste.

perso je suis terrifié, libertaire cet abus de bureaucratie m'inquiète

 

Il y a 17 heures, Mitth'raw Nuruodo a dit :

Seuls les ennemis du socialisme ont besoin d'être terrifiés.

ouai d'autant plus ...

 

d'ailleurs @Mitth'raw Nuruodo et @Ein kleiner Mensch On joue avec Proudhon à Lausanne le 27 et à Lyon le 28

Edited by Shéogorath
  • Thanks 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Mitth'raw Nuruodo a dit :

 

Unoffizielle.thumb.JPG.12096c8b84724aca3ed507d5e68407dd.JPG

 

Hmmm ? Faut pas lire sur téléphone, on rate des informations 👀

 

 

Fake spy, on voit ce type de contenu sur téléphone aussi 😎

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Mitth'raw Nuruodo a dit :

Ah oui, en effet. Bon bah Ludi ne suit pas, voilà -_-

Elle ne lit que les pavés :P

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Shéogorath a dit :

@Ein kleiner Mensch On joue avec Proudhon à Lausanne le 27

 

YES, si je peux je viens ! Je te redis ! :D

Tu me signeras un autographe sur une photo de forêt dans la brume de l'hiver avec des clans de mages noirs de l'hiver de la brume (hivernale) ?

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce matin, je croise un militant LR qui visiblement ne me connaît pas, je lui prends un tract. Dessus, ça parle de créer un prêt étudiant à taux zéro garanti par l'État. D'humeur taquine, je vais demander au mec s'il ne pense pas que ça risquerait d'aggraver considérablement l'endettement de l'État, vu l'énormité du problème financier de la dette étudiante aux États-Unis.

 

Il me dit qu'il ne pense pas que ce soit un problème parce que la BCE ou une autre banque centrale peut toujours racheter et éteindre les dettes des États, ce que l'on n'aurait pas pu faire avec la dette d'un particulier -j'aurais pas dit mieux. Du coup, je lui demande si ça veut dire qu'il est pour l'annulation d'une partie de la dette publique : il me répond que oui, pour la partie contractée auprès de la banque centrale. Je lui fais remarquer que s'agissant des dettes contractées auprès des banques privées, il faut bien que l'État puisse intervenir pour les racheter de toute façon en cas d'effondrement comme en 2008, ce qui risque de nous arriver à nouveau : il en convient. Je lui dis qu'en 2008, il n'y a pas suffisamment de garanties contre la spéculation financière qui ont été demandées aux banques renflouées pour empêcher que ça ne se produise à nouveau, il est d'accord aussi.

 

Du coup, arrivé là, je lui demande pourquoi il faudrait appliquer les politiques d'austérité censées limiter le déficit public à 3% du PIB et l'inflation à 2% puisque de toute façon, il est d'accord avec moi qu'on doit utiliser massivement l'investissement public et que l'endettement public est préférable à l'endettement privé : il me répond qu'en effet, il ne pense pas que ce soit nécessaire. Alors je lui demande ce qu'il pense du fait que jusque-là, LR a toujours défendu les politiques d'austérité depuis Sarkozy : il prend un air un peu gêné et me dit qu'il "y a des nuances". Je lui dis aussi qu'en cas de nouvelle crise financière, ce qui risque fort d'arriver, on ne va plus pouvoir se limiter à la création monétaire pour financer un plan de relance et de rachat des banques compte tenu du contexte d'inflation : il est d'accord mais me dit qu'il craint que le consentement à l'impôt n'atteigne ses limites s'il faut en prélever davantage compte tenu du taux déjà taxé ; je lui dis qu'il est mignon mais que ce taux est extrêmement mal réparti, que moi j'aimerais bien pouvoir payer plus d'impôts sur le revenu et qu'à l'autre extrémité de la courbe, ils s'empiffrent ; encore embarrassé, il convient que la répartition n'est pas bonne. Pour finir, je lui dis que pour revenir aux études, s'il est d'accord que l'État doit investir massivement dans ce domaine avec sa garantie de prêt à taux zéro, il serait plus simple que l'État maintienne et renforce un système de bourses au lieu de le détruire : et il me répond qu'effectivement, il pense qu'il y en a besoin parce que lui-même en a bénéficié quand il était jeune, même s'il a aussi eu un prêt.

 

Impossible de m'engueuler avec lui, c'est quoi ce bordel :mdrrrrrr::mdrrrrrr::mdrrrrrr:

Edited by Mitth'raw Nuruodo
  • Like 2
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mitth'raw Nuruodo a dit :

Impossible de m'engueuler avec lui, c'est quoi ce bordel :mdrrrrrr::mdrrrrrr::mdrrrrrr:

Tu t'attendais à une cohérence idéologique chez LR ? :ph34r:

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Mitth'raw Nuruodo a dit :

Impossible de m'engueuler avec lui, c'est quoi ce bordel

 

Quand on tombe sur un militant LR qui est pas assez con pour être libéral, il faut plutôt attaquer sur la question de la police. Là, c'est l'engueulade garantie. ;)

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Je ne vois même pas pourquoi s'y intéresser, on sait très bien qu'elle ne prendra aucune décision, comme Castex.

Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, LudicrousC a dit :

-_- 'Tain, il pouvait pas trouver pire pour féminiser la fonction.

 

A part peut-être foutre Schiappa à la place. :ph34r:

ça a marché, tout ce que tu retiens de la nomination, c’est son genre.

 

alors que le type nous promettait un PM social et écolo.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Moi j'attends de voir si Sandrine Rousseau va faire un tweet pour la féliciter, il n'y a pas de raison pour qu'il n'y ait que Valérie Pécresse qui y ait droit :rolleyes:

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, mad max a dit :

ça a marché, tout ce que tu retiens de la nomination, c’est son genre.

 

 Bien sûr que c'est grâce à sa belle réforme du chômage!  A son travail remarquable pendant le dernier quinquennat! A ses réponses éloquentes à l'Assemblée!

 

Mais bien sûr que sa nomination n'a strictement rien à voir avec les critiques fréquentes envers LREM (non, heu...) Ensemble, (non plus, comment on dit déjà?) de la part des femmes cadres du parti, qui ont pu constater avec amertume que la coalition Horizons-Modem-Bidule-Machin signifiait avant tout faire face à une direction composée exclusivement de bonhommes. (Cette phrase est trop longue.)

 

Bref. Evidemment qu'elle n'a pas été nommée juste parce que c'est une femme. La parité, c'est d'islamogauchisme en fait, hein!

 

 

Allez, on rigole encore des sujets de bac SES:

 

Citation

l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance

 

Toutafè. -_-

 

Citation

À l’aide d’un exemple, vous montrerez que l’action des pouvoirs publics en faveur de la justice sociale peut produire des effets pervers.

 

Oh bah oui, hein! :rolleyes:

 

 

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites

 

28 minutes ago, Die_ruhe said:

Sais tu pourquoi il y a une pénurie des dons des ovules en France ? La réponse est simple : parce que la procédure de leur prélèvement fait mal et il y a très peu d'altruistes qui voudraient le faire juste pour l'hypothètique cause.

Aussi parce que ça dérange bon nombre d'avoir des enfants biologiques dont ils ne savent rien.

 

28 minutes ago, Die_ruhe said:

C'est pareil pour la GPA : quelle femme normalement constituée (à part celles qui adorent être enceintes. Jamais vu cette espèce) voudrait souffrir pendant 9 mois (en attrapant le diabète de femme enceinte, varices, tension, plein maux divers et variés, il y en a à la pelle) si ce n'est pas pour soi ? 

Ben, ça existe. Celles qui adorent être enceintes comme l'a dit Dickinson, celles qui sont déjà passé par là et qui se disent que c'est pas la mer à boire, celles qui trouvent qu'avoir un enfant c'est le truc le plus génial au monde et veulent aider des proches... C'est clairement pas la majorité des femmes, mais il y en a.

 

28 minutes ago, Die_ruhe said:

De point de vue des risques, je considère que celui d'abus des pauvres est toujours plus élevé voir beaucoup plus élevé que la probabilité d'offrir le bonheur à quelqu'un. Donc je suis d'accord avec Dickinson sur ce sujet. Je suis contre la GPA. Il suffit de voir le business que ça a généré en Ukraine. C'est la pure exploitation du corps humain. En plus je doute fort que l'on puisse contrôler d'une manière efficace la non rémunération de la mère porteuse. Si on lui donne une valise plein de billets, comment on pourrait le vérifier ? Le cash c'est du cash, il ne fera pas l'objet de déclaration aux impôts. 

Il faut établir des limites, contrôles et sanctions plus strictes. Par exemple restreindre les mères porteuses à des proches ou connaissances de longue date, ou a l'oppose faire ça complètement anonymement comme le don de sperme (peu de preneurs dans ce cas j'imagine); et imposer des sanctions lourdes pour les "acheteurs" et praticiens en cas d'abus (au même niveau que le trafic humain).

Tu parles de l'Ukraine, justement est-ce qu'autoriser la GPA de manière contrôlée dans les pays riches n'aiderait pas à réduire ce tourisme procréatif?

 

11 minutes ago, Die_ruhe said:
2 hours ago, DickInSon said:

si j'avais pu être richissime et qu'un gosse n'aurait pas risqué de me faire basculer dans la pauvreté, j'en aurais probablement fait plusieurs)

Je vois que le stéréotype "il faut être riche pour élever les enfants" a la peau dure. En réalité, tout dépend de ta débrouillardise tu peux récupérer plein de matos gratos ou presque via des associations, groupes Facebook ou les foires et vide greniers. Idem pour les fringues. Si tu es mère célibataire, tu es prioritaire pour la place en crèche. Il y a plein d'astuces comme ça donc basculer dans la misère à cause d'un enfant... J'ai des doutes.

Super riche, non, mais quand tu galères déjà à joindre les deux bouts en vivant seul ou en couple, rajouter un gamin dans l’équation c'est juste pas possible. Ça coûte un pognon monstre d’élever des gosses! Je veux bien admettre que c'est possible de se débrouiller pour les fringues et les jouets, et qu'il y a peut-être moyen de les faire garder (encore faut-il avoir une crèche à proximité, qui a de la place) mais les coûts s’arrêtent pas à ça... Faut les nourrir, un logement plus grand, payer les charges plus élevées sur ledit logement, payer pour tous les trucs que tu peux pas avoir gratos, transport, frais scolaires, voire vacances, activités extra-scolaires, et études si ils vont jusque là... Et j'en ai sûrement oublié beaucoup. Si certains n'y arrivent pas financièrement c'est purement une question de chiffres, pas parce qu'ils savent pas se débrouiller.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je me permets. ^_^ (Je vais juste rebondir sur plusieurs arguments que vous êtes plusieurs à aborder, je mets un classement par point pour s'y retrouver.)

 

- Problème d'infertilité + ménopause précoce

- Pauvreté et maternité

- Grossesse après 35 ans

- Exemples de "travail impératif"

- Adoption

- La rémunération de la GPA

 

 

HS:

- Réponse sur les sportifs

 

- Problème d'infertilité + ménopause précoce

 

Citation

Je suis choquée par l'existence de la GPA par contre, bien entendu, je ne vois rien qui justifie d'y avoir recours et je ne vois que les dérives de détraqués capitalistes qui feront primer leurs intérêts sur l'intégrité physique de plus pauvres qu'eux, avoir des enfants sans contrainte, sans respect et en s'appropriant autrui, juste parce qu'on ne veut pas abîmer son propre corps ou qu'on faisait autre chose quand il était temps-c'est indéfendable. Si quelqu'un est pour, qu'il vienne m'expliquer 🤨

 

Alors, @Highlandera très bien expliqué plusieurs trucs avec lesquels je suis 100% d'accord. J'ajouterai que ce que tu décris, c'est une vision qui nous vient des femmes célèbres qui payent cher pour avoir un gosse tard. Franchement, c'est pas l'immense majorité des femmes (et hommes) qui souhaiteraient bénéficier de la GPA.

 

Par ailleurs, c'est totalement négliger le problème de l'infertilité qui est en augmentation ces dernières années. Outre le capital génétique qui n'est pas le même pour toutes (j'y reviens un peu plus bas*), il y a un véritable problème de santé publique actuellement qui nécessitera l'accès (réglementé) à la GPA de toute façon car il n'y a pas de prise de conscience immédiate de la part du gouvernement pour trouver une solution au problème d'infertilité (qui est multifactoriel en fait, ça implique des changements majeurs dans nos modes de consommation, nos modes de vie, etc.).

 

* Dans ma famille par ex., la ménopause, c'est entre 35-40 ans - pas 50 ans - donc celles qui réussissent à enfanter facilement dans ma famille, c'est précisément celles qui ont commencé à 16-23 ans, alors que les autres qui attendaient leurs 30 ans sont en galère. Pourtant, 30 ans, c'est pas vieux à la base. (L'âge moyen du premier enfant en France, c'est 28 ans et demi pour la mère.)

Par conséquent, si les femmes ne partent pas toutes avec les mêmes chances, ce serait absurde de dire que pour garantir une maternité, il faut commencer à 16 ou 18 ou 20 ans, juste au cas où ("on n'sait jamais!"). On va pas tomber dans le travers des limitations biologiques pour justifier des inégalités de genre. On va pas retomber dans des conceptions vieillottes qui assignent les femmes à la maternité à un jeune âge.

 

Si on a une société qui a besoin de natalité, on va pas revenir un siècle en arrière, où on pouvait inciter les femmes à enfanter pour compenser les pertes en vies humaines dues à la guerre. On va pas revenir à un devoir de maternité. Non parce que merde. C'est à la société de se donner les moyens de ses ambitions, donc d'autoriser la GPA car ça sera indéniablement un des moyens nécessaires pour garantir la société telle quelle. Tout simplement.

 

Sinon, il y a bien l'autre option de bousiller ce modèle de société, par ex. avec une rémunération digne (cotisations pour la retraite et tout) pour les femmes qui deviennent mères, un peu comme un vrai salaire pour service rendu à la nation. Devenir mère serait un choix de carrière au sens strict, qui pourrait être fait de manière précoce sans crainte pour son avenir. Elever et éduquer un enfant serait perçu comme un travail. Et je dis mère, mais en fait, on pourrait aussi imposer aux pères le travail parental avec rémunération similaire, en l'obligeant à élever et éduquer son enfant aussi.

Le risque, c'est que ce travail serait potentiellement évalué. Mais bon, quand on voit comment les services sociaux agissent avec les mères pauvres, hein, après tout, pourquoi pas faire subir le même type de pression sur les mères riches et les pères? Bah quoi? on veut des solutions efficaces ou pas? :D

 

- Pauvreté et maternité

 

Le 17/05/2022 à 21:04, Highlander a dit :

c'est pas impensable qu'une femme attende d’être dans une position financière plus stable pour élever un gosse

 

Le 17/05/2022 à 21:19, DickInSon a dit :

Je comprends largement cet argument, puisque j'y suis confrontée ; perso j'ai décidé de faire une croix sur l'idée d'avoir des gosses, ce qui est un choix sans en être un (si j'avais pu être richissime et qu'un gosse n'aurait pas risqué de me faire basculer dans la pauvreté, j'en aurais probablement fait plusieurs). 

 

Il y a 22 heures, Die_ruhe a dit :

Je vois que le stéréotype "il faut être riche pour élever les enfants" a la peau dure. En réalité, tout dépend de ta débrouillardise tu peux récupérer plein de matos gratos ou presque via des associations, groupes Facebook ou les foires et vide greniers. Idem pour les fringues. Si tu es mère célibataire, tu es prioritaire pour la place en crèche. Il y a plein d'astuces comme ça donc basculer dans la misère à cause d'un enfant... J'ai des doutes. 

 

Parce que la maternité, en France, conduit à une perte de patrimoine pour les femmes,  et lors d'une séparation, ou pire, quand elles élèvent seules l'enfant dès son plus jeune âge, le niveau de vie moyen d'une mère sera plus bas que celui d'une femme célibataire sans enfant (à classe sociale d'origine similaire). A l'inverse, pour les pères, c'est exactement l'opposé (après une séparation, leur niveau de vie s'améliore car ils s'acquittent rarement de leur rôle de père, ou même d'une pension alimentaire suffisante compte tenu de tous les besoins de l'enfant).

 

[Pour info, je tire ça du Genre du Capital.]

 

Et ça, c'est pas négligeable du tout dans le choix de devenir mère tardivement, car c'est en fait le seul moyen qu'on a de réduire les risques de... bah comme vous dites toutes les deux: de tomber dans la pauvreté, tout simplement. (Quand on prend le temps du choix du partenaire, quand on attend d'atteindre un niveau de vie suffisant, on n'empêche pas totalement les risques mais on les réduit un peu.)

 

- Grossesse après 35 ans

 

Citation

Dans les 5 ans max, j'aurais pas encore 35 ans mais ça me paraît correct (oui on peut en avoir + tard, mais si ma situation ne s'arrange pas, vu comme je suis déjà fatiguée dans la vingtaine à la trentaine ce sera un sacré bordel pour assumer) 

 

Citation

L'alternative de la congélation des ovules (qui est remboursée par la secu il me semble) n'est pas encore au point mais je pense qu'on est sur quelque chose de plus valide sur tous les points de vue si on veut vraiment un gosse. 

 

On néglige un peu le problème qu'une grossesse après 35 ans, bah en fait, c'est risqué pour toutes. La "jeunesse" de l'ovule n'est pas le seul critère essentiel pour éviter les complications, même si c'est vrai que ça y participe (de même pour les spermato d'ailleurs, eux aussi, vieillissent mal...).

 

- Exemples de "travail impératif"

 

Il y a 23 heures, DickInSon a dit :

Il n'existe aucun travail où tu dois impérativement aller jusqu'au bout, alors si en plus ça concerne ton intégrité physique... 

 

En fait, si. Soldat.

 

Je te l'accorde, c'est un cas particulier. Mais en vrai, on pourrait même aller jusqu'à fonctionnaire de l'Etat, car on ne peut pas démissionner sans accord.

 

(En ce moment, par ex. à cause de la pénurie de profs dans certaines matières, des collègues se voient refuser leur démission et doivent donc rester en poste. C'est soit ça, soit faire face aux sanctions pour abandon de poste. En clair, retenue sur salaire + interdiction de travailler ailleurs, puisque fonctionnaire. Seule vraie solution: faire chier le rectorat jusqu'au bout pour qu'il cède, ce qui implique plusieurs mois sans être autorisé à recevoir une quelconque rémunération.)

 

- Adoption

 

Citation

pourquoi insister sur des enfants biologiques et ne pas se tourner vers l'adoption dans ces cas-là... J'ai franchement pas de réponse sur ce point donc je vais pas argumenter, mais clairement pour certains c'est important.

 

Les critères pour l'adoption sont exigeants, éliminent d'office certains parents en plus de permettre parfois des discriminations (racisme, mépris de classe, etc.). Et comme il n'y a jamais assez d'enfants à adopter, par rapport au nombre de demandeurs, aucune réglementation ne parvient à éliminer les discriminations de facto. La GPA est donc littéralement la seule vraie solution pour certains. (Couples gays, couples racisés, femme célibataire, etc.)

 

Maintenant la question avec laquelle je pense qu'aucune ne sera d'accord avec moi:

 

- La rémunération de la GPA

 

Citation

Et si une femme est ok pour être mère porteuse, juste parce qu'elle veut le faire et pas pour l'argent... Ben ça devient une question de choix personnel. On laisse les gens libres de faire ce qu'ils veulent / prendre des risques avec leurs corps, alors pourquoi devrait-on les interdire dans ce domaine-là.

 

Citation

Je ne dis pas qu'il faut absolument fuir la GPA dans cette situation et préférer une autre solution, la preuve, les autres solutions ne sont pas au point; je dis juste que je ne me vois vraiment pas imposer quelque chose comme ça à une autre femme, même consentante, même payée (et comme dit, si elle est payée le consentement me paraît léger car subordonné au fait de s'en sortir financièrement). J'ai beaucoup de mal à intégrer qu'on puisse le vouloir, ça me dépasse, même si je vois les raisons qui peuvent pousser quelquun à le demander.

 

 

En fait, je vais vous étonner (ou pas) mais je pense qu'il faut rémunérer les GPA - et bien les rémunérer, avec un cadre légal bien précis aussi. Pourquoi? Parce que la gratuité de principe du don a fait son temps. On le voit avec le trafic d'organes ou le scandale du sang contaminé que ça n'empêche pas du tout les dérives. On voit bien avec le don du sang qu'il n'y a jamais suffisamment de donneurs malgré des campagnes incessantes. Or, un truc symbolique suffirait à motiver. (Je fais référence au fait qu'en fac, le don du sang est souvent organisé avec un buffet gratuit - officiellement c'est pour des raisons médicales, reprendre des forces, tout ça - mais en réalité, je connais des étudiants qui y allaient juste pour bouffer gratis et que, s'il n'y avait que des petits biscuits, ils n'y seraient pas allés.)

 

Le "juste-milieu" dans certains pays, comme en Belgique, où la GPA n'est autorisée qu'à la condition que la mère porteuse soit une proche du couple, membre de la famille surtout, c'est fondamentalement injuste. Quid de celles et ceux qui n'ont pas de femmes dans leur famille ou parmi leurs proches disposées à faire une GPA? Qui puisse juste se le permettre? La GPA à titre gratuit, c'est de facto restreindre la GPA aux classes sociales moyennes et aisées, car l'entraide sera facile pour eux (une grossesse implique des soins, donc nécessite du temps, et un arrêt de travail à partir du dernier trimestre en moyenne).

 

A mes yeux, la GPA est un service pour lequel il y a beaucoup de demandes, et qui peut avoir des conséquences sur sa santé et sa vie sociale en général. Un service un peu particulier, qui dérange la morale de certains. Du coup, ça va vous surprendre (ou pas) mais je la rapproche de la prostitution.  (Je précise que moi, je suis une féministe pro-sexe donc c'est pas une critique.)

 

Or, la prostitution est autorisée. Et il serait totalement aberrant d'exiger un service gratuit de la part des prostituées. Des femmes offrent bien la disposition de leur corps à titre gratuit - mais pour l'être aimé, le sex friend du moment, ou le plan cul de passage - parce que c'est donnant-donnant en fait.

 

Par conséquent, pourquoi se contenter juste de la soeur mère porteuse qui tire un plaisir à combler un couple sans enfant parce qu'elle les connaît et qu'elle verra l'enfant grandir? Cela ne pourra jamais combler toutes les demandes.

 

De la même manière que j'estime la prostitution nécessaire dans notre société telle qu'elle est actuellement, j'estime la GPA rémunérée tout aussi nécessaire.

 

Et comme pour la prostitution, j'estime qu'il faudrait un cadre légal bien meilleur qu'il ne l'est actuellement (celui-ci pourrait être amélioré/élaboré par un syndicat de  mères porteuses, puisqu'il y en a déjà en fait, malgré l'interdiction en France).

 

 

 

 

- Réponse sur les sportifs:

 

Le 17/05/2022 à 10:17, DickInSon a dit :

Maintenant pour les sportifs ça reste une question de prestation, et dans un ensemble plus large la prostitution aussi-ce n'est pas un corps qui se vend, il n' y a pas de séparation corporelle, ce sont des actes.

C'est pas non plus la même que de mettre à profit sa force de travail pour déboucher des chiottes non plus mais dans le processus, il n'y a pas de suppression d'une partie de soi, pas de dommage physique compris dedans-sauf accident ou acte volontaire consenti, ou délit. 

 

 

Dans le cas du sportif, on peut argumenter que la mise à disposition du corps est la vente d'une prestation d'effort physique qui peut engendrer des dommages irréversibles sur le corps. (Retraites précoces car impossible de continuer de pratiquer après 40 ans par exemple.) On est dans l'ordre des métiers pénibles type égoutiers, qui eux conduisent à un décès plus précoce. Il n'y a pas séparation d'une partie du corps avec une autre, mais il y a bien un impact direct et irréversible sur la santé, donc bel et bien une perte d'un côté (on perd de l'espérance de vie, de la santé), et ce, sans même qu'il y ait accident, mais sans gain de l'autre (celui qui paye n'obtient qu'un service). Or, le principe, lui, est focalisé sur le corps, avec sous-entendu l'idée de rémunération, comme le don d'organes avec frais remboursés mais sans rémunération. Donc il s'agit bel et bien d'exceptions au principe.

Edited by LudicrousC
Link to post
Share on other sites
Le 13/05/2022 à 09:13, mad max a dit :

Un Premier ministre qui viendrait de la gauche, quels avantages pour Emmanuel Macron ? (20minutes.fr)

cette photo est une telle insulte envers nous, vu le passif de cette femme.

En fait on aurait dû lui proposer le poste de ministre de l'éducation vu comment elle a bien éduqué son fils qui s'est illustré en séquestration des petites vielles  https://www.google.com/amp/s/www.liberation.fr/societe/2013/09/10/le-fils-de-marisol-touraine-condamne-pour-extorsion_930764/%3foutputType=amp   🙄

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...